Clermont Agglomération http://example.com Toute l'actualité en-gb TYPO3 News Wed, 30 Nov 2022 19:46:15 +0100 Wed, 30 Nov 2022 19:46:15 +0100 TYPO3 EXT:news news-7951 Wed, 23 Nov 2022 16:17:50 +0100 Fêtes de fin d'année : les festivités dans la métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/fetes-de-fin-dannee-les-festivites-dans-la-metropole/ Petit tour d'horizon des festivités de Noël dans la métropole. Spectacles, grande roue, marchés... les possibilités sont variées ! AUBIÈRE

  •  Illumination du sapin des Aubiérois
    Vendredi 2 décembre à partir de 18h30, place des Ramacles
  •  Concours du plus beau pull de Noël
    Du 2 au 25 décembre (envoyez vos plus belles photos sur la page Facebook de la ville)
  •  Marché de Noël par le Comité des fêtes
    Samedi 10 et Dimanche 11 décembre, Complexe sportif Paul Bourzac
  •  Grand concert de Noël de 2AM
    Samedi 17 décembre à 15h, Carré des Arts
  • Présence du Père Noël
    Dimanche 18 décembre, en déambulation sur le marché dominical
>> En savoir plus

 

 

AULNAT

  • Marché de Noël (déambulations, spectacles musicaux et défilés, spécialités locales)
    Du vendredi 9 décembre de 17h à 22h, le samedi 10 décembre de 10h à 18h et le dimanche 11 décembre de 10h à 17h, à l'Espace Raymond Ameilbonne.
  • Retraite aux flambeaux
    Le vendredi 9 décembre à 17h30 au Pôle Social, situé 32 bis Rue de la République.
  •  Passage du Père Noël au marché de Noël
    Le samedi 11 et le dimanche 12 décembre
>> En savoir plus

 

 

CLERMONT-FERRAND


  •  Marché de Noël
    À partir du 25 novembre, place de la Victoire
  •  Grande roue
    À partir du 25 novembre, place de Jaude
  • Parade de Noël (déambulations et animations)
    Le 2 décembre
    17h00 / 17h30 - Départ de la place Delille à la rue du Port
    18h00 - Animation sur le parvis de la Cathédrale
    18h30 - Descente de la rue des Gras
    19h15 - Arrivée place de Jaude puis illumination du sapin, découverte des illuminations de l’Opéra-Théâtre et spectacle final
    (horaires estimatifs)
>> En savoir plus

 

 

COURNON D'AUVERGNE

  •  Marché de Noël (animations, carrousel, petit train de Noël)
    Du 9 au 11 décembre, esplanade de la salle Polyvalente
  •  Spectacles gratuits, tout public
    - « Tête dans les Nuages» concert 100 % interactif (Paroles de Farfelus) - Samedi 10 décembre à 15h et 17h, dimanche 11 décembre à 11h
    - Concert d’hiver du Conservatoire municipal de musique - Dimanche 11 décembre à 15h30
  •  Feu d'artifice tiré au-dessus du village de Noël
    Dimanche 11 décembre à 9h
>> En savoir plus

 

 

GERZAT

  • Marché de Noël du Comité des Fêtes Gerzatois
    Les 3 et 4 décembre, entre 9h et 18h, Salle le Galion
  •  Le RDV des illuminations avec le Conseil Municipal Jeunes
    Le 7 décembre à 17h30, Place Pommerol
  •  Spectacle La lessive, dès 4 ans
    Le 10 décembre à 17h, Théâtre Cornillon
  •  François Berléand, Le fils de l'homme invisible
    Le 12 décembre à 20h30, Théâtre Cornillon
  •  Concert de Noël de l'école Municipale de Musique
    Le 14 décembre à 18h30, Théâtre Cornillon
>> En savoir plus

 

 

LEMPDES

  •  Marché de Noël
    Les 26 et 27 novembre à la 2Deuche
    Spectacle de Fado le samedi soir avec la fadista Fatinha Garcia et ses musiciens.
  •  Réveillon de la Saint Sylvestre
    Le 31 décembre à la 2Deuche
    « Les Nostalgiques » avec Jean-François Blanc à l’accordéon
    Traiteur « Le Cantou »
>> En savoir plus

 

 

PÉRIGNAT-LÈS-SARLIÈVE

  • Marché de Noël
    Le samedi 3 décembre de 16h à 21h et le dimanche 4 décembre de 10h à 18h.
>> En savoir plus

 

 

PONT-DU-CHÂTEAU


  • Marché de Noël du comité des fêtes en partenariat avec la commune (animations pour petits et grands)
    Samedi 10 décembre de 10h à 20h et dimanche 11 décembre de 10h à 18h, Cour du château (mairie)
>> En savoir plus

 

 

 

]]>
2022-11-23 2022-11-23
news-7861 Thu, 10 Nov 2022 11:17:00 +0100 4 points à retenir du conseil métropolitain du 10 novembre 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/4-points-a-retenir-du-conseil-metropolitain-du-10-novembre-2022/ Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole se réunit plusieurs fois par an pour examiner de nombreux projets et adopte les délibérations qui lui sont soumises. Chaque séance est diffusée en direct sur YouTube. Voici ce que l'on peut en retenir.

 

1/ Un « Contrat d’Objectif Déchets Organiques et Economie Circulaire » entre la Métropole et le VALTOM

Clermont Auvergne Métropole s’engage aux côtés du VALTOM au sein d’un nouveau programme de prévention-économie circulaire appelé Contrat d’Objectif Déchets Organiques et Économie Circulaire (C.OD.O.E.C). Courant jusqu’à fin 2026, ce programme repose sur 5 axes : éco-exemplarité en matière de déchets, dynamique avec les acteurs économiques, consommation responsable, allongement de la durée d’usage, gestion des déchets ménagers et assimilés. Les objectifs visés sont une réduction des déchets, une meilleure valorisation de ces derniers et le développement de leur réemploi. 

Les aides fournies par le VALTOM aux collectivités représenteront environ 2 392 000 € par an.

2/ 7 aides « Fonds Chaleur » attribuées pour le développement de la chaleur renouvelable dans la Métropole clermontoise

Clermont Auvergne Métropole s'est engagée pour 3 ans dans un Contrat de Chaleur Renouvelable (CCR) avec l'ADEME afin d’accompagner le développement de la chaleur renouvelable sur son territoire en gérant des subventions du Fonds chaleur par délégation de l'ADEME.

375 694 € d’aides ont été attribuées pour accompagner 7 projets : 

  • le remplacement de la chaufferie du groupe scolaire Diderot par une chaufferie bois granulé, à Clermont-Fd ;
  • la création d’une chaufferie bois granulé lors de la restructuration du groupe scolaire Henri-Barbusse, au Cendre ;
  • la production d’eau chaude solaire au sein du centre aquatique Les-Hautes-Roches, à Chamalières ;
  • une étude de faisabilité d’une chaufferie bois granulé mutualisée pour des bâtiments municipaux à Lempdes ;
  • une étude de faisabilité de l’évolution du réseau de chaleur de la  Société Thermique de Royat sur les communes de Royat et Chamalières ;
  • une étude de faisabilité pour le remplacement d’une chaufferie gaz au sein du groupe scolaire Lucie-Aubrac par une chaufferie bois granulé à Cournon-d’Auvergne ;
  • une étude de faisabilité pour la réalisation d’une chaufferie biomasse sur le site INRAE de Theix.

 

3/ Délégation des aides à la pierre : une nouvelle convention de 6 ans entre l’État et la Métropole

Délégataire des aides à la pierre depuis 2015, Clermont Auvergne Métropole s’apprête à prolonger sa convention avec l’État pour 6 années (jusqu’à fin 2028). Ce renouvellement prévoit désormais la délégation des tâches d’instruction pour le parc social et les aides à l’amélioration de l’habitat privé de l’Anah. 

Pour cette période de 2023-2028, les engagements partenariaux sont :

  • un objectif de production de 2 886 logements sociaux et l’amélioration de 2 550 logements du parc privé ;
  • un engagement financier de 37,4M€ pour l’Etat et de 41M€ pour la Métropole.

Des objectifs définis en cohérence avec l’ambition affichée dans le nouveau Programme Local de l’Habitat, adopté lors du dernier Conseil Métropolitain.

4/ 6 actions de développement des compétences pour les plus fragiles, avec le PLIE

Pour accompagner les publics les plus fragiles et en vue de leur remobilisation vers l’emploi, Le PLIE (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi) programme pour 2023, des actions de formation orientées sur :  

  • l’apprentissage du Français pour une insertion durable sur le marché de l’emploi ;
  • l’apprentissage du Français et la levée des freins à l’insertion professionnelle liés à la mobilité ;
  • l’aide à destination des seniors pour retrouver une dynamique professionnelle ;
  • les besoins de recrutement dans le BTP ;
  • la création d’activité pour les femmes ;
  • l’emploi des habitants des quartiers prioritaires dans les entreprises de la métropole.

Le budget global de ces actions est estimé à 569 000 €. 

]]>
2022-11-10 2022-11-10
news-7860 Fri, 04 Nov 2022 09:45:47 +0100 Un nouveau réseau de chaleur à Saint-Jacques, Aubière et Beaumont : travaux à partir du 7 novembre https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/un-nouveau-reseau-de-chaleur-a-saint-jacques-aubiere-et-beaumont-travaux-a-partir-du-711/ Dans le cadre de son schéma de transition énergétique et écologique, Clermont Auvergne Métropole agit activement en faveur du développement des énergies renouvelables. Après l’extension et l’interconnexion des deux réseaux de chaleur urbains clermontois, un réseau supplémentaire permettra, progressivement jusqu’en 2026, de raccorder plus de 10 00 équivalents-logements, diminuant ainsi fortement l’empreinte carbone du territoire. Les travaux débuteront dès le 7 novembre. 70 km de réseau et 20.000 équivalents-logements raccordés d'ici 2026

En cours d'extension et de déploiement, les réseaux de chaleur de la métropole clermontoise afficheront d’ici 2026 une longueur totale de 70 km et desserviront plus de 20.000 équivalents-logements. Ce développement permettra d’économiser environ 25.000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent du retrait de 10.000 voitures thermiques. La Métropole met ainsi en place un nouveau service public de chaleur renouvelable pour emmener son territoire vers la neutralité carbone. L’investissement total de ces projets est de près de 65 millions d’euros, avec le soutien de l’Agence de la Transition Ecologique (ADEME).

À ce jour, les travaux d’extension du réseau de chaleur urbain du quartier de la Gauthière par le délégataire CLERVIA, filiale de Dalkia (groupe EDF) sont achevés. Le réseau alimentant les quartiers de Croix-de-Neyrat, Champratel et les Vergnes, géré par le délégataire ECLA, filiale de ENGIE Solutions, desservira, dès cet automne les quartiers République et de la gare.

Le nouveau réseau CLAUVAÉ

Pour accélérer la transition énergétique du territoire, la Métropole et ses partenaires créent un réseau de chaleur au sud du territoire pour desservir principalement le quartier Saint-Jacques et une partie des communes d’Aubière et de Beaumont, intégrant ce faisant l’actuel réseau de chaleur de Beaumont dont la Délégation de Service Public arrive à échéance fin 2023. Ce projet est à l’heure actuelle l’un des plus gros de ce type au niveau régional, permettant à la Métropole clermontoise de contribuer sensiblement aux objectifs nationaux et d’être parmi les territoires les plus actifs sur ce sujet.

L’énergie, issue en majorité de l’unité de valorisation énergétique du Valtom (incinérateur de déchets ménagers) qui entre dans la catégorie des énergies de récupération, alimentera le Campus des Cézeaux, le CHU Gabriel Montpied, le Centre Jean-Perrin, le CROUS ainsi que de nombreux équipements publics et logements collectifs.

Ce réseau sera géré par une structure nouvelle, une société d’économie mixte à opération unique (SEMOP), créée spécialement pour ce projet dans le cadre d’un partenariat entre la Métropole et la société Idex, retenue à l’issue d’un processus de mise en concurrence. Cette société a pour nom Clauvaé (Clermont Auvergne Valorisation Énergétique). Le réseau affichera une longueur de 33 km (dont 25 nouveaux km) et permettra d’alimenter en chauffage et en eau chaude 10 000 équivalents logements. Il prévoit un rythme de travaux soutenu avec 14 km de réseau en 2023 et 9 km en 2024.

Travaux : des dispositifs pour limiter la gêne occasionnée

Tout au long des chantiers, une signalétique adaptée et des déviations seront mises en place pour orienter les automobilistes et les cyclistes à l’approche de la zone de travaux. Des dispositifs sont prévus pour maintenir l’accès aux piétons, aux riverains, aux véhicules de secours et aux commerces qui resteront ouverts durant cette période.

Une semaine avant le début des travaux, du stockage pourra être mis en place dans les rues concernées, perturbant ainsi le stationnement. Tout sera donc mis en oeuvre pour que la gêne occasionnée soit la plus réduite possible.

Les usagers peuvent s’informer sur les travaux en se rendant sur clermontmetropole.eu : rubriques « Habiter se déplacer > Voirie et espace public > Travaux » et « Les grands projets > Extension des réseaux de chaleur urbains » et sur www.reseauchaleur-clauvae.idex.fr (site en cours de construction).

 

Première phase de travaux boulevard Lafayette, avenue des Landais et rue des Courtiaux, à compter du 7 novembre 2022

 

Plan global du réseau de chaleur urbain Clauvaé à l’issue des travaux

 

Qu’est-ce qu’un réseau de chaleur urbain ?

Les réseaux de chaleur constituent un levier capital de la stratégie énergétique territoriale. Ils permettent de mutualiser les moyens de production d’énergie, tout en améliorant leur efficacité et en réduisant les niveaux d'émissions de polluants par rapport à des solutions individuelles. Ils sont surtout un vecteur privilégié pour développer les énergies locales, renouvelables ou de récupération.

>> En savoir plus sur les réseaux de chaleur

 

 

À propos d'IDEX :

Avec un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros en 2022, Idex est aujourd’hui le leader indépendant de l’énergie bas carbone du bâtiment dans les territoires. Avec 5 300 collaborateurs, IDEX s’engage pour une énergie utile, locale, décarbonée et compétitive qu’il :
- valorise via les déchets ménagers, la biomasse, la géothermie, le solaire, la chaleur perdue dans la perspective de développer tout le potentiel de chaleur et d’électricité renouvelables des territoires;
- distribue sous forme de chaleur et de froid via des réseaux urbains;
- produit pour les utilités industrielles en circuit court, répondant à leurs besoins de flexibilité;
- promeut pour accompagner la rénovation énergétique des bâtiments et favoriser la sobriété des usages.

 

 

]]>
2022-11-04 2022-11-04
news-7859 Mon, 24 Oct 2022 11:44:00 +0200 Avec Ecowatt, la Métropole s’engage en faveur d’une consommation électrique responsable https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/avec-ecowatt-la-metropole-sengage-en-faveur-dune-consommation-electrique-responsable/ Menant depuis plusieurs années une politique de transition écologique et énergétique, Clermont Auvergne Métropole multiplie les actions pour devenir à horizon 2050 un territoire à énergie positive. Une volonté qui l’a amenée récemment à devenir signataire de la charte d’engagement EcoWatt portée par RTE en partenariat avec l’Ademe, qui milite pour une consommation électrique responsable. Parce qu’elles sont indispensables pour mener confortablement notre vie de tous les jours, l’énergie et plus particulièrement l’électricité, sont des biens communs que nous devons préserver. Si elle a besoin de nous le rappeler, la crise énergétique que nous traversons actuellement enjoint l’ensemble des citoyens à une meilleure maîtrise de leur consommation afin que personne ne vienne à en manquer.

Collectivités, entreprises, particuliers… Pour RTE, le gestionnaire du réseau français de transport d’électricité, tout le monde a un rôle à jouer pour préserver l’alimentation électrique de tous les Français. En partenariat avec l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), ils ont lancé EcoWatt, un dispositif citoyen qui s’apparente à une « météo de l’électricité ». En qualifiant en temps réel le niveau de consommation des Français, ce système d’alerte indique par exemple les heures où il est conseillé de réduire ou de décaler ses consommations d’électricité afin de soulager les périodes où le système électrique est très tendu. Et c’est notamment pendant l’hiver que la consommation d’électricité est la plus forte…

Forte de son rôle de coordinatrice, la Métropole est un relais important pour sensibiliser l’ensemble des acteurs du territoire aux bonnes pratiques et à ces enjeux du « consommer au bon moment ». En signant la charte d’engagement EcoWatt, Clermont Auvergne Métropole et les 21 communes qui la composent, marquent un peu plus leur implication en faveur d’une utilisation responsable de l’énergie. Cet engagement se traduit par des actions concrètes comme la diminution de la température de consigne de chauffage dans les équipements de la Métropole, la réduction de l’utilisation de la climatisation dans les bâtiments métropolitains, ou bien encore en lançant un travail de réflexion avec les communes sur l’éclairage public.

En tant qu’acteur public, Clermont Auvergne Métropole s’engage aussi à sensibiliser les entreprises et les citoyens à cette démarche de consommation responsable en s’inscrivant sur le site www.monecowatt.fr. Car c’est en agissant tous ensemble que nous pourrons assurer le bon approvisionnement de tous en électricité.

Plus d’informations sur le dispositif en cliquant ici

]]>
2022-10-24 2022-10-24
news-7856 Thu, 20 Oct 2022 19:27:17 +0200 Comment l’emploi permet à la métropole de se réaliser pleinement https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/comment-lemploi-permet-a-la-metropole-de-se-realiser-pleinement/ La Métropole s'est fixé un objectif : celui d’accompagner le plus grand nombre vers l’emploi. Avec ses partenaires experts dans le domaine (Mission locale, CCI, Pôle Emploi…), elle guide les habitants dans leur orientation, leur recherche d’un travail, mais aussi dans l’émergence de futurs métiers. Auprès de ses entreprises, elle joue aussi un rôle phare : celui d’un aimant capable de polariser toutes les énergies dont elles ont besoin pour grandir. Vous êtes-vous déjà demandé à quoi sert le travail ? Peut-être y avez-vous déjà pensé lorsqu’en rentrant, harassé par votre journée, pointait l’idée d’une vie d’oisiveté… Alors, d’accord, travailler c’est gagner son pain, toucher suffisamment d’argent pour s’assurer un minimum de confort : un toit sur la tête et de quoi remplir son frigo. Mais au fond, n’est-ce pas plus que ça ?

Dans un environnement sain, le travail permet à chacun d’occuper une place dans la société. De s’insérer socialement et d’ouvrir son esprit à d’autres horizons. Bien souvent, il donne la possibilité de faire des choses qui nous intéressent, de développer de nouvelles compétences et ainsi booster son estime de soi. Et lorsqu’il est passion, alors là... peut-on encore parler de travail ?

Aujourd’hui, près de 24 000 Puydômois sont privés d'un emploi. Pour beaucoup cette situation est subie et engendre son lot de désagréments. Mauvaise orientation, manque d’expérience, discrimination à l’embauche… Des freins existent et nécessitent d’être levés. C’est ce à quoi la Métropole et tous les acteurs qui l’accompagnent dans cette mission, s’évertuent au quotidien.

Conscient qu’aucun profil ne se ressemble, le territoire se donne les moyens via ses universités, ses offres de formations et ses incubateurs, d’offrir la possibilité au plus grand nombre d’exercer le métier qui lui correspond. Témoin de son temps, il encourage aussi lorsque c’est nécessaire, une évolution des conditions de travail, pour que ce dernier ne soit pas une contrainte et demeure un moyen d’épanouissement et de développement.

Parce qu’il conditionne l’évolution de notre société, le travail est précieux. À nous de nous montrer créatifs en imaginant les emplois de demain. À nous aussi d’être attractifs pour attirer ceux qui bâtiront à nos côtés une Métropole florissante. Une Métropole qui donne les moyens à tous ses occupants de se réaliser pleinement. •

]]>
2022-10-20 2022-10-20
news-7855 Thu, 20 Oct 2022 18:31:54 +0200 Seniors : des profils expérimentés au service des entreprises https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/seniors-des-profils-experimentes-au-service-des-entreprises/ Dans la zone d’emploi de Clermont-Ferrand, un peu plus d’un chômeur sur quatre (27 %) est âgé de plus de 50 ans*. Pour ne pas que leur âge soit un frein à l’embauche, Clermont Auvergne Métropole a créé Recrut’seniors, un dispositif qui subventionne les entreprises et les associations qui s’engagent à employer un salarié de plus de 50 ans. C’est un phénomène qui touche malheureusement un grand nombre de demandeurs d’emploi une fois la cinquantaine passée. Victimes de discriminations liées à leur âge, les personnes dîtes “senior” rencontrent de manière générale plus de difficultés que les autres à trouver un travail. En cause, un certain nombre de préjugés : elles demandent un salaire plus élevé, elles manquent d’appétence pour les nouvelles technologies, ou bien encore elles sont plus réticentes à l’idée d’être managées.

Pour Corinne Gleyze, développeuse économique au sein de Clermont Auvergne Métropole, il ne faut pas caricaturer les seniors. Au contraire, le terme devrait avant tout être pour les employeurs synonyme d’expérience. Plus-values pour l’entreprise, les salariés de plus de 50 ans disposent en effet d’un savoir-être professionnel, d’un regard avisé et d’un bagage de connaissances intéressant, pouvant être profitable aux plus jeunes collègues. Sans oublier qu’ils ont généralement moins d’obligations familiales...

C’est en partant de ce constat que la Métropole a pris l’initiative, aux côtés de la Région Auvergne-Rhône- Alpes, de créer Recrut’senior. Apparu cette année, ce dispositif a, selon Corinne Gleyze, un double objectif : “Donner un coup de pouce financier aux entreprises et associations qui ont envie de se développer après deux années compliquées dues au Covid-19, et faciliter l’insertion des demandeurs d’emploi de plus de 50 ans.” Au mois de juin, ces derniers étaient 4 830 dans la zone d’emploi de Clermont-Ferrand, et 7 124 à l’échelle du département, selon Pôle Emploi.

Doté d’une enveloppe de 200 000 euros, ce dispositif accorde aux recruteurs qui s’engagent à embaucher une personne senior une aide financière pouvant aller jusqu’à 5 000 euros. Pour en bénéficier, les candidats doivent remplir plusieurs critères, comme celui d’exercer son activité et d’avoir son siège social sur le territoire métropolitain, d’avoir au maximum 20 salariés en équivalent temps-plein, ou d’être en activité depuis au moins 24 mois à la date du dépôt de la demande. Pour être acceptée, celle-ci devra par ailleurs se faire avant mi-novembre.

Les entrepreneurs ne doivent pas hésiter, estime Sylvain Poinson, en charge du dossier Recrut’seniors pour Pôle Emploi : “Ce dispositif est un levier à l’embauche que l’on promeut auprès des entreprises dans le cadre de leur recrutement”. À 50 ans, un parcours professionnel est loin d’être terminé. Surtout au regard de la réforme des retraites qui risque dans les prochaines années de repousser l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans. •

 

Quel est le montant des subventions ? Les entreprises ou associations éligibles qui décident d’embaucher une personne senior peuvent toucher 3 000 euros pour la création d’un CDD d’au moins 6 mois à temps plein et 5 000 euros pour la création d’un CDI à temps plein.
Retrouvez toutes les conditions sur notre site investinclermont.eu


(*) À l’échelle du département, les seniors représentent même 30 % des chômeurs de catégorie A
selon les données publiées en juin 2022 par Pôle Emploi.

]]>
2022-10-20 2022-10-20
news-7854 Thu, 20 Oct 2022 18:25:14 +0200 Territoire zéro chômeur : une expérimentation prometteuse https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/territoire-zero-chomeur-une-experimentation-prometteuse/ Gerzat et une partie du quartier des Vergnes à Clermont-Ferrand ont reçu leur habilitation pour intégrer pendant cinq ans l’expérimentation nationale Territoire zéro chômeur. Une bonne nouvelle synonyme de création d’emplois, d’embauches en CDI et de retombées économiques intéressantes pour le territoire. L’expérimentation menée à Thiers et dans une dizaine de communes françaises depuis 2017 a de quoi séduire le monde du travail. En l’espace de cinq ans, grâce à Territoire zéro chômeur, près de 200 Thiernois privés d’emploi ont signé un CDI. Une réussite qui a poussé ATD Quart Monde, l’association à l’origine du dispositif, à oeuvrer au déploiement d’une seconde phase d’expérimentation pour cinquante nouveaux territoires dans les trois prochaines années.

Grâce à leur projet ambitieux cofinancé par le Département, la candidature portée par Clermont Auvergne Métropole, la Ville de Gerzat et la Ville de Clermont-Ferrand a reçu l’habilitation pour lancer l’expérimentation. Concentrant un nombre important de chômeurs (1 200 personnes) et de précarité, ces deux zones cochaient toutes les cases. À noter que seule la rue du Châteaudes- Vergnes est concernée par le dispositif. Ciblant les demandeurs d’emploi de plus d’un an, résidant sur le territoire depuis plus de six mois, Territoire zéro chômeur a pour ambition d’éradiquer le chômage de longue durée. Pour ce faire, l’expérimentation s’appuie sur la création d’Entreprises à but d’emploi (EBE) qui ont la particularité de pouvoir proposer plusieurs métiers au sein d’une même structure. Pour Gerzat et le quartier des Vergnes, c’est le Secours Populaire français, l’association Inserfac et le groupe Job Agglo qui se sont portés volontaires pour créer trois EBE. Une chance lorsque l’on sait qu’au sein du dispositif, nous sommes le seul territoire à disposer dès le début de trois EBE !

Un travail de recensement a permis de relever que 49 activités n’étaient pas pleinement satisfaites sur le territoire habilité. Douze d’entre elles pourront débuter prochainement. L’EBE initiée par le Secours Populaire français (désormais portée par l’association Jardins solidaires, qui dispose d’un terrain cultivable de plusieurs hectares), développera par exemple une activité de maraîchage pour alimenter des marchés solidaires. L’ouverture d’une crèche inclusive à Gerzat, la valorisation d’encombrants, la sous-traitance de petites tâches ou l’entretien des abords d’équipements sportifs sont tout autant d’activités qui pourront générer des CDI grâce à Territoire zéro chômeur.

Actuellement, 54 personnes (34 femmes et 20 hommes) participent à l’expérimentation*. Ces demandeurs d’emploi, aux parcours de vie très différents, travaillent depuis plusieurs mois avec l’équipe qui a monté le dossier et l’ensemble des partenaires du monde du travail, de l’insertion et de la solidarité.
Dans l’EBE de Job’Agglo à Gerzat, Fabrice, Tamer et Bertrand se chargeront de l’entretien des espaces verts. Début octobre, ils devaient être les premiers du groupe à signer leur CDI. Un soulagement pour eux, qui n’en avaient jamais obtenu auparavant. Dans un sourire, Tamer évoque son “plaisir d’aboutir à la fin d’un projet”, après avoir passé un long moment sans emploi, à s’occuper de ses parents. Pour Bertrand, habitué des missions en intérim, le suivi complet et régulier dont il a bénéficié grâce au dispositif a été une vraie chance, qui lui a permis d’avancer et d’envisager à présent qu’il a un CDI l’achat d’un appartement. Fabrice, quant à lui, a enfin la reconnaissance qu’il méritait après des années passées en tant que contractuel. “L’équipe qui nous a accompagnés a fait du super boulot. Ce dispositif mérite d’être connu, notamment auprès de tout ceux qui se sentent exclus du monde du travail. Ici, tout le monde a sa chance.” •

 

Des avantages en cascade
En plus de faire baisser le chômage, le dispositif améliore considérablement les conditions de vie sur le territoire. En créant de l’emploi, on réduit le nombre de bénéficiaires dans les associations caritatives, tout comme le nombre d’allocataires du RSA. Les retombées économiques ne peuvent qu’être positives. À Gerzat, Territoire zéro chômeur pourra également permettre de redynamiser le centre-ville et de donner un nouveau souffle au commerce de proximité.


(*) Aucun diplôme ou expérience ne sont demandés aux candidats. Des aménagements de postes sont possibles, si besoin.

]]>
2022-10-20 2022-10-20
news-7853 Thu, 20 Oct 2022 17:35:27 +0200 Des Mini-Entreprises® pour familiariser les jeunes à l’entrepreneuriat https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/des-mini-entreprisesr-pour-familiariser-les-jeunes-a-lentrepreneuriat/ L’ association Entreprendre pour apprendre oeuvre auprès des jeunes de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes pour leur faire découvrir le monde de l’entreprise. Une mission sur laquelle l’accompagne Clermont Auvergne Métropole. Entreprendre pour apprendre a pour mission de rapprocher le monde de l’éducation et celui de l’entreprise. “En entretien quand on demande au candidat s’il est bon au foot, il pourra répondre. Mais si on lui demande s’il sait prendre ses responsabilités, il n’aura pas d’exemples”, analyse Madie-Nina Jean- Marie, coordinatrice territoriale pour l’académie de Clermont-Ferrand. C’est là que l’association, qui existe dans toute la France, entre en jeu en proposant des Mini-Entreprises® pour les 9 à 25 ans en milieu scolaire, via des missions locales, des IME (Institut médicoéducatif) ou encore en milieu pénitentiaire.

Trois formats existent : le S, une journée dans une structure sur une thématique précise ; le M, 24 à 35 heures permettant aux jeunes d’aller jusqu’à la phase de prototype ; et le L, qui s’étale en général sur toute l’année scolaire, permettant aux jeunes d’imaginer un concept et d’aller jusqu’à la vente du produit/service. Depuis 2019, Entreprendre pour apprendre travaille aux côtés de la Métropole dans les quartiers prioritaires dans le cadre du Contrat de ville. Elle a aidé les élèves de l’école élémentaire Alphonse-Daudet à installer des ruches et à vendre le miel produit, ou encore, a proposé aux jeunes du centre de loisirs Nelson-Mandela d’imaginer un jeu. Cela représente une dizaine d’actions sur l’année, financées en partie par Clermont Auvergne Métropole à hauteur de 9000 euros en 2022.

Prochainement, un nouveau partenariat verra le jour avec la direction accompagnement des entreprises. “On les a aidés en 2019 à s’installer au sein de la pépinière Pascalis, explique Céline Ruffier, responsable du pôle entrepreneuriat à la Métropole, mais cette année, on a voulu les soutenir plus largement”. 5 000 euros vont être versés pour un projet précis : l’organisation d’une Mini-Entreprise® S au sein de la Métropole, mardi 13 décembre 2022. “C’est important de sensibiliser des jeunes à ce que c’est que d’être chef d’entreprise”, estime Céline Ruffier. •

 

Au mois de mai, Entreprendre pour apprendre organise son Festival des Mini-Entreprises® par Académie (Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand). “C’est un événement phare qui permet de clôturer l’année”, résume Madie-Nina Jean-Marie, référente festival pour l’association. En 2022, 24 équipes de toute l’Auvergne ont tenu un stand afin de présenter leur entreprise et vendre leurs produits. Lors de cet événement, sept labels ont été remis par un jury de professionnels (impact sociétal, RH, innovation…).

En chiffres : tous les ans, plus de 500 jeunes participent aux actions de l’association au sein de la métropole clermontoise.

 

 

 

]]>
2022-10-20 2022-10-20
news-7852 Thu, 20 Oct 2022 17:27:49 +0200 La Mission locale accompagne les jeunes vers une perspective d’avenir https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-mission-locale-accompagne-les-jeunes-vers-une-perspective-davenir/ Comment avoir confiance en l’avenir quand on ne sait pas où mettre les pieds ? Quand l’école ne nous ouvre pas suffisamment le champ des possibilités ? Engagée au service des jeunes de 16 à 25 ans, la Mission locale Clermont Métropole et Volcans ne leur ferme aucune porte. Au contraire, elle leur donne les clefs pour entrer pleinement dans le monde de l’emploi. “Si je n’avais pas poussé la porte de la Mission locale, je pense que je serais certainement en train de bosser au fast-food...” Après des études d’informatique, puis de technicien du son, Charly Barends s’est retrouvé, à 23 ans, dans une impasse. “J’avais mis la main sur le métier qui me plaisait, mais il me manquait des contacts, ce qui est essentiel dans le milieu de la musique si on veut travailler.” À tâtons, le jeune homme se rend alors à la Mission locale Clermont Métropole et Volcans et en ressort peu de temps après avec un CDD de 9 mois. Embauché en tant que technicien du son chez ImagO, un pôle dédié à la musique et à l’image, Charly Barends a désormais “une vraie vision sur le métier. J’ai acquis des compétences professionnelles, je suis devenu plus à l’aise avec les artistes, et j’ai surtout fait des rencontres qui m’aideront pour la suite.”

Actrice essentielle de l’insertion professionnelle des 16 à 25 ans, la Mission locale Clermont Métropole et Volcans accompagne chaque année entre 4 700 et 5 000 jeunes sur un territoire qui couvre 17 des 21 communes de la Métropole et 32 communes de la zone rurale “Clermont Montagne”. Véritable couteausuisse, l’association propose ses services dans de nombreux domaines : aide à la création de CV, mise en relation avec les entreprises, orientation, formations, vie quotidienne (santé, logement, alimentation, mobilité), apprentissage des codes de l’entreprise (être à l’heure, à l’écoute)… Visant l’accès à l’emploi, elle met surtout en oeuvre des programmes d’accompagnement renforcés tels que le Contrat engagement jeune (CEJ), le Parcours d’accompagnement contractualisé vers l’emploi et l’autonomie (PACEA), ou le Parcours emploi compétences (PEC).

“Ils doivent être acteurs de leur parcours. Aucun métier ne leur est imposé, nous nous efforçons juste de leur donner les clefs et les outils nécessaires à leur réussite, en leur faisant par exemple découvrir les secteurs qui recrutent”, précise Guy-Joël Reboisson, le directeur de la Mission locale Clermont Métropole et Volcans. Pour Franck Jacquet, chargé de projet au sein de l’association, leur action permet surtout de desserrer les freins qui ralentissent la progression de la jeune génération. “Beaucoup ne savent pas par exemple ce qui leur est possible de faire. Nous sommes là pour leur donner des perspectives d’avenir.”

Grâce à la Mission locale, Charline Rousseau a effectivement “gagné en maturité” et a “renforcé [sa] confiance en [elle]”. En devenant agent d’accueil dans le cadre d’un contrat PEC à Clermont Auvergne Métropole, la jeune femme de 22 ans a pu découvrir “le fonctionnement d’une collectivité” et développer sa fibre sociable.

Mission également réussie pour Charline Vaisson, 21 ans, qui s’est pris de passion pour le métier qu’elle apprend sur le terrain, à la Bibliothèque du patrimoine. À la fin de son premier contrat PEC, elle a été prolongée jusqu’à fin février 2023 et compte bien désormais postuler pour travailler à la future Bibliothèque métropolitaine de l’Hôtel-Dieu. “Je suis soulagée d’un poids, c’est une chance d’être heureuse d’aller au travail.” •

 

  • Je suis intéressé, où puis-je me renseigner ?
    Sur le site, 64 boulevard Léon-Jouhaux, à Clermont-Ferrand ; par téléphone au 04 73 42 17 57 ; ou sur www.missionlocale-clermont.com
]]>
2022-10-20 2022-10-20
news-7851 Thu, 20 Oct 2022 17:15:16 +0200 Emploi : interview de Claude Barbin, Président de la CCI Puy-de-Dôme Auvergne Métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/interview-de-claude-barbin-president-de-la-cci-puy-de-dome-auvergne-metropole/ À la tête de la CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole depuis 2016, Claude Barbin est un homme de nature optimiste. Une énergie qu’il insuffle au sein du tissu économique du territoire, dans lequel il porte beaucoup d’espoir.
Comment se porte l’emploi sur le territoire métropolitain ?

Comme partout en France, les entreprises sont en forte demande et peinent à recruter. D’après une enquête réalisée par Pôle Emploi cette année, sur les 24 900 projets de recrutement dans le département, 63 % sont jugés difficiles à réaliser par les employeurs, tous secteurs confondus. La crise sanitaire a bien sûr eu un impact, mais une nouvelle façon d’aborder le travail est surtout apparue, particulièrement chez la jeune génération en quête d’un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Nous le voyons par exemple avec les restaurateurs qui adaptent désormais leurs conditions de travail pour recruter. À la CCI, nous pensons que chacun doit faire un pas vers l’autre et que personne ne doit être laissé sur le côté : chaque personne, quel que soit son âge ou son sexe, a un plus à apporter au monde de l’entreprise. En étant présente et à l’écoute des entrepreneurs, la CCI agit comme un “médecin généraliste” vis-à-vis de ses patients : experte sur de nombreuses thématiques (environnement, innovation, numérique…) elle apporte des solutions aux différents problèmes rencontrés, comme ceux qui ont trait à l’emploi.


Un nouveau partenariat va être signé entre la CCI et Clermont Auvergne Métropole. Qu’est ce que cela représente pour vous ?

Un lien très fort existe entre nos deux institutions. Nous partageons des visions et des valeurs, dont celle d’oeuvrer pour le bien commun. Et les deux années compliquées que nous venons de passer ont renforcé notre volonté de se serrer les coudes. Je suis certain que cette synergie nous donnera plus de poids pour agir et nous permettra de traverser plus facilement les prochaines crises. C’est en travaillant ensemble sur l’attractivité économique, l’innovation et le développement durable que nous pourrons contribuer à créer plus d’emplois et faire de la Métropole un territoire dans lequel toutes les entreprises puissent grandir, inventer et produire. C’est également en faisant la promotion de manière collective de notre bassin de vie, de sa singularité et de ses atouts, que la CCI continuera en synergie avec la Cpme (Confédération des petites et moyennes entreprises) et le Medef à jouer son rôle d’aimant. À l’image de notre candidature comme Capitale européenne de la culture 2028.


D’un point de vue du dynamisme économique, de quelles manières notre métropole se démarque-t-elle des autres ?

Même si des efforts doivent être faits en matière de transports, nous pouvons être fiers du dynamisme et de la diversité de notre tissu économique. Michelin et Limagrain sont bien sûr pour nous des locomotives, mais nous avons aussi de solides PME, de grands groupes pharmaceutiques ou métallurgiques, des start-up innovantes tournées vers l’industrie du futur et des petites entreprises créatrices de lien social. Nous avons également la chance de vivre dans un territoire agréable, plein de ressources. Nous sommes en mesure d’attirer les personnes en quête d’une qualité de vie, d’un équilibre. Je défends une certitude : celle que notre métropole soit une métropole heureuse avec un réel équilibre entre nos villes et nos campagnes. Une métropole polarisante, où on ait envie de se retrouver. •

 

Une opération “Recrute ton boss” est organisée le 15 novembre, de 17 h à 20 h, dans les salons de la Préfecture du Puy-de-Dôme. Lors de cet événement, les rôles seront inversés : ce sera aux entreprises à aller à la rencontre des demandeurs d’emploi. Elles auront 20 minutes pour mettre en lumière leur activité, leurs valeurs, ainsi que leur manière de travailler.
+ Les entreprises intéressées doivent s’inscrire au 04 73 43 43 43 ou via lea.demarchi@remove-this.puy-de-dome.cci.fr

 

 

 

]]>
2022-10-20 2022-10-20
news-7850 Fri, 14 Oct 2022 16:11:48 +0200 Une nouvelle déchetterie à Gerzat https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-nouvelle-dechetterie-a-gerzat/ Dans le cadre du plan de rénovation des déchetteries de Clermont Auvergne Métropole, le choix a été fait de déplacer et de construire un nouvel équipement de dépôt et de gestion des déchets à Gerzat, afin de répondre aux besoins des habitants et artisans du territoire et de leur offrir un meilleur service. Ainsi, la déchetterie en place depuis plus de 30 ans sur la route de Cébazat sera prochainement fermée au public. A partir du 24 octobre, les usagers sont invités à se rendre rue François-Arago dans la Zone Industrielle Gerzat-Sud. Cette nouvelle déchetterie a été inaugurée le 14 octobre par Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole et Maire de Clermont-Ferrand, Serge Pichot, Maire de Gerzat et Vice-Président en charge du Tourisme et du Thermalisme et Philippe Chopin, Préfet du Puy-De-Dôme, dans le cadre d’une subvention au titre de la dotation de soutien à l'investissement local.

Les déchetteries à plat : une organisation qui répond aux attentes des usagers

Expérimentés à la déchetterie de Cournon-Lempdes depuis 2018, les dispositifs « à plat » permettent aux usagers de déposer directement au sol les déchets volumineux (gravats, encombrants, déchets verts, bois…). Ceux-ci sont ensuite rechargés dans les bennes par les agents de la Métropole présents sur le site pour être évacués vers leurs exutoires. Cette organisation connaît un grand succès : la fréquentation de la déchetterie de Cournon-Lempdes a augmenté de 26 % par rapport à 2017.

Fort de ces résultats, ce dispositif a été adopté à Gerzat. De même, un entrepôt couvert est dédié à la réception des déchets spécifiques (toxiques, piles, déchets d’équipement éclectique et électronique, déchets de soins…) et des bennes avec compacteur posés au sol permettront de réceptionner les cartons, les petits encombrants et la ferraille.

Par ailleurs, le bâtiment principal bénéficiera d’un toit végétal qui apportera une isolation naturelle et permettra d’absorber une partie des eaux pluviales. 

Une déchetterie qui accepte tous les types de déchets des particuliers

Pour des raisons techniques, l’ancienne déchetterie de Gerzat n’acceptait pas tous les déchets des particuliers. Ainsi, les usagers devaient se rendre sur un autre équipement pour évacuer leurs métaux, pneumatiques et autres déchets toxiques. Dorénavant, la déchetterie de Gerzat proposera les mêmes services que les autres déchetteries de la Métropole.

Une aire de broyage des déchets verts et du broyat à disposition

Afin d’expérimenter de nouvelles manières de valoriser les déchets verts, une aire de broyage permettra de transformer les branchages en broyat. Ce broyat est destiné à être utilisé en paillage dans les jardins ou comme matière structurante en compostage. Il sera à disposition des usagers dans la limite des stocks disponibles, une première dans les déchetteries de la Métropole.

Les déchetteries, un service ouvert 7j/7

Les 7 déchetteries de Clermont Auvergne Métropole sont ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 19h, et sans interruption les samedis et dimanches de 9h à 19h. Elles sont fermées les jours fériés.

L’accès est gratuit pour les particuliers sur présentation du pass déchetterie, carte envoyée à domicile après demande sur le site internet de Clermont Auvergne Métropole.

]]>
2022-10-14
news-7846 Thu, 13 Oct 2022 14:26:14 +0200 Une nouvelle ombrière photovoltaïque sur la métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-nouvelle-ombriere-photovoltaique-sur-la-metropole/ Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole, maire de Clermont-Ferrand, Marion Canalès, présidente d’assemblia et représentant « Ombrières d’Auvergne » et Sylvain Casildas, maire d’Aubière, ont inauguré hier la nouvelle installation photovoltaïque des « Ombrières d’Auvergne » sur le parking-relais Margeride à Aubière. D’autres installations sont prévues dans les semaines à venir. Dans son Schéma de Transition Énergétique et Écologique adopté en 2019, Clermont Auvergne Métropole se donne comme objectif de devenir un territoire à énergie positive d’ici à 2050. Cette feuille de route ambitieuse passe par la réduction par deux des consommations d’énergie par rapport à 2012 et par la multiplication par trois de la production d’énergies renouvelables. Rappelons que la métropole est cheffe de file du réseau Urb-En-Pact qui fédère 8 territoires européens autour de la transition énergétique. Une stratégie qui trouve pleinement son sens dans le contexte de crise énergétique que traverse le pays.

 

Recouvrir des aires de stationnement

Parmi les nombreux leviers déployés sur le territoire pour répondre à l’urgence climatique (développement des réseaux de chaleur, rénovation thermique des bâtiments, mise en place de solutions d’écomobilité…), la collectivité a pris la décision de recouvrir des aires de stationnement d’ombrières photovoltaïques. En plus de protéger les véhicules et leurs usagers des intempéries et du soleil, cette initiative présente plusieurs avantages :

  • Participer à la production d’une énergie locale et renouvelable, afin de réduire l’impact environnemental du territoire
  • Ne pas consommer de terres agricoles et ne pas imperméabiliser des sols supplémentaires
  • Limiter l’impact visuel de la centrale grâce à son implantation sur une zone déjà urbanisée
  • Permettre le raccordement éventuel de bornes électriques ; une implantation pertinente sur une aire de stationnement
  • Apporter une réponse immédiate à l’urgence climatique grâce à un déploiement simple et rapide
  • Favoriser l’économie locale par l’intervention d’entreprises du territoire

D’un point de vue opérationnel, le déploiement est porté par la SAS « Les Ombrières d’Auvergne » - une filiale d’assemblia créée en 2020 - qui assure l’exploitation des centrales durant 30 ans. Sont parties prenantes de cette nouvelle société l’entreprise rennaise « See You Sun » (investissement financier et technique), assemblia (aménagement et accompagnement des collectivités), le Crédit Agricole (financement) et Clermont Auvergne Métropole (recherche et mise à disposition de foncier.)

Ce modèle public-privé permet de mener une action de transition énergétique sans aucune dépense publique ; puisque l’investissement financier est porté par « See You Sun », qui se rémunère sur la revente d’électricité au réseau.

 

8 parkings dotés d’ombrières en 2022 sur la métropole

En 2022, 8 parkings seront dotés d’ombrières, essentiellement sur le territoire métropolitain, dans le cadre de ce premier appel à manifestation d’intérêt (AMI). La première à être sortie de terre est celle du parking du centre sportif Puy-Valleix à Nohanent.

La deuxième est celle du parking-relais Margeride à Aubière, inaugurée hier. La puissance installée est de 91,2 kWc, soit une production estimée de 104 MWh/an, équivalent à la consommation d’électricité de 35 ménages (hors chauffage). En plus de la production d’électricité de source renouvelable, elle apportera de l’ombre aux voitures stationnées sur le parking-relais (30 places couvertes.)

Les prochaines ombrières installées sur des parcelles appartenant à la métropole seront situées sur le parking du Crématorium à Clermont-Ferrand, sur le parking-relais de la Pardieu à Clermont-Ferrand, sur le parking de Pascalis 1 et 2 à Clermont-Ferrand, sur le parking de La Vague à Gerzat, sur le parking de la halte-SNCF à Pont-du-Château et sur le parking de la piscine Androsace à Cournon d’Auvergne.

La production totale estimée de ces 8 sites produira l’équivalent de la consommation de 580 ménages (hors chauffage).

Un second appel à manifestation d’intérêt est prévu à l’automne sur sept autres parkings : les parkings du complexe sportif Bernard-Bordiau et de la piscine de Lempdes, les deux parkings du complexe sportif Les Cluzelles à Chateaugay, le parking du complexe sportif de la croix Saint-Géraud à Blanzat, un parking du stadium Jean-Pellez à Aubière et un parking du stade Gabriel-Montpied. D’autres projets sont également à l’étude en dehors de la métropole et en direction du secteur privé.

 

 

]]>
2022-10-13 2022-10-13
news-7845 Tue, 04 Oct 2022 13:52:02 +0200 Un boîtier gratuit pour réaliser des économies d’énergie https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/un-boitier-gratuit-pour-realiser-des-economies-denergie/ Dès 2014, la Métropole a adopté son plan d'actions pour réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre. Sa politique vise également à combattre la précarité énergétique en aidant les ménages à réaliser des économies d'énergie mais aussi à développer les énergies renouvelables sur le territoire. Dans ce cadre, un partenariat a été signé avec la société Voltalis permettant aux 34 000 logements chauffés au tout électrique du territoire de bénéficier gratuitement d’un dispositif innovant de maîtrise de leur consommation électrique. Une solution dédiée au chauffage électrique, gratuite et sans abonnement

Sur le territoire, le secteur résidentiel représente 40% des consommations d’énergie et 34% des émissions de GES : il s’agit donc un des axes majeurs sur lequel on peut agir pour plus de sobriété. À ce titre, Voltalis propose d’équiper gratuitement les foyers éligibles avec des petits boîtiers connectés à chaque radiateur permettant de suivre et de piloter intelligemment leur consommation (= 66% de la consommation totale d’un foyer*), tout en améliorant leur confort.

 

Un espace personnel connecté pour mieux maîtriser sa consommation

Les foyers équipés disposent également de MyVoltalis, leur espace personnalisé accessible gratuitement sur tous les supports pour :

  • piloter et programmer leur chauffage électrique en toute simplicité, pièce par pièce pour plus de confort et d’économies,
  • suivre et comprendre leurs consommations pour agir sur les postes clés,
  • bénéficier de conseils utiles pour dépenser moins, de bilans et d’alertes en cas de dépassement de leur objectif

Une fois équipé, les particuliers peuvent réaliser jusqu’à 15% d’économies sur leur consommation annuelle et réduire jusqu’à 70% leurs émissions de CO2 tout en améliorant leur confort au quotidien.


Un dispositif éco citoyen, au service de la sécurité du réseau électrique

Dans un contexte de crise énergétique majeure et alors que les risques de coupures électriques cet hiver sont considérables, les foyers des habitants de Clermont Auvergne Métropole peuvent contribuer activement à la sécurité et la stabilité de notre approvisionnement électrique à tous. Lors des pics de consommation hivernaux ou des baisses de production des énergies renouvelables, le réseau électrique risque un déséquilibre pouvant conduire à des délestages. A ces moments critiques, la solution de pilotage intelligent de la consommation électrique de Voltalis permet de moduler très brièvement la puissance de milliers d’appareils de chauffage, tout en préservant le confort des occupants. Le réseau est alors soulagé, ce qui limite les risques de coupures et le recours à des centrales thermiques polluantes au gaz, au charbon ou au fioul qui permettent habituellement de compenser.


Comment bénéficier de ce dispositif innovant ?

Le déploiement de ce dispositif éco citoyen débutera le 3 octobre 2022 et se déroulera progressivement sur l’ensemble des communes de la Métropole jusqu’en 2024. Des conseillers Voltalis viendront directement à la rencontre des habitants du territoire pour leur présenter le service, répondre à leurs questions et proposer un rendez-vous d’installation.

Il est également possible d’en bénéficier sans attendre, vous êtes intéressé(e) ? Contactez Voltalis et convenez d’un rendez-vous d’installation par téléphone, au 04 51 08 55 21 (appel non surtaxé, du lundi au samedi, 9h-18h) ou par courriel à l’adresse cam@remove-this.voltalis.com.

>> En savoir plus sur Voltalis

 

* Source : ADEME 2021

]]>
2022-10-04 2022-10-04
news-7844 Fri, 30 Sep 2022 10:26:05 +0200 5 points à retenir du conseil métropolitain du 30 septembre 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/5-points-a-retenir-du-conseil-metropolitain-du-30-septembre-2022/ Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole se réunit plusieurs fois par an pour examiner de nombreux projets et adopte les délibérations qui lui sont soumises. Chaque séance est diffusée en direct sur YouTube. Voici ce que l'on peut en retenir.

1/ La déclaration de projet InspiRe a été adoptée

Le projet InspiRe vise à restructurer le réseau de transport en commun de la métropole clermontoise afin d’augmenter les usages et de réduire l’impact carbone du territoire. Une nouvelle étape vient d’être franchie avec cette déclaration de projet qui ouvre la porte aux futurs travaux. Elle affirme solennellement l’intérêt général du projet et prend en compte l’ensemble des avis et recommandations formulés. Prochaine étape : la déclaration d’utilité publique prise par le préfet du Puy-de-Dôme, qui donnera la force administrative et juridique nécessaire à la réalisation du projet.
> En savoir plus

2/ Une Zone à Faibles Émissions mobilité (ZFE-m) créée à compter du 1er juillet 2023

Dans le but de lutter contre la pollution et répondre à l’obligation fixée par l’Etat, une ZFE-m va être créée à Clermont-Ferrand. Elle instaure une interdiction d'accès pour certaines catégories de véhicules sur un territoire délimité (carte ci-dessous). Les premiers concernés seront les véhicules utilitaires légers et poids lourds destinés au transport de marchandises qui relèvent de la catégorie Crit'air « non classés », puis en 2027, ceux classés Crit’air 5 et 4. Une concertation volontaire des acteurs économiques et une consultation réglementaire seront engagées fin 2022, début 2023.



3/ Une nouvelle convention de partenariat avec la CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole pour un développement économique et durable du territoire

Ce nouveau partenariat s’étend sur une durée de 3 ans à partir du 1er novembre 2022. Elle comprend un axe d’action spécifique au développement durable, en plus des axes « Attractivité économique », « Territoire d’innovation » et « Promotion et visibilité des dynamiques économiques du territoire ». La Métropole prévoit de contribuer à hauteur de 80 000 € par an, pendant ces 3 ans. Les actions prévues concernent, entre autres, les pépinières et hôtels d’entreprises, les offres et demandes de locaux et terrains professionnels, l’attractivité commerciale, la revitalisation du territoire, l’innovation, les mobilités durables ou encore la gestion de la ressource eau.

4/ La Métropole s’engage dans le déploiement de l’expérimentation nationale « Territoire  Zéro Chômeur de Longue Durée »

Le territoire Gerzat / Les Vergnes a été habilité pour le dispositif « Territoire  Zéro Chômeur de Longue Durée » qui doit permettre, pour l’année 2022, la signature d’au moins 15 CDI au sein d’Entreprises à But d’Emploi (EBE). Le dispositif soutenu financièrement par la Métropole s’adresse à des personnes privées durablement d’emploi, résidant dans le périmètre. Trois associations locales ont été retenues via un appel à manifestation d’intérêt pour créer les trois EBE (Job'EBE, Inser'Coop et SPF'EBE). Les premiers CDI pourront commencer à compter du 1er octobre 2022.
> En savoir plus

5/ Le Programme Local de l’Habitat (PLH) 2023-2028 a été adopté

Après un avis très favorable du Comité régional de l’habitat et de l’hébergement (CRHH), la Métropole a adopté son PLH 2023-2028. Il définit les grandes orientations pour répondre aux besoins en logement et parcours de vie des habitants. Parmi les objectifs fixés, la rénovation thermique des parcs de logements publics et privés énergivores, la maîtrise de l’étalement urbain, le développement et la diversification de l’offre de logements abordables (en locatif ou accession) pour satisfaire aux parcours résidentiels et faire face à la paupérisation accrue des ménages.
> En savoir plus

]]>
2022-09-30 2022-09-30
news-7843 Thu, 29 Sep 2022 14:50:06 +0200 InspiRe : le projet devient aujourd'hui réalité ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/inspire-le-projet-devient-aujourdhui-realite/ Après l’avis favorable et sans réserve émis par la commission d’enquête publique, le 3 août dernier, Clermont Auvergne Métropole à voté la déclaration de projet le 30 septembre 2022. Elle sera suivie d’une déclaration d’utilité publique, prise par le préfet du Puy-de-Dôme, qui donnera la force administrative et juridique nécessaire à la réalisation du projet.

Pour répondre aux défis de la transition écologique, la métropole clermontoise s’est engagée depuis plusieurs années dans une transformation ambitieuse. InspiRe, le projet de restructuration du réseau de transports en commun, permettra d’en augmenter les usages en proposant une alternative crédible à la voiture, tout en réduisant l’impact carbone du territoire et en améliorant le cadre de vie.
> le projet InspiRe en détails

La déclaration de projet InspiRe ouvre la porte aux futurs travaux

La déclaration de projet est une étape clé d’InspiRe. Fondée sur le code de l’environnement, elle permet à Clermont Auvergne Métropole et au SMTC-AC d’en affirmer solennellement l’intérêt général. Elle prend en compte l’ensemble des avis et recommandations formulés depuis le lancement du projet et définit également ses principales caractéristiques :

  • un projet de transport en commun efficient avec un niveau de service élevé ;
  • un projet de mobilités au sens large ;
  • un projet de desserte du territoire ;
  • un projet de métamorphose de l’espace urbain ;
  • un projet qui améliore le cadre de vie.

InspiRe évolue tout en se dessinant de plus en plus précisément

La mise en œuvre d’InspiRe se fera en deux étapes : dans un premier temps la mise en service fin 2025 avec :

  • la construction de l’ensemble des terminus ;
  • la construction du Technicentre bus à Cournon-d’Auvergne ;
  • le déploiement du matériel roulant et du système de charge associé ;
  • la mise en service du réseau restructuré ;
  • la mise en service des deux lignes de Bus à Haut Niveau de Service B et C sur les 27 km ;
  • l’ouverture de nouveaux parkings relais.

Puis la livraison progressive des derniers aménagements d’ici mi-2027 avec la poursuite des aménagements de voirie.

L’évolution du projet tout au long de sa conception, notamment pour intégrer les nombreuses remarques et suggestions émises par les habitants de la métropole, ont nécessité d’ajuster le coût du projet à 324 M € afin de tenir compte :

  • de la prolongation jusqu’à Durtol ;
  • des adaptations pour positionner différemment les pistes cyclables ou les voies bus sur la chaussée ;
  • de l’inflation.

Cap sur la transition écologique et la sobriété énergétiques

Dès sa conception, InspiRe s’est engagé dans une démarche exigeante en matière de développement durable : sobriété foncière, végétalisation et lutte contre les îlots de chaleur, réduction de la place de l’automobile et économies d’énergie.

  • InspiRe permettra la désimperméabilisation des sols, soit 32 000 m2.
  • 1 500 arbres seront plantés tandis que 400 arbres seront coupés : à terme, il y aura deux fois plus d’arbres grâce à InspiRe.
  • Les aménagements cyclables seront maximisés tout au long du tracé, notamment dans des secteurs actuellement dépourvus d’aménagements.
  • Une zone à trafic limité est prévue dans le centre de Clermont-Ferrand, entre la rue Blatin et la fin de l’avenue Carnot, afin de réduire la place de l’automobile.
  • Une nouvelle flotte de bus entièrement électrique sera également déployée.
  • InspiRe vise aussi une réduction d’environ 22 % de la consommation de l’éclairage public

Poursuivre le dialogue au plus près du terrain

En 2021, la concertation du projet InspiRe a fortement mobilisé le public avec plus de 3 600 avis, et a permis de valider unanimement l’opportunité du projet, d’acter le choix des variantes du projet et de faire émerger des demandes de modification. Suite aux demandes des habitants, des comités de quartier, des commerçants et des acteurs économiques, les modifications suivantes ont été apportées :

  • la desserte de Durtol
  • l’abandon du site propre avenue de Royat à Chamalières
  • l’abandon de tronçons de site propre en bas de l’avenue Bergougnan et rue de l’Oradou (à la sortie du boulevard Bingen et à l’entrée de la rue de l’Oradou, côté Est).

D’autres phases de dialogue vont s’ouvrir en attendant les futurs travaux. En effet, le SMTC-AC et Clermont Auvergne Métropole se sont engagés à maintenir un dialogue constant avec la population. Des temps d’échanges seront notamment organisés avec les comités de quartier, les acteurs économiques et les commerçants tout au long de l’automne 2022 et de l’hiver 2023 afin de poursuivre l’amélioration du projet et de tenir compte des effets attendus.

 

> Plus d'informations sur InspiRe

]]>
2022-09-30 2022-09-30
news-7842 Mon, 26 Sep 2022 10:10:50 +0200 Appel à bénévoles : participez à la Journée sans voiture le 29 octobre ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/appel-a-benevoles-participez-a-la-journee-sans-voiture-le-29-octobre/ Clermont Auvergne Métropole organise, en lien étroit avec la Ville de Clermont-Ferrand, une Journée sans voiture le samedi 29 octobre 2022 de 10h à 17h. Cette initiative vise à sensibiliser les habitants aux modes de déplacement alternatifs à la voiture, pour un meilleur partage de l’espace public tout en préservant la qualité de l’air.

Cet évènement sera l'occasion pour tous de s'approprier l'espace urbain, d'explorer la ville différemment, de profiter, pendant une journée, d'un environnement public plus apaisé, dans un périmètre interdit aux voitures et cycles motorisés. A cette occasion, Clermont Auvergne Métropole recherche des signaleurs bénévoles afin de renseigner les habitants sur les objectifs de cette journée, les animations mises en place et le périmètre concerné.

Les créneaux seront soit 9h30-13h30 soit 13h30-17h30, soit 9h30-17h00.

Chaque bénévole se verra remettre un coupe-vent et différents lots (entrées dans des équipements sportifs ou des places de match...). Un panier repas est également prévu.

La réussite de cet événement s’accomplira avec vous. Rejoignez-nous !

>> S'INSCRIRE EN TANT QUE BÉNÉVOLE <<

]]>
2022-09-26 2022-09-26
news-7841 Thu, 22 Sep 2022 15:19:01 +0200 Exposition « De peau à peau » au Musée d’Art Roger-Quilliot (MARQ) https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/exposition-de-peau-a-peau-au-musee-dart-roger-quilliot-marq/ Organisée dans le cadre du 10e Festival international des textiles extraordinaires, et de la saison croisée France-Portugal, « De peau à peau » propose une réflexion élargie autour du textile dans l’art comme médium et concept, à travers les œuvres de dix artistes portugais. C'est dans la Peau – tissu organique, en perpétuelle régénération - que la portée symbolique, plastique et esthétique du textile trouve son évocation la plus forte.

Du 17 septembre 2022 au 26 mars 2023 au MARQ

 

Les textiles véhiculent des significations multiples, qui entrecroisent les sphères individuelles, sociales et politiques. Ils prennent des formes variées. Ils façonnent notre quotidien. Ils nous habillent, structurent les relations humaines, décorent nos intérieurs. De nature hybride, ils ouvrent également des possibilités créatives infinies, qui vont bien au-delà de la toile tendue sur châssis. Surface souple et palpable, interface entre soi et l’autre, couche protectrice, parfois camouflage, le textile est abordé comme métaphore de la peau.

Les artistes exposés – chacun avec leur langage propre – nous révèlent leur manière de s’approprier, de comprendre, d’élargir cet univers textile. Ils explorent les qualités physiques de ce matériau, ses possibilités d’expansion, ses techniques de fabrication et les symboles qu’il porte, son lien à la peau. Ils pensent le textile dans son sens large et ses usages multiples: manufacturés, trouvés, achetés, évoqués, recyclés, spatialisés, politisés, support d’uchronies (utopie ayant un point de départ historique). Le textile est, pour eux, un espace d'affirmation, un outil d’expression, un moyen de révélation du caché. Loin d’être une simple couverture, le tissu est conçu comme la couche visible de ce qui vient de l’intérieur, de ce qui est dessous. Les œuvres qu’ils nous proposent nous amènent à prendre conscience et à repenser ce qui nous entoure : la présence des tissus dans la vie et dans l’art, l’architecture et ses échelles, les codes sociaux et politiques, le retour nécessaire au sensoriel, l’importance du contact et du mouvement.


Artistes : Olga Noronha; Filipe Cortez; Rute Rosas; Hernâni Reis Baptista; Joana BC; Hugo Brazão; Alexandre Camarao; Pedro Ruiz;  Ana Lima Netto; José Santos Maia


De peau à peau fait partie du programme Imagine ! du FITE (Festival international des textiles extra ordinaires), organisé en collaboration avec Contextile – Biennale d’art textile contemporain, à Guimarães au Portugal. Du 3 septembre au 30 octobre 2022, en pendant de l’exposition du MARQ, dix artistes français sont présentés au Palais Duccal de Guimaraes au Portugal. Le commissariat est assuré par Claudia Melo, directrice artistique de Contextile, en collaboration avec Pauline Goutain, directrice adjointe du MARQ.

]]>
2022-09-22 2022-09-22
news-7840 Tue, 20 Sep 2022 14:14:59 +0200 Exposition « IMAGINE ! » au Musée Bargoin https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/exposition-imagine-au-musee-bargoin/ « Imagine ! » est une invitation faite aux artistes à confier aux visiteurs leurs visions inspirées, sensibles, folles ou utopistes pour imaginer un futur désirable. L'exposition présente un choix original de plus de 50 œuvres textiles et multimédia « extra ordinaires » grâce à un parcours coloré et immersif qui met en avant l’art et la parole d’artistes vivant à différents endroits de la planète (Brésil, Lituanie, Australie…).

Du 17 septembre 2022 au 26 mars 2023 au Musée Bargoin

 

Imagine !, exposition phare du FITE 2022 (Festival international des textiles extra ordinaires), présente le textile comme une démarche artistique mais également comme le support d’un discours sur l’humain et sur les sociétés.

Elle donne libre cours aux nouveaux imaginaires, nourris d’espoirs lucides, rejetant la béatitude et la capitulation. Elle invite à se soulever contre la soumission et la résignation à la vision cynique de l’avenir, à faire « de l'espoir un révolutionnaire », de la « gentillesse un acte politique » et à placer les émotions et les sentiments humains au centre.

Les différentes propositions faites par les artistes sont regroupées autour des grands thèmes suivants : Imaginer une autre histoire commune - Imaginer un monde nouveau soucieux de l’environnement - Imaginer de nouvelles pratiques artistiques et de nouvelles consommations - Imaginer un nouveau corps et de nouvelles matières pour le parer - Imaginer un monde nouveau où se croisent humour et illusion.

L’exposition s’organise en un parcours coloré et immersif, qui met en avant l'art et la parole des artistes. Elle accueille une création musicale du collectif Puzzle Live et Ameyes Aït Oufella, composée en résonance avec les œuvres textiles. Une première expérience pour voir et entendre une exposition !

Imagine ! réunit des figures emblématiques de la scène artistique textile internationale telles que le Béninois Roméo Mivekannin, la Néerlandaise Guda Koster, ou encore la Portugaise Joana Vasconcelos, et fera découvrir de nouvelles scènes telles que celle des pays baltes, avec non moins de 15 artistes de Lituanie et d’Estonie, et notamment des pièces de Monika Žaltauskaitė Grašienė Žaltė.

Exposition en co-commissariat avec Severija Inčirauskaitė- Kriaunevičienė de l’Académie des Arts de Vilnius, Lituanie.

Le FITE est l’un des événements concourant à la candidature de Clermont-Ferrand, capitale européenne de la culture 2028.

Tarifs :
5 € tarif plein | 3 € tarif réduit
Gratuit tous les 1er dimanches du mois
Gratuit du 20 au 25 septembre

Horaires :
• Du 20 au 25 septembre : du mardi au dimanche de 10h à 18h.
• Du 27 septembre 2022 au 26 mars 2023 : du mardi au samedi de 10h à 18h, le dimanche de 14h à 18h.

Infos pratiques :
Musée Bargoin, 45 rue Ballainvilliers, Clermont-Ferrand
accueil.museebargoin@clermontmetropole.eu
04 43 76 25 50

]]>
2022-09-20 2022-09-20
news-7839 Mon, 19 Sep 2022 15:44:03 +0200 Inauguration des bornes de recharge pour véhicules électriques à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/inauguration-des-bornes-de-recharge-pour-vehicules-electriques-a-clermont-ferrand/ Aujourd'hui, la Ville de Clermont-Ferrand et Clermont Auvergne Métropole ont inauguré leurs bornes de recharge pour véhicules électriques en présence d’Olivier BIANCHI, Maire de Clermont-Ferrand et Président de Clermont Auvergne Métropole et de Sébastien GOUTTEBEL, Président de Territoire d’Énergie Puy-de-Dôme (TE63).

Un réseau public départemental

Le secteur des transports est le premier émetteur de gaz à effet de serre avec 41 % des émissions totales en France, en 2018. Pour permettre le développement des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables, il est nécessaire de développer un réseau de points de recharge accessibles au public.

Territoire d’Énergie Puy-de-Dôme a donc décidé de déployer, dans le Puy-de-Dôme, un réseau public de bornes de recharge pour véhicules électriques. L’objectif de ce maillage départemental est de rassurer les utilisateurs de véhicules électriques sur la question de l’autonomie et leur assurer de trouver une borne disponible à proximité de leurs déplacements. En offrant ce nouveau service, les communes accueillant ces bornes de recharge sur leur territoire, soutiennent le développement d’une mobilité plus durable, et contribuent à la diminution des gaz à effet de serre et des particules fines, enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique.

Un réseau accessible à tous

Territoire d’Énergie Puy-de-Dôme développe alors un service public de la mobilité électrique appelé IRVE-TE63. Après une première vague de 20 bornes installées en 2019, ce déploiement se poursuit en 2022 avec l’évolution technologiques de bornes de recharges installées en 2019 ainsi que l’installation de 68 bornes à charge normale et 5 nouvelles bornes à charge rapide, organisée autour des axes principaux et secondaires importants et des zones touristiques du département.

Ce programme de déploiement départemental qui s’établit à 3 500 000 € TTC, reçoit le soutien financier de :
▪ France RELANCE à hauteur de 688 000 €
▪ ADVENIR à hauteur de 397 000 €
▪ La Région Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur de 75 000 €

Dans ce cadre, TE63 accompagne les collectivités pour la mise en place de nouvelles bornes, en tant que maitre d’ouvrage des travaux et en assurant l’exploitation et la maintenance de ces bornes, sachant qu’un travail est en cours pour évaluer les besoins futurs.

Un service à la carte

Accessible à tout type de véhicule, le réseau IRVE-TE63 permet aux usagers de recharger leurs voitures électriques sur le domaine public, 7 jours / 7, 24h / 24. Le service est accessible avec ou sans abonnement. Plusieurs moyens de paiements sont possibles : paiement en ligne sur smartphone, carte bancaire sans contact, pass abonné. Le service propose des tarifs adaptés aux usages, basés sur le temps de recharge.

UtilisateurAbonnementCoût du service* (€ TTC)
Charge normale (jusqu'à 22kVA en AC et 25 kW en DC)Charge rapide (43 kVA en AC ou 50 kW en DC)CB sans contact pour charge rapide ( 43 kVA en AC ou 50 kW en DC
Abonné12€/an0,06€/min0,20€/min
Non abonné et itinérant0,09€/min**0,30€/min**6,50 la recharge


* Ne sont pas facturées, les sessions de recharge d’un temps inférieur à 2 minutes ou ayant conduit à la délivrance d’un volume d’énergie inférieur à 500 Wattheures.

** Pour les itinérants, ce coût est susceptible d’être majoré des frais facturés à leurs clients par les opérateurs de mobilité.

Un réseau métropolitain de 36 bornes

Territoire d’Énergie a engagé, en 2016, une réflexion sur le déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques sur le département du Puy‐de‐Dôme. La métropole clermontoise, compétente en la matière, lui a délégué sa compétence en 2019, afin de lancer la mise en place de 34 bornes à charge normales et 2 bornes à charge rapide sur la métropole, dont 11 sur la Ville de Clermont‐Ferrand, opérationnelles d’ici la fin de l’année.

D’un point de vue financier, l’évolution technologique des 3 bornes existantes et l’installation de 31 bornes normales et 2 bornes rapides représentent près d’1 300 000 € TTC d’investissement.
La Métropole versera à TE63 environ 27 000 € par an pendant 10 ans, soit un total de 270 000€.

 



Déploiement des bornes sur le territoire de Clermont Auvergne Métropole


• Bornes « rapides » (1 prise 43kVA-AC / 1 prise 50kW-DC)

Chamalières - Square de VerdunSAINT-GENES-CHAMPANELLE – Rue du Château à Theix

 

• 34 bornes « normales » 1 prise 22kVA-AC / 1 prise 25kW-DC )

AUBIÈRE – Parking Saint-VernyCLERMONT-FERRAND – Rue Antoine Menat
AULNAT – Espace Raymond AmeilbonneCLERMONT-FERRAND – Rue Entre les deux villes
BEAUMONT – Place du parcCLERMONT-FERRAND – Rue de Flamina
BEAUMONT - Allée Stéphane HesselCLERMONT-FERRAND – Place de la Rodade
BLANZAT - Rue des PrimevèresCLERMONT-FERRAND - Place Eychart
CEBAZAT – Parking - Rue du grillonCOURNON-D’AUVERGNE – Place Lichtenfels (2 bornes)
LE CENDRE – Parking de la Gare (évolution technologique)DURTOL – Rue des Châtaigniers
CEYRAT – Place de la résistanceGERZAT – Place des Vigeries
CEYRAT – Espace Culture et Congrès Henri BiscarratLEMPDES – Parking de la médiathèque
CHAMALIÈRES – Square de Verdun (évolution technologique)NOHANENT – Route de Durtol
CHATEAUGAY – Place Charles de GaulleORCINES – Parking des puys
CLERMONT-FERRAND – Place Henri DunandPERIGNAT-LES-SARLIÈVE – Complexe Sportif
CLERMONT-FERRAND – Rue Maréchal FayollePONT-DU-CHATEAU – Rue du Guet
CLERMONT-FERRAND – Boulevard Joseph GirodROMAGNAT – Place du 8 mai
CLERMONT-FERRAND – Rue Théodore de BanvilleROYAT – Place Allard
CLERMONT-FERRAND – Rue des SalinsST-GENÈS-CHAMPANELLE – Parking de la Mairie (évolution technologique)

 

 

A propos de TE63 :
Réunissant 464 communes et 14 intercommunalités adhérentes, Territoire d’Énergie Puy-de-Dôme est aujourd’hui un des principaux acteurs publics de l’énergie dans le département. Propriétaire du réseau public d’électricité basse et moyenne tension du département, le syndicat est l’Autorité Organisatrice de la Distribution publique d’Électricité (AODE). TE63 agit pour la qualité des réseaux d’énergie (électricité, éclairage public et la production d’énergies renouvelables). Au service des territoires et de la transition énergétique, TE63 investit pour le futur avec le développement d’un service public pour la recharge des véhicules électriques et hybrides. 

 

 

 

]]>
2022-09-19 2022-09-19
news-7837 Mon, 12 Sep 2022 11:56:16 +0200 Appel à projets « Contrat de ville et FIPD 2023 » https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/appel-a-projets-contrat-de-ville-et-fipd-2023/ Depuis quelques années, un appel à projets conjoint du Contrat de ville / FIPD est lancé. L’objectif de cet appel à projets est de faire émerger et soutenir des projets en faveur des habitants dans les quartiers prioritaires de la Politique de la ville. Coordonné par Clermont Auvergne Métropole, il associe les partenaires financeurs du Contrat de Ville (L'État, la Métropole, les villes de Clermont-Ferrand et de Cournon-d'Auvergne, le Conseil départemental 63) et celui du FIPD (Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance).

 

Modalités pratiques pour répondre à l’appel à projets 2023 :

Cet appel à projets Contrat de Ville / FIPD 2022 est lancé le 12 septembre 2022 dans la Métropole clermontoise. Les porteurs de projets peuvent déposer leur dossier de demande de subvention jusqu’au  mardi 2 novembre 2022 inclus, en suivant la procédure indiquée dans la note de cadrage conjointe. Vous pouvez consulter cette dernière ci-dessous.

 

La réunion de lancement de l’appel à projets « Contrat de ville / FIPD » 2023 :

La réunion de lancement de l’appel à projets « Contrat de ville / FIPD » se déroulera le : mercredi 28 septembre de 18h à20h au stade Gabriel Montpied.

 

Aide au montage :

Les financeurs seront présents tout au long de l’appel à projets pour vous accompagner dans le montage de votre projet et demande de subvention. Leurs coordonnées sont disponibles dans la note de cadrage (liste p.14 et 15).
Des permanences sur rendez-vous auront lieu sur les territoires. Venez rencontrer les interlocuteurs sur ces créneaux :

  • Mercredi 5 octobre de 18h à 20h au Centre social de Saint-Jacques,
  • Jeudi 6 octobre de 18h à 20h au Centre social Nelson Mandela à la Gauthière,
  • Mercredi 12 octobre de 18h à 20h au Centre social de Croix-de-Neyrat,
  • Jeudi 13 octobre de 18h à 20h à la Maison des citoyens de Cournon-d’Auvergne.

Par ailleurs, des temps collectifs seront également proposés aux associations pour vous accompagner sur la formalisation d’un budget/bilan. Ces temps seront organisés le Service Départemental à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports (SDJES) de la DSDEN du Puy-de-Dôme.

  • Lundi 3 octobre de 14h à 18h au Centre Nelson Mandela à la Gauthière,
  • Mardi 4 octobre de 14h à 18h au Centre social de Champratel,
  • Mercredi 5 octobre de 14h à 18h au Centre social de Saint-Jacques,
  • Vendredi 7 octobre de 14h à 18h à la Maison des citoyens de Cournon-d’Auvergne.

Enfin, les partenaires financeurs du Contrat de ville proposent de faire des formations sur l’utilisation de la plateforme Dauphin :

  • Mardi 4 octobre de 14h à 16h en salle 1A à Clermont Auvergne Métropole,
  • Mardi 11 octobre de 14h à 16h en salle 1A à Clermont Auvergne Métropole.

Pour participer à ces différents temps forts, veuillez-vous vous inscrire auprès de Monsieur SYLLA Kandjoura.

 

Dépôt des dossiers :

  • La date limite de dépôt des dossiers est fixée au mardi 2 novembre 2022 (inclus)
  • Tous les dossiers complets sont à faire obligatoirement sur la plateforme Dauphin (ANCT) :
    https://usager-dauphin.cget.gouv.fr

 

Contacts :

  • Kandjoura SYLLA – Coordinateur de l’appel à projets Politique de la ville
    Tel : 04.43.76.22.66 – politiqueville@remove-this.clermontmetropole.eu
  • Alexandre GAUCHARD – Chef de projet Politique de la ville
    Tel : 04.43.76.23.24 – 07.52.63.89.80


DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

Note de cadrage de l'appel à projets 2023

Notice d'utilisation simplifiée de la plateforme Dauphin

Notice complète de la plateforme Dauphin


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

https://www.clermontmetropole.eu/accompagner-aider/la-politique-de-la-ville/contrat-de-ville/

]]>
2022-09-12 2022-09-12
news-7836 Mon, 12 Sep 2022 11:09:00 +0200 Foire de Clermont-Cournon, les gagnants du jeu concours 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/foire-de-clermont-cournon-les-gagnants-du-jeu-concours-2022/ Tous les jours, sur le stand de Clermont Auvergne Métropole, vous avez la possibilité de remporter des cartes de bibliothèques, des pass + et des entrées pour les musées. Retrouvez ici, chaque jour la liste des chanceux qui ont remporté le tirage au sort et seront recontactés par nos services, pour obtenir leur dotation.

 

SAMEDI 10 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
DONATE Karine
FOUCHER Christophe
REBEYROL Geneviève

Gagnants des pass musées :
MENARD Oriane
MEAUNE Valène
ARNAUD Janine

Gagnants des Pass+ :
BUIRE Marie
COURNOT Laetitia
FERRY Théo
RANC Mathieu
CHARBONNIER Véronique
MONGE Alain
 

DIMANCHE 11 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
WARNANT ÉMILIE
MAILLARD Zoé
GARACHON Fanny

Gagnants des pass musées :
LEFEBRE Roxane
MONGINOU Sara
COMBRES Noémie

Gagnants des Pass+ :
CLERK Manon
FAURE Thierry
MORON Pascale
MAUBOURDIN Candice
DUREL Nicolas
HAVIL Stéphanie
 

LUNDI 12 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
MISSONNIER Andrée
SAVARIT Marlène
DEXARCIS Valérie

Gagnants des pass musées :
DELANOU Anne-Christine
DUQUESNOY Gisèle
SCHOT ANNA

Gagnants des Pass+ :
MAS Véronique
MALHERBE Daniel
PLANCHON Marline
MOREAU Sandra
JAMMES Eliane
NIERGA Eliane

MARDI 13 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
KRARIA Amina
COMBES Solange
SALGUES Jean-Luc

Gagnants des pass musées :
GUERY Roland
MAILHOT Annie
AMBLARD J.-Louis

Gagnants des Pass+ :
RICHARD Mireille
FOURNIER Josette
ALZAIX Andrée
PHILIPPON Séverine
DEBLY Marie-Christine
BOUDON Jean-Claude

MERCREDI 14 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
GUILLOT Sylvie
MAHE Antoni
MARCHAND Didier

Gagnants des pass musées :
NORMAND M - Claude
BRUN Evelyne
HUBERT Laure

Gagnants des Pass+ :
BERNARD Anthony
FAURE Alice
CHATARD Julien
JUILLARD Florentin
JOLY Florence
MIRATON Charles

JEUDI 15 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
PEYRARD Laurence
BOISSY Catherine
GROSJEAN Audrey

Gagnants des pass musées :
BEZON Mireille
ROUYERE Danielle
GAICHE Mehdi

Gagnants des Pass+ :
MOREAU Béatrice
DUBOISSET Nathalie
AGUILHON Lionel
GOMES Carmen
FARREYRE Bernard
MESTRIES Florence

VENDREDI 16 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
PAGES Valérie
DUMONT Katia
LIBERTINI Patrick

Gagnants des pass musées :
ROCAZEL Serge
SAUZEDE Estelle
BOUCHÉ Manon

Gagnants des Pass+ :
GARDES Roger
MORIN François
MONLLOR Georges
NUGIER Philippe
BRUN Frédéric
CHADEYRAS Virginie

SAMEDI 17 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
NOGUEIRA Colette
DELEIGNE Emilie
JOLLAIN Véronique

Gagnants des pass musées :
FAURE Christophe
DELORT Sylvie
FOMES Maïlis

Gagnants des Pass+ :
SONNET Martine
VEGA Léa
CHAUX Guillaume
VIGIER Brigitte
ANTUNES DE MACEDO Géraldine
SLEIMAN Amandine

DIMANCHE 18 SEPTEMBRE

Gagnants des cartes Bibliothèques :
BESSON Lalie
LAGUET Damien
DELORT Sylvie

Gagnants des pass musées :
LEBOEUF Philippe
RIBET Candice
MALVAL Jo

 

Gagnants des Pass+ :
INSA Emilie
MESTAYER Christophe
LALLY Edwige
MARCOCCIO Delphine
MARRE Claire
VORONINA Marharyta

Télécharger le règlement du jeu concours.

]]>
2022-09-12 2022-09-12
news-7835 Thu, 08 Sep 2022 09:57:07 +0200 Le photovoltaïque en essor sur la métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-photovoltaique-en-essor-sur-la-metropole/ Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole, maire de Clermont-Ferrand, Marion Canalès, présidente d’assemblia et représentant « Ombrières d’Auvergne » et Laurent Ganet, maire de Nohanent, ont inauguré ce jour la première installation photovoltaïque des « Ombrières d’Auvergne ». D’autres installations sont prévues dans les semaines à venir. Dans son Schéma de Transition Énergétique et Écologique adopté en 2019, Clermont Auvergne Métropole se donne comme objectif de devenir un territoire à énergie positive d’ici à 2050. Cette feuille de route ambitieuse passe par la réduction par deux des consommations d’énergie par rapport à 2012 et par la multiplication par trois de la production d’énergies renouvelables. Rappelons que la métropole est cheffe de file du réseau Urb-En-Pact qui fédère 8 territoires européens autour de la transition énergétique. Une stratégie qui trouve pleinement son sens dans le contexte de crise énergétique que traverse le pays.

Recouvrir des aires de stationnement

Parmi les nombreux leviers déployés sur le territoire pour répondre à l’urgence climatique (développement des réseaux de chaleur, rénovation thermique des bâtiments, mise en place de solutions d’écomobilité…), la collectivité a pris la décision de recouvrir des aires de stationnement d’ombrières photovoltaïques. En plus de protéger les véhicules et leurs usagers des intempéries et du soleil, cette initiative présente plusieurs avantages :

  • Participer à la production d’une énergie locale et renouvelable, afin de réduire l’impact environnemental du territoire
  • Ne pas consommer de terres agricoles et ne pas imperméabiliser des sols supplémentaires
  • Limiter l’impact visuel de la centrale grâce à son implantation sur une zone déjà urbanisée
  • Permettre le raccordement éventuel de bornes électriques ; une implantation pertinente sur une aire de stationnement
  • Apporter une réponse immédiate à l’urgence climatique grâce à un déploiement simple et rapide
  • Favoriser l’économie locale par l’intervention d’entreprises du territoire

D’un point de vue opérationnel, le déploiement est porté par la SAS « Les Ombrières d’Auvergne » - une filiale d’Assemblia créée en 2020 - qui assure l’exploitation des centrales durant 30 ans. Sont parties prenantes de cette nouvelle société l’entreprise rennaise « See You Sun » (investissement financier et technique), Assemblia (aménagement et accompagnement des collectivités), le Crédit Agricole (financement) et Clermont Auvergne Métropole (recherche et mise à disposition de foncier). Ce modèle public-privé permet de mener une action de transition énergétique sans aucune dépense publique ; puisque l’investissement financier est porté par « See You Sun », qui se rémunère sur la revente d’électricité au réseau.

8 parkings dotés d’ombrières en 2022 sur la métropole

En 2022, 8 parkings seront dotés d’ombrières, essentiellement sur le territoire métropolitain. La première à sortir de terre est celle du parking du centre sportif Puy-Valleix à Nohanent. La puissance installée est de 86,6 kWc, soit une production estimée de 99,5 MWh/an, équivalent à la consommation d’électricité de 33 ménages (hors chauffage). En plus de la production d’électricité de source renouvelable, elle apportera de l’ombre aux voitures des usagers (25 places couvertes) de l’établissement et aux enfants du centre aéré.

Sept ombrières supplémentaires verront le jour sur des parcelles appartenant à la métropole dans le cadre de ce premier appel à manifestation d’intérêt (AMI). Elles seront situées sur les parking-relais Margeride à Aubière, sur le parking du Crématorium à Clermont-Ferrand, sur le parking-relais de la Pardieu à Clermont-Ferrand, sur le parking de Pascalis 1 et 2 à Clermont-Ferrand, sur le parking de La Vague à Gerzat, sur le parking de la halte-SNCF à Pont-du-Château et sur le parking de la piscine Androsace à Cournon d’Auvergne. La production totale estimée de ces 8 sites produira l’équivalent de la consommation de 580 ménages (hors chauffage).

Un second appel à manifestation d’intérêt est prévu à l’automne sur sept autres parkings : les parkings du complexe sportif Bernard-Bordiau et de la piscine de Lempdes, les deux parkings du complexe sportif Les Cluzelles à Chateaugay, le parking du complexe sportif de la croix Saint-Géraud à Blanzat, un parking du stadium Jean-Pellez à Aubière et un parking du stade Gabriel-Montpied. D’autres projets sont également à l’étude en dehors de la métropole et en direction du secteur privé.

]]>
2022-09-08 2022-09-08
news-7833 Tue, 30 Aug 2022 14:16:08 +0200 Fermeture de la piscine de Chamalières : les infos à savoir https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/fermeture-de-la-piscine-de-chamalieres-les-infos-a-savoir/ En raison d’importants travaux, le centre aquatique des Hautes-Roches à Chamalières est fermé jusqu’à fin 2023. En attendant la réouverture, les scolaires sont redirigés vers la piscine Pierre-de-Coubertin, et les usagers sont invités à se reporter sur l’une des quatre autres piscines de la Métropole. Après en avoir profité une dernière fois cet été, les nageurs devront faire preuve de patience avant de pouvoir retourner fin 2023 au centre aquatique des Hautes-Roches, à Chamalières. Construit en 1976, l’établissement va faire l’objet pendant un peu plus d’une douzaine de mois d’importants travaux de rénovation qui réduiront sa consommation d'énergie. Reprise des toitures, remplacement du système de chaufferie, réfection générale du traitement de l’air et de l’eau… L’objectif de cette réhabilitation est plutôt ambitieux : réduire de 30 % la facture énergétique du centre aquatique chamaliérois, et ainsi contribuer à l’effort collectif du territoire métropolitain qui vise à horizon 2050 la neutralité carbone.

Création d’un espace bien-être, agrandissement des vestiaires...

Mais au-delà de l’aspect environnemental, les travaux réalisés permettront aussi d’améliorer le confort des usagers, qui ne manqueront probablement pas d’apprécier le nouvel espace bien-être prochainement créé. Pour améliorer la fonctionnalité et simplifier la circulation au sein de ce bâtiment de 7 500 m², les espaces seront reconfigurés, notamment au niveau de l’entrée, de l’espace administratif et personnels. Une nouvelle voie d’accès aux bassins sera aussi créée.
Toujours avec la même volonté de parfaire l’accueil du public et plus particulièrement des personnes en situation de handicap, les vestiaires seront agrandis et de nouveaux vestiaires adaptés pour les scolaires verront le jour. À l’extérieur, des stationnements à destination des personnes à mobilité réduite seront également installés.

Mise en place de « créneaux de nage »

Pour ne pas pénaliser les usagers du centre aquatique des Hautes-Roches, des « créneaux de nage » seront mis en place à partir du 5 septembre dans les quatre autres piscines de la Métropole. Ce nouveau service donnera notamment accès à une nouvelle plage horaire, consultable ici. Pour accéder au créneau de leur choix, les usagers devront obligatoirement effectuer une réservation en ligne depuis leur espace personnel accessible en cliquant ici.

Le coût de l’opération est estimé à 12 millions d’euros HT.
Le marché de maîtrise d’œuvre a été confié à la SARL Carles Hebras Maitrias Architectes (CHM Architectes)

 

 

]]>
2022-08-30 2022-08-30
news-7831 Thu, 25 Aug 2022 15:51:52 +0200 De 1920 à nos jours, quelle place a eu le vélo sur le territoire métropolitain ? https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/de-1920-a-nos-jours-quelle-place-a-eu-le-velo-sur-le-territoire-metropolitain/ Forte de ses 25 années d’expérience, l’association Vélo-Cité 63 nous aide à retracer l’histoire et l’évolution de la pratique du vélo sur le territoire de Clermont Auvergne Métropole. Tour d’horizon des dernières décennies.

L’histoire du vélo au sein de Clermont-Ferrand et de sa métropole prend ses racines dans les années 1920, lorsque Michelin se met à construire des parkings à vélo pour ses ouvriers. À partir des années 1980, on note une baisse significative de l’usage du vélo, liée à un niveau de vie qui permet de s’orienter vers les modes motorisés (cyclomoteur ou voiture) et à la diminution du nombre de salariés. La question de la sécurité, s’est posée aussi comme l’explique Serge Fabbro, le président de l’association Vélo-Cité 63 : « Avec des facilités de parking voitures et le sentiment d’insécurité des 2 roues face au trafic croissant, tout le monde est passé à la voiture. »

Ce n’est qu’une décennie plus tard que l’association consacrée à l’usage du vélo voit le jour en 1996, année de la loi LAURE. A l’intérieur de cette loi, un article impose la mise en place de pistes cyclables à chaque réalisation ou rénovation de voie urbaine. Il faudra cependant attendre 2013 pour que Clermont-Ferrand et sa métropole entrent pleinement dans une phase de transition, grâce à la mise en place du système de vélos en libre-service C.Vélo, proposé par le SMTC-AC.

Au cours des années suivantes, « ce n’était plus seulement les amoureux des vélos que l’on croisait sur la route, mais un peu tout le monde », analyse Didier Fromont, membre de Vélo-Cité 63. Ce dernier s’est mis en selle en 2015, encouragé par un collègue. L’évolution de la pratique, il la constate… au feu rouge : « En 2015, j’étais seul au feu et maintenant, on est 3 ou 4. »

Mais la véritable bascule se fait en 2018, lorsque Clermont Auvergne Métropole annonce la prise en charge de l’abonnement annuel C.Vélo, rendant la première demi-heure d’utilisation gratuite, soit pratiquement l’ensemble des trajets quotidiens de nombreux habitants de la Métropole. « Ça a vraiment démocratisé la pratique, on l’a vu avec notre atelier de réparation en face de la cité U, que les étudiants fréquentent un peu moins. Ils s’y retrouvent plus en prenant un abonnement », explique Serge Fabbro. Il faut dire que le C.Vélo a l’avantage d’éviter l’entretien et de les préserver d’un éventuel vol de matériel, même si le marquage Bicycode, obligatoire sur les vélos neufs depuis 2021, est également un bon moyen de lutte.

En parallèle, Clermont Auvergne Métropole a créé pour les cyclistes des parkings sécurisés en centre-ville et donne la possibilité de réserver des places de vélo sur abonnement dans les parkings souterrains. Autre évolution, depuis 2021, tous les C.Vélo ont été changés pour « des vélos de meilleure qualité, moins lourds, avec une bonne lumière… », détaille Serge Fabbro, qui voit néanmoins un petit bémol au niveau des paniers.

Pour Didier Fromont, c’est tout un écosystème qui est en train de se créer autour du vélo, citant pour exemple les nouvelles entreprises qui apparaissent sur le territoire comme celles des réparateurs ambulants : « Nous en avons cinq sur la métropole, c’est énorme ! »

Grâce à tous les acteurs qui s’investissent en faveur du vélo et à la politique de mobilité de la Métropole, les voyants passent progressivement au vert. Engagée à accorder une plus grande place aux modes de déplacement doux, propres et durables, Clermont Auvergne Métropole va continuer dans les années à venir à étendre les voies cyclables et développer de nouvelles infrastructures. Le tout au bénéfice d’un meilleur partage de l’espace public et d’une qualité de vie qui fait la force de notre territoire.

 

QUELQUES GRANDES DATES

  • 2013 : Création de C.Vélo avec dix stations. On en compte aujourd’hui 57.
  • 2017 : Clermont Auvergne Métropole annonce la mise en place du Schéma cyclable, avec un investissement de 31 millions d’euros sur 10 ans.
  • 2018 : Prise en charge de l’abonnement annuel C.Vélo par Clermont Auvergne Métropole.
  • 2020 : Première journée sans voiture à Clermont-Ferrand
]]>
2022-08-25 2022-08-25
news-7830 Mon, 22 Aug 2022 10:49:15 +0200 Changements d'horaires dans les piscines de la Métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/changements-dhoraires-dans-les-piscines-de-la-metropole/ A compter du Lundi 29 Août prochain, le Centre Aquatique Les-Hautes-Roches situé à Chamalières ferme ses portes pour rénovation, jusqu'au 4ème trimestre 2023. Les horaires d'ouverture des 4 autres piscines de la Métropole sont adaptés afin d'accueillir l'ensemble des scolaires, associations et activités aquatiques. Un nouveau service est également mis à disposition des usagers les "Créneaux Nage" : créneaux supplémentaires d'ouverture, places limitées et sur réservation obligatoire.

Nouveaux horaires de vos piscines en période scolaire,
à partir du 5 septembre 2022 :

 

Stade Nautique Pierre-de-Coubertin - Clermont-Ferrand

Horaires d'ouverturesActivités

Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi :
11h45 - 13h45 & 16h45 - 20h
Mercredi : 12h - 20h
Samedi : 9h - 18h
Dimanche & Jours Fériés :9h - 17h

Créneau Nage* : Mercredi : 10h30 - 11h45

Aquagym (45 min) : Lundi, Mardi, Jeudi : 12h30 & 16h15 ; Vendredi : 16h15
Aquabike (30 min) : Lundi, Mardi, Jeudi : 18h15 & 19h
Aquabike (45 min) : Mercredi : 12h30 ; Vendredi : 18h15
Aquafit (45 min) : Mercredi : 18h45 ; Vendredi : 12h30

 

Piscine Marcel Boubat - Lempdes

Horaires d'ouverturesActivités

Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi :
12h15 - 13h45 & 17h15- 19h30
Mercredi : 13h30 - 18h30
Samedi : 9h - 12h30 & 14h-18h
Dimanche & Jours Fériés : 8h - 12h30

Créneau Nage* : Vendredi : 7h15 - 8h30

Aquabike (45 min) : Jeudi : 16h30

 

Piscine Androsace  - Cournon d'Auvergne

Horaires d'ouverturesActivités

Lundi, Jeudi :
12h - 13h45 & 17h - 19h30
Mardi, Vendredi : 17h - 20h
Mercredi : 12h - 16h30
Samedi : 9h - 12h30 & 14h - 18h
Dimanche & Jours Fériés : 9h - 13h30

Créneau Nage* : Jeudi : 7h15 - 8h30

Aquagym (45 min) : Lundi : 12h15 ; Jeudi : 18h15
Aquabike (45 min) : Mardi, Vendredi : 18h45 Aquaplouf (30 min) : Samedi : 9h15
Aquakid (30 min) : Samedi : 10h

 

Piscine Jacques Magnier - Clermont-Ferrand

Horaires d'ouvertures

Mercredi : 18h - 20h
Samedi : 12h - 19h
Dimanche & Jours Fériés : 8h - 12h

Créneau Nage* : Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi : 7h - 8h

 
+ infos :

* créneau nage : sur réservation obligatoire depuis votre espace en ligne PASS+

Télécharger le flyer des horaires en période scolaire et en vacances 

 

 

Le centre aquatique des Hautes-roches fait peau neuve


Ces modifications d'horaires sont dues à la fermeture pour travaux de la piscine de Chamalières. L'objectif est de réduire de 30% les consommations énergétiques de l'équipement grâce à des travaux techniques (toiture, chaufferie, traitement de l'air et de l'eau). Mais aussi d'améliorer le confort des usagers avec la reconfiguration d'espaces (vestiaires, accueil), la création d'un espace bien-être et une meilleure accessibilité .

]]>
2022-08-22 2022-08-22
news-7828 Fri, 19 Aug 2022 14:45:11 +0200 Sécheresse : le territoire métropolitain toujours en alerte renforcée https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/secheresse-le-territoire-metropolitain-toujours-en-alerte-renforcee/ Malgré les précipitations de la semaine dernière, la situation liée à la sécheresse reste préoccupante sur notre territoire. Ensemble, continuons à nous mobiliser pour participer à l’effort collectif afin préserver cette ressource naturelle précieuse. Des restrictions indispensables

Comme la grande majorité du territoire français, le Puy-de-Dôme n’est pas épargné par la sécheresse et les fortes chaleurs. Suite aux derniers arrêtés préfectoraux, le territoire métropolitain est toujours placé en alerte renforcée, ce qui induit des restrictions des usages de l’eau pour les collectivités, entreprises, agriculteurs ainsi que pour les particuliers. Ces mesures contraignantes mais indispensables ont été instaurées afin de permettre à tous de continuer à bénéficier d’eau potable le plus longtemps possible.

Mesures de restrictions des usages de l’eau pour les particuliers :

UsagesAlerteAlerte renforcéeCrise
Arrosage des espaces verts, pelouses, jardins d'agrément, des massifs de fleurs, jardinièresInterditInterditInterdit
Arrosage des potagers et des vergers vivriersInterdit de 10h à 18hInterdit de 8h à 20hInterdit
Remplissage des piscines individuelles, hors première mise en eau des bassins en construction et mise à niveau techniqueInterditInterditInterdit
Lavage des véhicules, hors des installations professionnelles InterditInterditInterdit
Lavage des véhicules, dans des installations professionnelles mettant à disposition seulement des systèmes de lavage type "rouleaux" ou "tunnels", gros consommateurs d'eauInterditInterditInterdit
Nettoyage de façades et de toits, de terrasse de cours, de petits ouvrages (caveaux, portails...)InterditInterditInterdit

 

Quelques gestes simples pour consommer moins d’eau

En plus de ces restrictions, chacun d’entre nous doit, plus que jamais, maîtriser sa consommation d’eau quotidienne avec des gestes simples : privilégier les douches courtes, faire fonctionner les appareils de lavage à plein, réutiliser l’eau de lavage des légumes et de pluie, installer des équipements sanitaires économes en eau…

 

+ infos :
consulter l’arrêté préfectoral : www.puy-de-dome.gouv.fr
détail par commune : propluvia.developpement-durable.gouv.fr

]]>
2022-08-22 2022-08-22
news-7827 Thu, 18 Aug 2022 14:51:58 +0200 Trois étapes pour sécuriser la pratique du vélo chez les enfants https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/trois-etapes-pour-securiser-la-pratique-du-velo-chez-les-enfants/ Solution idéale pour réduire son empreinte carbone tout en conservant une certaine liberté, le vélo séduit de plus en plus d’habitants au sein de la métropole clermontoise. Ludique, il est aussi un outil intéressant pour aider les enfants à développer leur agilité, leur autonomie et leur responsabilité. À condition de leur transmettre quelques règles importantes pour rouler de manière sécurisée et respectueuse des autres usagers.

Vous souvenez-vous de votre première fois à vélo ? De ce sentiment de fierté mâtiné d’un peu d’inquiétude lorsque le moment était venu de décrocher les petites roues stabilisatrices ? Et de ce vent de liberté qui vous a emporté, juste après ?

L’apprentissage du vélo a été une étape importante dans la vie de beaucoup d’entre nous. Et elle continue à l’être pour de nombreux enfants de nos jours. En plus de les amener tout doucement sur le chemin de l’autonomie, elle peut les aider à développer un esprit de responsabilité et améliorer leur équilibre. Sans parler des nombreux bienfaits qu’elle procure sur la santé en tant qu’activité physique. Mais comment leur apprendre les bases et surtout de quelle manière peut-on sécuriser leur pratique ? Éléments de réponses avec Serge Fabbro, le président de l’association Vélo-Cité 63*.

 

Étape 1 : se familiariser avec l'équilibre à vélo

Avant d’espérer pouvoir avaler les kilomètres au guidon de son vélo, la première mission pour tous les futurs cyclistes est de réussir à trouver son équilibre. Si les petites roues stabilisatrices étaient légion chez les débutants il y a encore quelques années, les spécialistes conseillent désormais aux parents d’acheter une draisienne pour familiariser les enfants à la pratique du vélo. Accessible dès 18 mois, ce véhicule à deux-roues a tout d’un vélo, les pédales en moins. « Contrairement aux modèles avec stabilisateur, les draisiennes permettent d’apprendre l’équilibre puisque l’enfant tout en étant positionné sur la selle doit avancer en s’aidant de ses pieds à plat sur le sol », explique Serge Fabbro. Véritable outil de mobilité, la draisienne permet également aux cyclistes en herbe de se familiariser avec la vitesse et de prendre confiance de manière ludique.

Avant que l’enfant puisse l’utiliser lors de ses déplacements quotidiens avec ses parents, il est important qu’il s’entraîne dans un espace sécurisé et légèrement en pente, de façon à ce qu’il puisse notamment apprendre à utiliser le frein manuel. Rappelons que pour sa sécurité, le port du casque est obligatoire jusqu’à 12 ans.

Étape 2 : se mettre en selle

Une fois que la notion d’équilibre est maîtrisée grâce à la draisienne, l’enfant est prêt pour enfourcher son premier vélo. Et ce, sans devoir passer par la case tricycle. La nouvelle difficulté à laquelle il devra se confronter est celle de pédaler. Pour ne pas risquer de perdre l’équilibre, il est conseillé de donner à l'enfant un vélo léger et à la bonne taille : pour qu’il puisse toujours pouvoir poser les pieds au sol, la selle doit arriver au niveau des hanches de l’enfant lorsqu’il est debout. Lui apprendre à porter son regard au loin peut également lui être d’une grande aide pour ne pas vaciller.

Pour le président de l’association Vélo-Cité 63, cette période d’apprentissage peut aussi être l’occasion pour les parents d’enseigner aux enfants à contrôler leur équipement : veiller à ce que les pneus soient toujours bien gonflés, que les freins soient correctement réglés etc... Et à leur transmettre quelques petites notions de sécurité routière en montrant le bon exemple.

Étape 3 : apprendre à rouler en toute circonstance

Après s’être entraîné sous la surveillance de ses parents, l’enfant est à présent à l’aise sur son vélo : il est agile, il maîtrise les bases comme l’équilibre ou le freinage et a appris à se diriger. Pour l’aider à aller plus loin dans sa pratique, les adultes devront ensuite lui apprendre les règles de sécurité à respecter pour pouvoir rouler en toute circonstance. « L’enfant n’est pas un adulte en miniature », rappelle Serge Fabbro. « Ses sens sont développés, mais il n’a pas toujours conscience du danger et peut percevoir la rue comme un terrain de jeu. »

Lors de leurs premiers déplacements en ville à vélo, les jeunes cyclistes devront donc être accompagnés d’un adulte. Plutôt que de leur ouvrir la voie en vélo, il est préférable de les suivre afin de pouvoir mieux les observer et anticiper en cas de danger. Apprendre à rouler droit, à indiquer avec la main ses changements de direction, à tenir les distances de sécurité… Et ne pas hésiter à marcher à côté de son vélo lorsqu’une situation est stressante. À savoir que seuls les enfants âgés de 8 ans maximum sont autorisés à rouler sur le trottoir, à condition de respecter les piétons.

« Lorsque le vélo est adapté au déplacement, nous conseillons aux parents de commencer à effectuer des trajets simples avec leurs enfants, comme celui entre le domicile et l’école. Une fois que celui-ci est maîtrisé, on peut aller plus loin en essayant de nouveaux parcours n’excédant pas les trois km, qui sont selon nous la distance maximum qu’un enfant peut parcourir en milieu urbain », estime Serge Fabbro.

Sensibiliser les générations futures à la pratique du vélo est essentiel pour bâtir un monde plus respectueux de l’environnement. « En passant de la banquette arrière d’une voiture à la selle d’un deux-roues, l’enfant met un pied dans la citoyenneté. Plus qu’un acte sportif, ses déplacements à vélo peuvent faire réfléchir les parents des autres enfants, les encourager à adopter des solutions de mobilité plus douces dans leur quotidien », conclut Serge Fabbro. 


Quelques conseils avant de prendre la route

  • Avant d’enfourcher son vélo, il est important de s’assurer que son casque est bien ajusté sur sa tête avec la jugulaire sous le menton.
  • Pour être à l’aise et bien visible des autres usagers de la route, il est conseillé de porter des vêtements confortables de couleur claire ou vive, ainsi que des chaussures fermées.
  • Ne pas oublier non plus de jeter un coup d’œil à la météo avant de partir pour pouvoir adapter sa tenue en fonction du temps.

 

* Vélo-Cité 63 est une association née en 1996. Référence dans le milieu cycliste, elle mène de nombreuses actions en faveur du vélo sur le territoire métropolitain et propose notamment tout un panel de solutions pour encourager les enfants dès le primaire à la pratique du vélo. Conjointement avec le FIT (Formation insertion travail), elle dispense également à la « Vélo-école ouverte à tous » des stages d’apprentissage du vélo destinés aux adultes et aux enfants.

]]>
2022-08-18 2022-08-18
news-7826 Tue, 16 Aug 2022 16:04:07 +0200 La Danse fait sa rentrée au conservatoire https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-danse-fait-sa-rentree-au-conservatoire/ Enfant ou adultes, débutants ou futurs professionnels... le CRR décline la danse et s'adapte à toutes les pratiques. La rentrée approche, il est encore temps de s'inscrire.

PREMIERS PAS EN DANSE   

pour se sensibiliser à la danse, pour toutes et tous, dès 4 ans.

___

Ouverts à chaque enfant, garçon ou fille, ces « 1ers  pas » sont un parcours de découverte et de sensibilisation à la danse proposés aux plus jeunes. Aucun pré-requis n’est nécessaire.

Ces parcours sont dispensés chaque semaine par les professeurs de danse du conservatoire. Diplômés et passionnés, ils accueillent les enfants au cœur des écoles maternelles et primaires pour leur permettent de s'initier et de découvrir tout l'univers de la danse.

Les cours sont répartis selon l'âge des enfants : un groupe pour les 4 - 5  ans et un pour les 6 -7 ans.
Les groupes se composent d'un maximum de 18 élèves pour une initiation et un éveil qualitatifs et adaptés. 

+ infos et inscriptions

Lieu : Ecoles maternelles ou primaires de la ville de Clermont-Ferrand : Aristide Briand, Paul Bert, Jean de la Fontaine, Jean Macé, Nestor Perret

Renseignements : 04 73 42 37 07 . contact-crr@clermontmetropole.eu

 

 

 

CLASSES DÉCOUVERTES

pour essayer tous les styles de danse
___

Danse classique, contemporaine, jazz, Hip-Hop, danse traditionnelle et claquettes, le département danse propose de multiples parcours ! Afin de découvrir les styles de danse et rencontrer l’équipe des cours d’essais et des permanences sont proposées à tous à la rentrée :

  • Enfants de 9 et 10 ans (non débutant) et enfant de 10 à 13 ans (tous niveaux)
    Mercredi 7 Septembre de 16h30 à 18h30
  • Adolescents de 14 à 17 ans
    mardi 6 septembre de 18h30 à 20h30
  • Jeunes adultes de 17 à 21 ans et étudiants (non débutants)
    jeudi 8 septembre de 18h30 à 20h30
  • Parcours Adultes amateurs
    Sur les cours de rentrée à partir du lundi 12 septembre (s’inscrire soit durant les permanences soit sur le site via la plateforme I-Muse pré-inscriptions nouveaux élèves). 

+ infos et inscriptions :

Rendez vous devant l’entrée danse dans la cour du conservatoire, une pause est prévue, chacun peut venir avec une tenue de danse ou de sport et prévoir une petite bouteille d’eau !

Permanence de renseignements nouveaux élèves avec l’équipe danse:
(Au conservatoire -salle de réunion du 1er étage)
 - lundi 5 septembre de 17h à 19h
 - mercredi 7 septembre de 14h à 16h
 - mercredi 14 septembre de 16h à 19h

Les inscriptions se font sans pré-requis pour tous les enfant de 4 à 10 ans débutants, puis sur classes d’essais pour les non débutant (dès 9 ans) et sur les classes adultes de rentrée pour les adultes amateurs.

Pour les parcours pré-professionnels, des auditions sont organisées chaque année (se renseigner auprès du CRR).

 

 

AUDITIONS PRÉ-PROFESSIONNELLES

____

  • Classique, Contemporaine, Jazz et Hip-Hop
    Samedi 1er Octobre 2022 au CRR de Clermont-Ferrand
    (Possibilité de faire un stage d’immersion entre le 19 et le 30 septembre)
  • Classe Préparatoire à l’Enseignement Supérieur parcours étudiant et Jeune ballet du CRR (28 à 34 h/semaines)
    Formation pré professionnelle du danseur interprète - Accompagnement privilégié et personnalisé aux auditions. Chaque année des élèves du CRR intègrent les Grandes écoles supérieures en danse
  • Cycle à Orientation Professionnelle et CPES – de 18ans (12 à 16 h / semaines )
    Passage du Diplôme d’Études Chorégraphiques équivalence de l’EAT) en 2 ou 3 ans
    En COP ou CPES – de 18 ans : Aménagement d’horaires possibles en Lycée possible et Université / statut d’étudiant en Post Bac

+ infos et inscriptions :

 contacter : scolarite-crr@remove-this.clermontmetropole.eu 
]]>
2022-08-16 2022-08-16
news-7794 Thu, 04 Aug 2022 18:47:39 +0200 Vivez la Métropole en vélo ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/vivez-la-metropole-en-velo/ Avec près de 700 vélos en libre-service, la possibilité de location sur du long terme à prix réduit et de nombreuses associations pour épauler votre démarche : la Métropole accompagne votre mobilité à deux roues. N’attendez plus pour vous remettre en selle et profitez des offres C.vélos* ! 24 heures/24 et 7 jours/7, empruntez un des 680 vélos en libre-service d’une des 57 stations de Clermont et Chamalières. Il suffit de souscrire à un abonnement journalier ou annuel via l’application C.vélo, la première demi-heure est gratuite (et renouvelable). Une fois entre vos mains, la selle s’ajuste facilement, la courbure du cadre vous assure une posture droite et les 7 vitesses s’adaptent à vos efforts. Facile d’usage, l’antivol vous permet de faire une pause en toute tranquillité.

Également, C.vélo propose une flotte de vélos classiques ou à assistance électrique en location longue durée allant d’un jour à 12 mois. « Ce service est victime de son succès et le SMTC-AC vient de racheter 200 vélos supplémentaires », se réjouit Simon Fessard, responsable du pôle Mobilité à la Métropole. Plus la durée de location s’allonge, plus le tarif baisse. 50% du coût est également pris en charge par votre travail. Enfin, la Métropole propose le service C.vélo Box et met à votre disposition des consignes publiques pour vous garer en toute sécurité. « Des parcs à vélo ont été mis en place dans différents parkings à Clermont-Ferrand, comme celui de Vercingétorix ou Blaise-Pascal. Nous allons également aménager des box pour les personnes vivant en immeuble », précise Simon Fessard.

Parallèlement à cette offre en pleine expansion, plusieurs associations spécialisées dans le vélo voient le jour pour vous aider à ne pas perdre les pédales. C’est le cas de Vélo-Cité 63 (atelier Vélo-Boulot-Dodo), Un guidon dans la tête et La roue tourne qui proposent des ateliers gratuits d’auto-réparation avec l’aide de personnes expertes. « Vous avez un vélo qui dort dans la cave depuis 10 ans ? Pas forcément besoin d’en racheter un neuf ! Réglez les freins, changez la chambre à air et le tour est joué ! », suggère Simon Fessard. Un samedi matin sur deux, Vélo-Cité 63 propose aussi aux adultes d’apprendre à faire du vélo ou tout simplement de renouer avec cette pratique. Ponctuellement, des sessions sont assurées dans les écoles. Ces associations sont aussi consultées par la Métropole quand il s’agit de prendre des décisions, notamment sur les aménagements cyclables. Un travail collectif pour mieux répondre aux besoins.

Le coin des infos pratiques :


Sur internet :

  • vélocité63.fr - 21 rue Jean Richepin, Centre des associations, 63 000 Clermont-Fd
  • unguidondanslatête.fr - 2 rue Louise Michel, 63 100 Clermont-Fd
  • larouetourne63.fr - 69 rue de l’Oradou, 63 000 Clermont-Fd
  • c.vélo.fr - Agence C.vélo, 28 Avenue de l’Union soviétique, 63 000 Clermont-Fd - smtc-clermont-agglo.fr

Les consignes à vélo :

  • Parvis des gares SNCF de Clermont-Ferrand et Pont-du-Chateau
  • Parking Saint-Pierre
  • Parking Vercingétorix
  • Parking Blaise Pascal
]]>
2022-08-04 2022-08-04
news-7770 Thu, 28 Jul 2022 15:13:36 +0200 À la rencontre de CyclAmbul’, un atelier de réparation de vélo ambulant https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/a-la-rencontre-de-cyclambul-un-atelier-de-reparation-de-velo-ambulant/ En mai 2021, Jérémy Lledos a créé CyclAmbul’, un atelier de réparation de vélo ambulant (*). Il propose ses services dans différents lieux de la métropole clermontoise et intervient sur demande à domicile. Rencontre. Il est 8 h 45 ce jour-là. Garé à l’entrée du site de la Combaude à Clermont-Ferrand, Jérémy reçoit déjà ses premiers clients : des employés de Michelin, principalement, lui déposent des vélos qu’ils récupéreront à leur pause déjeuner. Jean-Michel, lui, est à la retraite et a pris rendez-vous avec Jérémy pour la première fois : « Je me sens plus en confiance avec un petit artisan. » L’une des roues de son vélo est voilée. « J’ai essayé de réparer moi-même… lui va prendre les mêmes outils, mais va le faire beaucoup mieux », plaisante-t-il tout en observant d’un œil admiratif le travail de Jérémy.

CyclAmbul’ est né en avril 2021, mais l’idée de l’entreprise ambulante a germé il y a plus longtemps dans la tête de Jérémy, qui a toujours nourri une passion pour le vélo. « Un été, quand j’étais au collège, j’avais proposé un service de nettoyage et réparation de vélo. » Pourtant, il ne s’était jamais imaginé travailler dans ce domaine. Jusqu’à un déclic, il y a 10 ans. « Je commandais des pièces chez un grossiste en ligne et j’ai vu qu’il proposait un service de montage de pièces à domicile, j’ai trouvé ça génial et je me suis dit ‘’c’est ça que je veux faire’’ ».

À l’époque, Jérémy est ingénieur à Bordeaux, dans un bureau d’études des sols préconisant les fondations les plus adaptées à la construction. Après s’être vu refusé une formation pour devenir mécanicien cycle (« je n’étais pas prêt », reconnaît-il), Jérémy a emménagé sur Clermont-Ferrand avec sa compagne et n’a jamais oublié son idée. Au bout de cinq ans, Jérémy reprend les rênes de son projet, réalise un stage et construit son business plan. Il refait une demande de formation (acceptée cette fois-ci) puis tout s’enchaîne jusqu’à la création de CyclAmbul’. « À l’époque, il n’existait pas d’atelier ambulant à Clermont-Ferrand. Ça a pris tout de suite, il y a une vraie demande », explique Jérémy.

Depuis, il prend ses marques, donne rendez-vous au marché de Cébazat tous les 15 jours (toutes les trois semaines l’été), se rend sur les parkings des différents sites Michelin, travaille avec des entreprises et se rend au domicile d‘autres clients. Il a aussi appris à gérer son stock pour avoir toujours les bonnes pièces à portée de main : « Je déteste ne pas avoir ce qu’il faut », avoue-t-il.

Plus qu’une réparation, Jérémy propose un échange avec sourire et passion !

Pour prendre rendez-vous avec Jérémy et lire d’autres bons conseils, rendez-vous sur le site internet de CyclAmbul’ : www.cyclambul.fr


* La réparation de vélo est une activité qui a le vent en poupe sur le territoire métropolitain. En attestent les différentes entreprises ou associations qui proposent ce service : Les Bicyclettes du grenier, T'es au stand, Vély, Vélocaz... Une simple recherche sur internet vous permet d'accéder à l'ensemble des prestataires.

 

Quelques conseils pour bien entretenir son vélo

  • Nettoyez votre vélo régulièrement, un vélo sale va s’user plus rapidement.
  • N’utilisez pas votre vélo sur des chemins pour lequel il n’est pas adapté.
  • Testez l’usure de votre chaîne dès que vous le pouvez avec un outil bien nommé : le « testeur d’usure de chaîne ». Cet outil vous permet de voir si votre chaîne commence à s’allonger et à avoir du jeu et si, en conséquence, elle doit être changée
  • Faites une révision tous les ans, comme pour une voiture, surtout si vous avez une utilisation régulière de votre vélo.
]]>
2022-07-28 2022-07-28
news-7651 Thu, 07 Jul 2022 11:20:57 +0200 Une nouvelle résidence végétalisée a vu le jour dans le centre de Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-nouvelle-residence-vegetalisee-a-vu-le-jour-dans-le-centre-de-clermont-ferrand/ Une nouvelle offre de logements vient d’être inaugurée sur le territoire métropolitain : située dans le quartier des Salins, à Clermont-Ferrand, la résidence Regens Parc qui se compose entre autres de 145 logements et d’un jardin partagé, mise sur le bien-être et la mixité. La place Regensburg a comme qui dirait été métamorphosée. En lieu et place des immeubles de l’ancien foyer Home Dôme qui ont été déconstruit en 2011, une toute nouvelle résidence comprenant 4 bâtiments a vu le jour. Avec son allure contemporaine pensée par l’agence CRR Architecture, le nouveau lieu de vie baptisé « Regens Parc » se démarque clairement du passé !

Place au bien-être

Trois ans ont été nécessaires pour que le projet du groupe Eiffage sorte de terre. Construits sur une surface de plus de 3.000 m², les 4 bâtiments de la résidence offrent pas moins de 145 logements allant du T2 au T4. Avec la volonté de mettre l’accent sur le bien-être des résidents, les espaces de vie ont été conçus pour être aérés et fonctionnels. À chaque étage, des balcons, loggias et terrasses accentuent la sensation d’espace et offrent une vue imprenable sur les monts d’Auvergne pour les étages les plus hauts, et sur des espaces verts pour les étages inférieurs.

La végétation, alliée incontournable des villes de demain pour lutter contre le réchauffement climatique, a bien sa place ici, sur la place Regensburg qui a bénéficié d’un réaménagement paysager réalisé par Clermont Auvergne Métropole. L’espace, qui mêle verdure et aires de jeux, accueille aussi désormais un jardin partagé de 210 m² et un jardin suspendu de 1.900 m² appartenant à la résidence Regens Parc. De quoi favoriser des moments de détente et de convivialité.

Signataire de la charte « 1 immeuble, 1 œuvre », le groupe Eiffage Immobilier a également commandé une sculpture à l’artiste contemporain Hervé Bréhier pour occuper une partie de l’espace extérieur de la résidence.

Une résidence engagée

Conçus pour être respectueux de l’environnement, les quatre bâtiments qui constituent la résidence répondent à la réglementation RT2012 et NF Habitat. Cette performance énergétique optimale est le fruit d’un travail de conception poussé au niveau du chauffage, de la production d’eau chaude sanitaire, des énergies renouvelables, de l’éclairage, de l’isolation et des mesures de consommation. Pour les résidents, cela se traduit aussi par un confort acoustique et un confort thermique, entre autres.

Un projet qui rassemble

Ayant à cœur de favoriser la mixité dans ses projets immobiliers, le groupe Eiffage a signé un partenariat avec le bailleur social Assemblia. Ce dernier a acquis 37 logements sociaux dans la résidence Regens Parc, répartis dans trois des quatre immeubles.

Ce principe permet d’intégrer pleinement l’habitat social au sein d’un secteur disposant d’une très bonne localisation. À deux pas du centre-ville et à moins de 15 minutes de marche de lieux d’animation et d’équipements culturels et sportifs, la place Regensburg est située dans un quartier promis à un bel avenir, notamment grâce à l’ouverture dans les prochaines années de la future Bibliothèque métropolitaine de l’Hôtel-Dieu.

À savoir également que la résidence Regens Parc comprend un parc de stationnement privatif et qu’elle accueille deux locaux commerciaux.

Le coût global de l’opération s’élève a 5,2 M€. Elle a été cofinancée par Clermont Auvergne Métropole (164 300 €), l’État (122 144 €), le Conseil départemental du Puy-de-Dôme (56 000 €) et Action Logement.

 

 

]]>
2022-07-27 2022-07-27
news-7735 Thu, 21 Jul 2022 17:21:05 +0200 Vélo : les réponses aux questions que vous vous posez sur sa pratique https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/velo-les-reponses-aux-questions-que-vous-vous-posez-sur-sa-pratique/ La pratique du vélo n'est pas aussi simple qu'on le pense. Comment s'équiper, circuler en toute sécurité, se stationner... Voici des éléments de réponse pour profiter au mieux de ce mode de déplacement symbole de la transition écologique. Je ne comprends pas toujours le sens des panneaux pour les vélos. Où trouver leurs significations ?

Tout comme les automobilistes, les cyclistes sont soumis au code de la route pour pouvoir circuler en toute sécurité. En plus des panneaux de signalisation habituels destinés à tous les usagers de la route, d’autres leurs sont dédiés : les principaux à connaître sont à retrouver pages 16 et 17 du code de la rue, en cliquant ici.

Quelles sont les prochaines pistes cyclables qui vont être créées sur la Métropole ?

Depuis sa prise de compétences en matière d’aménagement cyclable en 2017, Clermont Auvergne Métropole s’est engagée à encourager l’utilisation des modes de déplacements doux, tout en favorisant la cohabitation des différents modes de transport (bus, voitures, deux-roues, piétons…).

Au travers de son schéma cyclable, la Métropole prévoit d’investir 31 millions d’euros d’ici 2028 pour poursuivre le développement du réseau. Prochainement, dans le courant de l’automne, plusieurs voies vont être créées sur le territoire métropolitain :

- Lempdes/Pont-du-Château (3,3 km)

- Chemin de la Motte, à Cournon-d’Auvergne (500 m)

- Route de Cournon, à Pérignat-lès-Sarliève (600 m)

- Avenue de la République à Pérignat-lès-Sarliève (600 m)

- Clermont-Ferrand/Cournon d’Auvergne

- Et un aménagement transitoire entre la place du 1er-Mai et rue du Torpilleur-Sirocco, en passant par la rue Sous-les-Vignes à Clermont-Ferrand.

 

Existe-t-il une aide financière à l’acquisition d’un vélo électrique sur la Métropole ?

Clermont Auvergne Métropole n’en propose pas pour le moment, mais plusieurs communes du territoire métropolitain le font, sous certaines conditions. C’est le cas notamment de Cébazat, qui a mis en place trois aides financières : une de 150 € pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE), une de 100 € pour l’installation d’une aide électrique sur un vélo et une de 50 € pour l’achat d’un vélo pliant. De son côté, la Ville de Cournon-d’Auvergne propose une aide pour l’achat d’un VAE comprise entre 100 et 200 € calculée en fonction du quotient familial. Aubière, quant à elle, encourage la pratique du vélo en participant financièrement à hauteur de 150 € pour l’achat d’un VAE et Romagnat, le fait également à hauteur de 100 €. Venant en complément de ces aides, l’État propose aussi un « bonus vélo à assistance électrique » accessible sous certaines conditions.

Que risque un véhicule qui se stationne ou qui s’arrête sur une voie cyclable ?

Tout comme il ne nous viendrait sûrement pas à l’idée d’arrêter notre véhicule en plein milieu de la route, il est interdit de se stationner sur une voie cyclable. Même pour deux minutes. En plus d’être dangereux pour les cyclistes qui se retrouvent dans l’obligation de sortir de leur voie pour contourner l’obstacle, ce comportement est verbalisable d’une amende de 135 €. Cette infraction est en effet considérée comme un « stationnement très gênant », au même titre qu’un stationnement sur un passage piéton ou une voie de bus.

Où stationner les vélos de manière sûre ? Est-il interdit d’accrocher son vélo à du mobilier urbain (poteau, arbre…) ?

Clermont Auvergne Métropole a mis en place plusieurs parcs à vélos au sein des parkings souterrains qu’elle gère. À Clermont-Ferrand par exemple, les parkings Saint-Pierre, Blaise Pascal et Vercingétorix disposent chacun de 15 à 20 places à l’intérieur d’un espace clos et sécurisé. L’accès à ces stationnements nécessite un abonnement (12€ au trimestre, 22€ au semestre et 40€ l’année) et s’effectue à l’aide de badge magnétique. Sur le parvis de la gare de Clermont-Ferrand, une C.Vélo Box est également à disposition de tous les cyclistes. Accessible sur abonnement (5€ pour un mois, 22€ pour 6 mois), elle permet de stationner dans un espace couvert et sécurisé 150 vélos.

Autrement, il est possible de garer son vélo dans la rue, sur des arceaux en U renversé, dont les emplacements sont à retrouver en cliquant ici. Le code de la route interdit en effet de l’attacher sur tout type de mobilier urbain. Cependant, une demande peut être formulée auprès de la municipalité pour envisager un aménagement d'arceaux si un manque d’emplacement est constaté dans une commune.

Quels équipements sont obligatoires pour les cyclistes ?

Pour sécuriser la pratique du vélo, plusieurs équipements sont obligatoires pour circuler sur le territoire métropolitain. Pour être visibles de jour comme de nuit, les cyclistes doivent obligatoirement posséder un feu avant jaune ou blanc et un feu arrière rouge. Des catadioptres (dispositifs rétroréfléchissants) de couleur rouge à l’arrière, blanche à l’avant et orange sur les côtés et sur les pédales doivent également être présents sur le vélo. Tout comme un avertisseur sonore et des freins avant et arrière. Hors agglomération, les cyclistes ont également l’obligation de porter un gilet rétroréfléchissant certifié.

À savoir également que bien que le port du casque soit conseillé pour tous, il demeure obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.

Peut-on rouler à contre-sens ?

Tout dépend des cas. Sauf indication, les cyclistes ont le droit de rouler à contre-sens exclusivement dans les « zones de rencontre » où la vitesse des véhicules est limitée à 20 km/h, ainsi que dans les zones limitées à 30 km/h et les aires piétonnes (à condition de rouler à l’allure du pas). Dans les rues où la circulation motorisée se fait en sens unique, les vélos peuvent également circuler en double-sens si un panonceau « sauf vélo » est installé sous le panneau sens interdit.

Faut-il l’ASSR pour rouler à vélo ?

Le vélo n’étant pas un véhicule à moteur, aucun permis spécifique n’est nécessaire pour l’emprunter. Toutefois, se déplacer à vélo nécessite de connaître le code de la route et de le respecter, pour sa sécurité et celle des autres usagers. Délivré au collège, l’ASSR (Attestations Scolaires de Sécurité Routière) de niveau 1 et 2 est une bonne base pour apprendre les bons comportements à adopter lorsqu’on se déplace à pied ou à vélo. Mais pour ceux qui ne l’ont pas passé ou qui ont besoin de se rafraîchir la mémoire, la Métropole a édité un code de la rue qui rappelle les différentes règles à respecter en tant que piéton, cycliste ou automobiliste. Cliquez ici pour le consulter.

Les cyclistes qui ne respectent pas le code de la route (griller un feu, une priorité…) sont-ils passibles d’une amende ?

Les automobilistes ne sont pas les seuls à être passibles d’une amende s’ils ne respectent pas le code de la route… Les cyclistes le sont aussi ! Parmi les infractions les plus courantes, le fait de rouler à vélo sur le trottoir peut par exemple être sanctionné d’une amende de 135€ (minoré à 90€ en cas de paiement dans les 15 jours et majoré à 375€ en cas de retard). Griller un feu rouge en l’absence d’une signalisation l’autorisant à passer vaudra au cycliste la même amende qu’un automobiliste : 135€. Le montant sera le même si vous êtes vus en train de téléphoner à vélo, de porter des écouteurs ou si vous transportez un enfant de moins de 12 ans sans casque.

Et peu le savent, mais la loi sur la circulation routière interdit aux cyclistes de circuler si leur taux d’alcoolémie dépasse les 0,2 g par litre de sang. L’amende encourue peut atteindre 750€ si le taux est compris entre 0,5 et 0,8 g par litre de sang, et est considérée comme un délit au-delà de 0,8 g.

Quelle est la différence entre une bande cyclable et une piste cyclable ?

Piste, bande… On pourrait croire que ces deux mots ne sont pas si éloignés dans leur signification, et pourtant en ce qui concerne le vélo, ils désignent deux aménagements bien différents ! Les pistes cyclables sont physiquement séparées de la voie de circulation générale par une bordure infranchissable. Elles comportent toujours des panneaux de signalisation et/ou des marques sur la chaussée semblables à celles qu’on trouve sur les routes. Les bandes cyclables, quant à elles, sont des voies aménagées en bordure de la chaussée, délimitée de la voie de circulation générale par un simple marquage au sol. Celui-ci peut être franchi par un véhicule qui souhaite se garer uniquement si un emplacement de stationnement est prévu.

Par ailleurs, un pictogramme représentant un vélo peint sur la chaussée rappelle aux automobilistes et aux cyclistes qu’ils partagent la même chaussée et qu’ils doivent donc de ce fait être vigilants.

 

Les cyclistes ont-ils le droit de rouler dans les parcs ?

Tout dépend des parcs ! Pour savoir si vous êtes autorisés ou non à pénétrer, confortez-vous aux indications présentes à l’entrée de ces lieux publics. Et n’oubliez pas que dans tous les cas à l’intérieur, les cyclistes sont tenus de circuler à la vitesse du pas pour ne pas gêner les piétons.

]]>
2022-07-21 2022-07-21
news-7710 Fri, 15 Jul 2022 11:30:48 +0200 J’ai testé pour vous : faire du vélo à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/jai-teste-pour-vous-faire-du-velo-a-clermont-ferrand/ Ce jour-là, j’ai plusieurs rendez-vous à Clermont-Ferrand. Pour l’occasion, je décide de laisser la voiture au garage et d’enchaîner les déplacements à vélo ; une opportunité parfaite pour tester non seulement les installations cyclables de la Métropole, mais également le service de vélos en libre-service, C-vélo. C’est à proximité de la place de Jaude que je termine un rendez-vous professionnel, le premier d’une longue liste pour la journée, tous à Clermont-Ferrand. Le soleil étant au rendez-vous, je décide de laisser ma voiture au parking et d’enchaîner à vélo. Direction la station C-Vélo pour en récupérer un en libre-service. Muni de mon application, je décroche un vélo très rapidement en scannant le QR-Code. J’ai trente minutes devant moi si je souhaite bénéficier de la gratuité du service, c’est largement suffisant pour rejoindre le lieu de mon prochain rendez-vous : le campus des Cézeaux.

Des aménagements efficaces

Une fois sur la selle, je laisse la place de Jaude derrière moi pour contourner le jardin Lecoq en suivant la piste cyclable séparée de la chaussée. La circulation se fait dans les deux sens pour les vélos, il y a de la place sur le trottoir pour les piétons et des arbres apportent un peu d’ombre. Que demander de plus ? Je respecte bien sûr les signalisations à chaque croisement de chaussée et me voilà déjà au niveau de l’Université de Lettres. Ici, la piste dédiée laisse place à une voie peinte sur un axe partagé. Tout se passe très bien malgré tout, les voitures ayant suffisamment de place pour circuler sans me frôler.

Ça monte !

Quelques coups de pédale plus loin, je roule au croisement de l’avenue Léon-Blum et du boulevard Côte-Blatin. Je retrouve ici une piste dédiée séparée de la chaussée par un petit trottoir. Je dois avouer que c’est très pratique car l’avenue Léon Blum grimpe assez fort et que le coup de pédale est moins fluide… Je suis donc content de ne pas gêner les voitures avec ma faible vitesse. J’arrive malgré tout assez vite en haut de l’avenue et poursuit mon trajet en direction des Cézeaux. À partir de là, je me retrouve sur un axe qui ne possède plus de piste cyclable dans ma direction (il y a en a une dans l’autre sens de circulation). Mais peu importe, car les voitures respectent bien ma présence et à aucun moment je ne me sens gêné.

Un trajet rentabilisé

Je retrouve un tout petit bout de piste dans l’ultime montée de mon trajet, rue Pasteur, juste avant d’arriver au complexe des Cézeaux. Je contourne le complexe pour poser mon C-Vélo devant l’école Polytech. Il ne m’aura fallu que 20 minutes pour réaliser ce trajet qui n’aurait pas été beaucoup plus rapide en voiture. Et surtout, cela ne m’a rien coûté et j’ai eu une démarche complètement écologique. Le vélo raccroché je me promets donc de renouveler l’expérience le plus souvent possible !

 

+ d'infos au sujet de vélo sur le territoire métropolitain

]]>
2022-07-15 2022-07-15
news-7676 Tue, 12 Jul 2022 16:33:04 +0200 Découvrez les lauréats de l'appel à projet Musique 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/decouvrez-les-laureats-de-lappel-a-projet-musique/ Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand ont mutualisé en 2021 leurs aides aux projets à destination des groupes de musiques actuelles, afin de cofinancer un dispositif commun, plus lisible et plus cohérent pour les bénéficiaires. 19 lauréats ont été sélectionnés pour l'année 2022. Avec une enveloppe globale de 38 000 €, l'appel à projet musique permet de soutenir les projets des musiciens et artistes locaux, en complément des outils et ressources développés en faveur des musiques actuelles : lieux de répétitions et de résidences, programme d'ateliers et de dispositifs d'accompagnements…

En 2022 ont été déposés 52 projets, dans les trois catégories proposées : projets émergents, projets en voie de professionnalisation et projets à dimension collective. (Aucune candidature n'a été retenue pour cette année dans le cadre des projets à dimension collective).

Un jury composé d'acteurs impliqués dans l'accompagnement des musiciens (Coopérative de Mai, Sémaphore, Tremplin, 2Deuche, AMTA, Baie des Singes) s'est réuni dans ce cadre pour proposer les lauréats 2022.

A l'issue des échanges 11 lauréats ont été proposés pour les projets émergents ou autoproduits, et 8 lauréats pour les projets en voie de professionnalisation.

 

Pour les projets musicaux émergents ou autoproduits  :

Le soutien accordé dans cette catégorie doit permettre aux groupes retenus de progresser dans leur parcours artistique, que ce soit par la réalisation de supports (enregistrements, réalisations audiovisuelles, outils de promotion, création de médias…), l’organisation de temps de travail liés à la pratique (résidences, répétitions, accompagnements…) ou l’élaboration d’une stratégie de diffusion (concerts, showcases…).

Les lauréats :

  • ARIZONA DUO - Musiques Traditionnelles
  • BALZANE - Chanson
  • BRIN DE LUNE - World
  • COCO MACE - Pop / électro
  • HAPPY MISTAKES - Pop
  • PHEME - Rock
  • QUINTA FEIRA  - World
  • SHEZLONG - Musiques traditionnelles d’Anatolie réarrangées en funk psychédélique
  • SIBLING THEORY - Dark-pop / électro-rock
  • UMBILICAL - Grunge
  • WE ARE NOT - Power rock instrumental

 

Pour les projets musicaux  en voie de professionnalisation :

Le soutien accordé dans cette catégorie doit permettre aux groupes retenus de viser ou solidifier le salariat des musiciens autour des besoins en développement (enregistrements, réalisations audiovisuelles, outils de promotion, création de médias, résidences, répétitions, élaboration d’une stratégie de diffusion locale, nationale ou à l’export…).

Les lauréats :

  •  ARCH,INC.  (Geo, Domingo Cruz, XO) - Rap
  • ARMONI - Electro
  • BLACK CHAMBER ORCHESTRA - Electro metal symphonique
  • COLLECTIF EKOES - Electro rock jazz
  • LA NOCHE BLANCA - World (musique afro-cubaine)
  • PAR.SEK  - Pop Electronica et Chansons
  • SOLAR SHIP - Jazz
  • ULTRA ZOOK - Rock
]]>
2022-07-12 2022-07-12
news-5711 Mon, 11 Jul 2022 16:24:00 +0200 Feux d'artifices et festivités des 13 et 14 juillet https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/14-juillet/ Découvrez le programme des festivités de vos communes pour les 13 et 14 juillet. Feux d'artifice, retraites aux flambeaux, concerts et spectacles vous attendent pour célébrer la fête nationale ! Aulnat

Mercredi 13 juillet - complexe sportif Pierre Ducourtial

  •  Dès 21h : Le groupe WAZOO animera la soirée au complexe sportif Pierre Ducourtial
  • À la nuit : Feu d'artifice
  •  + infos

 

Blanzat & Nohanent

Mercredi 13 juillet

  •  21h30 : Retraite aux flambeaux au départ du complexe sportif de la Croix St-Géraud pour arriver au plan d'eau de la Vallée du Bédat où aura lieu le feu d'artifice.
  • à partir de 22h30 : Feu d'artifice au plan d'eau de la Vallée du Bédat.
  •  + infos

 

Cébazat

Mercredi 13 juillet - Place de la Commune-1871 / Complexe sportif Jean-Marie-Bellime

  •  22h : Retraite aux flambeaux avec la troupe Brésil Volcanique (le retrait des lampions se fera à 21h30 place de la Commune-1871).
  •  23h : Feu d'artifice au complexe sportif Jean-Marie-Bellime
  •  + infos

Jeudi 14 juillet - Parc Pierre-Montgroux

  •  10h : Jeu des galets voyageurs (enfants de 5 à 12 ans)
    La Ville propose un jeu ludique à réaliser entre copains ou en famille. Le principe est simple : les participants devront retrouver un des 10 galets peints et décorés aux couleurs de la République par les enfants de l’Accueil collectif de mineurs de Cébazat, soigneusement cachés aux 4 coins du parc. Chaque galet retrouvé fera un gagnant, avec un lot à la clé ! Durée du jeu : 1 h maximum.

 

Ceyrat

Mercredi 13 juillet

  • Dès 21h30 : Retraite aux flambeaux (remise des lampions Place Nemi) puis feu d'artifice à l'Espace Culture et Congrès. Le cortège sera animé par les musiciens de Jazz Band 004 et les voitures à pédales du Comités des fêtes de Ceyrat.
  •  + infos

 

Clermont-Ferrand

Jeudi 14 juillet

  •  Dès 10h45 : Prise d'armes, au cours de laquelle plusieurs médailles seront remises, suivie d'un défilé des troupes à pieds, puis motorisées dans le sens Bd Desaix, rue Blatin.
  •  À 23h : Spectacle pyrotechnique présenté par Pyragric feux d'artifice : ÉTINCÉMOTION
  •  + infos

 

Cournon

Jeudi 14 juillet - Esplanade du plan d'eau

  • 18h - 00h : Marché nocturne
  • 20h - 22h : Concert du groupe Petit Lucette, au bord du plan d'eau
  • 21h : Distribution gratuite de flambeaux, à proximité de la buvette terrasse
  • 22h30 : Feu d'artifices en musique
  • 23h - 2h : Bal populaire avec l'orchestre Laure & Co, à l'Agora du plan d'eau
  •  + infos

 

Gerzat

Jeudi 14 juillet - Parc du Galion

  •  17h : Cérémonie officielle suivie d’un vin d'honneur sur le parvis de l’hôtel de ville
  •  18h : Déambulation en fanfare dans les rues gerzatoises jusqu’au Parc du Galion
  •  18h30 : Accueil du public suivi du spectacle de la Compagnie Les Barjes, « Joe & Joe » au Galion
  • 19h30 : Pique-nique républicain zéro-déchet
  • + infos

 

Lempdes

Vendredi 15 juillet - Stade du Bourgnon

  • Dès 19h : Fideua géante
  • 20h30 Retraite aux flambeaux avec la Fanfare des Martres d’Artière
  • Dès 21h : Bal avec une formation de l’orchestre « Bernard Becker »
  • 22h30 : Grand feu d'artifice

 

Pont-du-Château

Mercredi 13 juillet - Plage des Palisses

  •  20h - 00h : Bal populaire - Animation musicale assurée par Maxi son 96 DJ
  •  21h40 : Retraite aux flambeaux (rendez-vous stade annexe du foot pour la distribution des lampions). Départ de la procession, accompagnée de la Batterie-fanfare l’indépendante prévue à 22h. Concert jusqu’au tir du feu d'artifice.
  •  22h30 Feu d'artifice
  • Buvette du comité des fêtes jusqu'à minuit
  •  + infos

 

Romagnat

Mercredi 13 juillet - Parc de Tocqueville

  • 21h30 : Distribution des flambeaux
  • 22h : départ de la retraite aux flambeaux, déambulation dans le parc jusqu'à la tribune du stade de rugby avec la participation de l'Eveil Romagnatois
  • 22h45 : feu d'artifice au terrain Michel-Brun
  • + infos

 

Royat

Mercredi 13 juillet - Place Cohendy

  • 19h30 : Maquillage pour enfants avec Fripon Le Fol
  •  21h : Concert Mala Vida
  • 22h : Retraite aux flambeaux avec la Banda de Royat
  • 23h : Concert Mala Vida
  •  + infos

 

Saint-Genès-Champanelle

Mercredi 13 juillet - Complexe sportif

  •  Dès 20h : Pique Nique (tiré du sac)
  • Vers 22h : Retraite aux flambeaux
  • À la nuit : Grand feu d'artifice
  •  + infos
]]>
2022-07-11 2022-07-15
news-7650 Thu, 07 Jul 2022 09:51:33 +0200 Expo au Jardin botanique : Les plantes mellifères https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/expo-au-jardin-botanique-les-plantes-melliferes/ Dès cet été, le jardin botanique de la Charme sensibilise les visiteurs à l’importance des abeilles dans notre environnement. Sur un massif de 90 m² composé de plantes cultivées, horticoles, il présente une sélection de près de 80 plantes mellifères avec leurs particularités nectarifères et pollinifères ainsi que leur période de floraison et la qualité du miel produit. La découverte est accessible aux enfants grâce à un parcours-jeu.

Jusqu'au 31 octobre 2023

 

En France, près de 1 000 espèces d’abeilles sauvages et de bourdons jouent un rôle fondamental dans la reproduction des plantes. L’ensemble des interactions pour la plante ou l’insecte, contribuent d’une façon générale au maintien d’un équilibre écologique et de la biodiversité des plantes. Malheureusement, les populations de pollinisateurs sont en nette régression dans les pays industrialisés. L’usage fréquent de pesticides, la disparition de leurs lieux de nidification, tels que les haies et les bosquets, et la raréfaction des plantes sauvages riches en nectar contribuent à leur déclin rapide.

La disparition des pollinisateurs impacte les équilibres alimentaires, en particulier pour le marché des fruits et des légumes : 35% de nos ressources alimentaires dépendent des insectes et à 80% des abeilles.
Ainsi, sur les 100 espèces de plantes alimentaires les plus cultivées dans le monde, 71 seraient pollinisées uniquement par les abeilles. Sans abeilles, notre régime alimentaire deviendrait très monotone.
Au vu de cette tendance, il est nécessaire de protéger les insectes pollinisateurs, et d’agir en faveur des espaces verts et des jardins, notamment en milieu urbain.

Une abeille peut :
- stocker 500 000 grains de pollen sur 1 seule de ses pattes postérieures
- visiter 250 fleurs en une 1 heure
- produire 500 gr de miel mais en butinant près de 8 millions de fleurs
- voler jusqu’à 3 km de son habitat

 

Le jardin botanique de la Charme

Il abrite 2800 plantes du monde entier qui profitent d’un hectare de terres argilo-calcaires entretenues par les services de Clermont Auvergne Métropole. Le site - dédié à la connaissance végétale et l’échange de graines - est surtout un lieu de vie, de senteurs et de contemplation ouvert gratuitement au public. Il s’inscrit aussi dans une démarche durable, d’où son entretien sans aucun produit phytosanitaire.

Le jardin botanique, s’apprécie comme un musée. Plusieurs collections, permanentes ou mouvantes, se déclinent entre les allées et petits sentiers d’herbe ou de terre. Certaines plantes rares ou insolites y sont conservées.

Découvrez 10 000 m² de verdure au sein de la ville : la zone écologique regroupant des plantes de diverses zones climatiques, les plantes de la collection systématique, les massifs à thèmes (plante aphrodisiaque, toxique, mellifère, comestible …)


Jardin botanique de la Charme
10 rue de la Charme,
63000 Clermont-Ferrand

Tél : 04 43 76 22 43
Mail : jardin-botanique@clermontmetropole.eu
Accès : Tramway ligne A, arrêt Musée d'art Roger-Quilliot  / Bus ligne 21 : arrêt Kennedy

]]>
2022-07-07 2022-07-07
news-7613 Tue, 28 Jun 2022 12:06:05 +0200 Les piscines passent à l’heure d’été : tarification unique et activités variées https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/les-piscines-passent-a-lheure-dete-tarification-unique-et-activites-variees/ Beaux jours, soleil, vacances, chaleur… autant de bonnes raisons pour vous détendre dans les piscines de la Métropole ! Et durant l'été, c’est à prix réduit que vous profiterez d’un bon moment de baignade.

 

TARIFS

Du 1 juillet au 31 août, l’accès aux 5 piscines de la Métropole sera à un prix réduit et unique : 2 € la journée.

Les détenteurs de la carte Pass + bénéficieront également d’un ajustement de leur débit de points afin de bénéficier de ce tarif estival

LES TEMPS FORTS DE L'ÉTÉ DANS LES 5 PISCINES

Les 5 équipements nautiques de Clermont Auvergne Métropole se réinventent pour proposer une programmation répondant à toutes les envies pour petits et grands !


CENTRE AQUATIQUE LES HAUTES-ROCHES À CHAMALIÈRES
Tous les mardis
de 19h à 20h
Sessions Pilates dans le parc - encadrées par ASM Vitalité
Tous les samedis
de 9h15 à 11h30
Animation spéciale pour les enfants de 0 à 6 ans - Accès libre
(sauf le 23 juillet et le 6 août)
Mardi 9 août
de 14h30 à 16h
Initiation au cirque par Astuces Compagnie - Enfants à partir de 6 ans - Places limitées*
Vendredi 12 août
de 14h30 à 16h
Initiation au cirque par Astuces Compagnie - Enfants à partir de 6 ans - Places limitées*
Samedi 27 aoûtStructure gonflable géante dans le parc - 7 ans et plus
Retrouvez également tout au long de l'été une bibliothèque éphémère au sein de votre piscine ainsi qu'un atelier coloriage.


* Sur inscription à l'accueil de la piscine dès le début de la semaine durant laquelle aura lieu l'activité

 

STADE NAUTIQUE PIERRE-DE-COUBERTIN À CLERMONT-FERRAND
Tous les mercredis
de 13h30 à 16h
Structure gonflable dans le bassin de 33 mètres
(sauf le Mercredi 24 Août)
Tous les mercredis
de 19h à 20h
Sessions Circuit Training dans le parc - encadrées par ASM Vitalité
Samedi 20 Août
de 9h à 11h
Baptêmes de plongée encadrés par Club Plongée Sous Marine Clermontois - Adultes et enfants à partir de 8 ans - Places limitées*
Mercredi 24 Août
de 14h à 16h
Initiations au waterpolo, à l'aqua basket et à l'aqua volley. Pour les ados de 10 à 18 ans. - Places limitées*
Retrouvez également tout au long de l'été une bibliothèque éphémère au sein de votre piscine.


*Sur inscription à l'accueil de la piscine dès le début de la semaine durant laquelle aura lieu l'activité

 

PISCINE JACQUES-MAGNIER À CLERMONT-FERRAND
Tous les mercredis et vendredis
de 10h à 12h
Parcours aquatique pour les enfants de 6 à 10 ans - Accès libre
(sauf les mercredis 13 juillet et 17 août)
Samedi 13 et dimanche 14 aoûtStructure gonflable dans le parc - Enfants de 4 à 10 ans (surveillance sous l'entière responsabilité des parents)
Retrouvez également tout au long de l'été une bibliothèque éphémère au sein de votre piscine ainsi qu'un atelier coloriage et des jeux en bois pour les enfants.

 

 

PISCINE ANDROSACE À COURNON
Tous les samedis
de 9h30 à 12h00
Espace ludique - Enfants de 0 à 3 ans
Parcours aquatique - Enfants de 3 à 10 ans (accès libre)
Samedi 13 et dimanche 14 aoûtStructure gonflable dans le parc - Enfants de 4 à 10 ans (surveillance sous l'entière responsabilité des parents)
Retrouvez également tout au long de l'été une bibliothèque éphémère au sein de votre piscine ainsi que des jeux en bois pour les enfants.

 

 

PISCINE MARCEL-BOUBAT À LEMPDES
Tous les lundis
de 11h à 16h
Structure gonflable sur le bassin
(sauf le lundi 15 août)
Tous les mardis
de 17h30 à 18h30
Sessions Cardio Training dans le parc - encadrées par ASM Vitalité
Mardi 23 aoûtSession Aéroboxe dans le parc - encadrée par l'ASPTT Omnisports
Samedi 27 aoûtSemi-Nocturne jusqu'à 21h - Jeux gonflables - DJ - présence du foodtruck La Galette Bougnate dans le parc (sous réserve de confirmation)
Mardi 30 août Session Aéroboxe dans le parc - encadrée par l'ASPTT Omnisports
Retrouvez également tout au long de l'été une bibliothèque éphémère au sein de votre piscine ainsi que des jeux en bois pour les enfants et tous les équipements nécessaires pour jouer au tennis de table, volley et badminton.

 

 

PROGRAMME DES ACTIVITÉS

Vos activités aquagym, aquabike ou encore aquafit sont maintenues aux dates et horaires habituels en période estivale. Retrouvez les programmes détaillés ci-dessous :

 

 

LES HORAIRES DE VOS PISCINES

Stade nautique Pierre-de-Coubertin
Clermont-Ferrand
Piscine Jacques Magnier
Clermont-Ferrand
Centre aquatique Les Hautes-Roches
Chamalières
Piscine Androsace
Cournon
Piscine Marcel Boubat
Lempdes

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi - Samedi
de 9h à 19h

----
Mercredi
de 10h à 21h
----
Dimanche - Jour férié*
de 9h à 18h

Lundi - Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi - Samedi
de 10h à 18h

----
Dimanche - Jour férié*
de 8h à 13h
Lundi - Mercredi - Jeudi - Vendredi
de 9h30 à 20h
----
Mardi
de 9h30 à 21h
----
Samedi - Dimanche - Jour férié*
de 9h à 18h

Lundi - Mercredi - Jeudi
de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h
----
Mardi - Vendredi

de 9h30 à 19h

----
Samedi
de 9h à 12h30 et de 14h à 18h
----
Dimanche - Jour férié*
de 9h à 13h30

Lundi
de 11h à 19h

----
Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi
de 9h30 à 19h
----
Samedi - Dimanche - Jour férié*
de 9h à 18h

]]>
2022-06-30 2022-06-30
news-7608 Mon, 27 Jun 2022 10:03:43 +0200 Travaux boulevard Lafayette : la circulation sera perturbée à partir du 11 juillet 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/travaux-boulevard-lafayette-la-circulation-sera-perturbee-a-partir-du-11-juillet-2022/ Fortement engagée dans la transition énergétique et écologique de notre territoire, Clermont Auvergne Métropole va lancer d’importants travaux de remplacement des réseaux d’assainissement, d’eau potable et de mise en œuvre du réseau de chaleur urbain sur le boulevard Lafayette à Clermont-Ferrand. L’actualité nous le démontre, il est urgent de continuer à investir dans les énergies renouvelables et d’entretenir nos réseaux pour vous délivrer une eau de qualité irréprochable. Ce chantier se déroulera du lundi 11 juillet 2022 jusqu’à l’été 2023. L'eau un bien commun à protéger et préserver

la Métropole investit massivement pour garantir la qualité de ses services : entretien et renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement, création de bassins de stockage-restitution, renaturation des rivières, etc. Il s’agit aussi de préserver la santé des usagers et de protéger l’environnement. + infos

  • 30 M€, c'est le montant que la Métropole prévoit d'investir pour le cycle de l’eau, la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations. Les travaux sur le boulevard Lafayette permettront d’améliorer fortement la fiabilité et la qualité du service public du cycle de l’eau sur le secteur.

 

Le déploiement des réseaux de chaleur s’accélère

L’extension des réseaux de chaleur marque une étape importante de la transition énergétique et écologique de la Métropole. Il s’agit d’une réalisation majeure, qui illustre une volonté partagée de décarboner le territoire et de lutter contre le changement climatique, tout en étant vertueux sur les plans économique et social. + infos

  •  25 000 tonnes de CO2 seront économisées par le développement des réseaux de chaleur en cours d'une longueur totale de 70 km, soit l’équivalent du retrait de 10.000 voitures de la circulation.
  •  65 M€ pour le développement des réseaux de chaleur : en 2026, plus de 20.000 équivalents-logements seront raccordés, diminuant ainsi fortement l’empreinte carbone du territoire.

 

Organisation générale du chantier

Le chantier concerne la partie du boulevard Lafayette située entre les intersections avec les boulevards Côte Blatin et Bingen et inclut le carrefour « rue du Pont de Naud/rue Marivaux ». Ils nécessiteront la fermeture du boulevard Lafayette à la circulation (hors riverains).

• Les travaux sur les réseaux humides se dérouleront du lundi 11 juillet jusqu’en avril 2023.

• Le chantier de déploiement du réseau de chaleur urbain, démarrera en novembre 2022 pour une durée de 10 mois.

Une signalisation adaptée et des déviations seront mises en place en fonction de l’avancement du chantier pour vous orienter à l’approche de la zone de travaux. Deux entreprises de travaux ont été recrutées pour pouvoir mener deux fronts de chantier simultanément, de part et d’autre de la rue Fernand-Raynaud.

La ligne de bus n°13 sera déviée par la rue des Chambrettes et l’avenue Léon-Blum. Nous vous invitions à consulter le site internet de la T2C pour plus de précisions sur la position des arrêts provisoires : www.t2c.fr 

Les accès riverains et commerces seront maintenus dans la mesure du possible. Les riverains et commerçants impactés seront informés en amont des éventuelles fermetures totales ou ponctuelles.

Dans la zone des travaux, des coupures d’eau sont prévues et feront l’objet d’une information auprès des abonnés concernés 24 à 48 heures à l’avance. Elles n’excèderont pas une journée.

Les dates indiquées sont prévisionnelles et pourront être revues en fonction des aléas de chantier. Les travaux seront arrêtés 3 semaines pendant la période des fêtes de fin d’année.

 

Communication durant le chantier

Clermont Auvergne Métropole invite les riverains à signaler le plus tôt possible tout évènement susceptible d’être perturbé par le chantier : déménagement, travaux en domaine privé, livraison…

En cas de besoin, ils pourront s’adresser au chef de chantier présent sur site pour des problèmes nécessitant un traitement immédiat.

Les informations relatives au planning et aux déviations seront disponibles sur notre site internet et celui de la Ville de Clermont-Ferrand.

>> Consulter le plan de déviation

Renseignements complémentaires :

  • Eau et assainissement, Direction du cycle de l’eau : 04 73 42 62 40
  • Réseau de chaleur urbain, Direction du développement durable et de l’énergie : 04 43 76 21 89
]]>
2022-06-27
news-7601 Thu, 23 Jun 2022 17:29:23 +0200 5 points à retenir du conseil métropolitain du 24 juin 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/5-points-a-retenir-du-conseil-metropolitain-du-24-juin-2022/ Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole se réunit plusieurs fois par an pour examiner de nombreux projets et adopte les délibérations qui lui sont soumises. Chaque séance est diffusée en direct sur YouTube. Voici ce que l'on peut en retenir.


1/ Une délégation de gestion de Fonds Social Européen pour favoriser l’insertion professionnelle

Clermont Auvergne Métropole a sollicité l'État pour bénéficier d'une délégation de gestion Fonds social européen pour la mise en œuvre du protocole d'accord du PLIE 2022-2027 (Plan local pluriannuel pour l’Insertion et l’Emploi). Il s’agit de 4 600 000 euros sur 5 ans pour favoriser l’insertion professionnelle et l’inclusion sociale des personnes les plus éloignées du marché du travail et des plus vulnérables ou des exclus.

2/ Des investissements pour la renaturation des rivières

Les rivières ont une réelle valeur écologique qu'il est nécessaire de préserver, gérer, et restaurer le cas échéant. La nouvelle programmation du Contrat Territorial avec l'Agence de l'eau Loire-Bretagne sur les 3 prochaines années prévoit 4 497 000 € d'interventions avec une dépense de la Métropole envisagée à hauteur de 2 230 600 €. Des investissements qui permettront de financer des travaux de renaturation de l’Artière (Aubière et plaine de Limagne) et de la Gazelle (Romagnat), ainsi que la remise à l’air libre de la Tiretaine (Chamalières).

3/ La création de bassins d’orage dans le quartier Fontgiève / Galaxie et mise en valeur de la Tiretaine

Avec la volonté de préserver les populations d’une crue de la Tiretaine et de lutter contre le risque d’inondation, Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand vont mener le projet d’une requalification urbaine, paysagère et environnementale autour de la Tiretaine. Ce projet vise à créer des bassins d’orage comme des espaces de vie et de biodiversité, mais aussi à mettre en valeur la Tiretaine. 25 000 m² d’espaces végétalisés sont prévus ainsi que la redécouverte de la Tiretaine sur 400 m, qui est aujourd’hui canalisée. Un concours de maîtrise d’œuvre sera lancé en septembre 2022 pour réaliser ces aménagements dont le montant prévisionnel global est évalué à 13 000 000 € HT.

4/ L’adoption du schéma directeur des réseaux de chaleur urbains sur le territoire

Les réseaux de chaleur urbains présentent un fort potentiel de développement des énergies renouvelables et de substitution des énergies fossiles. La Métropole s’est déjà engagée en ce sens avec le développement des réseaux de chaleur de Clermont Nord et Saint-Jacques. Le schéma directeur des réseaux de chaleur adopté lors de ce conseil permet de planifier et prioriser les projets à mettre en œuvre pour l'atteinte de l’objectif « Territoire à énergie positive ». Les priorités fixées sont notamment de faire évoluer celui de Royat-Chamalières, de consolider les études permettant de déployer d’autres réseaux dans les communes, ou encore, d’étudier le projet d’un réseau en cœur métropolitain.

5/ De nouvelles places de stationnement vélo sécurisées dans les gares de Clermont-Ferrand

Clermont Auvergne Métropole va installer 40 places de stationnement vélo sécurisées supplémentaires en gare de Clermont-Ferrand, ainsi que 10 places supplémentaires en gare de Clermont - La Pardieu, pour un montant estimé à 100 000 € HT. Ces équipements permettront d’offrir de nouvelles solutions alternatives à la voiture en renforçant l’attractivité des gares pour les cyclistes et en favorisant l’usage des transports collectifs.

]]>
2022-06-24 2022-06-24
news-7556 Mon, 20 Jun 2022 10:21:23 +0200 Pourquoi l'énergie est un levier important de la transition écologique ? https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/pourquoi-lenergie-est-un-levier-important-de-la-transition-ecologique/ Elle est le moteur du monde : indispensable pour mener confortablement notre vie de tous les jours, l’énergie permet de satisfaire un grand nombre de nos besoins. Présente sous différentes formes, elle peut être tout autant synonyme de progrès que de déchéance. À chacun d’entre nous, entreprises, institutions, citoyens... de bien savoir l’employer pour qu’elle nous soit profitable à tous. L’énergie est partout. Elle se cache là, dans le feu qui fait bouillir la casserole ; ici, derrière le vent qui gonfle les voiles ; là-bas, au travers du soleil qui fait rougir nos tomates ; ou bien encore ici, dans le bol de céréales qui nous donne de l’entrain chaque matin.

Omniprésente, elle est indispensable à toute activité humaine. Nous dépendons d’elle pour produire, nous déplacer, chauffer nos habitations, nous éclairer… Issue majoritairement des énergies fossiles, nos consommations sont responsables d’une grande part des émissions de CO2. Parce que leurs stocks ne sont pas illimités, le gaz, le fioul et le pétrole seront amenés un jour à disparaître. Pour l’avenir de notre planète, il est important de réagir dès maintenant.

Visant l’objectif de devenir à horizon 2050 un territoire à énergie positive, Clermont Auvergne Métropole n’a pas attendu la hausse récente des prix énergétiques pour repenser sa manière de faire. Que ce soit en déployant sur son territoire des énergies renouvelables, en stimulant l’envie de laisser sa voiture au garage, en finançant des programmes de rénovation ou en soutenant les initiatives des habitants en faveur de la décarbonation, la Métropole avance pas à pas vers un modèle de vie plus sobre et plus économe.

Face aux enjeux sociaux et climatiques, de nombreux défis restent à relever. Mais tous, chacun à notre échelle, pouvons être acteurs du changement. Forte de son rôle de coordinatrice, la Métropole apparaît comme l’échelon le plus légitime pour mener la transition énergétique. En travaillant main dans la main avec les communes, les syndicats d’énergie et tous les acteurs du territoire, elle a en elle un pouvoir. Celui de faire les bons choix pour offrir un cadre de vie plus respectueux de l’environnement et de la santé de ses habitants. •

]]>
2022-06-20 2022-06-20
news-7555 Mon, 20 Jun 2022 10:04:52 +0200 Tertiaire : la Métropole au défi de réduire la consommation énergétique de ses bâtiments https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/tertiaire-la-metropole-au-defi-de-reduire-la-consommation-energetique-de-ses-batiments/ Après l’habitat et les transports, le secteur tertiaire constitue le troisième consommateur d’énergie du territoire métropolitain. Avec comme premier objectif de réduire d’au moins 40 % la consommation énergétique de ses plus gros bâtiments, Clermont Auvergne Métropole active plusieurs leviers pour rendre ses équipements plus performants. Situé à Chamalières, le centre aquatique des Hautes-Roches est, avec le stade nautique Pierre-de-Coubertin, un équipement phare de la Métropole. Construit en 1975, le bâtiment a cependant vieilli. Des fragilités au niveau des toitures sont apparues, l’accessibilité doit être améliorée, et le bâtiment, bien qu’entretenu, entraîne surtout des consommations d’énergie importantes.

Identifiée comme étant l’un des bâtiments les plus énergivores du parc de la Métropole, la piscine de Chamalières va connaître à partir de septembre d’importants travaux*. Avec l’objectif de réduire d’au moins 30 % ses dépenses énergétiques, Clermont Auvergne Métropole va entre autres remplacer le système de chauffage et installer une centrale de production solaire photovoltaïque pour alimenter en auto-consommation les 7 500 m² du lieu. À terme, grâce au système de raccordement qui sera mis en place, le centre aquatique des Hautes-Roches pourra même être relié au réseau de chaleur, si besoin.

Entré en vigueur en 2019, le “décret tertiaire” impose aux entreprises et aux collectivités de réduire la consommation énergétique de l’ensemble de leurs bâtiments à usage tertiaire (infrastructures collectives, santé, hôtels, bureaux...) qui dépassent les 1 000 m². Ambitieux, ce règlement stipule une réduction d’au moins 40 % en 2030, 50 % en 2040 et 60 % en 2050 par rapport à 2010. Pour y parvenir, Clermont Auvergne Métropole compte principalement renforcer l’isolation, changer les systèmes de chauffage et améliorer la ventilation de ses bâtiments.

Encouragée par son objectif de devenir à horizon 2050 un territoire à énergie positive, Clermont Auvergne Métropole et les communes qui la composent n’ont pas attendu la mise en place du décret pour impulser une dynamique volontariste en faveur du climat.

Communes modèles, Aulnat et Lempdes ont été parmi les premières il y a une dizaine d’années à investir pour améliorer leurs bâtiments à usage tertiaire. Le groupe scolaire du Bourgnon, à Lempdes, figure par exemple parmi la liste des réalisations exemplaires. Datant des années 50, le bâtiment a été complètement repensé grâce à des solutions innovantes : construction sur les façades d’une structure en bois alliant laine minérale et laine de bois pour l’isoler, remplacement de la chaudière fioul par une chaufferie bois-granulés, automatisation de l’ensemble des installations techniques au moyen d’une gestion technique du bâtiment permettant un pilotage à distance…

“L’investissement financier peut être un frein au départ, mais il ne faut pas hésiter à investir dans cette démarche. En plus d’améliorer le confort de vie des usagers, cela se convertit en opportunité sur de nombreux plans, tant financier qu’écologique”, estime Laurent Malaval, directeur des services techniques de la Ville de Lempdes. La Ville d’Aulnat, qui consacre 70 % de son budget investissement concernant les bâtiments aux actions générant des économies d’énergie, a par exemple réduit de 50 % la consommation énergétique du groupe scolaire Beytout. Une opération réussie qui leur a permis depuis d’économiser plusieurs dizaines de milliers d’euros. •


(*) Le centre aquatique des Hautes-Roches sera fermé au public le temps de travaux qui devraient durer 13 mois à partir du mois de septembre 2022.

]]>
2022-06-20 2022-06-20
news-7546 Fri, 17 Jun 2022 18:18:18 +0200 Habitat : Les clefs pour des logements plus verts et moins coûteux https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/habitat-les-clefs-pour-des-logements-plus-verts-et-moins-couteux/ Le secteur de l’habitat représente le premier consommateur d’énergie, y compris sur le territoire de la Métropole. Au regard des enjeux climatiques et de la crise énergétique liée au contexte géopolitique, il est plus que nécessaire de mieux maîtriser nos consommations. C’est un fait qui n’a échappé à personne : la France fait face depuis plusieurs mois à une hausse significative des tarifs énergétiques. Principaux impactés, le gaz et le fioul voient leurs prix s’envoler. Bien qu’il soit désormais interdit d’installer dans un logement neuf ces deux types de chauffage, ils demeurent néanmoins dans le top 3 des installations présentes dans les foyers anciens : selon les chiffres de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le gaz de ville y est présent à 39 %, l’électricité à 35 % et le fioul à 12 %.

Dans la métropole, le bâtiment, et notamment le secteur résidentiel, représente le premier consommateur d’énergie du territoire. Pointé du doigt, le chauffage est à lui seul responsable d’une grande partie des émissions de CO2 dans le secteur résidentiel français. Pour Clermont Auvergne Métropole il s’agit donc d’un levier clef pour réduire notre empreinte carbone.

Outil incontournable de la transition énergétique, le réseau de chaleur permet d’alimenter un ou plusieurs quartiers en chauffage et eau chaude sanitaire à partir d’énergies renouvelables comme le bois, la géothermie ou par des énergies de récupération. Aux quatre déjà existants à Royat, Beaumont et Clermont-Ferrand, vont venir s’ajouter 26 km de nouveaux réseaux qui alimenteront principalement le quartier Saint-Jacques et une partie des communes d’Aubière et de Beaumont. À terme, d’ici 2026, l’ensemble du système desservira 20 000 équivalents-logements, ce qui permettra d’économiser 25 000 tonnes supplémentaires de CO2 par an.

Parce que la décarbonation des logements passe aussi par la rénovation, Clermont Auvergne Métropole accompagne les bailleurs sociaux dans la réhabilitation thermique des bâtiments. Dans le cadre des Contrats territoriaux de développement durable (CTDD), elle a mobilisé aux côtés du Conseil départemental du Puy-de-Dôme 8,4 millions d’euros en cinq ans pour la rénovation de 2 638 logements sociaux sur le périmètre de l’agglomération clermontoise. Dans le secteur de Lavoisier à Clermont-Ferrand, la rénovation de 7 immeubles gérés par Auvergne Habitat, a par exemple permis de diminuer de 32,1 % les consommations énergétiques, et d’économiser 37 302 euros par an. Mis bout à bout, les travaux réalisés dans le cadre du CTDD ont réduit la dépense d’énergie de 33 % en moyenne, pour une économie moyenne par logement de 202 euros la première année, et de 520 euros 25 ans après. Si une grosse partie des logements classés E, F et G ont été éradiqués grâce à la rénovation du parc social, du chemin reste encore à parcourir : 2 189 habitations énergivores seront réhabilitées dans les trois prochaines années.

Outre l’objectif de devenir à horizon 2050 un territoire à énergie positive, Clermont Auvergne Métropole a aussi à coeur de lutter contre la précarité énergétique. Pour cela, elle s’appuie sur le Programme d’intérêt général (PIG) pour accompagner les propriétaires (et locataires, selon certaines conditions) dans la réalisation de travaux d’amélioration de leur(s) logement(s). En proposant gratuitement une assistance administrative, technique et financière, la Métropole entend ainsi lutter contre l’habitat indigne et apporter du confort aux habitants qui en ont besoin.

Toujours à destination de l’habitat privé, Clermont Auvergne Métropole entend renforcer dans les prochains mois son dispositif “Rénover + demain” en joignant ses forces au Département. Baptisé “Renov’action 63”, ce nouveau programme accompagnera gratuitement les propriétaires qui le souhaitent à monter le projet de rénovation de leur(s) logements. Conseils sur les travaux à mener, sur les financements, mise en relation avec des artisans… De quoi les aider à faire les meilleurs choix. •

 

 

]]>
2022-06-17 2022-06-17
news-7545 Fri, 17 Jun 2022 17:53:04 +0200 Mobilités : des solutions pour détrôner le pétrole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/mobilites-des-solutions-pour-detroner-le-petrole/ Dans la famille des énergies, le pétrole est l’une des plus polluantes. Alimentant le réservoir de la plupart des voitures, il fait de nos véhicules de gros émetteurs de gaz à effet de serre. Pour limiter la pollution et par la même occasion améliorer la qualité de l’air, la Métropole déploie plusieurs solutions en phase avec ses objectifs de neutralité carbone. Dans une métropole riche de 21 communes, il est essentiel de pouvoir se déplacer. Nécessaires pour se rendre au travail, pour amener ses enfants à l’école, ou tout simplement pour profiter de la vie culturelle, les moyens de transport sont indispensables pour parcourir les 300,62 km² de notre territoire. La voiture demeure le moyen de locomotion le plus plébiscité au quotidien, notamment pour effectuer de petites distances. Le prix de l’essence et la part importante de CO2 qu’elle rejette devraient pourtant nous refroidir… Mais pour beaucoup, elle reste avant tout une solution indispensable, pratique, rapide, et synonyme de liberté. De nombreuses alternatives moins polluantes et moins coûteuses existent cependant sur le territoire métropolitain. Le réseau de bus et de tram déjà bien implanté sur la Métropole va s’étoffer à horizon 2026 grâce au projet InspiRe. Aux 355 km de lignes régulières déjà existantes, vont venir s’ajouter 27 km de réseaux, 64 nouvelles stations et 2 lignes de Bus à haut niveau de service (BHNS).

Cette restructuration du réseau de transport public a plusieurs objectifs, dont celui de mettre chaque habitant à 30 minutes maximum du coeur urbain de la métropole. En misant sur plus de régularité, plus de confort de sécurité et des plages horaires amplifiées, Clermont Auvergne Métropole souhaite rendre son service de transports en commun plus accessible et plus adapté au quotidien de chacun. Encourageant la pratique du vélo, la Métropole prévoit également à travers ce projet de laisser une plus grande place aux cyclistes le long des lignes de bus. De quoi nous inciter toutes et tous à laisser la voiture au garage pour effectuer les trajets où celle-ci n’est pas la plus performante.

Classé parmi les combustibles fossiles les plus émetteurs de CO2*, le pétrole n’est pas le meilleur allié de la cause écologique. En choisissant de se doter de BHNS, un moyen de transport public électrique à mi-chemin entre le bus et le tramway, Clermont Auvergne Métropole affirme sa volonté de s’orienter vers des énergies plus respectueuses de l’environnement. Alimentés prochainement par de l’énergie produite par des panneaux photovoltaïques installés sur le futur TechniCentre bus de Cournon-d’Auvergne, ces bus ne rejetteront aucun CO2 et contribueront ainsi à réduire les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire. Suivant cette même logique, la Métropole continue de déployer des bornes de recharge pour les véhicules électriques. Conçues et développées par Territoire d’Énergie Puy-de-Dôme, 90 nouvelles bornes à charge normale et 6 à charge rapide seront installées dans le département d’ici la fin de l’année. Elles viendront s’ajouter aux 20 existantes qui seront actualisées afin de suivre l’évolution des technologies.

Implantée à Clermont-Ferrand, à proximité des principaux axes routiers, la station GNV (Gaz naturel pour véhicules) vient compléter l’offre des énergies renouvelables sur la métropole. Ouverte depuis un an, cette station est la première à être publique et accessible à tous. Comptant pour le moment une soixantaine de clients (principalement des camions), elle est amenée à se populariser auprès de tous les véhicules carburant au GNV (bennes à ordures ménagères, cars, véhicules légers…). La cerise sur le gâteau, la station pourra être alimentée dès 2023 par du biogaz produit à partir de déchets valorisés par le Valtom de Clermont-Ferrand. •

(*) Selon les chiffres du ministère de la Transition écologique, les émissions mondiales de CO2 sont issues à 30 % de la combustion du pétrole.

]]>
2022-06-17 2022-06-17
news-7544 Fri, 17 Jun 2022 17:09:13 +0200 Interview de Sébastien Contamine : “La meilleure énergie, c’est celle qui n’est pas consommée” https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/interview-de-sebastien-contamine-la-meilleure-energie-cest-celle-qui-nest-pas-consommee/ Depuis sa création en 1996, l’Aduhme* accompagne les collectivités et les acteurs des territoires du Puy-de-Dôme sur les questions énergétiques. À la lumière des enjeux écologiques et de la hausse du prix des énergies, son expertise est précieuse pour toutes celles et ceux qui veulent prendre le virage. Explications avec Sébastien Contamine, son directeur.
  • Les collectivités jouent un rôle important dans la transition énergétique. Que leur conseillez-vous à l’Aduhme pour parvenir d’ici 2050 à l’objectif quasi mondial de la neutralité carbone ?
  • La meilleure énergie, c’est celle qui n’est pas consommée. Il faut avant tout privilégier la sobriété de l’usage, l’efficacité des systèmes et des structures avant de penser diversification énergétique. Aujourd’hui, nous consommons encore beaucoup trop pour entrer dans les scénarios du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). Nous souhaitons amener les acteurs du territoire à réfléchir autrement, à se poser les bonnes questions. A-t-on besoin de chauffer les écoles lorsqu’il n’y a personne dedans ? Faut-il encore éclairer les villes la nuit ? Doit-on garder les vielles bâtisses qui coûtent cher en rénovation et en fonctionnement ? A-ton isolé son bâtiment, changé le système de chauffage, remplacé ses ampoules par des LED ? Revoir notre façon de faire passe aussi par le choix des énergies renouvelables (solaire, biomasse bois, géothermie…). Nous devons nous adapter, prendre en considération les évolutions de la société, de notre environnement.

    • À ce propos, l’explosion du prix des énergies peut-elle décider les plus frileux à sauter le pas ?

    Le signal prix est très important. Pour le moment, le bouclier financier mis en place par l’État sur l’électricité amortit le choc, mais pour combien de temps ? En France, 17 % du gaz consommés vient de Russie. En cas de coupure, par quoi va-t-on le remplacer ? Par du gaz de schiste polluant et coûteux acheté aux Américains ? Je pense au contraire que nous devons investir dans des énergies renouvelables. Les avantages sont multiples : elles sont inépuisables, ne génèrent quasiment pas de CO2, et permettent entre autres de réaliser à terme des économies. Sur un autre plan, la rénovation énergétique apporte également un vrai confort thermique, en hiver comme en été. Notre rôle à l’Aduhme, c’est de bousculer les habitudes. La transition énergétique ne demande pas de mettre en place des solutions hyper techniques, sophistiquées ou hors de prix. Notre credo est de répliquer sur le territoire des choses simples, maîtrisées, et ce, de manière massive.

    • Justement, avez-vous quelques exemples d’initiatives menées conjointement avec vos équipes et les communes sur le territoire métropolitain ?

    Il y a deux ans, nous avons lancé l’opération “SOLAIRE Dôme” pour aider les collectivités à identifier le potentiel d’implantation de panneaux photovoltaïques en toitures des bâtiments communaux. Après avoir analysé près de 700 bâtiments publics, on a donné la possibilité aux élus de passer à l’acte par le biais d’une consultation mutualisée des entreprises locales. Une soixantaine d’installations sont potentiellement réalisables sur la métropole. Dans le cadre du dispositif sur “Chaleur + demain”, nous venons aussi en appui aux acteurs du territoire (à l’exception des particuliers) dans leur projet de recourir à la chaleur renouvelable. Ce dispositif doté de moyens financiers est porté par la Métropole, avec le soutien de l’Ademe**. Beaucoup d’élus sont conscients des enjeux, mais il y a quelques années, il fallait du courage pour prendre des décisions allant dans une logique de transition énergétique. Je pense notamment à la Ville de Clermont-Ferrand et à la Métropole qui ont fait un vrai pari sur l’avenir en déployant et en renforçant leurs réseaux de chaleur. Il est temps d’agir, ne faisons pas de la transition un vain mot.

    • Quelle vision portez-vous à l’Adhume ?

    De part nos actions et l’accompagnement que nous proposons, nous démontrons que la transition énergétique n’est pas compliquée à mettre en œuvre : elle n’est pas trop technique, ni trop sophistiquée ou trop coûteuse. Notre credo, c’est de répliquer des choses simples et maîtrisées, de manière massive. Pourquoi miser exclusivement sur des solutions innovantes ultra-technologiques lorsqu’on a déjà des solutions qu’on connaît bien et qui fonctionnent, comme l’isolation par exemple de l’enveloppe des bâtiments ou la mise en place de systèmes de chaleur adaptés et performants ?

    • Pourquoi la Métropole et les communes qui la composent ont besoin de votre expertise ?

    Parce que nous ne sommes pas tous spécialistes des questions énergétiques. Nous agissons avec l’idée d’être « le bras armé » des collectivités. Nous sommes là pour réfléchir à des solutions, structurer des réflexions, réaliser des analyses d’opportunité, apporter de la matière à ceux qui décident, raffermir les exigences… Les élus ont consciences des enjeux, nous sommes là pour appuyer leur stratégie énergétique.

     

    (*) Agence locale des énergies et du climat.

    (**) Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

    ]]>
    2022-06-17 2022-06-17
    news-7510 Thu, 09 Jun 2022 15:59:59 +0200 La résidence « La Croix Blanche » vise la haute performance énergétique https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-residence-la-croix-blanche-vise-la-haute-performance-energetique/ Dans l’optique d’obtenir le label BBC Rénovation, un label de « haute performance énergétique », 171 logement de la résidence « La Croix Blanche » à Cournon-d’Auvergne ont bénéficié d’une réhabilitation totale. Au regard des enjeux climatiques et de la crise énergétique liée au contexte géopolitique, il est plus que nécessaire de renouveler sur le territoire métropolitain l’offre de logement par des constructions et des rénovations qualitatives et respectueuses de l’environnement.

    C’est dans cette perspective que 171 logements de « La Croix Blanche », une résidence implantée au cœur d’un quartier pavillonnaire à Cournon-d’Auvergne, ont été réhabilité. Les travaux engagés en décembre 2019 ont porté sur différents éléments, dont l’isolation de l’enveloppe, le remplacement de l’ensemble des menuiseries, la réfection complète des pièces humides (salle de bain, cuisine, WC…) ou bien encore l’installation d’un système de ventilation basse pression dans tous les bâtiments.

    L’objectif de ce projet visait surtout à améliorer le confort thermique, à optimiser le coût de fonctionnement de chaque bâtiment notamment grâce à la réfection intégrale du système de chauffage, à limiter le coût des charges, et plus largement à redonner une attractivité visuelle au site où se situe la résidence et à moderniser l’intérieur des logements.

    Une baisse des charges de chauffage attendue

    Selon une estimation, la réhabilitation de ces logements devrait permettre une baisse des charges de chauffage de 20% (à tarif de l'énergie inchangé et une rigueur d'hiver équivalente avant réhabilitation). Une bonne nouvelle, surtout lorsque l'on sait que le logement est le premier poste de dépense des Français.

    Une attention particulière portée aux logements E, F et G

    Au travers de son Programme local de l'habitat (PLH), Clermont Auvergne Métropole entend notamment accentuer la transition énergétique des logements existants afin d'assurer le droit au logement pour tous. Car bien que plus de 4 200 logements aient été réhabilités sur le territoire métropolitain depuis 2009, il en reste encore 1 800 de classes énergies E, F et G à rénover sur les 33 000 logements sociaux présents sur la métropole.

     

    Les travaux de réhabilitation des 171 logements de la "Croix Blanche" ont nécessité l'investissement de 8,34 millions d'euros de la part d'Auvergne Habitat.

    Le projet a pu compter sur une aide financière de 684 000 euros de la part du FEDER, de 235 400 euros du Conseil départemental et de 235 400 euros ; et de 235 400 euros de Clermont Auvergne Métropole, en partenariat avec la commune de Cournon-d'Auvergne.

     

     

     

    ]]>
    2022-06-09 2022-06-09
    news-7494 Fri, 03 Jun 2022 14:51:24 +0200 De nouveaux espaces de travail pour les plasticiens au sein du site culturel pluridisciplinaire La Diode https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/de-nouveaux-espaces-de-travail-pour-les-plasticiens-au-sein-du-site-culturel-pluridisciplinaire-la-d/ Répartis au sein de trois hangars de « La Diode », ces locaux adaptés et fonctionnels permettront aux artistes de travailler dans de bien meilleures conditions. Une initiative qui permettra aussi de renforcer la dimension pluridisciplinaire de cet équipement déjà occupé par plusieurs acteurs culturels du territoire. Situé 190-194 boulevard Gustave-Flaubert à Clermont-Ferrand, le site culturel pluridisciplinaire « La Diode » accueillait jusqu’à présent quatre structures importantes de la vie culturelle clermontoise, à savoir l’association Videoformes, le pôle chorégraphique Boom’structur, un studio de répétition pour la musique acoustique géré par le Chœur Régional d’Auvergne et la Maison des Jeux, au sein de laquelle interviennent plusieurs associations.

    Pour renforcer la dimension pluridisciplinaire du lieu, de nouveaux locaux ont été créés pour les plasticiens des associations « Artistes en résidence » et « Les ateliers ». Ils disposent désormais de trois hangars spécialement dédiés aux arts visuels. Un outil de travail qu’ils réclamaient depuis longtemps et qui complète les équipements culturels actuels de la métropole clermontoise.

    « Artistes en résidence » bénéficie ainsi d’un vaste plateau de 280 m² modulable.

    Le collectif « Les ateliers » dispose quant à lui de deux hangars d’une surface exploitable de plus de 1000m2, divisée en 17 ateliers individuels d’environ 35m2 ainsi que d’un espace « projet » disponible pour des structures ou artistes extérieurs.

    En plus de leurs lieux de travail respectifs, les deux associations partagent des espaces communs et de l’équipement mutualisé, notamment 5 espaces “techniques” (atelier bois et métal, atelier peinture et produits chimiques, salle son, salle informatique, espace cuisson céramique) et un espace d’accrochage, qui pourra par exemple être utilisé pour préparer un montage d’exposition, des visites professionnelles ou des activités avec le public.

    Les deux associations partagent également une mezzanine / salle de réunion, une bibliothèque, une cuisine équipée et un bar. Ces espaces de convivialité permettent une cohabitation quotidienne basée sur l'échange.

    La proximité de ces 6 structures au sein de la Diode permettra de favoriser les collaborations et les mutualisations, ainsi que les mises en commun de savoirs et de savoir-faire, des réseaux et des publics. Une perspective qui trouve pleinement son sens dans le cadre de la candidature de Clermont-Ferrand et du Massif central au titre de Capitale européenne de la Culture 2028 dont le dossier sera déposé en fin d’année.

     


    Maître d’ouvrage : Clermont Auvergne Métropole
    Maître d’œuvre : CHM Architecte – Philippe Hebras
    Montant total de l’opération : 1,22 millions d’euros


    Clermont Auvergne Métropole :
    499 000 €
    Conseil régional
    Auvergne-Rhône-Alpes : 120 000 €
    FEDER : 606 000 €

     

     

    ]]>
    2022-06-03 2022-06-03
    news-7478 Wed, 01 Jun 2022 17:44:00 +0200 Une nouvelle convention de partenariat pour le développement des métiers et de l’artisanat https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-nouvelle-convention-de-partenariat-pour-le-developpement-des-metiers-et-de-lartisanat/ Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole et maire de Clermont-Ferrand, et Jean-Luc Helbert, président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat Puy-de-Dôme, poursuivent leur coopération en signant une nouvelle convention de partenariat. Clermont Auvergne Métropole et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Puy-de-Dôme signent une nouvelle convention de partenariat pour marquer la convergence de leurs objectifs et la complémentarité de leurs interventions en matière de développement économique et du territoire. Ces actions concernent notamment les axes prioritaires suivants :

    • réalisation de diagnostics numériques, d’accompagnements et d’évènements pour promouvoir le numérique dans l’artisanat. Le partenariat entre Clermont Auvergne Métropole et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Puy-de-Dôme a permis d’accompagner 48 entreprises sur la métropole en 2021. L’objectif était pour les entreprises de faire un bilan de leur stratégie numérique, mais également de les accompagner sur la mise en place de méthodes novatrices pour conquérir de nouveaux marchés.
    • orientation par la CMA vers le dispositif « coachs web» mis en place par la Métropole
    • participation de la CMA au dynamisme du réseau de l’entrepreneuriat
    • participation de la CMA à l’animation des Équipements à Vocation Économique (pépinières et hôtels d’entreprises)
    • participation de la CMA aux actions économiques de la Métropole en faveur des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) et Quartiers de Veille Active (QVA)
    • accompagnement des entreprises artisanales implantées dans les Zones d’Activité Économiques (ZAE) notamment sur les questions de sûreté
    • mise en place de formations pour les artisans
    • participation de la CMA à la Clermont Innovation Week

    Ce partenariat renouvelé pourra évoluer et s'étendre à d'autres axes, parmi lesquels l’environnement, le développement et l’aménagement commercial, le développement touristique, l’emploi et la formation ou les filières économiques d'excellence.

    « Nous partageons la volonté et l’ambition de créer les conditions favorables à la création et au développement des activités artisanales, des entreprises et des emplois sur notre territoire. Par ailleurs, nous souhaitons assurer la promotion des atouts et de l’excellence de notre tissu économique artisanal » souligne Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole.

    Pour Jean-Luc Helbert, président de la CMA Puy-de-Dôme, « cette convention signe l’alliance de nos compétences au service des artisans de notre territoire, notre objectif étant de travailler en synergie pour co-construire un projet territorial en faveur de l’économie de proximité ».

    ]]>
    2022-06-01 2022-06-01
    news-7474 Mon, 30 May 2022 10:08:57 +0200 Une nouvelle offre de logements diversifiée sur la commune du Cendre https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-nouvelle-offre-de-logements-diversifiee-sur-la-commune-du-cendre/ Début mai, la résidence « Les Caudalies» a été inaugurée au Cendre. À proximité immédiate de nombreux services, commerces et des écoles de la commune du Cendre, cette résidence offre à ses habitants, un cadre de vie agréable. La politique de l’habitat et du logement est traduite au sein d’un document stratégique et obligatoire porté par la Métropole : le Programme Local de l’Habitat (PLH). Le PLH a vocation à diversifier l’offre de logement sur tout le territoire métropolitain.

    Dans ce cadre, la résidence « Les Caudalies », fruit d’une collaboration étroite entre la ville Le Cendre, le bailleur social Auvergne Habitat - filiale d’Action Logement - et le promoteur Pierreval, a été inaugurée le 5 mai. L’entrée des locataires dans la résidence s’échelonnera tout au long du mois de mai.

    Située 2 rue des Graveyroux, la résidence « Les Caudalies » est composée d’un bâtiment d’un niveau comprenant 18 logements (soit huit T2, huit T3 et deux T4) et de 12 maisons individuelles groupées qui seront mises en location, dont 4 maisons destinées à l’accession sociale.

    Pour ses 30 logements, la résidence dispose de 48 places de stationnement et les maisons individuelles possèdent chacune un garage fermé. L’ensemble des logements bénéficie de balcons, terrasses ou jardins privatifs et d’un local vélos/poussette fermé à disposition des habitants.

    Dans le souci de construire un immobilier durable, les cèdres centenaires présents sur le terrain de la résidence ont été conservés, d’autant plus que leur préservation permet de contribuer à la richesse paysagère du terrain de cette belle résidence.

    Clermont Auvergne Métropole est accompagnée par Auvergne Habitat qui est un des opérateurs qui contribue à la mise en œuvre de la stratégie territorialisée sur l’ensemble du volet logement. La résidence «Les Caudalies» est un des exemples concrets de cette offre de logements, portée conjointement par Clermont Auvergne Métropole et le 1er bailleur social d’Auvergne.

     

    • Coût total de l'opération : 4 908 726,17 €
    • Financements de Clermont Auvergne Métropole : 230 400,00 €
    ]]>
    2022-05-31 2022-05-31
    news-5471 Mon, 30 May 2022 18:14:00 +0200 Diagnostic des raccordements d’assainissement : votre branchement à l’égout est-il conforme ? https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/diagnostic-des-raccordements-dassainissement/ Clermont Auvergne Métropole exerce l’ensemble des compétences liées au cycle de l’eau dont notamment la gestion des réseaux d’assainissement. Dans ce cadre, conformément à la réglementation, la Direction du Cycle de l’Eau assure une mission de conseil et de contrôle des branchements, afin de vérifier leur conformité et, en particulier, le possible défaut d’inversion de branchements. Les propriétaires peuvent faire appel à ce service pour demander un diagnostic du branchement à l’assainissement de leur logement. Agir pour la transition, lutter contre les pollutions

    Un branchement conforme est indispensable pour envoyer correctement les eaux usées de l’habitation vers une station d'épuration. S’il est inexistant ou dysfonctionnel, les eaux usées sont alors rejetées dans le milieu naturel provoquant la pollution de nos cours d’eau.

    Qu’est-ce qu’une inversion de branchement ? Quelles sont les conséquences ?

    Les eaux usées et les eaux pluviales doivent être séparées même en cas de réseau unitaire sous la voie publique. Une inversion de branchement peut être constatée en cas de réseau séparatif :

    • le branchement d’eaux usées est raccordé sur le réseau pluvial : les eaux usées sont mêlées aux pluviales et rejetées directement, sans traitement dans le milieu naturel (une rivière, un fossé). Cela entraîne une pollution directe des cours d’eau : vos produits d’hygiène, vos détergents, eau de javel, déboucheurs d’évier, lessives, eaux issues des toilettes se retrouvent directement dans les rivières !
    • le branchement d’eaux pluviales est raccordé sur le réseau d’eaux usées : Cela conduit à un surplus d’eau de pluie dans les réseaux d’eaux usées. Ce surplus induit notamment un fonctionnement moins efficace des stations d’épuration (effluent dilué, variations importantes des débits en fonction de la pluviométrie…). De plus, en cas de surcharge du réseau (lors d’une pluie importante), le trop-plein peut être déversé directement au milieu naturel ce qui entraîne également une pollution des cours d’eau.
    Le système d’assainissement collectif dit « unitaire »

    Une seule canalisation reçoit les eaux usées et tout ou partie des eaux pluviales. Les eaux sont ensuite dirigées vers une station d’épuration pour traitement avant rejet dans le milieu naturel.

    Le système d’assainissement collectif dit « séparatif »

    Il est constitué de 2 canalisations :
    - une canalisation qui reçoit strictement les eaux usées, qui sont ensuite dirigées vers une station d’épuration pour être épurées avant rejet dans le milieu naturel.
    - une canalisation qui reçoit strictement les eaux pluviales qui sont ensuite dirigées directement vers le milieu naturel.


    La Métropole vous accompagne pour lutter contre les pollutions

    Le nouveau règlement de service de l’assainissement collectif rend le contrôle des branchements obligatoire dans le cadre des ventes de biens immobiliers.

    >> Retrouvez tous les renseignements concernant vos démarches en cliquant ici

     

    Besoin d’un conseil ?
    Direction du Cycle de l’Eau
    58 boulevard Berthelot - 63000 Clermont-Ferrand
    04 73 42 62 40
    contact-cycledeleau@remove-this.clermontmetropole.eu   

    ]]>
    2022-05-30 2022-05-30
    news-7464 Mon, 23 May 2022 09:58:20 +0200 Projet InspiRe : l'enquête publique a commencé ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/projet-inspire-lenquete-publique-va-commencer/ Le projet InspiRe, c’est la transformation en haut niveau de service de deux lignes de bus et la restructuration de l’ensemble du réseau de transports en commun. Porté par Clermont Auvergne Métropole et le Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’Agglomération Clermontoise (SMTC-AC), il offrira un nouveau souffle à nos mobilités avec la perspective d’une métropole plus accessible à tous et plus respectueuse de l’environnement. Une nouvelle étape commence dès les 30 mai pour le projet InspiRe : l'enquête publique, à laquelle chaque citoyen peut participer !
    Comprendre le projet soumis à l'enquête publique

    Le projet soumis à enquête publique est le projet de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) des lignes B et C de l’agglomération clermontoise. Les ambitions sont fortes :

    • La création des lignes de Bus à Haut Niveau de Service B et C et les aménagements urbains associés ;
    • La création d’aménagements urbains spécifiques : « Façade urbaine » de l’aéroport à Aulnat et Square de la Jeune Résistance à Clermont-Ferrand ;
    • Le réaménagement du secteur Place Renoux – rue Ballainvilliers – rue Joffre – avenue Vercingétorix (Allées du cardo) ;
    • L’acquisition d’un nouveau matériel roulant à propulsion électrique pour l’exploitation des deux lignes B et C ;
    • L’implantation d’un centre d’exploitation et de maintenance (TechniCentre bus) dans la ville de Cournon-d’Auvergne ;
    • L’aménagement de deux parkings de proximité à Durtol et Chamalières avec la reconstitution des places de stationnement.

    Ce projet de BHNS s’inscrit dans un projet plus vaste appelé InspiRe qui comprend également la restructuration globale du réseau de transports en commun sur l’agglomération clermontoise et la création de parcs relais sur l’agglomération clermontoise.

    Au fait, c’est quoi une enquête publique ?


    L’enquête publique est une procédure d’information et de consultation des citoyens. Chacun pourra prendre connaissance des caractéristiques détaillées du projet, poser des questions et formuler des remarques auprès d’un tiers indépendant : la commission d’enquête.

    Celle-ci recueille l'avis de tous et vérifie que le cadre légal a été strictement respecté au cours de l’enquête publique. Elle rédigera un rapport sur le déroulement de l’enquête et formulera ses conclusions motivées, en précisant si elles sont favorables ou non, assorties d’éventuelles réserves et recommandations.

    Après l’enquête publique, en tenant compte des remarques de la commission d'enquête, la Métropole et le SMTC-AC rédigeront une déclaration de projet qui définira plus finement ses caractéristiques. C’est en s’appuyant sur cette déclaration de projet que le préfet décidera (ou non) de déclarer le projet d’utilité publique, indispensable à sa poursuite.

    L'enquête publique porte sur trois sujets

    L’enquête publique conduite du 30 mai au 4 juillet 2022 se caractérise par trois sujets :

    • l’utilité publique du projet de déploiement des lignes B et C ainsi que de la réalisation des aménagements associés sur le territoire de la métropole clermontoise dans le cadre du projet InspiRe, sur le territoire des communes d’Aubière, Aulnat, Chamalières, Clermont- Ferrand, Cournon-d’Auvergne, Durtol et Royat,
    • la mise en compatibilité des P.L.U. des communes d’Aulnat, Chamalières, Clermont-Ferrand, Cournon d’Auvergne et Durtol, nécessaire à la mise en œuvre du projet,
    • l’enquête parcellaire qui a pour but de déterminer avec précision les biens situés dans l’emprise du projet, d’identifier exactement leurs propriétaires et la possibilité de maitrise foncière par voie d’expropriation des terrains nécessaire à la réalisation du projet.

    Comment participer à l'enquête publique InspiRe ?


    • Où trouver les informations ?

    Le dossier d’enquête est disponible pendant toute la durée de l’enquête :

    • en mairie d’Aubière, Aulnat, Chamalières, Clermont-Ferrand, Cournon-d’Auvergne, Durtol et Royat et au siège du SMTC-AC (2 bis, rue de l’Hermitage, 63000 Clermont-Ferrand) aux horaires d’ouverture ;
    • sur le site dédié à l’enquête publique en cliquant ici ;
    • sur le site de la préfecture du Puy-de-Dôme en cliquant ici ;
    • sur un poste informatique situé à l’accueil, sis à la Préfecture du Puy-de-Dôme, rue d’Assas, bâtiment Assas, qui permettra un accès gratuit au dossier d’enquête sous format numérique (aux horaires habituels).


    • Comment donner son avis ?

    Vous pouvez déposer vos observations :

    • directement dans les registres d’enquête ouverts à cet effet,
    • en les remettant directement à l’un des commissaires enquêteurs lors de leurs permanences,
    • sur le registre dématérialisé en cliquant ici
    • par envoi d’un courrier au commissaire enquêteur
    • à l’adresse postale du SMTC-AC, 2 bis rue de l’Hermitage, 63000 Clermont-Ferrand.


    • Comment échanger et poser ses questions ?

    Dans le cadre des 14 permanences organisées tout au long de la procédure, vous pourrez vous informer directement auprès des commissaires-enquêteurs et leur exprimer votre avis.

    Au siège du SMTC-AC
    • lundi 30 mai 2022
    de 9h à 12h
    • lundi 4 juillet 2022
    de 9h à 12h
    En mairie d’Aubière
    • vendredi 17 juin 2022
    de 9h à 12h
    En mairie d’Aulnat
    • lundi 13 juin 2022
    de 14h à 17h
    • mardi 28 juin 2022
    de 9h à 12h
    En mairie de Chamalières
    • vendredi 3 juin 2022
    de 9h à 12h
    • mercredi 22 juin
    2022 de 14h à 17h
    En mairie de Clermont-Ferrand
    • mercredi 1er juin 2022
    de 9h à 12h
    • vendredi 24 juin 2022
    de 9h à 12h
    En mairie de Cournon-d’Auvergne
    • mardi 7 juin 2022
    de 9h à 12h
    • jeudi 30 juin 2022
    de 14h à 17h
    En mairie de Durtol
    • vendredi 10 juin 2022
    de 9h à 12h
    • vendredi 1er juillet
    2022 de 9h à 12h
    En mairie de Royat
    • mercredi 15 juin 2022
    de 14h à 17h

     

     

    • Pour suivre l'actualité du projet :
    - Le site internet du projet : inspire-clermontmetropole.fr
    - Twitter @InspireClrmntMetropole
    - Facebook @InspireClermontMetropole
    - LinkedIn : @Inspire – Clermont Métropole

    ]]>
    2022-05-23 2022-05-23
    news-7449 Thu, 19 May 2022 16:41:18 +0200 Gerzat et Clermont-Ferrand (Les Vergnes) décrochent l'habilitation « Territoire zéro chômeur » https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/gerzat-et-clermont-ferrand-les-vergnes-decrochent-lhabilitation-territoire-zero-chomeur/ La décision vient de tomber : Gerzat et une partie du quartier des Vergnes à Clermont-Ferrand ont reçu leur habilitation pour intégrer pendant cinq ans l’expérimentation nationale Territoire zéro chômeur de longue durée. Une bonne nouvelle synonyme de création d’emplois, d’embauches en CDI et de retombées économiques intéressantes pour le territoire. L’expérimentation menée à Thiers et dans une dizaine de communes françaises depuis 2017 a de quoi séduire le monde du travail. En l’espace de cinq ans, grâce à Territoire zéro chômeur, plus d’une centaine de Thiernois privés d’emploi ont signé un CDI. Une réussite qui a poussé ATD Quart Monde, l’association à l’origine du dispositif, à œuvrer au déploiement en juin 2021 d’une seconde phase d’expérimentation pour cinquante nouveaux territoires qui seront sélectionnés sur dossier dans les trois prochaines années.

    Grâce à leur projet ambitieux, la candidature portée par Clermont Auvergne Métropole, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, la Ville de Gerzat et la Ville de Clermont-Ferrand vient de recevoir l’habilitation pour lancer l’expérimentation. Un coup de pouce pour ce territoire qui recense actuellement plus de 1.220 personnes au chômage de longue durée.

    Personne n’est inemployable

    Attenant à la ville de Gerzat, les Vergnes fait partie des quartiers prioritaires de Clermont-Ferrand. Ces deux zones que les projets de renouvellement urbain de la Métropole rapprocheront à horizon 2030, ont coché toutes les cases pour être habilité Territoire zéro chômeur. À noter que seule la rue du Château-des-Vergnes est concernée par l’expérimentation.

    Ciblant en priorité les demandeurs d’emploi de plus d’un an, résidant sur le territoire depuis plus de six mois, le dispositif a pour ambition d’éradiquer le chômage de longue durée. Pour ce faire, l’expérimentation s’appuie sur la création d’Entreprises à but d’emploi (EBE) qui ont la particularité de pouvoir proposer plusieurs métiers au sein d’une même structure. Partant du principe que personne n’est inemployable, que tout le monde a des capacités et que ce n’est pas le travail qui manque, les EBE recrutent les personnes sans emploi, tout en en répondant à des besoins non satisfaits en terme d’activité sur le territoire.

    Pour Gerzat et le quartier des Vergnes, c’est le Secours Populaire français, l’association Inserfac et le groupe Job Agglo qui se sont portés volontaires pour devenir des EBE. Une chance lorsque l’on sait qu’au sein du dispositif, nous sommes le seul territoire à disposer dès le début de trois EBE !

    De nouvelles activités sur le territoire

    Lors de la phase d’élaboration du dossier de candidature, un travail de recensement a permis de relever que 49 activités n’étaient pas pleinement satisfaites sur la Métropole. Douze d’entre elles pourront débuter prochainement, dès qu’un comité local pour l’emploi se sera assuré qu’elles n’empiètent pas sur le travail d’autres entreprises du coin.

    À titre d’exemple, le Secours Populaire français, qui dispose d’un terrain cultivable, envisage de créer une activité de maraîchage pour alimenter des marchés solidaires à destination des familles dans le besoin. L’ouverture d’une crèche inclusive à Gerzat, la sous-traitance de petites tâches ou l’entretien des abords d’équipements sportifs sont tout autant d’activités qui vont pouvoir générer des CDI grâce à Territoire zéro chômeur. Parce que c’est notamment en mettant bout à bout toutes les petites missions non pourvues sur la Métropole que l’on créé de l’emploi.

    63 volontaires

    Actuellement, 63 personnes (42 femmes et 21 hommes) participent à l’expérimentation. Ces demandeurs d’emploi, aux parcours de vie très différents, travaillent depuis 9 mois avec l’équipe qui a monté le dossier et l’ensemble des partenaires du monde du travail, de l’insertion et de la solidarité. En donnant leurs expertises et leurs avis, ils ont permis de cibler entre autres les activités à développer sur le territoire.

    Pour qu’aucun élément ne soit un frein à la reprise d’une activité professionnelle, les EBE tiennent compte des contraintes ou des restrictions de santé des salariés en proposant des postes sur-mesure avec, si besoin, des emplois du temps variables. Par ailleurs, aucun diplôme ou expérience ne sont exigés aux candidats. 

    Améliorer les conditions de vie sur le territoire

    En plus de faire baisse le chômage, le dispositif améliore considérablement les conditions de vie sur le territoire. En créant de l’emploi, on réduit le nombre de bénéficiaires dans les associations caritatives, tout comme le nombre d’allocataires du RSA. Les retombées économiques ne peuvent qu’être positives. À Gerzat, Territoire zéro chômeur pourra également permettre de redynamiser le centre-ville et de donner un nouveau souffle au commerce de proximité.

    ]]>
    2022-05-19 2022-05-19
    news-7439 Wed, 18 May 2022 14:50:11 +0200 Réseaux de chaleur urbains : perturbations de la circulation avenue d'Italie du 7 juin au 26 août https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/reseaux-de-chaleur-urbains-perturbations-de-la-circulation-avenue-ditalie-du-7-juin-au-26-aout/ Dans le cadre de son schéma de transition énergétique et écologique, Clermont Auvergne Métropole développe les énergies renouvelables. Parmi les actions en cours, l’extension et l’interconnexion de ses deux réseaux de chaleur urbains clermontois. Afin de limiter la gêne occasionnée par les travaux dans le secteur de l’avenue d’Italie, plusieurs dispositifs seront mis en place pour les riverains, les usagers et les commerçants du secteur. Les travaux d’extension du réseau CLERVIA, filiale de Dalkia (groupe EDF) sont aujourd’hui achevés. De son côté, le réseau alimentant les quartiers de Croix-de-Neyrat, Champratel et les Vergnes, géré par ECLA, filiale de ENGIE Solutions, desservira, dès l’automne prochain, les quartiers République et la gare.

    Les réseaux de chaleur permettent un développement massif des énergies renouvelables, biomasse aujourd'hui, chaleur récupérée sur l'incinérateur demain, en remplacement du gaz ou du fuel ; ces projets permettent donc de protéger, au moins partiellement, de plus en plus de Clermontoises et de Clermontois contre les hausses erratiques du prix des combustibles fossiles que l'on observe depuis des mois.

    Pour mener à bien ce projet énergétique stratégique, des perturbations de circulation et de stationnement temporaires sont à prévoir dans le secteur de l’avenue d’Italie à Clermont-Ferrand, dans une moindre mesure dès le 7 juin prochain, et dans des proportions plus conséquentes à partir du 27 juin.

    Rappelons que l’avenue d’Italie est en sens unique sur 2 voies depuis l’avenue de la République jusqu’à l’avenue de l’Union-Soviétique. Elle dispose également d’une bande cyclable sur le côté droit. Il s’agit d’un axe de transit important, emprunté en moyenne par 12.000 voitures par jour et de nombreux cyclistes. Toutefois, le trafic est moindre durant l’été.

     

    Un chantier en 3 étapes


    1 ) Du 7 au 27 juin

    Si l’avenue d’Italie sera encore ouverte, les travaux perturberont fortement la circulation au croisement de l’avenue de l’Union-Soviétique et du boulevard Fleury. L’accès depuis l’avenue d’Italie à l’avenue de l’Union soviétique sera réservé aux bus, taxis et riverains. En provenance du Boulevard Fleury, l’accès à l’avenue de l’Union soviétique hors bus, taxis et riverains sera assuré via la rue Anatole France, puis l’avenue Édouard Michelin. L’avenue d’Italie passera à une voie de circulation afin de canaliser le flux au plus tôt.

    Voir le plan de circulation du 7 au 27 juin

     

    Du 28 juin au 26 août, le transit via l’avenue d’Italie sera interrompu, et seuls les accès aux riverains, aux commerces et pour questions d’urgence et de sécurité seront conservés. A l’entrée de l’avenue d’Italie, cet accès restreint ne sera autorisé que depuis l’avenue Edouard-Michelin ; les véhicules provenant du boulevard Jean-Baptiste Dumas et de la rue des Jacobins seront orientés sur l’avenue de la République. Une présignalisation de ces perturbations sera installée très en amont afin d’orienter le flux de véhicules vers les boulevards Gordon-Beneth et Barbier-D’Aubree. Les axes perpendiculaires à l’avenue d’Italie conserveront leur circulation autant que possible, et ne seront coupés qu’un après l’autre.

     

    2 ) Du 28 juin au 20 juillet
    Implantation du réseau de chaleur entre le boulevard Fleury et la rue d’Ambert : ce premier tronçon de l’avenue d’Italie, depuis le carrefour avec l’avenue de l’Union-Soviétique et du boulevard Fleury, sera fermé (hors riverains, commerces et secours).

    Voir le plan de circulation du 28 au 20 juillet

     

    3 ) Du 11 juillet au 26 août
    L’avenue d’Italie sera fermée sur une longueur plus importante, depuis le carrefour de la rue d’Alsace inclus jusqu’à l’avenue de l’Union-Soviétique. L’autre partie de la rue jusqu’à l’avenue de la République sera ouverte aux seuls véhicules autorisés.

    Voir le plan de circulation du 11 juillet au 26 août


    La fin estimative des travaux et des perturbations de circulation sur l’avenue d’Italie est prévue le 26 août 2022. Ce planning prévisionnel peut évoluer en fonction des contraintes des chantiers.

     

    Des dispositifs pour limiter la gêne occasionnée

    Afin de limiter l’impact pour les usagers, les commerces et les riverains Clermont Auvergne Métropole et ECLA effectuent ces travaux durant la période estivale.

    Tout au long des chantiers, une signalétique adaptée et des déviations seront mises en place pour orienter les automobilistes et les cyclistes à l’approche de la zone de travaux.

    Des dispositifs sont prévus pour maintenir l’accès aux piétons, aux riverains, aux véhicules de secours et aux commerces qui resteront ouverts durant cette période.

    Les bacs des ordures ménagères seront acheminés en bout de rue par les entreprises pour assurer la collecte hebdomadaire. Les riverains directement concernés par les travaux sont invités à numéroter leur bac du numéro de leur habitation pour que les entreprises puissent replacer les bacs au bon endroit.

    Une semaine avant le début des travaux, du stockage pourra être mis en place dans les rues concernées perturbant le stationnement. Tout sera donc mis en œuvre pour que la gêne occasionnée soit la plus réduite possible.

    Principalement entre le 7 juin et mi-juillet, certaines lignes de bus du réseau T2C pourront voir leur itinéraire ajusté. L’information détaillée sera disponible sur www.t2c.fr fin mai-début juin.

     

    Qu’est-ce qu’un réseau de chaleur urbain ?

    Le réseau de chaleur urbain ne se voit pas, mais c’est un levier puissant de la transition énergétique. Alimenté par des énergies renouvelables, il permet de fournir chauffage et eau chaude sanitaire à l’échelle d’un ou plusieurs quartiers.
    >> En savoir plus

    ]]>
    2022-05-18 2022-05-18
    news-7434 Mon, 16 May 2022 17:14:17 +0200 Le Sommet des sommets : donner à voir la candidature à la Capitale européenne de la culture https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-sommet-des-sommets-donner-a-voir-la-candidature-a-la-capitale-europeenne-de-la-culture/ Le Sommet des sommets est l’événement de la candidature européenne de la culture pour l’année 2022, l’année de l’écriture du dossier et de sa remise à l’Union européenne. Cette rencontre de quatre jours, du 19 au 22 mai, réunit les partenaires politiques, les forces économiques, les acteur·rices culturel·les ainsi que le public pour une présentation grandeur nature de la candidature sur la place de Jaude. 4 jours pour se rencontrer autour de la candidature

    Le Sommet des sommets, c’est donner à voir sur la place publique le travail mené depuis 2015 pour faire naître les idées et les partager. Transformée en carte géographique de la candidature, la place de Jaude accueillera discussions, débats et rencontres, avec la scène artistique du Massif central mais aussi avec de grands témoins européens.

    Sous forme d’îlots, les thèmes et les axes de la candidature seront exposés au grand public. La programmation offrira de nombreuses surprises culturelles et ce sera l'occasion de mettre nos idées en commun de manière joyeuse, décomplexée, conviviale… et créative !

    Une programmation pour les acteurs culturels et le grand public

    Cette rencontre de quatre jours, du 19 au 22 mai, réunit le jeudi et le vendredi les acteurs culturels du Massif central pour travailler autour des thèmes structurants le projet de Capitale culturelle. Le public et les familles sont également invités, dès le vendredi, à ce dialogue sous la forme de rencontres et autres surprises créatives.

    Les journées de samedi et le dimanche seront des temps d’animations grand public avec une programmation de rencontres, ateliers en famille et tout public, spectacles, concerts, expositions... avec la scène culturelle du Massif central !

    Le Sommet des sommets, c'est aussi deux soirées : la Soirée Euro Lip-Sync au Lieu-Dit le vendredi, et la Nuit de l'image européenne au jardin Lecoq le samedi !

    Découvrir la programmation Grand Public !

     

     

    ]]>
    2022-05-17 2022-05-17
    news-7433 Mon, 16 May 2022 09:46:40 +0200 La Métropole et la Police Nationale renforçent leur coopération https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-metropole-et-la-police-nationale-renforcent-leur-cooperation/ Un protocole de partenariat de prévention et de lutte contre la délinquance a été signé le 13 mai 2022 par Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole, Philippe Chopin, préfet du Puy-de-Dôme et Arnaud Bavois, directeur départemental de la Police Nationale préfigurateur, dans le but d’améliorer la protection des personnes et des biens sur le territoire métropolitain. Après avoir signé un protocole de partenariat avec la Gendarmerie Nationale le 26 novembre 2021, Clermont Auvergne Métropole renforce sa coopération avec la Police Nationale, afin de mailler complètement le territoire géographique couvert par les 21 communes de la métropole.

    Rappelons que les communes situées en zone de Gendarmerie sont Blanzat, Chateaugay, Durtol, Nohanent, Orcines, Pont-du-Château, Romagnat et Saint-Genés Champanelle ; et celles en zone de Police Nationale Aubière, Aulnat, Beaumont, Cébazat, Ceyrat, Chamalières, Clermont-Ferrand, Cournon d'Auvergne, Gerzat, Le Cendre, Lempdes, Pérignat-les-Sarliève et Royat.

    Ce protocole permettra de lutter plus efficacement contre les phénomènes d’agression des agents de la Métropole dans l’exercice de leurs fonctions, à la Police Nationale et aux services de la Métropole d’intervenir de manière conjointe pour sécuriser l’espace public mais également d’améliorer la sécurité sur les zones d’activités économiques, notamment en luttant contre les cambriolages. Le partage d’informations sera également renforcé. Ce protocole est conclu pour une durée de deux ans.

    Cette nouvelle coopération est une étape de plus vers le futur Conseil Métropolitain de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, dont la création a été approuvée le 2 juillet 2021 en conseil métropolitain.

    ]]>
    2022-05-16 2022-05-16
    news-7416 Mon, 09 May 2022 11:20:51 +0200 La première rencontre régionale des Territoires Innovants a eu lieu à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-premiere-rencontre-regionale-des-territoires-innovants-a-eu-lieu-a-clermont-ferrand/ Jeudi 5 mai 2022, Clermont Auvergne Métropole, en partenariat avec le réseau des Interconnectés, a organisé la première rencontre régionale de l’IntercoTOUR 2022. Événement valorisant depuis 2015 le dynamisme et la diversité des initiatives numériques locales, l’IntercoTOUR facilite également les échanges d’expériences pour répondre aux grands enjeux sociétaux et régionaux. L’étape Clermontoise a proposé des réflexions partagées autour du rôle des territoires dans une offre culturelle propulsée à l’ère numérique. Clermont-Ferrand première étape régionale de l'IntercoTOUR 2022

    Lancé en 2015 par le réseau des Interconnectés, l’IntercoTOUR est un événement national itinérant. Rythmé chaque année par une dizaine de journées en régions, il met en exergue la diversité et la variété des initiatives numériques des collectivités territoriales de l’Hexagone.

    Chaque journée est dédiée à une thématique spécifique répondant aux enjeux régionaux. Elles sont à la fois un temps de partage entre les participants, un moment de travail privilégié avec les équipes des territoires d’accueil, une occasion de rencontres avec les experts et acteurs locaux de la transformation numérique. Chaque étape intègre également les auditions du concours des start‐up interconnectées, qui identifie et valorise les start‐up locales proposant des solutions à destination des territoires.

    Une journée dédiée à la culture 2.0

    La journée du 5 mai qui a rassemblé plus d'une centaine de participants en présentiel et distanciel a mis l’accent sur la thématique suivante : « La culture à l’ère numérique : quel rôle pour les territoires ? ». L’occasion pour les participants de débattre sur le rôle joué par les collectivités et les acteurs locaux dans la transformation de l’offre culturelle à travers des dispositifs mis en place, des innovations numériques et des actions menées à l’échelle locale.

    Parmi les questionnements abordés lors des tables rondes et ateliers, l'impact du numérique dans l'offre culturelle, l'intégration de l'innovation culturelle numérique dans les territoires, ou encore, le numérique au service de l'accès à la culture pour tous.

    Prochaine étape de l'IntercoTOUR 2022 ? La Bretagne, en partenariat avec Quimperlé Communauté, avec cette fois la thématique « Territoire inclusif et responsable : le défi de la ruralité ».

    Un évènement proposé par le réseau des Interconnectés

    Créé en 2009 par Intercommunalités de France et France urbaine, le réseau des Interconnectés a pour mission d’accompagner la transformation numérique des collectivités à travers des solutions concrètes fondées sur le partage, l’intelligence collective et la proximité de l’usager.

    Première association nationale de diffusion des usages et innovations numériques au service des territoires, interlocuteur de référence de l’État, elle est partie prenante de la création de la Commission numérique, instance de réflexion et d’action sur le déploiement par les territoires des réponses numériques aux grands enjeux sociétaux.

    À la fois plateforme d’échanges, centre de ressources et espace de partages physiques et numériques, le réseau des Interconnectés propose des rendez‐vous nationaux et régionaux : le Forum annuel, les sessions de formation Territoir’Prod et l’IntercoTOUR. Nourries de partages d’expériences et de bonnes pratiques, ces escales régionales contribuent à faire progresser la transformation numérique partout en France. Elles s’adressent à des publics variés : élus, techniciens des collectivités, entrepreneurs, institutionnels, décideurs, etc.

    Le réseau est également un catalyseur et un révélateur des projets à l’œuvre dans les territoires, à travers son Label « Territoire innovant » et son concours destiné aux start‐up.

     

     

    ]]>
    2022-05-09 2022-05-09
    news-7409 Fri, 06 May 2022 17:23:30 +0200 Habitat, équipements et services, mobilité… Comment les habitants imaginent l’avenir des Vergnes ? https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/habitat-equipements-et-services-mobilite-comment-les-habitants-imaginent-lavenir-des-vergnes/ Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le projet de renouvellement urbain du quartier des Vergnes, à Clermont-Ferrand. Pendant un mois, habitants, commerçants et associations ont pu donner leur avis lors d’une concertation réglementaire, qui s’est clôturée par une réunion publique début mai. Enrichir, débattre, s’informer. Voilà, en trois mots, comment résumer l’objectif d’une concertation. Parce que l’avis de tous les acteurs d’un territoire compte dans un projet de renouvellement urbain, Clermont Auvergne Métropole a organisé du 7 avril au 6 mai une concertation réglementaire dans le but de recueillir les souhaits et les craintes de la population sur l’évolution du quartier des Vergnes, à Clermont-Ferrand.

    Situé dans la limite nord-est de l’agglomération, ce quartier, anciennement appelé Flamina, abrite 2240 habitants. La présence de nombreux jardins familiaux et sa proximité avec la plaine agricole du Bédat font de lui un lieu singulier qui dispose de nombreux atouts que la Métropole souhaite renforcer.

    Bâtir ensemble un avenir

    Cinq objectifs principaux guident le projet : rénover et compléter l’offre en équipements publics, améliorer les liaisons depuis et vers le quartier, créer un grand parc au cœur du quartier, développer l’attractivité de l’habitat et renforcer l’offre économique et de santé. En parallèle, le renouvellement urbain s’emploiera aussi à renforcer la place de l’agriculture urbaine et à améliorer les conditions d’habitat dans les logements collectifs existants. Dans le détail, le projet permettra notamment à horizon 2030, de réhabiliter et de créer des logements, de bâtir de nouveaux lieux de vie comme une salle des fêtes ou une maison de santé, ou bien encore de créer une ferme urbaine.

    Mais qu'en pensent les principaux intéressés ? Conviés mardi 3 mai à une réunion publique, habitants, commerçants et autres citoyens ont pu échanger en direct avec les acteurs et les élus impliqués dans le projet. Lors de ce temps, et grâce à la concertation réglementaire, de nombreuses thématiques sont ressorties, comme celle de l'habitat. Sur ce point, la question de la mixité sociale dans les logements neufs a été soulevée, tout comme celle du confort de vie des habitants logeant à proximité du stade Gabriel-Montpied. La nécessité d'avoir un schéma cyclable sur l'ensemble du territoire nord s'est également imposée, ainsi que celle de la sécurité aux abords des grands axes empruntés par les voitures et les camions. Plusieurs personnes ont aussi fait part d'un besoin supplémentaire en médecins et en espaces de jeux pour les enfants.

    Autant de propositions que Clermont Auvergne Métropole et ses différents partenaires évalueront pour ajuster le projet de renouvellement urbain, afin traduise au mieux son ambition première : agir pour une ville où il fait bon vivre, où chacun trouve sa place pour grandir, travailler et s'épanouir.

    ]]>
    2022-05-06 2022-05-06
    news-7394 Wed, 04 May 2022 15:43:51 +0200 Ex-voto et site de la Source des Roches de Chamalières : une nouvelle salle en préparation au musée Bargoin https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/ex-voto-et-site-de-la-source-des-roches-de-chamalieres-une-nouvelle-salle-en-preparation-au-musee/ Depuis début janvier, des travaux sont menés au sein des salles du sous-sol du musée Bargoin, afin d’offrir un nouvel écrin à l’exceptionnelle collection des « ex-voto » (sculptures en bois), plus grande collection d’ex-voto romains en bois d’Europe révélée à ce jour, provenant du sanctuaire gallo-romain de la Source des Roches à Chamalières. Des travaux conséquents pour une collection extraordinaire

    Ces travaux de rénovation ont pour double objectif de présenter au public une salle d’exposition à la muséographie renouvelée et de créer de nouvelles réserves pour mieux conserver ces objets particulièrement fragiles.

    Le nouveau parcours mettra à l’honneur les fameux ex-voto en bois ainsi que les autres objets mis au jour sur le site de la Source des Roches à Chamalières et permettra aux visiteurs de comprendre l’importance et la singularité de ce lieu de culte durant l’antiquité.

    Au fil de la visite, ils découvriront l’histoire de sa découverte, les rites qui y étaient pratiqués, la survivance de ces croyances dans les sociétés contemporaines et l’exploitation de la source aux 19e et 20e siècles.

    La variété des dispositifs de médiation qui ont été imaginés (jeux, manipulations, dispositifs audio, vidéo...) permettra à tous les publics de réaliser une visite ludique et enrichissante.

     

    Une découverte historique

    C’est à partir de 1968 que ces quelques 3 500 ex-voto, datant de près de 2 000 ans, vont être découverts sur le site de la Source des Roches à Chamalières, lors de travaux de construction d’un site immobilier.

    Parmi ces exceptionnelles sculptures en bois, on retrouve des représentations humaines, de parties de corps humains, d’animaux, démontrant toute la variété des prières et vœux des pèlerins.

    Le site, qui se situe aujourd’hui à l’angle de l’avenue Jean-Jaurès et de la rue de Clora, reste encore mystérieux, tous ses secrets n’ayant pas été réellement percés. Aucune trace de construction en dur (bâtiment) n’a été retrouvée, laissant penser que le lieu se résumait à un sanctuaire de plein air, composé d’un bassin protégé par un boisement assez dense.

    Sa datation a pu être faite à l’aide de pièces de monnaies et de céramiques retrouvées dans les marécages, majoritairement datées entre la première moitié du 1er siècle avant J.C. et la première moitié du 1er siècle après J.C.

    Cette nouvelle mise en valeur devrait susciter l’intérêt des passionnés d’histoire mais également éveiller la curiosité des plus petits aux plus grands. 

     

    Les travaux bénéficient du soutien de l'État DRAC et de la dotation de soutien à l'investissement local.

     

    Musée Bargoin
    45 rue Ballainvilliers
    63000 CLERMONT-FERRAND
    Tél. : 04 43 76 25 50
    accueil.museebargoin@remove-this.clermontmetropole.eu

    Horaires d'ouverture
    Du mardi au samedi : 10h - 12h / 13h - 17h
    Dimanche : 14h - 19h

    ]]>
    2022-05-04 2022-05-04
    news-7367 Thu, 28 Apr 2022 16:25:13 +0200 Hauteur des bâtiments, espaces verts, commerces … Construisez avec nous le Plan Local d’Urbanisme de la Métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/hauteur-des-batiments-espaces-verts-commerces-construisez-avec-nous-le-plan-local-durbanisme-de/ Pour élaborer le règlement qui encadrera son Plan Local d’Urbanisme (PLU), Clermont Auvergne Métropole a besoin de vous ! La nouvelle phase de concertation qui vient de débuter est l’occasion de s’informer et de contribuer à ce projet qui dessinera le futur visage de la métropole. Depuis mai 2018, date de lancement de l’élaboration du PLU de la Métropole, du chemin a été parcouru. Après une première phase de diagnostic qui a permis d’identifier les enjeux sur le territoire métropolitain, une seconde étape a permis de définir les grands objectifs du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). Clef de voûte du PLU, le PADD est le fruit d’un travail collaboratif avec les élus des 21 communes et d’une concertation avec les acteurs et les habitants du territoire métropolitain. Neuf thématiques ont été retenues dans le PADD : la préservation du patrimoine historique, la valorisation des paysages, le confortement des atouts métropolitains, l’accès aux commerces et services de proximité, la protection des ressources naturelles, la transition énergétique, le renouvellement urbain, les formes urbaines et les mobilités.

     

    Une nouvelle grande étape avant l’application du PLU en 2024

    Une nouvelle et dernière étape vient de débuter. Elle permettra cette fois-ci d’élaborer les outils réglementaires du PLU : zonage, règlement écrit et Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP). Concrètement, il s’agit de fixer les règles générales et les servitudes d’utilisation des sols. Le zonage permet par exemple de délimiter les différentes zones et leurs usages (urbaines, à urbaniser, agricoles, naturelles et forestières). Le règlement, quant à lui, comporte les règles spécifiques à chaque zone (implantations, hauteurs, stationnement, architecture, etc.), et les OAP exposent la manière dont la collectivité souhaite valoriser, réhabiliter ou aménager certains quartiers ou secteurs à enjeux.

     

    Réunions publiques, balades urbaines ...

    Cette phase, qui va définir la manière dont l’habitat, l’économie ou l’agriculture va se dessiner sur le territoire est importante. Il est donc essentiel que les élus et les habitants puissent s’impliquer et alimenter les réflexions. Tous ceux qui le souhaitent pourront le faire de différentes manières, jusqu’en 2023, date à laquelle le PLU sera arrêté.

    Comme pour la précédente concertation, il est possible de donner son avis en ligne, sur le site internet dédié au PLU, par courrier adressé à Clermont Auvergne Métropole, par mail à l’adresse plui@remove-this.clermontmetropole.eu  ou dans les registres disponibles en mairie et au siège de la Métropole.

    D’ici la fin du mois d’avril, de nouveaux espaces de débats seront également mis en ligne sur le site internet du PLU et des cartes interactives permettront de repérer sur le territoire le patrimoine végétal et le patrimoine bâti à protéger.

    En complément, une série de 6 balades urbaines seront organisées de mai à octobre. La première se déroulera en car 6 mai, entre Cournon-d’Auvergne et Cébazat. Les autres, dont les dates seront communiquées sur le site du PLU, auront lieu à pied ou à vélo. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes pour les balades des 6 mai, 21 mai et 10 juin.

    Pour s’informer sur le projet, une première réunion publique générale aura lieu en septembre à Clermont-Ferrand. D’autres suivront début 2023. En parallèle, à partir de début mai, des livrets de synthèse sur le PADD seront mis à disposition dans tout lieu recevant du public.

     

    >> Le site internet du PLU

    ]]>
    2022-04-28 2022-04-28
    news-7366 Thu, 28 Apr 2022 09:41:56 +0200 Tri des biodéchets : nouvelle expérimentation à Romagnat https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/tri-des-biodechets-nouvelle-experimentation-a-romagnat/ La cuisine comme le jardin sont des lieux de production de biodéchets. Bien triés, ces derniers ont un vrai potentiel. Aussi, pour encourager et améliorer leur tri et leur valorisation, la Métropole expérimente actuellement de nouveaux équipements sur la commune de Romagnat. La commune de Romagnat n’en est pas à son premier coup d’essai. Déjà en 2006, la Métropole l’avait désignée, avec Le Cendre, territoires-tests pour expérimenter un nouveau dispositif qui depuis, a été étendu à l’ensemble des communes de la Métropole : la collecte des biodéchets. Aujourd’hui, la quasi-totalité des zones pavillonnaires du territoire bénéficient d’un bac à couvercle vert d’eau, permettant aux habitants de trier les épluchures de fruits et légumes, les restes de repas et déchets verts en petite quantité.

    Chaque année, près de 10 000 tonnes de déchets organiques font ainsi l’objet d’une valorisation sur notre territoire, afin de produire de l’énergie et du compost.

    Néanmoins, une étude du contenu des bacs fermentescibles montre qu’ils contiennent essentiellement des déchets verts issus des jardins* (tonte, branches d’arbres, feuilles, etc.) et très peu d’épluchures et de restes de repas.

    Aussi, pour encourager au tri des déchets de cuisine et de table et faciliter leur collecte, une expérimentation est menée sur la commune de Romagnat.

    * Pour rappel, les gros volumes de déchets verts issus de l’entretien des jardins doivent être déposés en déchetterie et non dans le bac à couvercle vert d’eau.

    Un kit pratique pour la cuisine

    À compter du lundi 2 mai prochain, chaque foyer romagnatois disposant actuellement d’un bac à couvercle vert d’eau se verra remettre un bioseau d’une contenance de 10 litres et une dotation de 52 sacs en papier kraft (8 litres), permettant de couvrir une période estimée à 6 mois (en cas de besoin, tout autre sac en papier pourra être utilisé).

    Les consignes d’utilisation de ces équipements seront indiquées sur les sacs livrés.

    Ces bioseaux ont la particularité d’être percés, ce qui favorise la ventilation et permet ainsi de réduire les risques d’odeurs mais également de limiter la production de jus.

    Une fois remplis, les sacs pourront être jetés dans votre poubelle des biodéchets (bac à couvercle vert d’eau).

    ATTENTION : la distribution en porte à porte de ces kits a été confiée à l’entreprise SULO France. Les agents seront reconnaissables grâce à leur tenue logotée SULO. Ils interviendront sans contrepartie financière.

    Des analyses pour estimer l’impact

    L’impact de cette action sera évalué par le biais de campagnes menées en juin et en septembre. Des échantillons seront alors prélevés dans la benne de camion de collecte pour s’assurer de la bonne utilisation des sacs en papier et quantifier le supplément de déchets organiques collectés.

    En cas de succès, l’extension de ce dispositif à l’ensemble du territoire métropolitain sera étudiée pour permettre de poursuivre collectivement nos efforts en matière de tri des déchets organiques et ainsi leur donner une nouvelle vie.

     

    >> En savoir plus sur le tri des déchets

    >> En savoir plus sur le compost

     

    Renseignements :
    Clermont Auvergne Métropole - Direction Gestion des déchets
    Tél. : 04 63 669 669
    Mail : dechets@remove-this.clermontmetropole.eu

    ]]>
    2022-04-28 2022-04-28
    news-7348 Tue, 26 Apr 2022 11:23:50 +0200 Découvrez le programme de la Nuit européenne des musées, le 14 mai ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/decouvrez-le-programme-de-la-nuit-europeenne-des-musees/ La Nuit Européenne des musées est l’occasion pour des milliers de curieux de découvrir des animations, visites, jeux, événements inédits. Les cinq musées de la métropole sont en accès libre toute la soirée du samedi 14 mai, une soirée rythmée par différentes activités. Samedi 14 mai, de 20h à minuit

    Musée d’art Roger-Quilliot

    ⇒ Place Louis-Deteix, Clermont-Ferrand - Tél : 04 43 76 25 25

    De 20h à minuit• Accès gratuit aux collections permanentes
    De 20h à minuit

    • Attention chantier ! Musée en transformation

    Pour ses trente ans, le MARQ se réinvente et vous invite à explorer les coulisses de sa transformation : un nouveau lieu qui mêlera, à l’horizon 2028, les collections de l’actuel musée d’art et celles de textiles extra-européens du musée Bargoin.

    Dans l’espace laboratoire installé au 1er étage jusqu’à fin 2023, seront partagées avec vous, les grandes étapes de cette mutation vers un musée encore plus ouvert et participatif.

    Venez échanger vos envies, vos attentes et vos idées pour le futur musée en les inscrivant sur le mur d’expression !

    En préambule au nouveau MARQ, les équipes des deux musées ont accepté de dévoiler une part de jardin secret
    en composant ensemble une collection éphémère d’objets personnels qui invite à la curiosité.

    à 21h00
    (durée : environ 1h15)

     

    • Inspirations : expérience danse

    À l’occasion de cette soirée, la Compagnie Jaïs vous propose de découvrir une performance dansée au sein des collections du musée. Une mise en abîme des femmes sera le fil rouge de cette soirée.

    Il s’agira de mettre en avant les femmes artistes, d’évoquer leur condition, leur représentation dans l’art mais aussi leur relation avec les hommes, loin des stéréotypes de genre.

    Ce projet sera interprété par 15 étudiants du Service Université Culture, 3 danseuses de la Compagnie et avec la participation de Catherine Guillot, guide conférencière, qui travaillent ensemble depuis janvier sous la direction artistique de Sylvia Delsuc (Cie Jaïs) à l’aboutissement de cette mise en valeur du MARQ.

     

     

    Musée Henri-Lecoq

    ⇒ 15 rue Bardoux, Clermont-Ferrand - Tél. : 04 43 76 25 60

    De 20h à minuit• Accès gratuit aux collections permanente et temporaire (Perds pas le Nord !)

     

     

    Musée Bargoin

    45 rue Ballainvilliers, Clermont-Ferrand - Tél. : 04 43 76 25 50

    De 20h à 22h• La Nuit des Petits
    Les enfants sont invités à participer aux ateliers proposés par les médiatrices du musée.
    De 20h à minuit

    • Impromptus musicaux par Richard Héry & Alain Bruel

    Richard Héry est compositeur et improvisateur ; Alain Bruel, compositeur et arrangeur.

    Ensemble, ces 2 musiciens poly-instrumentistes aux multiples talents mêlent leurs univers à ceux des collections et expositions présentées au musée Bargoin pour une soirée culturelle mémorable.

    Une mise en ambiance sonore et musicale tout en découvertes et en surprises.

    De 20h à minuit

     

    • Accès gratuit aux collections et exposition en cours (Mondes sensibles)

    Les équipes du musée seront présentes dans les salles pour répondre à toutes vos questions !

     

     

    Musée de la Ville et du Vin de Basse-Auvergne

    24 bis avenue Jean-Noëllet, Aubière - Tél. : 04 43 76 25 60

    De 20h à minuit• Accès gratuit aux parcours permanent

     

     

    Musée de la Résistance, de l'Internement et de la Déportation

    7 place de Beaulieu, Chamalières - Tél. : 04 73 31 28 42
    À 20h
    (durée : 40 min)

    • Germaine Tillion, une femme d’exception

    Mathilda Bernard, comédienne, et Joseph Batisse, musicien, rendront hommage à Germaine Tillion, résistante et ethnologue française et à l’héritage qu’elle nous laisse.

    De 21h à minuit

    • Lumière sur...

    L’équipe du musée vous racontera l’histoire d’objets des collections permanentes, ainsi que ceux prêtés par le musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon ayant appartenu à Germaine Tillion.

    ]]>
    2022-04-26 2022-04-26
    news-7339 Fri, 22 Apr 2022 11:58:13 +0200 Des ateliers jeune public dans les musées pendant les vacances scolaires https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/des-ateliers-jeune-public-dans-les-musees-pendant-les-vacances-scolaires/ À l’occasion de cette deuxième semaine de vacances scolaires, les musées de la Métropole proposent un riche programme d’activités dédiées au jeune public ! Vendredi 22 avril
    de 10h15 à 11h45

    Dans ma tête : pour les 4-6 ans avec un adulte
    Petits et grands arpentent les recoins du Secret du monde, sculpture monumentale imaginée comme un cerveau géant. Puis par le dessin, ils donnent forme à ce qu’ils ont dans la tête pour en faire une gravure.

    Réservation obligatoire – dans la limite des places disponibles
    Enfant 5 € et pour les adultes le droit d’entrée au musée

    MUSÉE D'ART ROGER-QUILLIOT
    Mardi 26 avril
    de 10h à 11h30Des gris-gris pour la vie : atelier pour les 4-6 ans
    Après la découverte des textiles en lien avec l’enfance, les enfants réalisent avec des petits riens des porte-bonheurs comme les parents attentionnés du monde entier le font pour orner les vêtements de leurs enfants.

    Nb de places limité - Réservation obligatoire à l’accueil du musée - Tarif : 5€MUSÉE BARGOIN

    Mardi 26 avril
    de 10h15 à 11h15

    L’aventure des sens : pour les 2-3 ans avec un adulte
    Enfants et accompagnants embarquent pour une promenade sensorielle dans les collections permanentes et récoltent des matières pour réaliser le carnet de bord de la visite.

    Réservation obligatoire – dans la limite des places disponibles
    Enfant 5 € et pour les adultes le droit d’entrée au musée
    MUSÉE D'ART ROGER-QUILLIOT
    Mardi 26 avril
    de 14h15 à 15h30

    Activités en famille, visite animée au Muséum
    Le pigeon et la tortue, le raton-laveur et la vipère, la chauve-souris et le dauphin... De nouvelles fables de La Fontaine ? Pas vraiment, mais des duos qui retrouvent leur chemin grâce aux mêmes sens aiguisés. Suivez-nous dans l’exposition temporaire Perds pas le Nord ! pour découvrir les aptitudes du vivant à s’orienter.

    Tarif en vigueur. Durée : 1h15.
    Enfants à partir de 7 ans, accompagnés d’un adulte.
    Réservation conseillée dans la limite des places disponibles.

    MUSÉUM HENRI-LECOQMercredi 27 avril
    de 10h15 à 11h45Sensations colorées : pour les 4-6 ans avec un adulte
    Par la stimulation des sens, les enfants et les accompagnants découvrent une sélection de tableaux du parcours permanent puis traduisent par la peinture l’émotion ressentie face à leur oeuvre préférée.

    Réservation obligatoire – dans la limite des places disponibles
    Enfant 5 € et pour les adultes le droit d’entrée au musée.
    MUSÉE D'ART ROGER-QUILLIOT
    Mercredi 27 avril
    de 10h30 à 11h30

    Graines de sciences : pour les 4-6 ans
    Le musée dans tous les sens : du son, du toucher, de l’odorat, une autre approche pour reconnaître le vivant. Une découverte multi sensorielle des collections du musée pour les plus jeunes...

    Tarif en vigueur. Durée : 45 min.
    Enfants accompagnés d’un adulte.
    Réservation conseillée dans la limite des places disponibles.

    MUSÉUM HENRI-LECOQJeudi 28 avril
    de 14h à 16h30Embarquement pour le Japon : atelier pour les 7-9 ans
    Partons pour le Japon et découvrons à travers les textiles et autres vêtements de l’exposition quelques us, coutumes et savoir-faire du pays du soleil levant. Puis réalisons un furoshiki, morceau de tissu traditionnellement utilisé pour emballer des cadeaux et des objets.

    Nb de place limité - Réservation obligatoire à l’accueil du musée - Tarif : 5€MUSÉE BARGOINJeudi 28 avril
    de 14h à 16h30Souvenir gravé : pour les 7-11 ans avec un adulte
    Dans la collection Combe, les enfants mettent tous leurs sens en éveil pour découvrir les tableaux. Puis, ils expriment leurs sensations par le dessin afin de réaliser une petite gravure en souvenir.

    Réservation obligatoire – dans la limite des places disponibles
    Enfant 5 € et pour les adultes le droit d’entrée au musée
    MUSÉE D'ART ROGER-QUILLIOT
    Vendredi 29 avril
    de 14h à 16h30Bulle en tête : pour les 12 ans et +
    A partir du Secret du monde, création d’une planche de BD sur le thème de l’imaginaire.

    Réservation obligatoire – dans la limite des places disponibles
    Enfant 5 € et pour les adultes le droit d’entrée au musée
    MUSÉE D'ART ROGER-QUILLIOT

     


    Infos pratiques et réservations :

    MUSÉE BARGOIN
    45 rue Ballainvilliers
    Clermont-Ferrand
    04 43 76 25 50
    accueil.museebargoin@remove-this.clermontmetropole.eu

    MUSÉUM HENRI-LECOQ
    15 rue Bardoux
    Clermont-Ferrand
    04 43 76 25 60
    accueil.museum@remove-this.clermontmetropole.eu

    MUSÉE D’ART ROGER-QUILLIOT
    Place Louis-Deteix
    Clermont-Ferrand
    04 43 76 25 25
    accueil.marq@remove-this.clermontmetropole.eu

     

    Expositions en cours :

    ]]>
    2022-04-22 2022-04-22
    news-7326 Thu, 21 Apr 2022 16:20:11 +0200 Aidez-nous à protéger la biodiversité en explorant autour de chez vous ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/aidez-nous-a-proteger-la-biodiversite-en-explorant-autour-de-chez-vous/ La biodiversité est en danger : en France, les spécialistes estiment que 18 % des espèces sont éteintes ou menacées. Garante du bon fonctionnement des écosystèmes, il est essentiel de la protéger. C’est pourquoi la LPO, soutenue par Clermont Auvergne Métropole et par l’Union Européenne, a lancé C.Biodiv, le premier atlas de la biodiversité clermontoise. Un projet collaboratif auquel chaque habitant est invité à participer. La biodiversité joue un rôle fondamental pour notre planète. Apparu dans les années 1980, ce terme désigne l’ensemble des interactions qui existent entre les organismes (espèces animales, plantes, bactéries…), et entre ces organismes et leur milieu. Si un des éléments de cet ensemble est mis à mal, c’est l’ensemble des autres éléments qui se voit chamboulé. À titre d’exemple, nos cultures, qui dépendent en grande partie de la pollinisation des insectes et donc, de la biodiversité, verraient leur rendement réduire fortement si les pollinisateurs venaient à disparaître.

    Une première sur le territoire !

    Consciente des enjeux et des défis à relever pour lutter contre le dérèglement climatique, Clermont Auvergne Métropole soutient financièrement C.Biodiv, le premier atlas de la biodiversité clermontoise. Initié et porté par la LPO Auvergne Rhône-Alpes Délégation territoriale Auvergne, ce projet prévu pour durer trois ans, permettra entre autre de recenser la faune et la flore présente sur le territoire. Une tache essentielle pour améliorer la connaissance de la biodiversité locale, et ainsi mieux la protéger, notamment au travers des politiques communales et intercommunales d’aménagement du territoire.

    Nous avons tous un rôle à jouer

    Mais alors, comment ça marche ? Grâce, tout d’abord, à la collaboration d’un grand nombre de structures partenaires au projet (associations, bureaux d’études…) qui ont collecté tout un ensemble de données naturalistes créant la base de l’atlas. Ce dernier est consultable à tout moment sur le site internet de C.Biodiv. Cependant, la LPO a besoin de vous pour le compléter. En parallèle du travail des professionnels et des naturalistes bénévoles qui continueront à répertorier les espèces dans des secteurs encore mal connus, tous les citoyens sont invités à partir à la découverte de la faune et de la flore autour de chez eux.

    Quatre missions

    Pour participer, nul besoin d'être un expert, il suffit de savoir ouvrir l'oeil. Et beaucoup de situations de la vie quotidienne peuvent être l'occasion d'apporter sa pierre à l'édifice : en profitant de son jardin, lors d'une balade, en rentrant du boulot à pied... Quatre enquêtes thématiques permettent de structurer les recherches : « Ça bave pour nous » nous invite par exemple à inventorier les mollusques, tandis que « Comptons nos hirondelles » nous amènera à rechercher les nids occupés. « Mission hérisson » et « En quête de voisinage » complètent le programme, à retrouver en cliquant ici.

    Pour partager ses observations, il suffit ensuite de se connecter GeoNature Citizen de l'Atlas, directement accessible depuis le site internet de C.Biodiv. Ces données seront ensuite transmises au SINP (Système d'information sur la nature et les paysages) et complèteront l'atlas.

    Des évènements tout au long du programme

    Et parce que la pédagogie et la sensibilisation de tous les publics sont indissociables d'une démarche de préservation de la biodiversité, plusieurs évènements seront organisés tout au long du programme. Conférences, sorties nature, expositions, animations scolaires et grand public, ateliers pour apprendre à construire des nichoirs, végétalisation de l'espace urbain... Mis à jour régulièrement, les rendez-vous sont à retrouver sur le site internet de C.Biodiv.

    ]]>
    2022-04-21 2022-04-21
    news-7299 Wed, 20 Apr 2022 16:12:46 +0200 La culture et le tourisme consolident les liens entre la Métropole et Saint-Flour Communauté https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-culture-et-le-tourisme-consolident-les-liens-entre-la-metropole-et-saint-flour-communaute/ Ouverte sur les territoires qui l’entourent, Clermont Auvergne Métropole a renouvelé le contrat de réciprocité qui la liait à Saint-Flour Communauté depuis trois ans. Axé autour de deux thématiques, le tourisme et la culture, ce contrat permet de construire des accords stratégiques entre les deux territoires et contribue à un équilibre et une cohésion territoriale. Tout commence bien souvent par une rencontre. C’est un fait qui n’a pas échappé à Clermont Auvergne Métropole et Saint-Flour Communauté. Mues par la volonté de resserrer les liens entre leurs territoires, urbain d’une part et rural de l’autre, elles ont signé en fin d’année 2019 un contrat de réciprocité leur permettant d’œuvrer ensemble sur des enjeux communs. Entravé par la pandémie mondiale, ce partenariat de trois ans vient d’être prolongé jusqu’en 2025. De quoi donner plus d’amplitude à ce travail coopératif qui s’articule autour de deux thématiques : le tourisme et la culture. Explications.

    Qu’est-ce qu’un contrat de réciprocité ?

    Issu d’une expérimentation nationale lancée en 2015, le contrat de réciprocité vise à développer une coopération entre les territoires urbains et ruraux. En s’appuyant sur la complémentarité, ce dispositif renforce les solidarités et permet, à terme, d’apporter des solutions aux habitants sur des thématiques ciblées, en faisant fi des frontières administratives.

    Le contrat de réciprocité n’impliquant pas de soutien financier spécifique, la coopération entre deux territoires se doit d’être équilibrée, de telle sorte que chacun y trouve son compte.

    Pourquoi se concentrer sur le tourisme et la culture ?

    Parce que c’est dans ces domaines que l’on trouve actuellement le plus de synergies entre nos deux territoires ! Bien qu’éloignées sur le papier lorsque l’on fait référence à la densité, à la démographie ou bien encore aux paysages qui les composent, la Métropole et Saint-Flour Communauté se rejoignent sur plusieurs points, particulièrement dans le domaine du tourisme et de la culture.

    Que ce soit grâce à leurs paysages remarquables (Chaîne des Puys/Faille de Limagne, plateau de Gergovie d’un côté et le Viaduc de Garabit, ainsi que les « Gorges et Vallée ennoyée de la Truyère Garabit Grandval » d’autre part), ou à leur programmation culturelle rayonnante, ces deux territoires disposent d’une richesse qui représente un potentiel important d’échanges et de coopérations.

    Comment cette coopération va se manifester, concrètement ?

    En une série d’actions répondant à des enjeux communs. Le rapprochement qui s'est noué à la rentrée scolaire entre l'Ecole supérieure d'art de Clermont Métropole (ESACM) et la Biennale « Chemin d'Art » de Saint-Flour Communauté en est le parfait exemple. Intéressé par la question du territoire, Emmanuel Hermange, le directeur de l'ESACM, a reçu de la part de Christian Garcelon, le directeur artistique de la Biennale, une carte blanche pour l'édition 2022 qui se tiendra cet été. Concrètement, grâce à cette proposition, 38 étudiants de l'ESACM, tous niveaux confondu, auront la chance d'exposer du 26 juin au 18 septembre aux côtés d'artistes professionnels présents lors de cette Biennale.

    Travaillant depuis plusieurs mois sur des oeuvres spécifiques pour l'occasion, les étudiants se sont déjà rendus plusieurs fois à Chaliers, l'une des communes cantaliennes où se tient l'évènement. Une expérience enrichissante pour eux, puisqu'elle leur permet d'apprendre à travailler avec des habitants qui ne sont pas toujours adeptes d'art contemporain, et de recevoir un regard public sur leur travail.

     

    Pour le moment, ce partenariat entre l'ESACM et Saint-Flour Communauté est le seul projet culturel qui donne du corps au contrat de réciprocité. Mais d'autres projets communs sont à développer, notamment sur la valorisation des structures muséales labellisées Musées de France et patrimoniales, sur le devoir de mémoire autour du thème de la Résistance, ou sur la promotion mutuelle d'évènements. De son côté, la Métropole entend plus particulièrement grâce à ce partenariat, porter une dynamique de rayonnement culturel à l'échelle du Massif central pour soutenir la candidature de la Ville de Clermont-Ferrand à la Capitale Européenne de la Culture 2028.

    Sur le plan touristique, Clermont Auvergne Métropole et Saint-Flour Communauté souhaitent s'associer pour valoriser leurs atouts, notamment par le biais d'une promotion commune des sites touristiques remarquables ou des activités de pleine nature qui les rattachent.

     

     

    ]]>
    2022-04-20 2022-04-20
    news-7264 Thu, 14 Apr 2022 15:52:36 +0200 Bienvenue en 2030, dans le futur quartier Saint-Jacques https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/bienvenue-en-2030-dans-le-futur-quartier-saint-jacques/ Le projet de renouvellement urbain du quartier Saint-Jacques avance un peu plus chaque jour. En attendant que le bilan de la dernière concertation avec les habitants soit publié cet été, de nouveaux visuels d’ambiance permettent de toucher du doigt le Saint-Jacques de demain : un quartier mixte reconnu pour sa qualité d’habiter, intégré au centre-ville et valorisé par son parc métropolitain. Cela fait maintenant près de cinq ans que la Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand portent un ambitieux projet de renouvellement urbain destiné à améliorer le cadre de vie des habitants de Saint-Jacques, la Gauthière et Les Vergnes. Accompagnés et soutenus financièrement par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), ces projets agiront entre autres sur les espaces publics, les logements ou sur les connexions avec le reste du territoire.

    Où en est la Muraille ?

    Dans le quartier Saint-Jacques, la Muraille de Chine ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Le démantèlement de ce bâtiment emblématique ne représente qu’une partie de la mutation qui s’opère, mais marquera à coup sûr un tournant dans le projet. En libérant la vue sur la ville et les beaux paysages qui l’entourent, cette démolition apportera une respiration au quartier, tout en le connectant davantage au reste du territoire. Elle laissera surtout place à un vide de 3,5 hectares que viendra combler le futur grand parc métropolitain, un marqueur fort de ce projet.

    Mais l’heure n’est pas encore à la démolition. Actuellement, c’est à l’abri des regards que travaillent les ouvriers. Concentrés sur les bâtiments de la Muraille qui ont été vidé de leurs habitants (une quinzaine d’entre eux restent à reloger d’ici cet été, NDLR), ils mènent des travaux de curage et de désamiantage. Le démantèlement total de l’édifice n’aura lieu qu’en fin d’année 2023.

    Une fenêtre ouverte sur 2030

    En attendant, de nouveaux visuels d’ambiance (©Devillers & Associés) présentés lors d’une réunion publique début avril, permettent de se faire un peu plus une idée de ce que deviendra Saint-Jacques en 2030 : un quartier mixte reconnu pour sa qualité d’habiter, intégré au centre-ville et valorisé par son grand parc.

    Plus concrètement, trois fondamentaux vont guider le projet tout au long de son développement : révéler le socle géographique, renaturer le plateau, et accentuer l’idée d’une ville où il fait bon vivre. Vues dégagées, implantation de bulles de nature, mises en place de voies de circulation douce, création de 270 logements et réhabilitation de 327 autres, développement de nouveaux commerces et services, extension du gymnase Louis-Thévenet… Le renouvellement du quartier sera complet et apportera des réponses à plusieurs problématiques que la Métropole et la Ville de Clermont souhaitent résoudre.

    D'autres rendez-vous sont à venir

    En parallèle, les habitants et les usagers du quartier sont invités à amener leur pierre à l’édifice. Une phase de concertation, dont le bilan sera publié cet été, a notamment permis de faire remonter de nombreuses idées sur des thématiques allant de la mobilité, à la sécurité, en passant par l’accessibilité, la culture ou bien encore la mixité sociale. Une réponse sera apportée à toutes les observation et les conclusions émises, tout comme les études et préconisations, seront intégrées au programme de renouvellement.

    Hors phase de concertation, le dialogue est maintenu avec la population : plusieurs dispositifs vont être déployés, comme la constitution d’un groupes d’habitants et d’usagers ou l’organisation d’évènements grand public. Des équipes de la Métropole sont également présentes à la Maison du projet (12 boulevard Claude-Bernard) pour répondre aux interrogations des Clermontoises et des Clermontois.

    Total des investissements prévisionnels : 93 M€ HT
    Concours financier de l'ANRU : 41,1 M€

    ]]>
    2022-04-14 2022-04-14
    news-7208 Wed, 13 Apr 2022 15:13:00 +0200 La Métropole et la Région accélèrent la décarbonation de la mobilité https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-metropole-et-la-region-accelerent-la-decarbonation-de-la-mobilite/

    Olivier Bianchi, Président de Clermont Auvergne Métropole et Maire de Clermont-Ferrand et Frédéric Bonnichon, Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’Environnement et à l’écologie positive, ont célébré ce 13 avril le premier anniversaire de la station d’avitaillement en carburants alternatifs (GNC / BioGNC) en présence d’Albert Perez, Directeur du Territoire Sud et Mobilités d’ENGIE Solutions.

     


    Le Gaz Naturel Comprimé (GNC) bénéficiera à l’horizon 2023 d’un approvisionnement local en biogaz provenant du VALTOM voisin, tandis que le BioGNC constitue une ressource locale et renouvelable. Ces deux carburants d’avenir distribués depuis un an par la station contribuent ainsi à accélérer la transition énergétique du territoire.

     

    Développer l’usage de carburants alternatifs

    Dans le cadre de son développement économique et énergétique, Clermont Auvergne Métropole a répondu à l’appel à projets GNVolont’air lancé par l’ADEME et la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour la création d’une station GNC/bioGNC. Cette station de carburants alternatifs mise en place par ENGIE Solutions répond aux besoins croissants d’acteurs publics et privés mobilisés en faveur de modes de déplacement plus durables et intéressés par l’acquisition de véhicules propres. Elle a été mise en service en mars 2021.

    Accompagnant les territoires dans la transition énergétique à travers le verdissement de leurs énergies et de leurs ressources, ENGIE Solutions, à travers son offre de mobilité durable gaz naturel GNVERT, exploite en France plus de 70 stations publiques distribuant du gaz naturel pour véhicules (GNV), dont dix stations au sein de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

     

    GNV, feu vert sur toutes les routes

    Le GNV répond particulièrement aux besoins de la mobilité lourde et intensive : bennes à ordures, bus ou encore camions. Décliné sous deux formes, le GNL (Gaz Naturel Liquéfié) et le GNC (Gaz Naturel Comprimé), le GNV offre à ses usagers une autonomie de 500 à 1 500 km et une durée de chargement égale aux pleins classiques. Il garantit aussi 20 % de réduction de CO2 par rapport au diesel (80 % dans sa version Bio), des émissions de particules fines quasiment nulles et une diminution de 50 % des nuisances sonores.

    Le GNV est l’énergie alternative la plus présente sur le territoire français. Il représente 99,9 % des véhicules lourds non diesel vendus en 2021, avec un succès croissant dans le transport routier, en France comme en Europe. Le GNC et plus particulièrement le bioGNC permet aux transporteurs de réduire leur impact environnemental, tout en bénéficiant des mêmes performances qu’un véhicule Diesel. Particularité de la station, le VALTOM de Clermont-Ferrand (syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers et assimilés), situé à 400 mètres de la station, injectera dans le courant de l’année 2023 du biogaz produit localement dans le réseau de la station.

    Le choix du GNV est aussi le moyen d’accéder aux zones à faibles émissions qui se développent dans les agglomérations grâce à leur classification environnementale Crit’Air 1.

    Une station au service des acteurs économiques du territoire

    Mise en service en mars 2021, la station compte aujourd’hui une soixantaine de clients locaux et nationaux avec une consommation mensuelle moyenne de quinze tonnes sur les dix derniers mois. En effet, cette station a également pu voir le jour grâce à l’engagement des acteurs économiques locaux, résolument impliqués dans la transition énergétique de leurs flottes : l’OTRE, VEOLIA, le VALTOM, le SBA, le groupe Multi Transports, les Transports BOUCHEIX et la société TAPIR. Pour répondre à une demande croissante, la station pourra fournir à terme 150 tonnes mensuelles de GNV.



    Une mobilité propre, renouvelable et locale

    L’usage du bioGNC, un carburant issu de la valorisation de nos déchets organiques, amplifie le gain environnemental des véhicules. Il contribue également au développement de cette filière, créatrice d’emplois locaux non délocalisables, et à l’indépendance énergétique de la France.

    La proximité de cette station avec le VALTOM, qui injectera en 2023 du biogaz sur le réseau, favorise ainsi une dynamique de circuit court et un cycle vertueux, diminuant les émissions de CO2 au service d’une mobilité régionale moins polluante.

    Pour Frédéric Bonnichon, Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’Environnement et à l’écologie positive : « Face aux enjeux climatiques et environnementaux, il s’agit de donner à chacun la possibilité d’agir. En se positionnant au cœur du développement des carburants alternatifs (GNV/GNC, électrique et H2), la Région Auvergne-Rhône-Alpes contribue, par un maillage du territoire, à apporter des solutions aux habitants et aux entreprises qui font le choix de la mobilité décarbonée ».

    Pour Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, « cette station GNC/bioGNC constitue une étape de plus dans la transition énergétique de notre métropole en matière de mobilité. Il s’agit d’un défi majeur et d’une priorité absolue. Nous devons tendre vers des carburants neutres en carbone pour limiter l’impact des moyens de transports collectifs et individuels sur le climat. »

    Pour Albert Perez, Directeur Territoire Sud et Mobilités d’ENGIE Solutions « Cette infrastructure constitue un jalon supplémentaire essentiel pour consolider notre maillage des points d’avitaillement en carburants décarbonés. L’implantation de la station depuis mars 2021 encourage de nouveaux acteurs à convertir leurs flottes de véhicules, favorisant la mise en œuvre concrète de la transition énergétique dans le territoire. »

    ENGIE Solutions accompagne les acteurs économiques locaux dans la transition vers un monde neutre en carbone. Le BioGNC est disponible sur 100 % des stations GNC de son réseau. Distribuant du gaz naturel comprimé (GNC) et du biométhane (bioGNC), la station publique est idéalement située, Chemin du petit Gandaillat, à Clermont Ferrand (63), à proximité immédiate des axes autoroutiers.

    Equipée de 4 pistes, l’installation a la capacité d’accueillir, 7j/7 et 24H/24, tous types de véhicules, légers et poids lourds : bennes à ordures ménagères, cars et camions de transport de marchandises, ainsi que l’ensemble des opérateurs logistiques du territoire.

     

    En chiffres :
    · 4 pistes
    · 7j/7 et 24H/24
    · 2 compresseurs de 1 000 nm3
    · 167 768 € de subvention de la Région Auvergne Rhône-Alpes

    ]]>
    2022-04-13 2022-04-13
    news-7239 Tue, 12 Apr 2022 15:22:41 +0200 Un chantier à 9 mètres de profondeur dans le secteur du Brézet à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/un-chantier-a-9-metres-de-profondeur-dans-le-secteur-du-brezet-a-clermont-ferrand/ Une impressionnante machine fore actuellement les profondeurs d’une partie de l’avenue Jean-Mermoz à Clermont-Ferrand. Baptisé « Fernande », ce microtunnelier est un outil précieux, puisqu’il permet de creuser un tunnel sous les voies SNCF sans les déstabiliser, afin de poser par la suite un nouveau collecteur pour une partie des eaux usées et pluviales de la Métropole.

    Depuis quelques mois, un curieux chantier s’opère dans le secteur du Brézet, à 9 mètres de la surface de la terre. Là dessous, dans les entrailles, un microtunnelier, une machine aux allures de gros cylindre, est à l’oeuvre pour creuser sur 115 mètres de longueur la galerie qui abritera prochainement un nouveau collecteur. Cette canalisation, fonctionnant sur le principe du siphon, en remplacera deux autres déjà existantes dans le cadre du renforcement des collecteurs de la Métropole.

     

     

    C’est grâce à ses nombreux atouts que Clermont Auvergne Métropole a décidé de faire appel à un microtunnelier pour réaliser cette opération qui s’avère délicate en raison de la présence d’une voix SNCF sur une partie de la zone de chantier. Avec sa roue de coupe tournante fixée à sa tête, la machine est capable d’excaver des tunnels dans des sols et des roches variées.
    En rendant possible un travail souterrain, le microtunnelier permet de pas avoir à créer de tranchées, impactantes pour la vie à la surface. Pendant la durée des travaux, le trafic des trains sur la voix SNCF sera donc maintenu. Des ralentissements seront cependant à prévoir pendant une période définie, lorsque le microtunnelier se situera précisément dans cette zone d’influence.

    La fin des travaux fixée en juin

    Cette phase de travaux, incluant également la pose d’un tronçon de collecteur en aval, devrait être terminée en juin. À terme, ce tronçon sera raccordé en amont et en aval au collecteur dit « Herbet Step » qui reçoit les deux tiers des eaux usées et une partie des eaux pluviales de la Métropole.


    Le montant HT de cette opération s'élève à 1 600 000 euros, répartis entre Clermont Auvergne Métropole (640 000 €) et l'Agence de l'eau Loire-Bretagne (960 000 €).

     

    La station d'épuration pousse ses murs

    Traitant les eaux usées et une partie des eaux pluviales d'une grande partie du territoire métropolitain, la station d'épuration des Trois Rivières est elle aussi en plein travaux. Débuté en novembre 2021, le chantier vise à augmenter la capacité de traitement de la station et à réduire les rejets dans le milieu naturel tout en produisant du biogaz. À ce jour, les fondations profondes des ouvrages et les parois moulées du bassin de stockage-restitution sont achevés. En parallèle, une opération de refonte de l'automatisme de la station actuelle est en cours.

    Mise en service prévue en 2024 !

    ]]>
    2022-04-12 2022-04-12
    news-7225 Fri, 08 Apr 2022 11:58:00 +0200 Compost d’ici : distribution de compost dans les déchetteries métropolitaines à partir du 2 mai https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/compost-dici-distribution-de-compost-dans-les-dechetteries-metropolitaines-a-partir-du-2-mai/ À partir du 2 mai prochain, sept déchetteries de la Métropole proposeront des sacs de compost gratuits aux usagers avec l’opération « Compost d’ici ». D’où vient ce compost ?

    Chaque habitant de la métropole clermontoise trie 34 kg de biodéchets et apporte 28 kg de déchets verts en déchetterie en moyenne par an. Ces déchets sont compostés au Pôle de valorisation des déchets ménagers Vernéa. En 2021, près de 20 000 tonnes de déchets organiques ont été ainsi valorisées. C’est donc un véritable cercle vertueux : vos déchets retournent à la terre sous forme de compost.

     

    Où et quand récupérer ces sacs de compost ?

    Les sacs sont à récupérer dans les déchetteries ouvertes au public à Clermont-Ferrand (zone des Gravanches), Cournon-d’Auvergne, Gerzat, Pont-du-Château, Blanzat, Romagnat et Saint-Genès-Champanelle. Ces sacs ont une contenance de 40 litres. Les usagers auront le droit à deux sacs par personne, dans la limite des stocks disponibles.

    Pour les personnes ne disposant pas encore de pass’ déchetterie, il est possible de le commander sur le portail citoyen : ici-clermontmetropole.eu.

     

    Les horaires d’ouverture de ces équipements sont :

    • du lundi au vendredi :
    9h00 - 12h30 | 13h30 - 19h00

    • le samedi et dimanche :
    9h00 - 19h00

    >> Composter ses déchets : en savoir plus

    ]]>
    2022-04-08 2022-04-08
    news-7207 Wed, 06 Apr 2022 11:48:20 +0200 Clermont-Ferrand se dote d'une nouvelle offre de logements accompagnés https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/clermont-ferrand-se-dote-dune-nouvelle-offre-de-logements-accompagnes/ Une nouvelle offre de logements accompagnés vient d’être inaugurée à Clermont-Ferrand. Situé boulevard Lafayette, cette résidence baptisée « Côté Cour » comprend des logements locatifs sociaux, une pension de famille, une résidence sociale, des bureaux de l’Ophis et des locaux destinés au milieu associatif et médical. Visite. Il faut avoir le coup d’œil pour reconnaître sous sa façade anthracite ponctuée de petits balcons bleus le squelette de l’ancienne CARSAT, située au 48/50 boulevard Lafayette, à Clermont-Ferrand. Pourtant, c’est bien là, à la place de l’immeuble de bureaux que la nouvelle résidence « Côté Cour » vient de voir le jour.

    Le lieu, remodelé par le cabinet Sextant Architecture, est devenu une résidence comprenant vingt logements locatifs, dont seize T2 et quatre T3 répartis sur quatre étages ; quarante-sept logements dits « accompagnés », les bureaux du Service du logement accompagné Ophis et des locaux d'activités permettant d'accueillir des professionnels et des associations proposant des services pour les résidents.

    Un programme novateur

    S’inscrivant dans la politique de parcours et de mobilité résidentielle souhaitée par Clermont Auvergne Métropole (*), la résidence « Côté Cour » répond aux enjeux relatifs à l’accompagnement des populations les plus fragiles. Cette réalisation, confiée à l’Ophis, intègre également une réflexion articulée autour des questions urbaines, environnementales et sociétales où l’idée du « bien vivre ensemble » est valorisée et insérée dans un contexte urbain local.

    À travers cette opération, Ophis fait émerger des solutions innovantes et concrète sur la transformation d’un bâtiment en logements en s’inscrivant dans un programme novateur intégrant une mixité sociale en fonctionnelle en matière d’habitat.

    Une dimension sociale

    La résidence est conçue pour accueillir deux types de public. Un public temporaire, constitué de personnes seules ou de familles rencontrant des difficultés particulières d'accès au logement. Ces personnes disposent d'un des vingt-six logements (du studio au T2) disponibles dans une partie du bâtiment, en échange d'une redevance mensuelle incluant les charges. Ainsi que d'un public dit « permanent », sans limitation de durée, constitué de personnes qui ne sont pas en situation d'accéder à un logement autonome. Au sein de la résidence, elles peuvent prétendre à la pension de famille.

    En parallèle de ces hébergements, la résidence « Côté Cour » se distingue par le fait qu'elle offre aux résidents, et plus particulièrement à ceux logeant dans la pension de famille, la possibilité de s'entretenir quotidiennement avec un interlocuteur (un gestionnaire, un coordinateur, un chargé de vie résidentielle...). Pour favoriser le lien social entre les publics, des activités et des animations collectives communes pourront être organisées au sein du bâtiment.

    La coexistence du logement accompagné et du logement classique sur un site commun offre la possibilité d'un parcours résidentiel ascendant et sécurisé.

     

    (*) La résidence « Côté Cour » traduit plusieurs volontés inscrites au cœur du Programme Local de l’Habitat de Clermont Auvergne Métropole. Ce document stratégique élaboré pour six ans (2023-2028) permet de définir la stratégie métropolitaine en matière d’habitat et de logement. Parmi ses quatre grandes orientations, deux illustrent l’ambition de « Côté Cour » : apporter des réponses à la demande sociale en logement et favoriser la solidarité ; et favoriser le renouvellement urbain pour produire une offre nouvelle.

    ]]>
    2022-04-06 2022-04-06
    news-7187 Sun, 03 Apr 2022 12:15:00 +0200 La patinoire de Clermont-Ferrand portera le nom de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-patinoire-de-clermont-ferrand-portera-le-nom-de-gabriella-papadakiset-guillaume-cizeron/ Les champions olympiques étaient en mairie le dimanche 3 avril pour un hommage à leur parcours sportif. A cette occasion, le maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Métropole Olivier Bianchi a proposé que la patinoire métropolitaine, sur laquelle ils se sont entraînés, porte désormais leur nom. Une première. Après 17 ans d’entraînement et de nombreux titres mondiaux ou européens, Gabriella Pa-padakis  et  Guillaume Cizeron, qui ont découvert leur discipline sur la patinoire de Clermont-Ferrand, ont atteint le sommet de leur discipline aux Jeux olympiques de Pékin en remportant la mé-daille d’or; puis un cinquième titre de champions du monde à Montpellier.

    A l’occasion d’une tournée nationale de l’équipe de France, ils sont revenus patiner à Clermont-Ferrand le dimanche 3 avril à l’occasion d’un gala ouvert au grand public.

    « Clermont-Ferrand a donné naissance à de grands champions et à beaucoup d’athlètes de qualité. Valoriser le sport et les sportifs ne va pas de soi partout et nous trouvons que la Métropole arrive à donner aux sportifs une importance qui leur permet vraiment de s’épanouir. Nous avons de la chance d’avoir une patinoire dans notre ville ! Nous réalisons que s’il n’y avait pas eu de patinoire à Clermont, notre destin aurait été tout autre. La patinoire est de taille olympique, une très belle piste digne des plus grands stades. Nous avons passé tellement d’heures à nous entraîner là-bas : 10 ans d’entraînement ! C’est un très bel écrin pour les nouveaux champions à venir et il faut en prendre soin » explique le duo.

    Afin de les honorer et de rendre hommage à leur parcours sportif, ils ont également été reçus en mairie par Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, accompagné des élus du territoire.

    « A travers différents dispositifs, la Ville de Clermont-Ferrand et Clermont Auvergne Métro-pole accompagnent les sportifs du territoire, quels que soient leur discipline et leurs niveaux. Nous avons également la chance de disposer d’équipements de pointe pour que chacun puisse pratiquer sa discipline dans les meilleures conditions. Grâce à leur travail, leur passion et leur engagement, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, qui ont débuté leur incroyable aventure sportive sur la glace clermontoise, ont décroché l’or olympique et un nouveau titre de champions du monde. Nous sommes fiers de leurs parcours, de l’image qu’ils donnent du territoire, de l’exemple qu’ils sont pour tous les jeunes. Je suis très heureux aujourd’hui de proposer que la patinoire métropolitaine puisse désormais porter leur nom » souligne le maire.

    Une proposition qui sera soumise au vote du conseil métropolitain.

    ]]>
    2022-04-03 2022-04-03
    news-7188 Fri, 01 Apr 2022 17:37:32 +0200 Réouverture de la déchetterie de Romagnat https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/reouverture-de-la-dechetterie-de-romagnat/ Après de premiers travaux débutés en 2020, la rénovation de la déchetterie de Romagnat se termine pour offrir un confort plus adapté aux usagers. Elle rouvre ses portes lundi 4 avril. Une déchetterie adaptée aux usages

    Suite aux évolutions des consignes de tri à adapter, et à la considération d’une augmentation importante de sa fréquentation, la rénovation de cette déchetterie, ouverte en 1999, était attendue. Le chantier s’est déroulé en 2 phases depuis 2020.

    La deuxième et dernière phase de travaux a permis :

    • l’installation des ponts bascules pour la dépose au sol. Ils faciliteront aux le dépôt des déchets en toute sécurité.
    • la mise en fonctionnement des compacteurs qui augmenteront les capacités de stock-age des flux cartons, ferrailles et encombrants.
    • la mise en place d’une cuve de récupération des eaux en cas d’incendie (nouvelle obligation réglementaire).

    Elle vient compléter les aménagements précédents :

    • l’amélioration de l'accès grâce à des voies de circulation plus larges pour une activité plus sécurisée entre les véhicules.
    • la création d'une zone de stockage qui optimise les rotations et l’évacuation des bennes, augmentant la capacité d’accueil des déchets.
    • l’installation d’un mur anti-bruit.

     

    Conditions d’accueil

    Comme les 6 autres déchetteries de la Métropole, la déchetterie à Romagnat, située rond-point Fernand-Forest, est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 19h, et le samedi et dimanche de 9h à 19h. Elle est fermée les jours fériés. (Tél. 04 63 66 95 39)

    L’accès est gratuit pour les particuliers sur présentation du pass déchetterie, carte envoyée à domicile après demande sur ici.clermontmetropole.eu .

    ]]>
    2022-04-01 2022-04-01
    news-7186 Fri, 01 Apr 2022 12:51:00 +0200 5 points à retenir du conseil métropolitain du 1er avril 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/5-points-a-retenir-du-conseil-metropolitain-du-1er-avril-2022/ Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole se réunit plusieurs fois par an pour examiner de nombreux projets et adopte les délibérations qui lui sont soumises. Chaque séance est diffusée en direct sur YouTube. Voici ce que l'on peut en retenir.

     

    1/ Budget 2022 : des investissements pour répondre aux orientations stratégiques du territoire

    Le budget 2022, de 601 millions d'euros (fonctionnement et investissement dont 408,91M€ sur le budget principal), a été voté à la majorité par les élus de Clermont Auvergne Métropole. Il se conforme aux enjeux identifiés dans la PPI, pour une Métropole résiliente et écologique, alliant également proximité et solidarité.
    > En savoir plus

    2/ La Métropole répond à l’enjeu de la relocalisation de l’alimentation, en participant à la création d’une SCIC

    La Métropole participe à la création de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif « Ceinture Verte Clermont Auvergne » pour un montant de 100 000 euros, en partenariat avec La Ceinture Verte, la Chambre d’agriculture et les acteurs de la filière. L’objectif est d’accélérer l’installation et la pérennisation de fermes de proximité en circuit court, en offrant aux candidats maraîchers la possibilité de trouver des opportunités foncières et en sécurisant leurs parcours d'installations.
    > En savoir plus

     

    3/ 51 projets soutenus dans le cadre de l’appel à projets « Contrat de ville »

    En 2022, Clermont Auvergne Métropole va soutenir 51 projets qui bénéficieront aux habitants des quartiers « Politique de ville » pour un montant total de 416 575 € : développement durable, urbanisme, habitat, emploi / insertion, entrepreneuriat, culture, sport, mobilités, prévention de la délinquance… Ces projets ont vocation à avoir un effet levier sur ces territoires et à réduire les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines.
    > En savoir plus

    4/ Un Service Public de la Performance Énergétique et de l’Habitat (SPPEH) renforcé

    La Métropole a décidé de renforcer son accompagnement à la rénovation énergétique pour les particuliers. Ainsi, la Métropole clermontoise et le Département du Puy-de-Dôme joignent leurs forces pour mettre en œuvre un SPPEH unique pour l'ensemble des puydômois, au regard de leurs intérêts convergents et des services publics dont ils ont la responsabilité (habitat, transition énergétique et solidarité territoriale). A partir du 1er juillet Rénover + Demain deviendra Rénov’action63 pour accompagner encore mieux les habitants des 21 communes. Un service public renforcé, neutre, objectif et gratuit, qui permet de conseiller et d’accompagner tous les ménages dans la réalisation de travaux de rénovation de leur logement.
     

    5/ La Métropole soutient les missions locales pour accompagner les jeunes vers l’emploi

    En 2021, les deux missions locales ont suivi 5 506 jeunes dont 2070 ont accédé à l’emploi, 699 à la formation et 471 à un contrat en alternance. En 2022, les jeunes qui souhaitent s’engager activement vers l’emploi se verront proposer un programme intensif d’accompagnement avec une mise en activité systématique et régulière, et une allocation pouvant aller jusqu’à 500 euros par mois. La Métropole reconduit son soutien de 290 000 € pour la Mission Locale de Clermont Métropole et Volcans et de 71 500 € pour la Mission Locale du secteur de Cournon.

    ]]>
    2022-04-01 2022-04-01
    news-7185 Fri, 01 Apr 2022 10:35:13 +0200 La Métropole déploie sa « Ceinture verte » pour développer une filière agricole locale https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-metropole-deploie-sa-ceinture-verte-pour-developper-une-filiere-agricole-locale/ Développer une filière agricole locale qui valorise la qualité des produits et les pratiques concourant à la transition écologique du territoire : c’est le but que s’est fixé Clermont Auvergne Métropole qui, en partenariat avec la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme et Ceinture Verte Groupe, va créer une SCIC baptisée « Ceinture Verte Clermont Auvergne ». Voté vendredi lors du conseil métropolitain, le projet de création d’une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) Ceinture Verte Clermont Auvergne est ambitieux. Il vise à relocaliser une part significative de l’alimentation des concitoyens en aménageant plusieurs fermes maraîchères et en apportant un accompagnement technico-économique aux agriculteurs ainsi installés. Plus concrètement, il apportera des réponses aux attentes des agriculteurs et des consommateurs, tout en réglant certaines questions sociétales.

    Quelle est la situation actuelle sur le territoire ?

    La superficie de la Métropole s’élève à 300,62 km². Actuellement, la surface des terres dédiées à la production agricole sur le territoire métropolitain est de 12 000 ha, 8 000 ha exploités dont 180 ha de maraîchage-arboriculture-viticulture. Ces derniers ce concentrent essentiellement sur Gerzat, Blanzat, Châteaugay et Cébazat. Les collectivités en détiennent environ 2 400 ha.

    Entre 2008 et 2017, 775 ha ont été urbanisés, dont 86 % étaient des surfaces agricoles. À l’heure actuelle, plus de 600 ha d’exploitations se trouvent sur des zones menacées par l’urbanisation.

    En parallèle, suite à l’arrêt de la sucrerie Bourdon, la filière agricole locale cherche à se structurer et se diversifier sur 4 000 ha, dont 2 000 ha historiquement irrigués, qui étaient dédiés à la betterave.

    Quelles sont les objectifs ?

    La relocalisation de l’alimentation est apparue comme un enjeu essentiel lors de la pandémie de Covid-19. Le secteur de la distribution en circuit-court a été le plus réactif pour répondre à une explosion de la demande, pour laquelle l’offre n’a pas toujours pu suivre, notamment pour les produits issus du maraîchage, les œufs ou la farine.

    Outre ce constat, différentes obligations incombent désormais aux collectivités, comme le développement des menus végétariens dans les cantines ou la division par deux du rythme d’artificialisation des sols sur les dix prochaines années.

    Dans le Plan Alimentaire Territorial (PAT) porté par le Grand Clermont et le PNR Livradois Forez, les collectivités se sont données l’objectif de 4 000 ha supplémentaires de maraîchage à horizon 2050 pour atteindre 50 % d’autonomie alimentaire, dont 3 500 ha pour le seul besoin des habitants de la Métropole. Ce plan se fixe aussi comme ambition d’atteindre 20 % des surfaces agricoles destinées à l’agriculture biologique.

    La « Ceinture Verte Clermont Auvergne » a quand à elle formulé le souhait d’installer 4 à 5 maraîchers par an dès cette année. Le défi est de taille, et il est d’autant plus urgent de le relever sachant que 50 % des chefs d’exploitations vont partir à la retraite dans les dix ans.

    Pourquoi créer une SCIC ?

    Clermont Auvergne Métropole entend participer à l’écosystème d’acteurs engagés en mobilisant ses compétences en matière d’actions de développement économique et de développement durable.

    Après une étude du territoire et un recensement de ses acteurs, la création d’une SCIC avec comme membres fondateurs Clermont Auvergne Métropole, la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme et Ceinture Verte Groupe, s’est avérée essentielle pour agir rapidement et efficacement. Elle sera même un atout pour associer au projet les différentes structures partenaires de la stratégie agricole et alimentaire du territoire (Safer, associations de développement agricole, centres de formation…) qui sont invitées à adhérer. Par la suite, associés, bénévoles, collectivités et investisseurs solidaires pourront également prendre part à la dynamique.

    Le réseau compte actuellement trois SCIC actives (Pau Béarn Pyrénées, Drôme, Terroir de Limoges) et une association de préfiguration (Le Havre). La tête de réseau, Ceinture Verte Groupe, fournit un appui opérationnel aux territoires souhaitant créer des SCIC et aux SCIC existantes.

    Qu’est ce que cela peut apporter aux agriculteurs et aux consommateurs ?

    L’objectif premier de la SCIC « Ceinture Verte Clermont Auvergne » est de permettre l’installation de nouveaux agriculteurs en maraîchage diversifié, en leur assurant les conditions pour atteindre un revenu disponible accru, dans le cadre d’un modèle économique équilibré. Pour faire simple, cela répond à un besoin, notamment celui des agriculteurs hors cadre familial qui ont des difficultés d’accès à l’emprunt bancaire et au foncier. Elle offrira aux candidats maraîchers formés notamment au sein des fermes tests, la possibilité de trouver des opportunités foncières et de sécuriser leurs parcours d'installations.

    Du côté des consommateurs, la SCIC « Ceinture Verte Clermont Auvergne » retissera un lien entre eux et les producteurs. Grâce à ce nouveau modèle d’exploitation qui s’inscrit dans l’ambition alimentaire du territoire (proximité, fraîcheur, qualité), les habitants pourront avoir un meilleur accès à des produits locaux, de qualité, et respectueux de l’environnement. Information bonne à savoir : une ferme sur 2 ha produit en moyenne 150 paniers par semaine.
    Sans oublier que tout cet ensemble concourt au renforcement de l’attractivité du territoire métropolitain.

    ]]>
    2022-04-01 2022-04-01
    news-7074 Wed, 23 Mar 2022 17:59:43 +0100 Budget 2022 : des investissements pour répondre aux orientations stratégiques du territoire https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/budget-2022-des-investissements-pour-repondre-aux-orientations-strategiques-du-territoire/ Le budget 2022, de 601 millions d'euros (fonctionnement et investissement dont 408,91M€ sur le budget principal), a été voté à la majorité par les élus de Clermont Auvergne Métropole le 1er avril 2022.

    Il se conforme aux enjeux identifiés dans la PPI, pour une Métropole résiliente et écologique, alliant également proximité et solidarité.
    Retour sur les grands axes inscrits au budget cette année.

     

    Un budget pour une Métropole écologique et résiliente
    et la transformation de l'espace public

    • ESPACE PUBLIC ET MOBILITÉS . 97,54M€
      Avec notamment l'entretien et l'aménagement de l'espace public, les opérations de voiries, mais aussi la mise en œuvre du schéma cyclable et les travaux relatifs au projet Inspire.
      _____
      Dont :
      Budget principal : 91,01M€ (fonctionnement et investissement)
      Budget annexe parc et stationnement : 6,53M€

    • URBANISME, RENOVATION URBAINE,
      ÉQUILIBRE SOCIAL DE L'HABITAT ET POLITIQUE DE LA VILLE
      . 19,76M€
      avec notamment la réalisation d'opérations et de document d'urbanisme, des fonds de concours dans la production et la réhabilitation de logements et les études pré-opérationnelles du NPRU.
      ____
      Dont :
      Budget principal 19,76M€ (fonctionnement et investissement)

    • ENERGIE, CLIMAT, BIODIVERSITÉ, CYCLE DE L'EAU . 128,12M€
      avec notamment la poursuite du plan air climat, le projet de réseau de chaleur St Jacques et la poursuite des projets de bassins d'orage.
      ____
      Dont:
      Budget principal : 10,18M€ (fonctionnement et investissement)
      Budget annexe régie de l'assainissement : 81,69M€
      Budget annexe régie de l'eau : 36,25M€

    • DÉCHETS MÉNAGERS . 57,69M€
      Avec notamment la collecte et le traitement des déchets, la mise en place de points d'apports volontaire et les travaux de rénovation des déchetteries.
      ____
      Dont :
      Budget annexe : 57,69M€

    • CREMATORIUM . 2,39M€
      Avec notamment le fonctionnement et des travaux d'amélioration de l'établissement et d'extension du parking.
      ____
      Dont :
      Budget annexe 2,39M€

     

    Un budget pour une Métropole attractive
    au cadre de vie agréable

    • DYNAMIQUES ÉCONOMIQUES ET DE L'EMPLOI . 30,73M€
      avec notamment le soutien aux entreprises, à la recherche et à l'enseignement supérieur ;  l'accompagnement à l'emploi et l'insertion et la requalification de zones d'activités.
      ____
      Dont :
      Budget principal :  26,03M€ (fonctionnement et investissement)
      Budget annexe de l'Adiv : 0,48M€
      Budget annexe ancien centre routier du Brézet : 0,17M€
      Budget annexe des équipements à vocation économique : 2,32M€
      Budget annexe du PLIE : 1,73M€

    • SPORT, CULTURE, TOURISME, MÉTROPOLE INTELLIGENTE . 42,96 M€
      avec notamment le fonctionnement des équipements culturels et sportifs, les travaux d'extension du stade G. Montpied, le projet de la bibliothèque métropolitaine de l'Hôtel Dieu.
      (fonctionnement et investissement)
      ____
      Dont :
      Budget principal : 42,96M€ (fonctionnement et investissement)


     

    Pour rappel, les ressources fiscales de la Métropole sont issues des entreprises et des ménages :

    La taxe sur le foncier bâti
    La taxe sur le foncier non-bâti
    La taxe GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations)
    La Cotisation Foncière des Entreprises 
    La taxe d'enlèvement des ordures ménagères
    La taxe de séjour

     

     

    ]]>
    2022-04-01 2022-04-01
    news-7146 Wed, 30 Mar 2022 17:27:21 +0200 L'Université Clermont Auvergne se classe parmi les meilleures de France https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/luniversite-clermont-auvergne-se-classe-parmi-les-meilleures-de-france/ C’est officiel. L’Université Clermont Auvergne (UCA) fait désormais partie des 17 universités françaises dites « d’excellence ». La confirmation de son label I-Site lui ouvre la porte à une plus grande visibilité sur la scène internationale, et à des financements supplémentaires pour développer ses projets innovants.

    « Près de 300 millions d’euros par an » : c’est l’enveloppe globale promise par Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, aux 17 universités françaises(*) labellisées IDEX (Initiatives d’excellence) et I-Site (Initiatives Science/Innovation/Territoires/Économie), dont l’Université Clermont Auvergne (UCA) fait désormais partie.

    Lors de leur création en 2010, ces deux labels avaient pour ambition de doter le pays d’une dizaine de grandes universités de recherche comparables aux meilleurs universités aux quatre coins du globe. De quoi permettre à la France de rayonner, et ainsi tenir son rang dans la compétition scientifique et économique mondiale. Douze ans après, c’est chose faite.

    Une quarantaine d’universités avaient candidaté à l’une des phases de labellisation. Vingt d’entre elles avaient été sélectionnées pour une période probatoire de quatre ans (portée à cinq en raison de la pandémie), au cours de laquelle elles devaient mettre en œuvre les premières étapes de leur projet de transformation et de développement.

    Une université connectée au territoire et au monde professionnel

    Pour recevoir la confirmation de son label I-Site obtenu en 2017, l’UCA s’est appuyée sur le projet « CAP 20-25 », qui promeut le développement d’une université de recher intégrée, étroitement connectée à son territoire et au monde professionnel.

    Déployé autour de quatre grands axes, ce projet a notamment permis de créer l’UCA grâce à la fusion des deux universités clermontoises et à l’intégration d’un pôle unique d’écoles d’ingénieurs. Il permet également de mobiliser l’ensemble des disciplines et l’activité de recherche et de formation de l’Université autour d’un concept répondant aux enjeux de demain (« Concevoir des modèles de vie et de production durable), mais aussi déployer des équipements et des services de haut niveau à destination des étudiants et des chercheurs, ou bien encore de mettre en place des parcours d'excellence en master et doctorat.

    Interrogée en début d'année lors d'une audition devant un jury international IDEX/I-Site, la délégation clermontoise (Mathias Bernard, président de l'UCA ; Pierre Schiano, directeur du projet CAP 20-25 ; Maude Portigliatti, directrice business matériaux de haute technologie chez Michelin ; Emmanuel Hugo, président du centre Inrae Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes ; et Marie-Elisabeth Baudoin, vice-présidente politique internationale) a eu « le sentiment » que ses réponses « sur l'international, sur les partenaires socio-économiques, la vie étudiante, la formation et le développement de l'apprentissage ont plutôt été bien reçues ».

    Suffisamment en tout cas pour que l'UCA obtienne définitivement son label I-Site. En plus de consolider une dynamique collective, cette décision est une reconnaissance pour tous les efforts et le travail qui a été réalisé quotidiennement par une communauté de plus de 40 000 personnes (étudiants et personnels de l'UCA), présents sur 6 territoires (métropole clermontoise, Aurillac, Le Puy-en-Velay, Montluçon, Moulins et Vichy), et soutenus par de nombreux partenaires.

     

    *Les 17 universités française labéllisées IDEX/I-Site sont : Paris-Cité, Paris-Sorbonne, Paris-Saclay, Paris-Sciences et Lettres, Gustave-Eiffel, Cergy, Bordeaux, Strasbourg, Aix-Marseille, Grenoble-Alpes, Nice-Côte-d'Azur, Lorraine, Nantes, Pau, Lille, Montpellier et Clermont Auvergne.

    ]]>
    2022-03-31 2022-03-31
    news-7263 Mon, 21 Mar 2022 12:02:41 +0100 Réseaux de chaleur urbains : perturbations de la circulation à Clermont-Fd (rue de chateaudun, d'Alsace et Clos Four) https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/reseaux-de-chaleur-urbains-perturbations-de-la-circulation-a-clermont-fd-rue-de-chateaudun-dals/ Dans le cadre de son schéma de transition énergétique et écologique, Clermont Auvergne Métropole développe les énergies renouvelables. Parmi les actions engagées, l’extension de 15 km et l’interconnexion de ses deux réseaux de chaleur urbains clermontois sont en cours. Elle permettra à terme en 2023 de fournir une énergie supplémentaire correspondant à 4 000 équivalents-logements. Débutés en mars 2021, ces travaux, menés par ECLA et CLERVIA, consistent à installer de nouvelles canalisations de réseaux de chaleur et à les raccorder ; ils nécessitent des interventions sur plusieurs secteurs. Perturbations de circulation rue de Châteaudun - rue d’Alsace – rue Jeanne d’Arc 

    >>>> Du 19 avril au 20 mai 
    La connexion du réseau de chaleur nécessite de nouvelles interventions engendrant des perturbations. Les itinéraires passant par la rue de Châteaudun, rue d’Alsace et rue Jeanne d’Arc sont fortement déconseillés en raison de mise en impasse des rues Châteaudun et Alsace ou barrée pour la rue Jeanne d’Arc.
    Afin de ne pas gêner l’accès aux écoles, les travaux les plus impactants sur la circulation seront effectués lors des vacances scolaires de printemps.

    Perturbations rue du Clos Four

    Les contraintes du chantier rue du Clos Four nécessitent, entre la rue Serge Gainsbourg et la rue de Catarou, une prolongation de la restriction de circulation à un seul sens et du stationnement, jusqu’au 30 avril. La réalisation du tronçon entre les rues de Catarou et des Groslières sera décalée également (du 02 mai au 10 juin). De même, l'intervention sur la rue de Catarou sera reportée au mois de juin, et durera jusqu'à mi-juillet.

     

    Consulter le plan de circulation du 19 au 29 avril

    Consulter le plan de circulation du 2 au 20 mai

     

     

     

    Qu’est-ce qu’un réseau de chaleur urbain ?

    Le réseau de chaleur urbain ne se voit pas, mais c’est un levier puissant de la transition énergétique. Alimenté par des énergies renouvelables, il permet de fournir chauffage et eau chaude sanitaire à l’échelle d’un ou plusieurs quartiers. + d'infos

    ]]>
    2022-03-21 2022-03-21
    news-7056 Mon, 21 Mar 2022 12:02:41 +0100 Réseaux de chaleur urbains : perturbations de la circulation à Clermont-Ferrand secteur gare https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/reseaux-de-chaleur-urbains/ Dans le cadre de son schéma de transition énergétique et écologique, Clermont Auvergne Métropole développe les énergies renouvelables. Parmi les actions engagées, l’extension de 15 km et l’interconnexion de ses deux réseaux de chaleur urbains clermontois sont en cours. Elle permettra à terme en 2023 de fournir une énergie supplémentaire correspondant à 4 000 équivalents-logements. Débutés en mars 2021, ces travaux, menés par ECLA et CLERVIA, consistent à installer de nouvelles canalisations de réseaux de chaleur et à les raccorder ; ils nécessitent des interventions sur plusieurs secteurs. Perturbations de circulation

    Dès fin mars, une nouvelle phase s’ouvre pour l’extension du réseau de chaleur et le raccordement de bâtiments, concernant cette fois-ci le secteur de l’avenue de l’Union-Soviétique et de l’avenue d’Italie. Tout au long des chantiers, une signalétique adaptée et des déviations sont mises en place pour orienter les automobilistes à l’approche de la zone de travaux.

    Avenue de l’Union Soviétique

    Les travaux perturberont fortement la circulation au croisement de l’avenue d’Italie, de l’avenue de l’Union Soviétique et du boulevard Fleury car l’accès coté gare sera interdit.

    Du 28 mars au 15 avril

    L’avenue de Union Soviétique sera interdite à la circulation depuis le croisement du boulevard Fleury jusqu’au croisement avec l’avenue Albert et Élisabeth. Seuls les taxis et les bus seront autorisés à circuler sur ce tronçon qui sera cependant en circulation alternée. Les riverains seront exceptionnellement autorisés à emprunter la voie direction boulevard Fleury. Il est donc conseillé d’emprunter un contournement par la rue Anatole-France ou par la place Delille. Pour rappel, le dépose-minute de la gare reste inchangé, puisqu’il s’effectue rue Anatole-France. La rue de Riom sera mise en impasse et n'aboutira pas sur l’avenue Union Soviétique.

    Consulter le plan de circulation

    Rue du Clos Four : les travaux se poursuivent

    L’avancée des travaux nécessite régulièrement l’adaptation de nouveaux sens de circulation jusqu’au 27 mai. Aussi il est conseillé d’emprunter l’avenue de la République. La circulation piétonne sera quant à elle maintenue.

    Consulter le plan de circulation

     

     

    Qu’est-ce qu’un réseau de chaleur urbain ?

    Le réseau de chaleur urbain ne se voit pas, mais c’est un levier puissant de la transition énergétique. Alimenté par des énergies renouvelables, il permet de fournir chauffage et eau chaude sanitaire à l’échelle d’un ou plusieurs quartiers. + d'infos

    ]]>
    2022-03-21 2022-03-21
    news-7040 Thu, 17 Mar 2022 16:14:53 +0100 Ouverture prochaine d'un foyer pour personnes en difficulté à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/ouverture-prochaine-dun-foyer-pour-personnes-en-difficulte-a-clermont-ferrand/ Une nouvelle offre d'accueil et d'hébergement pour les personnes en difficulté verra le jour dans le courant de l'année 2023. Situé dans l'agglomération clermontoise, ce foyer disposera au total de 45 places réparties entre un centre de réinsertion sociale et un lieu pour disposer d'un suivi médical et paramédical. La première pierre du Foyer CHRS-LHSS vient d'être posée. Situé rue de Bartholdi, dans l'agglomération clermontoise, cet établissement qui ouvrira en juin 2023 offrira une nouvelle solution d'accueil et d'hébergement pour les personnes en difficultés.

    Dans le détail, ce projet permettra de mutualiser plusieurs prestations communes aux services LHSS (Lits halte soins santé), actuellement localisé à Royat et CHRS (Centre d'hébergement et de réinsertion sociale). Un espace servira également de bureaux et de salle de réunion au CeCler, l'association locale propriétaire de la parcelle.

    Auparavant, le terrain était occupé par des pavillons ossature bois qui servaient de logements d'urgence. Tous ont été démontés, mais une partie des arbres présents sur la parcelle a été conservée, et une autre sera replantée.

    La construction, menée par Auvergne Habitat, accompagnée par l'Atelier Jean-Paul Christina Architectes, représente un investissement de près de 4 millions d'euros pour Auvergne Habitat. Elle est financée avec l'aide de l'Etat, du Conseil Départemental et de Clermont Auvergne Métropole.

    Développer de nouvelles solutions

    À l'échelle de la Métropole, où 10% des ménages sont en situation de grande pauvreté, 2 200 demandes de logements sociaux sont émises par des personnes sans logement ou en hébergement temporaire. Plus dramatique encore, chaque soir dans le département, 600 personnes en moyenne recherchent un abri où passer la nuit, selon l'ANEF 63.

    Disposant de 28 structures d'hébergement d'urgence ou temporaire (1 407 place) sur son territoire, la Métropole clermontoise a globalement un taux d'équipement supérieur à celui du département. Mais la précarisation grandissante de la population nécessite de développer de nouvelles solutions.

    Le projet du foyer Bartholdi en est une. En plus des 20 places en LHSS (Lits halte soins santé) qui intégreront ce nouveau bâtiment clermontois, 25 places de CHRS (Centre d'hébergement et de réinsertion sociale) seront créées.

    Un espace de restauration, une salle d'animation, une blanchisserie et une zone de stockage de matériel sont également prévus. Et pour assurer la tranquillité des résidents, l'accès au foyer sera sécurisé en journée, et une surveillance de nuit sera mise en place.

    Qu'est-ce qu'un CHRS ?

    Le CHRS (Centre d'hébergement et de réinsertion sociale) cible les femmes et hommes, avec ou sans enfant, qui rencontrent des problématiques économiques, familiales, de logement, de santé, et/ou d'adaptation à la vie active ou professionnelle.

    En étant hébergées en CHRS, les personnes disposent pendant tout leur séjour d'un accompagnement, qui a pour objectif une insertion sociale durable. Prises en charge 24h/24 et 7j/7, elles bénéficient d'un suivi avec un personnel qualifié, et d'animations socio-culturelles et professionnelles. Selon les ressources, elles peuvent également recevoir des colis alimentaires.

    La durée d'hébergement dans ces appartements type T1 varie en fonction du profil de la personne, et de son projet.

    Plus d'informations au 04.73.25.65.25 ou sur chrs@cecler.fr

    Et un LHSS ?

    Tout comme le CHRS, le LHSS (Lits halte soins santé) concerne les personnes en situation de précarité, mais cible plus particulièrement celles majeures qui ont besoin de recevoir des soins médicaux et paramédicaux, et dont la pathologie ou l'état général ne nécessite pas une prise en charge hospitalière ou médico-sociale adaptée.

    L'objectif du LHSS est principalement de prévenir les situations de complication ou de renoncement de soins. Pris en charge 24h/24 et 7j/7, les bénéficiaires sont là aussi accompagnés par un personnel qualifié, et une offre de restauration basée sur un socle prenant en compte les recommandations du Programme nutrition santé.

    La durée du séjour en LHSS (chambres individuelles) est de 2 mois prévisionnels.

    Plus d'informations au 04.73.39.03.45 ou sur lhsscecler@laposte.net

    Habiter une métropole solidaire

    La construction du Foyer CHRS-LHSS rue Bartholdi fait écho au projet de Programme local de l'habitat (PLH) voulu par Clermont Auvergne Métropole pour les années à venir (2023/2028). Ce document, qui permet de définir la stratégie métropolitaine en matière d'habitat et de logement, prévoit notamment d'apporter des solutions à la demande sociale en logement et favoriser la solidarité.

    Plusieurs enjeux figurent dans ce futur PLH, dont, entre autres, la production de 12 000 logements d'ici 2028 pour rééquilibrer l'offre sur le territoire métropolitain ; la production de 3 570 logements sociaux sur la durée du PLH, dont 36% au sein des communes déficitaires ; et l'accompagnement des associations concernant leurs besoin en offre immobilière, en réhabilitation et humanisation des structures d'hébergement.

    ]]>
    2022-03-17 2022-03-17
    news-7039 Thu, 17 Mar 2022 11:53:02 +0100 Empruntez un musée, passez du livre à l’œuvre https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/empruntez-un-musee-passez-du-livre-a-loeuvre/ En mars 2022 Clermont Auvergne Métropole lance un nouveau dispositif intitulé « Empruntez un musée ». Il permet aux usagers inscrits dans le réseau des médiathèques de Clermont Auvergne Métropole de bénéficier d’un accès illimité aux 6 musées du territoire. Comment se procurer le laissez-passer ?

    Il suffit de posséder un abonnement au réseau des médiathèques de Clermont Auvergne Métropole et de se rendre à l’accueil d’une des médiathèques et bibliothèques du réseau pour emprunter ce support.

    Comment ça marche ?

    Ce laissez-passer permet de bénéficier d'une entrée gratuite, pour une personne. Il suffira de le présenter à l’accueil du musée à chacune de ses visites. De quoi profiter des expositions temporaires et des collections permanentes présentées. Il n'est cependant pas valable pour les activités payantes proposées par les musées (conférences, ateliers, visites guidées...).

    Combien de temps ce laissez-passer est-il valable ?

    Comme pour n’importe quel support emprunté au sein des médiathèques, la durée du prêt est de 4 semaines maximum.

     

    Quels sont les musées concernés ?

    Le laissez passer est valable au sein des musées suivants :

    • Muséum Henri-Lecoq : 15 rue Bardoux - Clermont-Ferrand
    • Musée d’art Roger-Quilliot : Place Louis-Deteix - Clermont-Ferrand
    • Musée Bargoin : 45 rue Ballainvilliers - Clermont-Ferrand
    • Musée de la Résistance, de l’Internement et de la Déportation : 7 place Beaulieu -Chamalières
    • Musée de la Vigne et du Vin de Basse Auvergne : 24 bis avenue Jean-Noëllet - Aubière
    • Musée de la Batellerie Pierre-Mondanel : Pl. de l'Aire - Pont-du-Château

     

     

    ]]>
    2022-03-17 2022-03-17
    news-7032 Wed, 16 Mar 2022 18:12:12 +0100 Dernière ligne droite pour notre candidature à la Capitale européenne de la Culture ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/derniere-ligne-droite-pour-notre-candidature-a-la-capitale-europeenne-de-la-culture/ Clermont-Ferrand Massif central 2028 entre dans la dernière ligne droite avant le dépôt de son dossier de candidature, début décembre, au titre de Capitale européenne de la Culture. Mais avant cela, l'association devra peaufiner l'écriture de son dossier, et continuer de fédérer un maximum de personnes autour d'elle. Candidater au titre de Capitale européenne de la Culture, c’est se lancer en quelque sorte dans un voyage, fait de nombreuses étapes. Débutée en 2015, cette aventure, qui se terminera dans le courant de l’hiver 2023 avec la désignation du candidat retenu, fédère Clermont-Ferrand, sa métropole et l’ensemble des territoires du Massif central.

    Depuis le lancement de la candidature, du chemin a été parcouru : la Ville de Clermont-Ferrand s’est dotée d’un projet culturel sur dix ans, le projet Effervescences a vu le jour dans la Métropole et une démarche de labellisation de projets « En route vers la Capitale européenne de la Culture » a été déployée. Plus récemment, l’association Clermont-Ferrand Massif central 2028, en charge de l’écriture du dossier de candidature, a mené plusieurs actions de communication auprès du grand public : installation sur la place de Jaude du Proto-Habitat, un lieu de rencontre qui attire 500 personnes par semaine ; mise en place d’un « pop-up store » (boutique éphémère) au Centre Jaude ayant rassemblé plus de 1.000 participants durant les vacances d’hiver et lancement d’une grande enquête d’opinion sur tout le Massif central avec La Poste, partenaire de l’opération.

    Faire entendre notre voix

    Mais en attendant le 1er décembre 2022, date limite de dépôt du dossier auprès du premier jury, de nouvelles actions restent à mener pour continuer à associer le plus grand nombre de personnes à ce projet.

    Avec la volonté de n’exclure aucun acteur du Massif central de cette candidature, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, va sillonner pendant tout le mois d’avril ce vaste territoire qui rassemble quatre régions et vingt-deux départements. De la Corrèze à la Lozère, en passant par l’Allier ou la Creuse, il ira à la rencontre des maires et des présidents de département pour échanger et faire en sorte que toutes les voix se mettent à l’unisson.

    En parallèle, un travail de lobbying sera mené dans les prochaines semaines par une délégation d’élus de la Ville de Clermont-Ferrand et de la Métropole à Bruxelles. Plusieurs réunions les attendent avec des personnalités de la commission, des anciens jury, mais aussi des groupes du Parlement européen. Loin d’être la seule à candidater (7 autres villes françaises candidatent), Clermont-Ferrand espère ainsi faire entendre sa voix, et se glisser dans l’esprit de ceux qui seront amenés à discuter des candidatures.

    Plusieurs rendez-vous restent à venir

    Entamant le dernier volet de son travail d'écriture, l'association Clermont-Ferrand Massif central 2028 a également imaginé pour les deux prochains mois de nouveaux formats de concertation et de partage d'idées. En avril, une série d'ateliers thématiques vont être organisés dans différents lieux du Massif central. Regroupés sous le nom de « Manufacture 2028 », ces rendez-vous auront pour but de recueillir les intentions et les aspirations des acteurs culturels, afin de nourrir et développer les thèmes structurants de la candidature. Six séances sont programmées, dont une à Riom, le 14 avril, autour de la thématique de la friche industrielle ; et une à Clermont-Ferrand (dont la date reste à définir), sur le thème de la ville à hauteur d'enfants.

    Aboutissement de cette prochaine étape, le « Sommet des sommets », permettra ensuite du 19 au 22 mai, de réunir tous les partenaires politiques, les forces économiques, les acteurs culturels, ainsi que les habitants pour une présentation grandeur nature de la candidature. Organisé sur la place de Jaude, ce rendez-vous fera la part belle aux discussions, aux débats, aux rencontres, et aux activités artistiques pour tous les âges.

    De quoi donner de la chair et du sang à ce projet, dont le dossier sera affinée au cours de l'été, avant d'être soumis à l'Union européenne début décembre !

    Plus d'informations en cliquant ici !

    ]]>
    2022-03-16 2022-03-16
    news-7019 Tue, 15 Mar 2022 17:10:37 +0100 Mondes Sensibles : une nouvelle exposition vous attend au musée Bargoin https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/mondes-sensibles-une-nouvelle-exposition-vous-attend-au-musee-bargoin/ L’exposition « Mondes Sensibles, nouvelle collection textile » est la première présentation au public d’une collection textile unique acquise par le musée Bargoin en 2019. Cette collection de plus de 300 textiles extraoccidentaux a été constituée par Colette et Jean-Pierre Ghysels, collectionneurs et voyageurs pendant plus de soixante ans, qui ont réuni un ensemble inédit de costumes de populations tribales et rurales à travers le monde.

    Du 15 mars au 31 juillet

     

    L’exposition proposée au musée Bargoin est la toute première présentation au public de la collection de textiles acquise en 2019 auprès du couple Ghysels. Elle offre une première vision du fonds acquis, avec près de cent pièces textiles qui sont mises en relation au sein d'un parcours thématique.

    Moins connus et moins collectés, ces textiles sont les témoins de traditions culturelles immatérielles, de techniques, savoir-faire et usages actuellement fragilisés, que ce soit par l’évolution des modes de vie, la perte de la transmission des savoir-faire ou la mondialisation. À cet égard, ils sont essentiels pour comprendre le monde et avoir une meilleure connaissance de l’Autre.

    L’exposition présente plus de 90 pièces de la collection, issues de multiples cultures et mises en relation au sein d’un parcours thématique, permettant de poser un autre regard sur les sociétés humaines et leurs manières d’aborder la vie, ses moments forts comme ses aléas, mais aussi de donner du sens au monde. Le parcours fait ainsi dialoguer textiles du Japon, de Chine, de Bolivie, d’Afrique du Sud et d’Indonésie, entre autres, en proposant de porter un regard sur des thèmes tels que les identités, le pouvoir, les unions, la protection, l’enfance, les cérémonies et les rituels.

     

       

     

    Infos pratiques

    • Tarif expo :
      Gratuit
    • Horaires :
      Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 13h à 17h
      Le dimanche de 14h à 19h
      Fermé les lundis et le 1er mai
      Le musée sera fermé pour travaux du 30 mai au 10 Juin
    •  Adresse :
      MUSÉE BARGOIN
      45, rue Ballainvilliers 63000 Clermont-Ferrand
      04 43 76 25 50 (accueil du musée)
      accueil.museebargoin@remove-this.clermontmetropole.eu

     

     

    PROGRAMMATION EN LIEN AVEC L'EXPOSITION



    — JEUNE PUBLIC —

     

    > PARCOURS MUSICAL POUR LES 0-3 ANS

    • Le chant de la trame, au fil du son par Richard Héry - En partenariat avec Mille formes
      Mercredi 29 juin, à 10h, 11h et 16h
      Le sonore comme un fil conducteur menant les toutes petites oreilles à travers le musée. Percussions et autres instruments inattendus soufflent ensemble les rythmiques improvisées de cette collection textile. Un moment parent-enfant complice dans l’exposition pour une découverte de ces « mondes Sensibles ». Musicien talentueux depuis plus de 30 ans, Richard Héry est un batteur au jeu tout en finesse. Compositeur et improvisateur, il pratique également la clarinette basse ainsi qu’une multitude d’instruments de sa conception. Impliqué dans les arts du spectacle vivant, il a accompagné plusieurs créations : théâtre, lecture et danse contemporaine. Son approche singulière du jazz et des musiques improvisées l’a amené à jouer un peu partout en France et à l’étranger avec de nombreux groupes et artistes reconnus (Eric Chapelle, Vincent Le Quang, le Quatuor Ebène, Michel Portal entre autres).

      Nb de places limité, sur réservation uniquement. Gratuit.

    _________________

    ATELIERS PRINTEMPS / ÉTÉ :

    Nb de places limité, sur réservation - Tarif : 5€/séance
    Ouverture des réservations le 29 mars pour les ateliers de printemps et le 14 juin pour ceux de l’été.



    > ATELIER POUR LES 2-3 ANS ACCOMPAGNÉS D'UN PARENT

    • Quelle histoire !
      Vendredi 29 avril, de 10h à 11h
      Vendredi 15 juillet, de 10h à 11h

      Petits et Grands, partez en voyage à travers l’exposition et découvrez ensemble des textiles du monde. Puis écoutez l’histoire de ce petit loup très attaché à un petit bout de tissu, pas un doudou mais… une culotte ! L’histoire sera suivie d’un atelier créatif.

    ATELIER POUR LES 4-6 ANS

    • Des gris-gris pour la vie
      Mardi 26 avril, de 10h à 11h30
      Mardi 12 et 19 juillet, de 10h à 11h30

      Après la découverte des textiles en lien avec l’enfance, les enfants réalisent avec des petits riens des portebonheurs comme les parents attentionnés du monde entier le font pour orner les vêtements de leurs enfants.

    ATELIER POUR LES 7-9 ANS

    • Embarquement pour le Japon
      Jeudi 28 avril, de 14h à 16h30
      Jeudi 21 juillet, de 14h à 16h30

      Partons pour le Japon et découvrons à travers les textiles et autres vêtements de l’exposition quelques us, coutumes et savoir-faire du pays du soleil levant. Puis réalisons un furoshiki, morceau de tissu traditionnellement utilisé pour emballer des cadeaux et des objets.

    ATELIER POUR LES 10-12 ANS

    • Petits points à petits pas
      Vendredi 22 juillet, de 10h à 12h
      et de 14h à 16h (atelier sur la journée)

      A travers l’exposition, partir à la découverte des peuples et des sociétés identifiables grâce aux particularités de leurs textiles. Par les formes, les motifs, l’ornementation, chacun affirme son identité. Puis, lors d’un atelier, s’exercer à quelques techniques de décoration textiles qui font de ces vêtements des objets singuliers.

     >  VISITES EN FAMILLE A PARTIR DE 7 ANS

    • Mercredi 13, 20 et 27 juillet, à 14h30

      Nb de places limité, sur réservation uniquement :
      Tarif enfant : 5€ / Tarif adulte : 6€.


     >   PUBLIC SCOLAIRE ET CENTRES DE LOISIRS

    • Des visites peuvent être organisées sur demande (sous réserve de disponibilité) : renseignements et réservation à l’accueil du musée.

     


     

    - PUBLIC ADULTE -

     

    VISITES COMMENTÉES

    Pour découvrir, apprendre, observer, ressentir… Une visite ouverte à tous, sans complexe.

    • Samedi 23 et 30 avril, à 14h30
    • Samedi 7 mai, à 14h30
    • Samedi 11* et 25 juin, à 14h30
    • Samedi 9 juillet, à 14h30

      Nb de places limité, sur réservation uniquement.
      Tarif adulte : 6€.
      ( *) visite bilingue français / langue des signes française, visite en duo réalisée par une médiatrice du musée et une interprète de Dixit Interprétation

     

    PAUSES-DÉJEUNER, PAUSES CULTURE

    L’équipe du département textile du musée Bargoin vous accueille pour vous faire découvrir quelques uns des secrets de l’exposition Mondes Sensibles.

    •  Les textiles du Japon dans l’exposition Mondes Sensibles
      Vendredi 20 mai, à 12h30
      Vendredi 17 juin, à 12h30


      Nb de places limité, sur réservation uniquement.
      Gratuit. 30 minutes environ.

     



    - TOUS PUBLICS -

     

    > NUIT DES MUSÉES

     Samedi 14 mai, de 20h à minuit

    • La Nuit des Petits
    De 20h à 22h les enfants sont invités à participer aux ateliers proposés par les médiatrices du musée…

    • Impromptus musicaux par Richard Héry & Alain Bruel
    Richard Héry est compositeur et improvisateur, Alain Bruel est compositeur et arrangeur. Ensemble, ces 2 musiciens poly-instrumentistes aux multiples talents mêlent leurs univers à ceux des collections et expositions présentées au musée Bargoin lors de cette 18e édition de la Nuit des Musées. Une mise en ambiance sonore et musicale toute en découverte et en surprise.

    • Les équipes du musée sont sur le pont et dans les salles pour répondre à vos questions sur les collections et les expositions...

    ]]>
    2022-03-15 2022-03-15
    news-7015 Mon, 14 Mar 2022 15:59:25 +0100 Quel visage aura la Métropole de demain ? https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/quel-visage-aura-la-metropole-de-demain/ À quoi ressemblera le monde de demain ? Aura-t-il pris les traits d’un monde plus juste, plus empreint d’égalité ? Et quels défis resteront à relever ? S’il est difficile de voir loin, le Plan pluriannuel d’investissement permet d’entrevoir un futur. Donnant une vision sur douze ans, il donne le cadre des projets qui aideront la Métropole à devenir celle en qui nous croyons : une Métropole où il fait bon vivre, qui soit résiliente, pleine de richesses et rayonnante. 1,4 milliard d’euros. L’ enveloppe qui servira à financer les projets inscrits au Plan pluriannuel d’investissement (PPI) est conséquente, à la hauteur des ambitions que projette Clermont Auvergne Métropole sur son territoire. Symbole d’une vision partagée par la majorité des élus métropolitains, ce document réalise certaines attentes des habitants, répond à leurs besoins et donne de manière plus générale un sens aux actions menées par la Métropole depuis plus de sept ans.

    Programmé sur douze ans, le PPI jette les bases d’un investissement solide qui permet de se projeter dans un futur pas si lointain. Leitmotiv de la politique métropolitaine, la qualité de vie et la question environnementale occupent une place centrale dans les différents projets financés par le plan d’investissement. Comme des fils rouges, elles orientent les choix sur les opérations d’urbanisme, d’aménagement du territoire, d’habitat… Elles sont derrière le projet InspiRe qui, en plus de renouveler le réseau de transport, embellira le paysage urbain en créant de nouveaux espaces de vie végétalisés. Elles teintent le projet de réaménagement des quartiers Saint-Jacques, Les Vergnes et la Gauthière. Sont derrière la création du schéma cyclable, la réhabilitation thermique des bâtiments...

    Au-delà, le PPI est un outil qui permet de mettre en avant les qualités de la Métropole. De sublimer ses nombreux atouts. Notre territoire est moteur de projets ambitieux marquant son identité personnelle : la future Bibliothèque métropolitaine de l’Hôtel-Dieu, la Cité du court, sa candidature à la Capitale européenne de la culture 2028… sont, chacun à leur manière, ce qui nous permettra de rayonner encore plus loin dans les années à venir. La Métropole est prête. Prête à accueillir de nouveaux habitants, de nouveaux étudiants, de nouvelles entreprises. Investie pour devenir une place forte du tourisme vert, elle se réjouit aussi d’attirer toujours plus de voyageurs en quête d’espace où il fait bon vivre. Notre futur est là, à portée de main.

    ]]>
    2022-03-14 2022-03-14
    news-7014 Mon, 14 Mar 2022 11:41:38 +0100 Une nouvelle auberge de jeunesse à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-nouvelle-auberge-de-jeunesse-a-clermont-ferrand/ Ce samedi 12 mars, Olivier Bianchi, Président de Clermont Auvergne Métropole, en présence de Philippe Chopin, Préfet du Puy-de-Dôme, Brice Hortefeux, Conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, d’Anne Gandais, Présidente de la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse, a inauguré la nouvelle auberge de jeunesse de la Métropole, située au sein du quartier Estaing, à proximité du CHU Estaing, à Clermont-Ferrand. Avec cette inauguration, Clermont Auvergne Métropole met fin à une absence datant de 2003, année de fermeture de la dernière auberge de jeunesse de Clermont-Ferrand. La Métropole clermontoise renoue aujourd’hui avec cette offre d’hébergement en dévoilant un bâtiment flambant neuf. Ce nouvel établissement s’inscrit dans l’offre touristique grandissante du territoire.

    Un accueil moderne...

    L’auberge de jeunesse fait partie d’un vaste programme immobilier (*) engagé par la société Quartus en 2018, dans le cadre de la requalification d’une ancienne friche industrielle de 12 116 m², à l’angle des rues Aubrac et d’Estaing, dans le prolongement de la rue Auger. Répartie sur 6 niveaux, l’auberge de jeunesse bénéficie de 137 lits et de plusieurs espaces communs comme un coin détente, un bar, un restaurant, des salles de réunion, un garage à vélos, etc… L’établissement de 2 327 m² vient donc combler un manque d’hébergement adapté à l’accueil d’une population jeune notamment.

    La gestion de la structure est confiée à la FUAJ (Fédération Unie des Auberges de Jeunesse) qui exploite ses auberges de jeunesse sous la marque HI France. Premier réseau français d’auberges de jeunesse, la FUAJ compte 80 établissements HI France répartis sur tout le territoire et défend les valeurs du tourisme social et solidaire. Elle est, aussi, membre du réseau Hostelling International qui regroupe 2 400 auberges de jeunesse dans 65 pays.

    ... dans un quartier stratégique

    Clermont Auvergne Métropole a fait le choix d’implanter l’auberge de jeunesse dans un quartier stratégique et en développement. Elle est facilement accessible grâce à sa proximité avec la gare SNCF et sa desserte par la ligne de tramway et la ligne de bus B. Elle s’intègre dans un quartier animé, riche en services, commerces et propositions culturelles / sportives (Coopérative de mai, ASM expérience, Polydome, Stade Marcel-Michelin…)

    (*) Un pôle hôtel 2 étoiles, un restaurant et une boulangerie ; un pôle tertiaire et restaurant avec crèche ; un pôle supermarché et tertiaire ; un pôle pharmacie et local commercial ; un pôle médical ; un parking et des logements sociaux.

     

    Coût de l’opération : 6 885 600 € TTC

    • Clermont Auvergne Métropole : 5 848 000 €
    • Région Auvergne-Rhône-Alpes : 600 000 € (Contrat de Plan État-Région)
    • État : 437 622 € (dotation de soutien à l'investissement local)

     

     

     

    ]]>
    2022-03-14 2022-03-14
    news-7013 Mon, 14 Mar 2022 11:15:29 +0100 Cultiver les atouts d’une métropole attachante https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/cultiver-les-atouts-dune-metropole-attachante/ À travers son Plan pluriannuel d’investissement (PPI), Clermont Auvergne Métropole tient à ce que l’ensemble de ses habitants aient envie de rester durablement sur le territoire. De bonnes conditions de travail, des universités reconnues, une offre culturelle foisonnante… sont toutes autant de raisons pour encourager les citoyens à participer au dynamisme de la Métropole. Et pourquoi pas, en attirer de nouveaux ! Dans ce contexte de crise sanitaire, la notion d’attractivité du territoire n’a jamais été aussi importante. Elle constitue une force qui permet de faire converger et d’ancrer toute sortes de ressources précieuses pour mieux se relever et progresser de manière pérenne. Importante pour l’environnement économique des entreprises, l’attractivité est un axe fort du Plan pluriannuel d’investissement.

    Dans le cadre de cette programmation, Clermont Auvergne Métropole la retranscrit sous plusieurs axes, en mobilisant notamment une grosse partie de son enveloppe à la requalification des zones d’activité économique. Semblable au souhait qu’elle formule pour ses habitants, la Métropole projette d’apporter des améliorations à la qualité de vie de ses entrepreneurs au travers de travaux de réaménagement, de la végétalisation des espaces, d’un meilleur accès aux transports en commun, ou bien encore du renforcement de la sécurité. À titre d’exemples, le Pôle économique Nord bénéficiera du PPI à hauteur de 28,8 M€ ; la ZAE Cournon-Le Cendre, de 19,5 M€ ; la ZAE du Brézet, de 11,8 M€ ; Lempdes, de 16,2 M€…

    Sur un autre plan, Clermont Auvergne Métropole apporte aussi son soutien aux entreprises pour qu’elles se développent et génèrent des emplois, par le biais du fond d’investissement industriel doté de 14,2 M€, de dispositifs ciblés comme “Coup de pouce”, ou en améliorant l’offre des pépinières d’entreprises.

    Mais puisqu’une métropole ne se limite pas à être un endroit où l’on travaille et où l’on crée des richesses, l’attractivité doit également se penser sur le plan de l’enseignement supérieur, de la culture, du tourisme... de tout ce qui forge, en soi, l’identité d’un territoire. Bien qu’elle ne manque pas d’atouts, notamment naturels, Clermont Auvergne Métropole mise sur plusieurs opérations d’envergure pour booster son attractivité et son rayonnement. En cours de travaux, la future bibliothèque métropolitaine de l’Hôtel-Dieu, ne manquera probablement pas une fois finie, de faire parler d’elle en dehors de nos frontières. Le Festival du court métrage pourra aussi compter prochainement sur la Cité du court, pour asseoir encore plus sa notoriété sur la scène internationale.

    Portant l’ambition de devenir demain une référence en matière de tourisme vert, sportif et culturel, la Métropole prévoit aussi dans le cadre de son PPI d’améliorer la signalétique dans l’ensemble de ses communes membres et porte beaucoup d’espoir dans sa première auberge de jeunesse, inaugurée mi-mars à Clermont-Ferrand, dans le secteur d’Estaing.

     

    Du côté du sport, c’est quoi le programme ?

    C’est bien connu, le sport a le don de déplacer les foules. Depuis qu’il est en capacité de recevoir des matchs de Ligue 1, le stade Gabriel-Montpied en est la preuve, et prévoit même des travaux d’extension chiffrés à 32 M€ (avec environ 40 % de subventions). Parmi les autres projets sportifs inscrits au PPI, l’essentiel des investissements projetés porte sur la réhabilitation de la piscine des Hautes-Roches (Chamalières) et sur l’entretien des équipements existants (piste de la patinoire, terrain du stade des Gravanches…).

     

     

    ]]>
    2022-03-14 2022-03-14
    news-7012 Mon, 14 Mar 2022 11:05:31 +0100 L'interview de Patricia Délepine, présidente de la FFB 63 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/linterview-de-patricia-delepine-presidente-de-la-ffb-63/ À la tête de la Fédération française du bâtiment du Puy-de-Dôme, Patricia Délepine porte la voix d’un secteur qui recense 4 790 sociétés et 10 000 salariés dans le département. Propriétaire d’une entreprise de couverture, elle connaît les difficultés de ses adhérents, et se félicite des perspectives annoncées par le Plan pluriannuel d’investissement. Entre le Covid-19 et la crise des matières premières, ces deux dernières années n’ont pas dû être faciles pour le secteur du bâtiment...

    Un chiffre permet de tout résumer : le jour où j’ai pris la présidence (en mars 2020, NDLR), en faisant un tour de table lors de notre conseil d’administration, nous avons établi que la rentabilité moyenne de nos entreprises était de 2 %. C’était avant la crise du Covid-19 et nous sommes depuis impactés de partout. Nous devons faire face à des augmentations de prix suivant les matériaux, elles peuvent être comprises entre 40 et 60 %. Parfois même de 100 %. Sans parler des délais d’approvisionnement qui ne sont pas maîtrisables.

    Le plus dur, c’est que nous n’avons aucune possibilité de nous projeter : lorsqu’elle obtient un marché, une entreprise du bâtiment ne commence “jamais” son chantier à la signature. Selon la taille de l’opération et le corps de métier, cela peut prendre de plusieurs mois à deux ans. Sauf qu’entre temps, beaucoup de choses peuvent changer et les prix négociés en amont peuvent ne plus correspondre à la réalité. Il faut accepter le fait que les budgets liés à la construction aujourd’hui, ne seront probablement pas ceux de demain. Et rester optimiste, nos chefs d’entreprise sont des gens battants.

    Dans ce ciel nuageux, le Plan pluriannuel d’investissement (PPI) et les commandes publiques qu’il induit, annoncent pour vous une éclaircie ?

    Notre Fédération en faisait la demande depuis longtemps, donc on ne peut que s’en féliciter ! De manière générale, le plan d’investissement de la Métropole est rassurant. Il prouve aux entreprises que malgré tout, nous continuerons à construire demain. Il est intéressant aussi parce qu’il donne des ambitions, tout en apportant une visibilité. On voit qu’un vrai travail de prise en compte de la problématique des territoires a été réalisé. Et plus d’un milliard d’euros sur douze ans, c’est top ! Surtout lorsque l’on sait que la commande publique représente une part non négligeable de l’activité de nos entreprises.

    En tant que Fédération, vous portez la voix des entreprises du bâtiment devant les pouvoirs publics et politiques du territoire. Vous sentez-vous écoutée ?

    Nous avons la chance d’avoir des élus attentifs, avec qui nous avons un échange concret. Le secteur du bâtiment est acteur dans la politique d’aménagement du territoire, la Métropole l’a bien compris et nous associe aux discussions. Nous ne sommes pas forcément d’accord sur tout, nous défendons nos idées et c’est le jeu de la démocratie ! Sur le financement du PPI par exemple, nous pensons qu’il est important de favoriser davantage l’arrivée de nouvelles entreprises sur le territoire : le levier fiscal sera en quantité plus élevé, et individuellement, la hausse des taxes sera moins importante. Pour aller plus loin, la Métropole ne doit pas être une simple addition de communes, mais un territoire complet avec des quartiers “transcommunaux” qui accueillent une pluralité de modèles de construction. Dans le PPI, on sent qu’il y a un frémissement sur le développement de ce concept qui ne demande qu’à se concrétiser. Nous souhaitons que la métropole clermontoise devienne un puzzle de projets. Des habitants souhaitent avoir une maison individuelle, d’autres veulent vivre dans de l’intergénérationnel ou en immeuble… Nous avons la possibilité sur le territoire de pouvoir satisfaire l’intégralité des concitoyens. Ce PPI doit être un outil pour nous permettre d’y arriver.

    ]]>
    2022-03-14 2022-03-14
    news-7011 Mon, 14 Mar 2022 10:53:59 +0100 L’environnement comme fil rouge des projets de Clermont Auvergne Métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/lenvironnement-comme-fil-rouge-des-projets-de-clermont-auvergne-metropole/ Visant l’objectif de devenir un territoire à énergie positive d’ici 2050, Clermont Auvergne Métropole place l’environnement au centre de la plupart de ses projets. C’est le cas d’InspiRe qui, au-delà d’être un nouveau réseau de transport, sera un tremplin pour faire de certains espaces urbains de la Métropole de nouveaux îlots de fraîcheur et de respiration. S’adapter. Ce positionnement est devenu inéluctable face à la perspective du changement climatique. Parmi les solutions proposées, la transformation de l’aménagement urbain est une nécessité pour les villes soucieuses de protéger leurs administrés face aux effets du dérèglement. Particulièrement vulnérable aux risques de canicule, d’inondation et de gonflement argileux, la métropole clermontoise prend dès à présent les bonnes mesures pour anticiper ces menaces et s’adapter afin de mieux les contrôler.

    Principal outil de lutte contre le réchauffement climatique, la réduction des gaz à effet de serre est ce qui nous permettra de devenir d’ici 2050 un territoire à énergie positive. Pour y parvenir, Clermont Auvergne Métropole s’est fixée comme objectif de réduire par deux les consommations d’énergie du territoire par rapport à 2012 et de couvrir les besoins résiduels par des énergies renouvelables locales.

    Par le biais du Plan pluriannuel d’investissement, les élus métropolitains vont encore plus loin en programmant une série de projets concrets sur douze ans. En consacrant 243,3 millions d’euros de son budget à cette cause, Clermont Auvergne Métropole apporte son soutien à des projets variés allant de la réhabilitation thermique des bâtiments, à la création d’un schéma cyclable dans toute la métropole, en passant par des actions de soutien à l’agriculture durable ou au développement d’infrastructures pour les véhicules électriques.

    InspiRe est un des projets qui traduit le mieux cette ambition, puisqu’il permet de repenser vertueusement l’espace urbain sous de multiples facettes. D’un point de vue transport tout d’abord, il prévoit dans un futur proche une restructuration globale du réseau, avec notamment la création de nouveaux itinéraires permettant de mieux irriguer la métropole et d’encourager les habitants à laisser leur voiture au garage. Au-delà de ça, ce projet vise à améliorer et embellir le territoire, en faisant éclore le long du réseau de transport métropolitain de nouveaux espaces de vie, de promenade et de loisirs.

    « Les Allées du cardo » illustrent bien cette idée. Au coeur de la ville-centre, dans le secteur Renoux/Joffre/ Ballainvilliers/Vercingétorix, la nature va marquer d’ici 2024/2025 son grand retour.

    Dans ce paysage urbain qui sera composé de matériaux locaux et recyclables, la place de la voiture sera réequilibré au bénéfice d’une mobilité douce. En ce lieu apaisé, de larges allées bordées de plus d’une centaine d’arbres et de massifs de plantes inviteront à la flânerie, à l’ombre du soleil. Pour apporter encore un peu plus de fraîcheur, de nouvelles fontaines seront construites tout au long de cette balade piétonne qui reliera plusieurs lieux emblématiques de la ville, au centre ancien.

    Répondant aux enjeux d’une ville durable, ce projet préfigure la Métropole de demain. Une Métropole apaisée, accueillante et résiliente, construite grâce à l’investissement de tous.

     

    + Consultez tous les détails du projet InspiRe sur inspire-clermontmetropole.fr

    ]]>
    2022-03-14 2022-03-14
    news-7010 Mon, 14 Mar 2022 10:40:45 +0100 Une métropole à l’écoute des besoins https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-metropole-a-lecoute-des-besoins/ Être proche de son territoire lorsqu’on est métropole, c’est afficher une vision partagée, tout en tenant compte des singularités des communes, une par une. Être proche de ses habitants, c’est être attentif aux besoins, œuvrer pour le bien de chacun. À travers ses projets d’habitat, d’aménagement, d’entretien ou de voirie, Clermont Auvergne Métropole est tout à la fois.

    Sur la place François-Mitterrand (Romagnat) ce jour-là, deux dames aux têtes chenues bavardent, assises sur un banc. Plongées dans leur discussion, elles ne prêtent que peu d’attention à l’enfant, qui dévale à toute blinde les abords de La Poste à vélo. Depuis qu’elle a été réaménagée, la place affiche son plus beau visage : conviviale, végétalisée, elle arbore aussi un nouveau mobilier urbain et s’est dotée par endroit de rambardes pour sécuriser les déplacement de ceux qui la traverse. Grâce à un nouveau plan de circulation, elle qui subissait auparavant le bruit des moteurs avenue Gergovia, un axe très emprunté, aspire désormais à plus de sérénité.

    Terminés cet été, les travaux de réaménagement de la place François-Mitterrand font écho à des dizaines d’autres opérations passées, en cours ou à venir dans les 21 communes de notre territoire. En prévoyant dans le cadre de son Plan pluriannuel d’investissement (PPI) de consacrer 338,4 millions d’euros sur douze ans à l’espace public au sens large, Clermont Auvergne Métropole prouve l’importance qu’elle accorde aux besoins de ses habitants. Dans le détail, le périmètre de cette compétence englobe aussi bien la création, l’aménagement, le nettoiement et la sécurité des voiries, que l’éclairage public, la viabilité hivernale ou la gestion des eaux pluviales. Dans les années à venir, plusieurs nouvelles opérations conséquentes verront le jour dans le quartier Rouchat, à Châteaugay ; avenue Claussat, à Chamalières ; place Delille, à Clermont-Ferrand ; ou bien encore avenue de la République, à Pérignat-lès-Sarliève.

    Autre volet important de cet axe, la politique de l’habitat de Clermont Auvergne Métropole sera alimentée à hauteur de 120,3 millions d’euros sur douze ans par le PPI. Animée par la volonté de garantir l’égalité des droits au logement, à la ville et à la qualité de vie, la Métropole s’engage sur plusieurs projets d’ampleur, comme le Programme local de l’habitat ou le Nouveau programme de renouvellement urbain, visant à accompagner les mutations sociétales sur l’ensemble du territoire. La requalification du parc privé et le développement d’une offre de logement innovante sont également au programme du PPI, tout comme la mise en place d’enveloppes en faveur d’un parc thermiquement plus performant ou l’aménagement d’aires pour les gens du voyage.

    ]]>
    2022-03-14 2022-03-14
    news-7006 Thu, 10 Mar 2022 17:51:32 +0100 [PROJET INSPIRE] À quoi servira le TechniCentre bus qui va voir le jour à Cournon-d’Auvergne ? https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/projet-inspire-a-quoi-servira-le-technicentre-bus-qui-va-voir-le-jour-a-cournon-dauvergne/ Il est l’un des rouages essentiels du projet InspiRe mené par Clermont Auvergne Métropole et le SMTC-AC : le TechniCentre bus qui vient d’être dévoilé remplira dès 2025 plusieurs rôles clefs, dont celui de dépôt pour une flotte de bus progressivement décarbonés, de centre de maintenance et de siège social pour la T2C. Un bâtiment à la hauteur des enjeux. Le projet InspiRe, qui prévoit à l’horizon 2026 de repenser totalement la mobilité sur le territoire métropolitain, se devait d’investir dans un nouvel équipement fonctionnel, intelligent et durable. Implanté à la pointe de Cournon-d’Auvergne, le futur TechniCentre bus sera un lieu unique en son genre et ambitionne d’être un exemple sur le plan technologique.

    Car en plus d’abriter un centre de maintenance et d’entretien pour les bus, il produira l’énergie nécessaire aux futurs BHNS (Bus à haut niveau de service) électriques qui circuleront avec une cadence rapprochée sur les lignes B et C du réseau. De quoi accompagner la Métropole dans son engagement en faveur d’une baisse des émissions carbone.

    Un lieu « à la pointe » sur l’énergie verte

    Sur une surface totale de 7 hectares, le TechniCentre sera composé de deux édifices indépendants (un atelier et des bureaux) qui ne formeront qu’un seul volume à l’aspect homogène. Associée à des ombrières, une ferme photovoltaïque de 15 000 m² installée sur les toitures du bâtiment permettra de produire 3,6 Mwc, couvrant 100 % des besoins en électricité des lignes B et C. Pour garder un œil sur cette consommation, un système de supervision permettra de visualiser en temps réel les niveaux d’énergie de chaque bus. Un procédé intelligent permettra quant à lui de gérer la distribution, en réinjectant notamment le surplus d’énergie dans le réseau public.

    N’étant pas conçus pour prendre en charge cette nouvelle technologie, les deux sites actuels de Champratel et de La Pardieu à Clermont-Ferrand ne répondent pas aux nouveaux enjeux induits par le projet InspiRe. La construction du TechniCentre bus est donc indispensable.

    Des espaces de travail agréables

    Dans sa globalité, la conception du site repose sur une logique organique de diminution de tous les besoins et s’attache à la santé des occupants, ainsi qu’à une ergonomie des usages. Futur siège social de la T2C, le TechniCentre bus accueillera plus de 600 employés (conducteurs, mécaniciens, électriciens, électroniciens et personnels en charge de l’exploitation). Organisé et sécurisé, le centre de maintenance sera équipé des technologies utilisées par les nouveaux métiers liés à la transitions énergétique et numérique.

    D’un point de vue confort, l’architecture bioclimatique (enveloppe thermique performante, ventilation naturelle...), ainsi que l’usage du bois dans la construction d’une grande partie du bâtiment, offriront en toute saison un cadre de travail agréable pour les salariés.

    Un bâtiment respectueux

    Prenant une grande place dans ce projet, la nature sera protégée, voire renforcée. Tout un panel de plantes locales valorisera les abords de la zone où seront stationnés les bus et des prairies et des haies se déploieront aux abords du bâtiment. Ce dernier offrira également de vastes espaces de vie et d’échanges, qui seront ouverts vers l’extérieur et un patio aménagé tel un jardin intérieur riche d’arbrisseaux, d’arbustes et de plantes. Végétalisées avec des essences locales, les toitures abriteront à terme des ruches, qui compléteront les nichoirs et abris permettant de créer des refuges pour les pollinisateurs, oiseaux et autres petits animaux.

    En parallèle, Clermont Auvergne Métropole a fait le choix d'un chauffage du bâtiment au bois (combustible renouvelable et bas carbone) et a souhaité que l'eau fasse l'objet d'un traitement particulier avec récupération de l'eau pluviale, recyclage des eaux de lavage des bus et décantation des eaux de ruissellement.

     

    En chiffres

     

     

    • Le TechniCentre s’étendra sur une surface totale de 7 hectares
    • Ce nouveau centre de maintenance peut accueillir 190 bus
    • Conducteurs, mécaniciens, électriciens, électroniciens et personnels en charge de l’exploitation. En tout, plus de 600 personnes travailleront au centre de maintenance du TechniCentre bus.
    • Huit entreprises vont permettre au TechniCentre de sortir de terre
    • 700 tonnes de bois seront utilisés pour construire le bâtiment, situé à proximité de massifs forestiers du Massif Central et de sa filière bois
    • Le coût des travaux s’élèvent à 35 millions d’euros HT
    • La surface végétalisée du site représentera 22 000 m², dont 7 000 m² de toiture végétalisée

     

    Plus d'informations en cliquant ici !

    ]]>
    2022-03-10 2022-03-10
    news-6998 Wed, 09 Mar 2022 18:27:09 +0100 La station d'épuration des Trois Rivières s'agrandit https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-station-depuration-des-trois-rivieres-sagrandit/ Depuis fin 2021, Clermont Auvergne Métropole, compétente en matière d’eau et d’assainissement, a débuté les travaux d’extension de la station d’épuration des Trois Rivières, à Clermont-Ferrand. Ce projet répond aux objectifs de la Directive Cadre sur l’Eau (2000) en particulier l’atteinte du « bon état des eaux et milieux aquatiques » et du schéma de transition énergétique et écologique de la Métropole. Une visite de chantier etait organisée ce jour en présence entre autres d’Olivier BIANCHI, président de Clermont Auvergne Métropole, Frédéric BONNICHON, Vice-Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’Environnement et à l’Écologie, Michel HAVARD, Directeur du Développement de SUEZ en charge de l’Eau en France  et Jean-Pierre MORVAN, Directeur de la délégation Allier Loire amont, Agence de l’Eau Loire Bretagne.

    Une extension pour protéger la qualité de l’eau et développer les énergies renouvelables

    Depuis 2016, la station d’épuration des Trois Rivières fait l’objet d’un projet d’adaptation aux évolutions futures et de valorisation énergétique des boues.
    Actuellement, elle traite les eaux usées et partiellement, les eaux pluviales d’une grande partie du territoire de la métropole, afin de rejeter dans la rivière Artière, une eau de qualité conforme aux normes européennes.

    Le projet entre dans le cadre du schéma directeur d’assainissement de la Métropole qui prévoit notamment de réduire les rejets dans le milieu naturel par :

    • la construction de 6 bassins de stockage-restitution (d’un volume de 77 200 m³ au total), qui stockeront, par temps de pluies, l’excédent des eaux usées et pluviales du réseau d’assainissement avant de les renvoyer à la station d’épuration pour traitement.
    • l’augmentation de la capacité de traitement de la station d’épuration existante pour traiter ces eaux supplémentaires récupérées dans les bassins de stockage-restitution.

    Ainsi, les travaux d’extension de la station d’épuration consistent en la construction d’un bassin de stockage-restitution de 21 000 m3 et de bassins de décantation primaire des eaux pour l’adaptation de l’installation aux nouvelles charges de pollution.

    Ce projet s’inscrit également dans le cadre du schéma de transition énergétique et écologique de la métropole. Il permet la production à terme d’une énergie renouvelable locale (biométhane) à partir de la digestion des boues et des graisses grâce à la construction d’une nouvelle unité d’épaississement des boues et de deux méthaniseurs chauffés par récupération de la chaleur de l’eau traitée. Enfin, une nouvelle unité de désodorisation de l’air viendra compléter l’unité existante et le système de contrôle-commande de la station sera refondu intégralement.

    Clermont Auvergne Métropole a confié ce chantier à un groupement d’entreprises ancrées sur le territoire. Ce groupement est le fruit d’une étroite collaboration entre le groupe SUEZ, fort de son expérience dans la conception d’infrastructure d’assainissement et la technologie de la méthanisation, et des entreprises implantées localement telles que NGE génie civil, SCATE Automation et le cabinet CHM Architectes. Ainsi, une quarantaine d’entreprises travailleront sur le chantier, avec aux moments les plus denses près de 200 personnes. Reconnu pour son professionnalisme, le groupement est également engagé dans l’emploi et l’activité économique du territoire : 9 600 heures d’emplois d’insertion seront générées par ce chantier.

    Ces programmes de travaux font l’objet de contrats avec l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne.

    Chiffres clés :
        • 2 millions de m³ d’eaux usées qui ne seront plus déversées au milieu naturel
        • Réduction de 50% des rejets de pollution dans le milieu naturel
        • Production de 14 GWh par an de biogaz, l’équivalent du chauffage de 1400 logements

     

    Travaux : point d’étape

    La première phase était consacrée aux études de conception, aux demandes d’autorisation administratives réglementaires et au dépôt du permis de construire. Puis, après l’enquête publique, l’arrêté préfectoral d’autorisation obtenu le 27 août 2021 et le permis de construire, les travaux pouvaient débuter.

    Le chantier a été mis en place avec l’installation de la base vie et les premiers dévoiements de réseaux. Les travaux ont ensuite démarré début novembre 2021 par la réalisation des fondations profondes des ouvrages et des parois moulées du bassin de stockage-restitution, achevée ce jour. Actuellement, les décanteurs primaires et l’unité de désodorisation de l’air sont en construction.
    En parallèle, une opération de refonte de l’automatisme de la station actuelle est en cours.

    Les travaux sont prévus pour une durée totale (mise en service compris) de 36 mois et devraient se terminer en novembre 2024.

    Le projet récompensé par un BIM d'argent

    Le 21 septembre 2021 s’est tenue la cérémonie des BIM d’OR, événement annuel qui met à l’honneur les meilleurs projets adoptant la démarche BIM (Modélisation des Informations du Bâtiment).

    Le projet d'extension de la Station d'épuration des Trois-Rivières, présenté par SUEZ Consulting, a été récompensé par un BIM d'argent, dans la catégorie "Projet de plus de 30 000 m²".

    Le Building Information Modeling (BIM) ou « Modélisation des Informations du Bâtiment » est un processus de création et de gestion des informations sur un projet de construction tout au long du cycle de vie du projet. Il se caractérise principalement par des méthodes de travail et les usages de maquettes numériques.

     

    >> + Infos

    ]]>
    2022-03-09 2022-03-09
    news-6995 Tue, 08 Mar 2022 15:53:18 +0100 Les collectivités du Puy-de-Dôme mobilisent leurs forces pour venir en aide à la population ukrainienne https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/les-collectivites-du-puy-de-dome-mobilisent-leurs-forces-pour-venir-en-aide-a-la-population-ukrainie/ Face aux drames qui se nouent actuellement en Ukraine, de nombreux Puydômois font preuve d’une grande générosité. Afin d’organiser au mieux cette solidarité, plusieurs acteurs du territoire ont décidé de coordonner leurs forces au sein d’une cellule de crise départementale. Une ligne téléphonique (04.73.14.50.00), ainsi qu’une adresse mail ont d’ores et déjà été mises en place pour répondre aux interrogations des habitants et des collectivités. Depuis le 24 février, date à laquelle la Russie a déclenché un conflit armé en Ukraine, des milliers de victimes sont à déplorer et plus d’un million de personnes ont fui vers les pays limitrophes. Pour venir en aide au peuple ukrainien, les besoins humanitaires sont considérables. Aide financière, dons matériels, accueil des réfugiés… Face au désarroi, les élans de générosité se multiplient, mais ne correspondent pas toujours aux besoins immédiats des associations humanitaires.

    Pour répondre au mieux à l’urgence, Clermont Auvergne Métropole, les communes, les associations des Maires ruraux et du Puy-de-Dôme, les intercommunalités, les acteurs de la solidarité sur le territoire et des associations caritatives se sont associés autour du Département et du SDIS pour créer une cellule de coordination de soutien à l’Ukraine. L’objectif ? Soutenir les associations qui ont les compétences pour agir et coordonner la logistique de solidarité sur l’ensemble du département.

    Habitants, collectivités, associations… Tous ceux qui le souhaitent peuvent apporter leur aide selon les modalités qui suivent. Pour toutes questions supplémentaires, un numéro de téléphone a été mis en place : 04.73.14.50.00 ; ainsi qu’une adresse mail : soutien.ukraine@remove-this.puy-de-dome.org

    Comment apporter un soutien financier ?

    À ce jour, l’aide la plus efficace reste le don d’argent. La Croix-Rouge, Unicef, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, Médecins sans frontières, le Secours Populaire, le Secours Catholique… Plusieurs associations, qui travaillent au plus près de la population et des réfugiés ont besoin de financements. La liste est à retrouver sur le site www.service-public.fr.

    Une aide matérielle ?

    Pour l’heure, les dons matériels ne sont pas à privilégier, car ils ne correspondent pas toujours aux besoins immédiats et entraînent un stockage inutile. Les dons de nourriture sont par ailleurs proscrits. Cependant, la Fédération nationale de protection civile, la seule entité qui collecte actuellement en nature, fait part de besoin en lits de camp, duvets, couvertures de survie, matériel électrique (projecteurs, rallonges...), produits d’hygiène (savon, rasoir, protection hygiénique, lait maternisé…) et matériel médical (pansement, garrot, défibrillateur…). Renseignements sur le dispositif possible de collecte de ces matériels dans les mairies.

    Un hébergement ?

    Engagé pour accueillir celles et ceux qui sont menacés dans leur liberté, la Préfecture du Puy-de-Dôme recence actuellement les logements entiers qui peuvent être mis à disposition sur plusieurs mois, voire années. À noter pour les particuliers, que la mise à disposition d’une ou plusieurs pièces de son habitation ne répond pas forcément à la prise en charge de familles sur le long terme.

    Concernant les particuliers souhaitant proposer des logements entiers, ils sont invités à envoyer un mail à ddets-refugies@remove-this.puy-de-dome.gouv.fr, ou à prendre rapidement contact avec leur mairie car les communes doivent transmettre les disponibilités de logements à la Préfecture jusqu’au 11 mars.

    Les ressortissants ukrainiens sans solution de logement doivent contacter le 115 ou la cellule des services de l'État dédiée : ddets-refugies@remove-this.puy-de-dome.gouv.fr

     

    Un concert pour la paix le 13 mars à Clermont-Ferrand

    Avec le soutien de la Ville de Clermont-Ferrand, de l’Orchestre national d’Auvergne et du Rotary international, un concert de soutien aux Ukrainiens sera donné à l’Opéra-théâtre de Clermont-Ferrand dimanche 13 mars.

    À prix libre et sans réservation, les dons seront intégralement reversés aux associations caritatives ukrainiennes.

    + d'infos

     

     

     

    ]]>
    2022-03-08 2022-03-08
    news-6994 Tue, 08 Mar 2022 11:35:44 +0100 Parcs à vélos : un nouveau local ouvre au parking Blaise-Pascal https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/parcs-a-velos-un-nouveau-local-ouvre-au-parking-blaise-pascal/ Clermont Métropole poursuit son engagement en faveur du développement des mobilités douces et déploie au sein des parkings souterrains qu'elle gère des parcs à vélos sécurisés. Après l’ouverture des parcs situés au sein des parkings Saint-Pierre et Vercingétorix, à Clermont-Ferrand, un troisième vient d’ouvrir ses portes au parking Blaise-Pascal. Comment fonctionnent ces parcs ?

    Les parcs à vélos comprennent entre 15 et 20 places chacun. Ils sont fermés et sécurisés. A l’intérieur
    de ces espaces clos se trouvent des supports permettant aux usagers de verrouiller leur vélo sur la
    place qui leur a été attribuée dans le cadre de leur abonnement.
    >> Consulter la procédure d'abonnement

    L’accès à ces parcs s’effectue à l’aide de badges magnétiques. Les usagers n'ont pas à les présenter à
    l’entrée du parking et ils bénéficient de facilités de circulation avec notamment un passage libre à
    droite de la barrière d'entrée ou de sortie. Pour des raisons de sécurité, un éclairage renforcé, des
    caméras de surveillance et des équipements anti-incendies ont été installés sur ces nouveaux
    espaces.

    Un système d'interphone 24h/24 est mis en place à l'entrée de l'espace vélos afin de permettre aux
    cyclistes de bénéficier d'un contact avec un télésurveilleur en cas d'urgence en dehors des horaires
    d'ouverture des accueils.

    Un dispositif complémentaire des C.vélo Box

    La C.vélo Box permet à tout le monde – et pas seulement aux usagers C.vélo – de stationner son vélo
    personnel en toute sécurité. Ce parking à vélos, couvert et sécurisé se situe sur le parvis de la gare
    SNCF. Ouvert en avril 2018, la C.vélo Box permet de stationner 150 vélos, elle est accessible (sur
    abonnement) 24h/24, 7j/7.

    La Box est équipée de râteliers faciles d’utilisation et d’arceaux permettant le passage d’un antivol,
    chaque usager se voit attribué une place numérotée.

    Les abonnements à la C.vélo Box se prennent à l'agence C.vélo uniquement et les tarifs vont de 5 €
    pour 1 mois à 22 € pour 6 mois.

    >> + infos

    • Adresse :
      Agence C.vélo
      28, avenue de l'Union-Soviétique
      63000 Clermont-Ferrand
    • Horaires d'ouverture :
      Du lundi au vendredi : 8h - 13h et 14h - 17h30
      Le samedi : 9h15 - 12h15 et 13h - 17h
      L'agence C.vélo est fermée les dimanches et jours fériés.
    ]]>
    2022-03-08 2022-03-08
    news-6975 Fri, 04 Mar 2022 09:48:58 +0100 5 points à retenir du conseil du 4 mars 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/5-points-a-retenir-du-conseil-du-4-mars-2022/ Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole se réunit plusieurs fois par an pour examiner de nombreux projets et adopte les délibérations qui lui sont soumises. Chaque séance est diffusée en direct sur YouTube. À l’ordre du jour du conseil du 4 mars, 57 délibérations ont été débattues et votées. Voici ce que l'on peut en retenir.


    1/ Coordination de l'aide apportée à l'Ukraine

    En coopération avec le Département, le SDIS, les Villes et les associations, Clermont Auvergne Métropole apportera son soutien à l'Ukraine, notamment par l'envoi de matériel d'urgence et l'accompagnement pour l'accueil des réfugiés. Un recensement des logements publics qui pourraient les accueillir est en cours. Les habitants qui souhaitent faire des dons sont invités pour le moment à le faire via les plateformes d'associations comme La Croix-Rouge, le Secours Populaire, Caritas, etc. Le Président de la Métropole et le 1er Vice-président du Département ont rappelé que les dons d'argent étaient la priorité pour aider les Ukrainiens.

     

    2/ Le Projet de Programme Local de l’Habitat (PLH) a été approuvé !

    4 grandes orientations, un programme d’actions et le financement prévisionnel du futur PLH ont été validés. La Métropole poursuit la production de logements et accentue la transition énergétique des logements existants afin d’assurer le droit au logement pour tous. Parmi les actions envisagées, la production de 12000 logements d’ici à 2028 afin de répondre aux besoins et rééquilibrer l’offre, dont 3570 logements sociaux et 2400 logements en accession abordable ou sociale.
    >> Découvrir le détail du Projet de Programme Local de l’Habitat

    3/ Le Centre aquatique Les Hautes Roches va être rénové

    Pour pallier le vieillissement du bâtiment et des installations techniques, des travaux de réhabilitation vont être menés au centre aquatique : réfection des toitures et terrasses, amélioration de l’accessibilité pour tous, et nouveaux équipements permettant la réduction de 30% des consommations énergétiques. Les espaces intérieurs seront également restructurés pour améliorer le fonctionnement et le confort, ainsi que pour créer un nouvel espace « bien-être ». La complexité de cette opération de réhabilitation nécessitera une fermeture du centre aquatique pour environ 12 mois. Le coût de l’opération s’élève à 11 988 131,83 € TTC.

    4/ L’ École de musique de Durtol s’agrandit !

    Un auditorium de 84 places adossé au bâtiment existant de l’école de musique va être créé pour permettre le développement de pratiques musicales collectives. Les travaux comprennent également la remise à niveau acoustique, technique et thermique pour répondre aux nouvelles réglementations et offrir un confort d’usage, en accord avec les enjeux environnementaux. La cour d'accès à l'école et les stationnements nécessaires au fonctionnement de l'équipement seront eux aussi réaménagés. La participation forfaitaire de la Métropole s'élève à 1 800 000 € TTC (sur 1 842 180 € TTC de coût d’opération).

    5/ Un nouveau protocole de partenariat de prévention et de lutte contre la délinquance avec la Police Nationale

    Après le protocole de partenariat signé avec la gendarmerie en novembre 2021, la Métropole va réitérer l’opération avec la Police Nationale. Ce protocole instaurera une réflexion conjointe sur les sujets de sécurité et de lutte contre les cambriolages pour les zones d’activité économique situées en zone police. Il intègre également la mise à disposition d’informations de la police sur l’accidentologie sur le territoire, et met l’accent sur la possibilité d’interventions conjointes des services de la Métropole et de la Police Nationale. Ce protocole est conclu pour une durée de deux ans, un programme d’actions de coopération sera arrêté chaque année.

    ]]>
    2022-03-04 2022-03-04
    news-6976 Fri, 04 Mar 2022 10:42:00 +0100 Le Programme Local de l’Habitat (PLH) se construit ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-programme-local-de-lhabitat-plh-se-construit/ Lors du conseil métropolitain du 4 mars, le projet de Programme Local de l’Habitat (PLH) a été approuvé. Un document stratégique élaboré pour 6 ans (2023 – 2028), qui permet de mettre en œuvre les politiques locales de l’habitat. Après un diagnostic du territoire, il définit de grandes orientations et un plan d’actions décliné pour chaque commune de la Métropole. La période très particulière que nous traversons (crise sanitaire, sociale, économique, écologique) met à nouveau en lumière les inégalités des conditions de logement et d’habitat entre citoyens, ce qui nécessite de faire preuve de solidarité. La Métropole, en tant que pilote de l’habitat et du logement, se doit d’apporter une ambition et un investissement à la hauteur des enjeux à venir, dans un partenariat renforcé avec les 21 communes. Elle doit poursuivre la production de logements et accentuer la transition énergétique des logements existants afin d’assurer le droit au logement pour tous.

    Les objectifs du PLH

    Le futur Programme Local de l’Habitat (PLH) doit définir les grandes orientations pour répondre aux besoins en logement et parcours de vie des habitants. Il s’articule avec l’ensemble des politiques publiques : urbanisme, transition énergétique, mobilité, emploi, économie, politiques culturelles, santé…

    Un des enjeux majeurs du PLH est d’ancrer l’écologie au cœur de la politique publique de l’habitat, en particulier la performance et la rénovation énergétique ainsi que la lutte contre l’artificialisation des sols.
    Le PLH a vocation à :
        • diversifier l’offre de logements dans le souci des équilibres sociaux et territoriaux,
        • requalifier les parcs de logements et soutenir leur renouvellement,
        • répondre aux besoins spécifiques en logement et en hébergement (personnes défavorisées, étudiants, jeunes en insertion professionnelle, militaires, personnes âgées ou handicapées, gens du voyage… ).

    Pour cela, il définit les modalités d’observation du secteur de l’habitat, une stratégie foncière cohérente, ainsi que des objectifs concrets articulés avec le projet de territoire.

    Les 4 grandes orientations du PLH

    Le PLH est organisé en 4 grandes orientations avec un programme d’actions détaillé sur les différentes thématiques de la politique locale. Il précise les objectifs et les catégories de logements pour chaque commune de la Métropole.

    Les 4 grandes orientations du futur PLH :

    1 - Habiter une Métropole attractive et durable : développer une offre de logements en favorisant un équilibre territorial et la transition écologique

    2 - Habiter une métropole solidaire : apporter des réponses à la demande sociale en logement et favoriser la solidarité

    3 - Habiter une métropole citoyenne et innovante : rendre les habitants acteurs de leur parcours résidentiel et de la qualité de leur logement

    4 - Une métropole pilote de l’habitat : assurer le pilotage, le suivi et l’observation de la politique de l’habitat

    Les actions fortes du futur PLH

     • La production de 12 000 logements d’ici à 2027, territorialisés par communes, afin de répondre aux besoins et rééquilibrer l’offre. Ils seront produits en cohérence avec un référentiel foncier, qui permettra de réaliser une prospective afin de développer une offre neuve attractive et durable.

    • La production de 3 570 logements sociaux sur la durée du PLH (soit 30 % de l’objectif de production) dont 36 % au sein des communes déficitaires. Un contrat de mixité social permettra de conforter cette ambition tout en considérant les contraintes de certaines communes.

    • Pour la première fois dans le PLH, un objectif d’environ 2400 logements en accession abordable ou sociale est fixé (20%  de l’objectif de production) afin de cibler les jeunes actifs notamment et favoriser les parcours des ménages.

    • La mise en place d’une charte de la construction et de la rénovation durable, avec les opérateurs privés et publics (promoteurs, bailleurs sociaux, EPF…) et les communes. Elle constituera un outil de dialogue afin de fédérer les acteurs autour des enjeux de bien-habiter et de durabilité.

    • Le développement d’un plan logement à destination des jeunes qui présentent un niveau de précarité plus important que le reste de la population et représentent 23 % de la population sur le territoire de la Métropole. Ce plan permettra de leur proposer une offre de logements sociaux adaptée et de renforcer leur accompagnement.

    Prochaines étapes pour le projet de Programme Local de l’Habitat

    Suite à cette première délibération qui fixe l’arrêt du projet de PLH, les communes ont un délai de 2 mois pour émettre un avis. Le PLH sera ensuite transmis au Préfet de Région pour avis du Comité Régional de l’Habitat et de l’Hébergement. L’adoption du PLH définitif aura lieu en septembre 2022, il deviendra exécutoire le 1er janvier 2023 pour une durée de 6 ans.

    ]]>
    2022-03-04 2022-03-04
    news-6917 Fri, 25 Feb 2022 12:10:00 +0100 Découvrez les lauréats du concours #MonClermont https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/decouvrez-les-laureats-du-concours-monclermont/ La Ville de Clermont-Ferrand, Clermont Auvergne Métropole et Clermont Auvergne Tourisme ont organisé un concours photo ouvert à tous. De juillet à septembre 2021, ce sont plus de 500 clichés qui ont été soumis au jury via Instagram et monclermont.fr ! La remise des prix avait lieu ce vendredi 25 février, découvrez les 20 lauréats du concours ! Nous vous remercions tous d'avoir mis en lumière la formidable diversité de notre territoire en participant au grand concours photos #MonClermont !

    Les 20 lauréats 2022

    Louis Theron / Marc Maubert / Parisse Rodolphe / Thibault De Paepe / Gregory Cazorla / Hélène Longuet / Nicolas Aymard / Maricia King / Clément Monneyron / J Snome/ Dorian Cypres / Damien Le Roux / Abdelbassat Abdelbaki / Loic Bello / Calli Candra / Emma Suga / Catherine Bernard / Marie-Laure Poisot / Ella Fromla / Romain Demadre

    Prix du jury : Back to school de Louis Theron
    Prix du public : Jardin musical d'Abdelbassat Abdelbaki

    La cérémonie de remise des prix a eu lieu ce vendredi 25 février afin de remettre les lots aux 20 lauréats. Les vainqueurs du prix du jury et du prix du public ont gagné une balade pour deux en montgolfière. Quant aux autres lauréats, ils repartent avec des places de match de l'ASM, des places de spectacles et de concerts, des Clermont Pass et des Pass+ crédités de 200 points.

     

    Une exposition pour admirer les plus beaux clichés


    Toutes les photos de la sélection du jury sont encore exposées à l'Office du Tourisme, Place de la Victoire, ainsi que sur les grilles du jardin Lecoq jusqu'en avril. Allez vite les découvrir si ce n'est pas encore fait ! Découvrez-les également dans notre diaporama ci-dessous.

    ]]>
    2022-02-25
    news-6870 Wed, 16 Feb 2022 17:32:25 +0100 Votre avis compte dans le projet de transformation de trois quartiers clermontois https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/votre-avis-compte-dans-le-projet-de-transformation-de-trois-quartiers-clermontois/ Depuis 2017, la Métropole et la ville de Clermont-Ferrand portent un ambitieux projet de renouvellement urbain destiné à améliorer le cadre de vie des habitants de Saint-Jacques, la Gauthière et Les Vergnes. Une nouvelle phase de concertations se profile cette année pour recueillir la parole dans les quartiers. La première se tient jusqu’au 6 avril à Saint-Jacques. Cela fait maintenant près de cinq ans que l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) accompagne et soutient financièrement Clermont Auvergne Métropole dans sa volonté d’optimiser les territoires de Saint-Jacques, des Vergnes et de la Gauthière. Classés parmi les 200 quartiers français retenus comme étant d’intérêt national par l’ANRU, ils bénéficient du Nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU). Un coup de pouce qui leur permettra à horizon 2030 d’afficher de manière durable un nouveau visage.

    Chaque quartier ayant ses particularités, les projets qui seront mis en œuvre ne seront pas les mêmes d’un endroit à l’autre. Cependant, portées par une même volonté, toutes ces transformations amélioreront à terme la qualité de vie des habitants en intervenant entre autres sur les espaces publics, les logements ou sur les connexions avec le reste du territoire. Partisane de la mixité, la Métropole espère aussi par ce biais, attirer de nouveaux habitants vers ces quartiers.

    À Saint-Jacques, « une première phase a permis de concrétiser la réalisation de la Maison du projet (un lieu d’accueil pour les personnes souhaitant s’informer et s’investir dans la transformation du quartier, NDLR) et du pôle santé », explique Philippe Chopin, préfet du Puy-de-Dôme et délégué de l’ANRU. « De même, la démolition de l’Allée de Dômes et de la Muraille de Chine ont pu être engagées rapidement, avec un accompagnement de chaque ménage pour leur relogement. » Au total, 19 opérations seront réalisées dans ce quartier, dont la création d’un grand parc urbain, la construction d’environ 270 logements et l’extension du gymnase Louis-Thévenet.

    Avec une légère avance sur le calendrier, Saint-Jacques sera le premier des trois à engager la nouvelle phase de concertation réglementaire du NPRU qui débute cette année. Habitants, commerçants, représentants d’associations, usagers du quartier… ont jusqu’au 6 avril pour partager leur avis à la Maison du projet, située 12 boulevard Claude-Bernard*. Entre temps, un stand d’information se tiendra le 12 mars, place Henri-Dunant, et une balade urbaine programmée le même jour permettra de se projeter dans le futur Saint-Jacques. Enfin, le 5 avril, à la maison de quartier, une réunion publique sera l’occasion de faire le point et d’échanger avec les élus.

    Programmée sur une période allant de 10 à 15 ans, la mise en œuvre du renouvellement urbain est l’occasion d’associer régulièrement les habitants aux projets. Cette dynamique, déjà bien impulsée par la politique de la Métropole, permet à ceux qui le souhaitent de devenir acteur dans la construction du territoire de demain.

    (*)Il est également possible de donner son avis sur https://saintjacques2030.clermontmetropole.eu

     

    Qu’est ce que ... ?

    L’ANRU : Créée en 2003, l’Agence nationale pour la Rénovation urbaine finance et accompagne les collectivités et les bailleurs sociaux pour mettre en œuvre de vastes projets de rénovation des quartiers les plus vulnérables.

     

    Le NPRU : Issu de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, le Nouveau programme National de renouvellement urbain, le NPRU, est piloté nationalement par l’ANRU. Avant de s’achever à l’horizon 2030, il prévoit la transformation de plus de 450 quartiers prioritaires, divisés en deux catégories : d’intérêt national, et d’intérêt régional. L’enveloppe de subvention allouée par l’ANRU pour ces projets est de 12 milliards d’euros au total.

     

     

    ]]>
    2022-02-17 2022-02-17
    news-6831 Thu, 10 Feb 2022 11:50:28 +0100 De nouveaux logements sociaux inaugurés à Saint-Genès-Champanelle https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/de-nouveaux-logements-sociaux-inaugures-a-saint-genes-champanelle/ Le Domaine de Chatrat, situé sur la commune de Saint-Genès-Champanelle, accueillera bientôt ses premiers habitants. La bâtisse a été inaugurée le 9 février dernier, en présence de Marion Canalès, Présidente d’Assemblia et Christophe Vial, Maire de Saint-Genès-Champanelle. La rénovation d’un site chargé d’histoire

    L’originalité de la résidence du Domaine de Chatrat est principalement liée à son histoire : une bâtisse de caractère construite au siècle dernier, dans un site verdoyant, lieu d’habitation de l’actrice Bulle Ogier qui en avait fait sa résidence secondaire.

    Une nouvelle vie est désormais offerte à cette bâtisse rénovée et transformée pour répondre aux normes actuelles et aux attentes de ses futurs habitants. 

    La résidence est composée de 8 logements intermédiaires en duplex, disposant d'un stationnement et d'un jardin privatif . 6 ont été créés dans la maison et 2 dans son annexe, dont 1 T5, 1 T4 et 6 T3.

     

    Insertion sociale et rénovation

    Cette opération est également marquée positivement par des heures d’insertion sociale. Assemblia a intégré le principe de la clause sociale d’insertion dans son appel d’offre.
    Cela a permis de générer 1 222 heures de travail en insertion, qui ont concerné 4 jeunes de moins de 26 ans !


    Montant total des travaux :  845 919 €
    dont Métropole :  89 500€

     

     

    ]]>
    2022-02-10 2022-02-10
    news-6818 Wed, 09 Feb 2022 15:15:24 +0100 Schéma cyclable : Le déploiement se poursuit en 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/schema-cyclable-le-deploiement-se-poursuit-en-2022/ Dans le cadre de la mise en œuvre du schéma cyclable métropolitain, voici la programmation des aménagements pérennes et transitoires prévus cette année. Au total, ce sont 23 km qui seront réalisés, sans compter la mise en place progressive de double-sens cyclables liés au passage de Clermont-Ferrand à 30 km/h.

     

    17 km d’aménagements supplémentaires

    • Clermont-Ferrand – Cournon d’Auvergne : 5,8 km de voie verte et site propre dans la continuité de la voie verte de la Pradelle, sur le chemin agricole le long de la voie ferrée et ensuite sur la route de Cournon (livraison fin été 2022)
    • Lempdes – Pont-du-Château : 3,3 km en site propre sur la rue Pierre-Boulanger, la rue Champ-Lamet et la rue André-Citroën (livraison fin été 2022)
    • Boulevards Sud (Clermont-Ferrand) : 2,3 km en site propre sur les boulevards Aristide-Briand, Jean-Jaurès et Blatin (livraison fin d’année 2022)
    • Boulevards Vincent-Auriol et Georges-Pompidou (Clermont-Ferrand) : 1,3 km en site propre (livraison fin d’année 2022)
    • Chemin de la Motte (Cournon d’Auvergne) : 500 m en voie verte (livraison printemps 2022)
    • Route de Cournon (Pérignat-lès-Sarlièves) : 600 m en site propre (livraison fin été 2022)
    • Rue Paul-Bert (Chamalières) : 2,5 km en zone apaisée (livraison printemps 2022)
    • Rue Poncillon (Clermont-Ferrand) : 500 m en piste cyclable bidirectionnelle (livraison printemps 2022)
    • Avenue de la République (Pérignat-lès-Sarliève) : 600 m de piste cyclable bidirectionnelle dans la continuité de la piste cyclable existante (livraison hiver 2022)

     

    6 km d’aménagements provisoires préfigurateurs

    • Boulevards Jean-Baptiste Dumas et Lavoisier (Clermont-Ferrand) : 1,7 km de piste cyclable bidirectionnelle installée côté centre-ville dans la continuité de l’aménagement existant sur Jean-Baptiste Dumas
    • Avenue de la République (entre la place de Carmes et la rue de Chanteranne à Clermont-Ferrand) : 400 m de piste cyclable
    • Rue de Chanteranne, avenue Fernand-Forest  et rue Sous-les-Vignes (Clermont-Ferrand) : 2,2 km de piste cyclable bidirectionnelle
    • Rue Poncillon / boulevard Joseph-Girod / rue Pierre-de-Courbertin (Clermont-Ferrand) : 1,0 km de piste cyclable bidirectionnelle dans la continuité de la piste cyclable prochainement aménagée à hauteur du parc urbain et sportif Philippe-Marcombes
    • Avenue d’Italie (Clermont-Ferrand) : 500 m  de piste cyclable

    Sur ces aménagements, les solutions les moins impactantes visuellement seront privilégiées.

     

    38 km de double-sens cyclables supplémentaires à Clermont-Ferrand

    Actuellement, Clermont-Ferrand compte 19 km de double-sens cyclables. 38 km  supplémentaires vont être installés progressivement dans les nouvelles rues à sens unique limitées à 30 km/h. Sont concernées les petites rues recevant peu de trafic de voitures. Dans ces rues, les double-sens cyclables permettront aux usagers vélo de remonter une rue en sens unique dès lors que la signalisation verticale sera en place. Les usagers vélo pourront ainsi bénéficier d’itinéraires plus courts. Les double-sens cyclables permettent aussi d’apaiser plus globalement les vitesses et donc de bénéficier à tous, piétons inclus.

     

    + d'infos

    ]]>
    2022-02-09 2022-02-09
    news-6771 Mon, 31 Jan 2022 13:32:32 +0100 Expo : Germaine Tillion, sage, savante, combattante https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/expo-germaine-tillion-sage-savante-combattante/ L'exposition présente l'itinéraire et l'engagement de l’ethnologue auvergnate Germaine Tillion, résistante déportée qui n'a cessé d'étudier et d'analyser le monde qui l'entourait et de combattre l'enfermement, l'esclavage, la pauvreté, la torture, la peine de mort...

    Du 1er février au 25 juin

     

    Avant la Seconde Guerre mondiale, Germaine Tillion, ethnologue, entreprend des missions d’études sur la population algérienne au cœur des Aurès. De retour en France en 1940, elle entre en Résistance avec les membres du groupe constitué au Musée de l’Homme autour de Boris Vildé. Arrêtée en août 1942, incarcérée à la Santé puis à Fresnes, elle est déportée à Ravensbrück en octobre 1943. Pendant ses mois de déportation, Germaine Tillion commence à sauvegarder informations et documents entreprenant ainsi une véritable étude ethnologique pour comprendre le fonctionnement du système concentrationnaire. Elle poursuit ce travail à son retour de déportation par le recensement et la collecte de données sur la déportation des Françaises à Ravensbrück. Entreprise qu’elle poursuivra mandatée par le CNRS jusqu’en 1954.

    En novembre 1954, à peine rentrée des États-Unis où elle travailla sur les archives des camps nazis, elle part enquêter en Algérie sur les « évènements » qui sont en train de s’y dérouler. Puis, décidée à lutter contre l’extrême misère de la population, qui s’est aggravée, elle crée à cet effet un organisme nouveau, les Centres Sociaux. En 1957, Germaine Tillion retourne en Algérie, dans le cadre d’une enquête sur les prisons, les camps et la torture. Elle est contactée à ce moment-là par l’un des chefs du FLN, Yacef Saadi, et deux longues rencontres ont lieu. Elle tente de négocier une trêve dans les exécutions capitales d’un côté, les attentats aveugles, de l’autre. En 1958, élue directeur d’études à la VIème section de l’École pratique des hautes études (devenue plus tard l’EHESS), Germaine Tillion commence à enseigner l’ethnologie du Maghreb. En même temps, elle continue de militer contre la torture et les exécutions.

    Aidée de ses camarades déportées, elle restera  engagée en faveur des Droits de l’homme et toujours vigilante aux combats de ce siècle. Elle est décédée le 19 avril 2008 à près de 101 ans. Germaine Tillion est entrée au Panthéon le 27 mai 2015 avec Geneviève Anthonioz-De Gaulle, Jean Zay et Pierre Brossolette.

    L'exposition, élaborée par l'association Germain Tillion, est présentée au musée de la Résistance de l'internement et de la déportation. Un documentaire vidéo ainsi que de nombreux objets prêtés par le musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon viennent enrichir cette exposition.

    Visite sonore de l'exposition

     

    Programme des animations en lien avec l'exposition

    • Visites commentées de l’exposition temporaire Germaine Tillion, Sage, Savante, Combattante.
      Nous vous invitons à découvrir l’histoire de l’Auvergnate Germaine Tillion, une des rares femmes à être entrée au Panthéon. Nous vous dévoilerons son parcours, son enfance en Haute Loire, son engagement dans la Résistance, sa déportation au camps de concentration de Ravensbrück, son combat contre l’usage de la torture en Algérie ainsi que l’histoire de ses nombreux objets prêtés par le musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.
      — 1/06 à 14h30
      — 7/06 à 18h
      — 17/06 à 14h30
      — 23/06 à 18h
      — 24/06 à 14h30

      Nombre de places limité – sur réservation à l’accueil du musée 04 73 31 28 42 – musee.resistance@remove-this.clermontmetropole.eu – plein tarif 6 € - tarif réduit 4 € - durée 1h1
      5

    • Conférence : Germaine Tillion, une certaine idée de la France
      Le 17/05/2022 à 20h
      au Centre Courty, 2 av. Bergougnan, Chamalières
      Conférence donnée par Lorraine de Meaux, agrégée et docteur en histoire contemporaine.
      « Je voudrais revenir sur la place de la France dans la construction intellectuelle et la pensée de Germaine Tillion, mais aussi bien sûr dans ses engagements. Une "certaine idée de la France" qui n'est pas tout à fait la même que celle du général de Gaulle. Mais pas non plus le contraire. »

      Entrée gratuite – Nombre de places limité – sur réservation à l’accueil du musée 04 73 31 28 42 – musee.resistance@remove-this.clermontmetropole.eu  – durée 1h

    Télécharger le programme des animations

     

     

    ]]>
    2022-02-04 2022-02-04
    news-6787 Wed, 02 Feb 2022 15:09:41 +0100 Ciné Piscine : des courts métrages les pieds dans l'eau https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/cine-piscine-des-courts-metrages-les-pieds-dans-leau/ Vendredi 4 février dès 19h00, le festival du Court métrage de Clermont-Ferrand et Clermont Auvergne Métropole organisent deux séances spéciales au stade nautique Pierre-de-Coubertin.

    Les spectateurs pourront s’installer soit dans les gradins, soit dans le bassin, sur des fauteuils gonflables. Pensez à venir en avance, l'accès se faisant dans la limite des places disponibles.

    • 19h : Séance Enfants
      Un panel des films d’animation des programmes Jeunes publics.
      Accès au bassin en priorité aux adultes accompagnés d’enfants. La présence d’un accompagnant adulte est obligatoire pour chaque enfant de moins de 10 ans désirant accéder au bassin. Les enfants doivent savoir nager.
    • 21h30 : Séance spéciale Espagne !
      Une sélection des meilleurs courts métrages espagnols de ces dernières années.

     

    Infos pratiques

    • Tarif : 4 €

    • Pas de billetterie sur place.

    • Billetterie la plus proche :
    Hall de la maison de la culture, Bd. François-Mitterrand.

    • Stade Nautique Pierre de Coubertin
    Rue Pierre de Coubertin
    63000 CLERMONT-FERRAND
    Tel. : 04 63 66 96 40

    ]]>
    2022-02-02 2022-02-02
    news-6763 Fri, 28 Jan 2022 17:00:01 +0100 Nouveaux horaires de collectes dans certains secteurs de Clermont, Beaumont et Chamalières https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/nouveaux-horaires-de-collecte-de-vos-dechets-dans-certains-secteurs-de-clermont-ferrand-beaumont-et/ Afin d'optimiser les collectes de vos déchets, les horaires changent sur certains secteurs à Clermont-Ferrand, Beaumont et Chamalières à partir du 31 janvier. Un flyer d'information a été distribué dans les boîtes aux lettres des adresses concernées. Clermont-Ferrand : les secteurs Montjuzet et Côtes de Chanturgue
    • Collecte des déchets non recyclables (bac à couvercle noir) : jeudi entre 14h et 21h
    • Les autres collectes ne changent pas

    Beaumont : les secteurs Châtaigneraie et Champ Madame

    • Collecte des papiers et emballages (bac à couvercle jaune) : mercredi entre 5h et 12h
    • Les autres collectes ne changent pas

    Chamalières : impasses

    •  Collecte des biodéchets (bac à couvercle vert d'eau) : mardi entre 5h et 12h

     

    >>> Consulter tous les horaires de collectes des déchets

     


    Informations complémentaires :

    Direction gestion des déchets
    04 63 669 669 / dechets@remove-this.clermontmetropole.eu

    ]]>
    2022-01-28 2022-01-28
    news-6760 Wed, 26 Jan 2022 14:06:28 +0100 Expo : Cineastas contados, portraits de réalisateurs espagnols par Óscar Fernández Orengo https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/expo-cineastas-contados-portraits-de-realisateurs-espagnols-par-oscar-fernandez-orengo/ Le Festival du Court Métrage, Clermont Auvergne Métropole et le Festival Alcine présentent, avec le soutien de l’Institut Cervantes, l’exposition « Cineastas Contados, portraits de réalisateurs espagnols », à voir au Centre de documentation de La Jetée.

    Du 25 janvier au 10 mars 2022

     

    L’exposition réunit cinquante portraits de l’œuvre capitale du photographe Óscar Fernández Orengo. Les cinéastes espagnols les plus importants, de différentes générations, tendances et manières d’aborder le septième art, sont passés à travers son objectif.

    Le regard d’Orengo unifie ce polyèdre de regards à travers de puissants portraits en noir et blanc, au format panoramique.

    L’exposition, qui a fait le tour du  monde à travers des dizaines de centres de l’Institut Cervantes, montre les visages et l’environnement le plus proche de cinéastes majeurs tels que Pedro Almodóvar, Álex de la Iglesia, Iciar Bollain, Fernando León de Aranoa ou Fernando Trueba.

     

    Horaires d'ouverture :
    • Du 29 janvier au 5 février : tous les jours de 10h à 19h
    • Hors festival : du mardi au jeudi de 13h à 19h (fermeture du 6 au 21 février)

    Informations et contacts :
    Centre de documentation de La Jetée
    6 place Michel de l’Hospital - Clermont-Ferrand
    04 73 14 73 02
    bibliotheque.lajetee@remove-this.clermontmetropole.eu

    ]]>
    2022-01-26 2022-01-26
    news-6759 Tue, 25 Jan 2022 10:14:20 +0100 Des agents de la Métropole s’associent aux habitants pour imaginer la future Bibliothèque de l’Hôtel-Dieu https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/des-agents-de-la-metropole-sassocient-aux-habitants-pour-imaginer-la-future-bibliotheque-de-lhotel/ Depuis plus de quatre ans, une équipe de bibliothécaires de la Métropole imagine la future Bibliothèque de l’Hôtel-Dieu à Clermont-Ferrand. Plaçant les usagers au centre de leurs réflexions, ils sont notamment à l’origine d’une grande consultation participative. Une démarche qu’ils ont souhaité réaliser eux même, sans passer par un cabinet d’experts, ce qui leur a valu d’être récompensés par les Trophées de la participation et de la concertation.

    Comment transformer l’Hôtel-Dieu, cet ancien établissement hospitalier chargé d’histoire, en un lieu convivial propice aux échanges et au bien-être ? Comment aménager les quelques 9 500 m² de surface de ce projet qui verra la jour dans le courant de l’année 2024 ? Car si les grandes lignes de la future Bibliothèque métropolitaine sont déjà tracées, beaucoup d’éléments restent encore à déterminer. « Il était important pour nous de recueillir la vision des usagers, pour qu’au final, la future Bibliothèque métropolitaine de l’Hôtel-Dieu ne soit pas que le projet des bibliothécaires », explique Céline Teyssier, la directrice de la médiathèque Hugo-Pratt à Cournon-d’Auvergne.

    Pour ce faire, elle a pris la tête il y a un peu plus de quatre ans d’un groupe de travail constitué d’une vingtaine d’agents du réseau de lecture de Clermont Auvergne Métropole. « Les groupes ont évolué, mais sont constitués à chaque fois de volontaires issus des différentes bibliothèques du territoire, c’est ce qui fait notre richesse. Tous ne seront pas amenés à travailler à l’Hôtel-Dieu », précise Céline Teyssier.

    Une mission, trois objectifs

    Si l’objectif principal de leur mission est de renseigner les architectes sur les aménagements attendus par les usagers dans la future Bibliothèque métropolitaine, elle consiste aussi à communiquer auprès des habitants sur le projet et le métier de bibliothécaire. Ce travail collectif permet également aux agents de changer de posture professionnelle, de se placer du côté de ceux qui fréquentent ou ne fréquentent pas les bassins de lecture.

    En amont de la consultation participative qui a débuté en juin de cette année, certains d’entre eux ont justement troqué leur casquette de bibliothécaire contre celle de simple visiteur. À travers la France, en s’immergeant dans différents lieux (sites culturels, patrimoniaux, médiathèques, tiers-lieux…), ils ont noté leurs ressentis, tout en dégageant des tendances et des pistes de travail. « La bibliothèque de l’espace Niemeyer, au Havre, est celle qui nous a le plus inspiré », explique Céline Teyssier, qui décrit un lieu plein d’espaces singuliers, où règnent le bien-être et la tranquillité.

    Une construction commune avec les usagers

    « Après cette phase, il nous semblait important de consulter la population pour valider nos idées, pour recentrer nos axes de réflexions. » Formés auprès d’Anciela, une association lyonnaise indépendante spécialisée dans l’accompagnement des initiatives citoyennes en faveur d’une société écologique et solidaire, les membres du groupe de travail mènent depuis juin différentes actions pour recueillir les besoins des habitants. À l’aide d’outils, comme la « Quizzbox » (télécommande de sondage à choix multiple) ou « l’Ideas box » (une médiathèque nomade en kit), ils ont investi différentes manifestations, fêtes de quartier et galeries de supermarchés pour rencontrer les usagers.

    En parallèle, une enquête numérique (toujours accessible) a été mise en ligne, des ateliers avec des enfants ont été organisés et un groupe d’ambassadeurs s’est formé avec des jeunes en service civique et des étudiants en master IADT (Institut d’Auvergne du développement des territoires). Façon micro-trottoir, ils questionnent les habitants des Cézeaux, d’Orcines ou de Saint-Jacques sur leurs attentes concernant la future bibliothèque.

    De nouvelles attentes à intégrer dans la future bibliothèque

    Aux alentours de février/mars, les données collectées permettront aux agents métropolitains de décider des grands axes sur lesquels bâtir les futurs aménagements dans la bibliothèque. D’autres rencontres avec les usagers auront lieu dans le courant de l’année, avant que le groupe de travail porte leur parole auprès des architectes. « Pour beaucoup de personnes interrogées, la bibliothèque idéale est synonyme de déconnexion, de prolongement de la sphère privée. La question du végétal est également importante », explique Céline Teyssier. Pour combler les attentes de la plupart des jeunes, le futur espace devra être ludique, intégrer la notion d’image et leur offrir la possibilité de participer à des temps d’échange avec des adultes.

     

    > En savoir plus sur le grand projet de la Bibliothèque métropolitaine de l'Hôtel-Dieu
    > Répondre à l'enquête numérique

    ]]>
    2022-01-25 2022-01-25
    news-6754 Tue, 18 Jan 2022 17:09:54 +0100 Projet InspiRe : un centre-ville végétalisé et apaisé https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/projet-inspire-un-centre-ville-vegetalise-et-apaise/ Le projet InspiRe, bien plus qu’un nouveau réseau de transport, vise aussi à améliorer et à embellir notre cadre de vie. Le projet de requalification « Les Allées du cardo » qui comprend la place et la rue Ballainvilliers, l’avenue Vercingétorix, le boulevard Maréchal Joffre et la place Renoux à Clermont-Ferrand, en est une composante structurante. Cela passe par une réduction de la place de la voiture au bénéfice des habitants, commerçants, promeneurs… Un paysage reinventé, où la végétation est généreuse, pour répondre à la demande des habitants comme au défi climatique. Les Allées du cardo

    Installées sur l’ancien « cardo » (axe nord-sud) de la cité antique, Les Allées du cardo, fraîches et ombragées, composeront une véritable « allée des arts et des savoirs » de la Capitale Européenne de la Culture 2028 en connectant les grands équipements scéniques (Scène Nationale et Maison de la Culture), les lieux culturels de premier plan (emplacement du futur fonds régional d’Art contemporain Auvergne, musées Bargoin et Lecoq, bibliothèque métropolitaine de l’Hôtel-Dieu), les équipements universitaires et le Jardin Lecoq au centre ancien de la ville et à ses sites d’intérêt touristique majeurs (cathédrale, basilique Notre-Dame du Port, zones piétonnes des quartiers médiévaux…).

    Un nouveau jardin en ville

    Suite à un concours en février dernier, c'est le paysagiste Emmanuel Jalbert (Grand prix national du paysage 2018, Président Directeur Général d’In Situ - Paysages et Urbanisme, et paysagiste des berges du Rhône à Lyon) qui a conçu Les Allées du cardo. Un projet qui répond aux enjeux de la ville durable par des lieux ombragés, des plantations diversifiées et généreuses, des sols perméables aux eaux de pluie et la mise en œuvre de matériaux locaux et recyclables.

    150 nouveaux arbres seront plantés, formant à maturité avec les tilleuls existants, un couvert végétal dense, favorisant la biodiversité. Ces nouveaux espaces verts seront constitués d’essences variées et locales d’arbres de haute tige pour dégager les vues sur le grand paysage et procurer une ombre appréciable accompagnée de massifs de plantes vivaces composant des jardins linéaires. Les promenades piétonnes sont agrémentées de nouvelles fontaines, utilisant massivement la pierre de lave.

    Des mobilités douces et des espaces publics apaisés

    La composition des nouveaux espaces publics favorise les déplacements les moins polluants dans un contexte sécurisé, confortable et propice aux rencontres. Elle offre une place prépondérante aux piétons, cyclistes et usagers des transports en commun autour d’un pôle d’échanges rassemblant plusieurs lignes fortes du futur réseau de bus.

    Agrémentés de plusieurs fontaines, tous les trottoirs sont élargis, rendus accessibles en tout point à tous les publics afin de faciliter la flânerie, le lèche-vitrines ou les sorties en famille. Les conditions d’accès aux parvis des bâtiments publics sont améliorées, des arceaux à vélo sont installés. La suppression des aires de stationnement et des flux routiers de transit sur les axes Renoux, Joffre et Ballainvilliers, permettra d’apaiser le secteur et d’atténuer la pollution sonore. Elle est compensée par la mise en place d’un nouveau plan de circulation dans le centre-ville. Les possibilités d’accès en voiture pour les résidents ainsi que des aires de stationnement pour les livreurs et les personnes à mobilité réduite sont préservées dans le périmètre de requalification.

    Fontaines et cycles d’eau

    Les fontaines et jeux de brumes rafraichiront l’air et seront gérés selon une démarche de maîtrise des ressources et des coûts d’entretien au moyen d’une domotique intelligente. Un des objectifs du programme vise également la désimperméabilisation des sols aujourd’hui très largement traités en béton bitumineux. Le projet est composé d’environ 17 % d’espaces « de pleine terre », soit un gain significatif par rapport à la situation actuelle (environ 2,9 %).  La gestion des eaux pluviales via les ouvrages paysagers est privilégiée permettant ainsi d’infiltrer les pluies courantes et de garantir un objectif de « zéro rejet », permettant de décharger le réseau d’assainissement unitaire existant.

    Grand arbres et massifs végétaux

    Les essences seront choisies pour leur rusticité, la luminosité de leur feuillage et de leur écorce, ainsi que leur capacité à s’adapter aux périodes de sécheresse ou de submersion passagère. Une grande diversité d’essences sera plantée : des arbres de milieux forestiers locaux (frêne, orme) mais aussi des essences acclimatées et présentes dans les parcs (érables argentés, zelkova, platanes) ou encore des essences susceptibles de s’adapter à l’assèchement du climat (chêne chevelu, micocoulier). Toutes les lignes d’arbres sont plantées en pied de massifs formant un vaste jardin en « lanières » d’environ 5 000 m2. Les massifs sont composés d’essences variées, rustiques, résistantes à la sécheresse et à même d’offrir un couvert végétal généreux et changeant.

    La lutte contre les îlots de chaleur

    Sous l’effet conjugué de l’urbanisation croissante et du réchauffement, les îlots de chaleur urbains pourraient devenir plus intenses avec des risques importants pour la santé des habitants les plus vulnérables. Les travaux menés depuis trente ans permettent d’expliquer leur formation. La cause principale est la diminution dans les villes de la part des zones humides et des espaces végétalisés, au profit des surfaces artificialisées et fortement minéralisées qui absorbent et stockent la chaleur.

     

    Les chiffres en bref

    • 3,2 hectares de surface d’espace public

    • Un jardin en « lanières » d’environ 5 000 m2

    • 150 nouveaux arbres plantés

    • 17 % d’espaces de pleine terre (2,9 % à l’heure actuelle)

    • Coût prévisionnel des travaux d’infrastructure : 10 M€ HT (valeur décembre 2019 / hors plate-forme et quais de la station de B.H.N.S.)

    • Durée des travaux : 2024 > 2025

     

    + d'infos sur le projet InspiRe

    Le site du projet InspiRe

    ]]>
    2022-01-18 2022-01-18
    news-6744 Mon, 17 Jan 2022 14:59:42 +0100 Dématérialisation des actes d’urbanisme : une révolution accessible en un clic https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/dematerialisation-des-actes-durbanisme-une-revolution-accessible-en-un-clic/ Depuis le 1er janvier, les 21 communes de Clermont Auvergne Métropole peuvent recevoir et traiter informatiquement les demandes d’autorisation d’urbanisme sur un portail dédié. Une évolution bénéfique pour l’usager, qui peut créer et suivre son dossier en ligne de chez lui, dans une démarche plus simplifiée et transparente. Avant chaque construction, aménagement ou démolition, les usagers sont tenus de faire une demande d’acte d’urbanisme auprès de leur mairie, chargée de vérifier si la demande est conforme aux règles en vigueur. Réalisée auparavant via un formulaire papier, cette démarche est désormais accessible informatiquement sur le Guichet numérique des autorisations d’urbanisme de Clermont Auvergne Métropole, un portail dédié aux usagers.

    Mise en place il y a plusieurs mois à Aulnat et à Clermont-Ferrand sous une forme expérimentale, la dématérialisation des actes d’urbanisme est entrée en vigueur en début d’année dans les 19 autres communes de la Métropole. Nationalement, la mesure concerne également toutes les villes de plus de 3 500 habitants.

    Une nouvelle démarche pleine d’avantages

    Les bénéfices de la dématérialisation sont multiples. Pour les usagers ou les professionnels, elle représente un gain de temps considérable, puisqu’elle leur offre la possibilité de déposer un dossier en ligne à tout moment de la journée, sans avoir à se déplacer en mairie. Le traitement des demandes étant plus rapides informatiquement, les délais de délivrance des actes seront majoritairement raccourcis. Économiquement et écologiquement, outre le déplacement évité, elle permet de s’affranchir des frais postaux et de la reprographie de documents. La dématérialisation permet surtout une plus grande transparence en rendant l’avancement de la demande accessible à chaque étape de l’instruction.

    Du côté de l’administration, cette nouvelle démarche améliore la qualité des dossiers, notamment grâce à la suppression des étapes de ressaisie numériques à partir de documents manuscrits, qui peut être source d’erreur (faute de frappe, écriture illisible...). En étant numérisés, les dossiers et les différentes pièces qui le composent, sont également consultables plus facilement par les différents services devant rendre un avis. La dématérialisation est une montée en compétence pour l’ensemble des agents liés à l’urbanisme, qui sont désormais en mesure de traiter l’intégralité d’un dossier de manière plus autonome.

    Une mesure qui ne doit pas être un obstacle

    Convaincue par les avantages de cette démarche, Clermont Auvergne Métropole encourage les usagers à utiliser le Guichet numérique des autorisations d’urbanisme. Néanmoins, pour ne pas que cette nouvelle procédure devienne un obstacle pour les personnes éloignées des outils informatiques, le dépôt des dossiers papier en mairie sera toujours possible. Une campagne d’information sera également déployée pour aider les usagers à se familiariser avec ce nouveau portail numérique.

    « ICI » Le nouveau portail citoyen de
    Clermont Métropole et de la Ville de Clermont-Ferrand

    Clermont Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand lancent « ICI », un portail citoyen qui permet aux habitants des 21 communes de l’intercommunalité de retrouver tous les services numériques de la Métropole sur un même site internet pour faciliter leur quotidien : bac à déchets, signalement Proxim’Cité, factures d’eau, Pass+Sport...
    Le  Guichet numérique des autorisations d’urbanisme est accessible sur le nouveau portail citoyen de Clermont Auvergne Métropole et de la Ville de Clermont-Ferrand.

    Toutes les démarches sur « ICI » : ici.clermontmetropole.eu
    ]]>
    2022-01-17 2022-01-17
    news-6713 Wed, 12 Jan 2022 14:27:27 +0100 Le Clermont Foot 63 et la Métropole s’associent pour promouvoir les arts de l’Islam https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-clermont-foot-63-et-la-metropole-sassocient-pour-promouvoir-les-arts-de-lislam/ Le Clermont Foot 63 et Clermont Auvergne Métropole viennent de signer une convention afin de promouvoir ensemble l’exposition « Arts de l’Islam. Un passé pour un présent », actuellement présentée au musée d’art Roger-Quilliot et issue d’un partenariat avec le musée du Louvre et la Réunion des Musées Nationaux. Dimanche 9 janvier au stade Gabriel-Montpied à Clermont-Ferrand. Alors que le Clermont Foot 63 s’apprête, dans moins de 30 minutes, à affronter le Stade de Reims dans un match capital, le Président Ahmet Schaefer rejoint en salle de conférence de presse Isabelle Lavest, Vice-Présidente en charge de la Politique culturelle à la Métropole et Christine Dulac-Rougerie, Vice-Présidente en charge de la Politique sportive. Au programme, la signature d’une convention ayant pour but la promotion commune des arts de l’Islam via l’exposition Arts de l’Islam. Un passé pour un présent, organisée au musée d’art Roger-Quilliot jusqu’au 27 mars prochain. À travers cette convention, la Métropole et le MARQ mettent à disposition l’atrium du musée pour deux soirées à destination des abonnées, des entreprises et des partenaires du Clermont Foot 63. Quatre visites seront également organisées pour les jeunes licenciés du club avec des ateliers adaptés à chaque âge. Enfin, une visite a également été programmée pour les éducateurs et les cadres techniques du Clermont Foot. De son côté, le club s’engage à mettre en valeur l’exposition dans le stade et via ses réseaux sociaux.

    « Utiliser le football pour promouvoir la culture »

    Lors de cette signature, Isabelle Lavest a rappelé à tous l’importance des valeurs communes entre la culture et le sport. « Nous formons un beau duo à la Métropole entre la culture et le sport et nous sommes bien évidemment très fiers de cette collaboration qui permet de partager ensemble des valeurs communes qui nous réunissent. » De son côté Ahmet Schaefer a affirmé qu’il était de la responsabilité du club de promouvoir la culture. « En étant à moitié Turc, je connais bien l’Islam et je connais aussi les valeurs du football. Notre responsabilité a augmenté avec la montée en Ligue 1 et notre popularité a de fait grandi. La Ville et la Métropole nous ont accompagné depuis 2019 pour nous aider à nous implanter dans la région étape par étape afin de créer cette onde culturelle, sociale et éducative. Nous souhaitons désormais porter les valeurs culturelles du territoire à travers notre centre de formation, mais également via notre popularité et notre réseau. Nous souhaitons utiliser le football pour promouvoir la culture. »

    L’exposition Arts de l’Islam. Un passé pour un présent

    Organisée depuis le 20 novembre 2021 au Musée d’Art Roger-Quilliot, et à découvrir jusqu’au 27 mars 2022, l’exposition Arts de l’Islam. Un passé pour un présent, s’inscrit dans une mission confiée par l’Etat au Musée du Louvre qui organise une opération nationale afin de sensibiliser à l’histoire multiculturelle de la civilisation islamique. Clermont-Ferrand fait donc partie des 18 villes retenues pour cette opération et l’exposition organisée au MARQ permet aux visiteurs de découvrir :
    - Une douzaine d’œuvres exceptionnelles dont six sont issues des collections clermontoises.
    - Une offre riche en médiation et événements.
    - Un mur d’écrans avec un programme immersif audiovisuel.
    - Un espace de « débat-discussion-échange » avec 20 à 30 places assises.
    - Des ateliers pour les enfants.
    - Des ouvertures nocturnes, des conférences et des visites guidées.

    Plus d’informations

     

     

    ]]>
    2022-01-12 2022-01-12
    news-6694 Tue, 11 Jan 2022 15:50:13 +0100 PRIME AIR BOIS pour changer votre vieux poêle ou ancienne cheminée https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/prime-air-bois-pour-changer-votre-vieux-poele-ou-ancienne-cheminee/ Dans le cadre de son schéma de transition énergétique et écologique, Clermont Auvergne Métropole poursuit son engagement dans l’amélioration de la qualité de l’air. En faveur d’un chauffage plus performant et beaucoup moins polluant, une aide financière est attribuée aux particuliers pour remplacer leur cheminée ou poêle à bois ancienne génération. Les chauffages au bois représentent une source importante d’émissions de particules fines, ainsi la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Clermont Auvergne Métropole ont mis en place une aide financière, la Prime  Air Bois, pour que les habitants puissent équiper leur habitation principale d’un nouveau système de chauffage au bois plus performant.

    Cette action s'inscrit dans l'objectif de la récente loi Climat et Résilience, d’une baisse de 50 % des émissions de particules fines entre 2020 et 2030 dans les territoires couverts par un plan de protection de l’atmosphère. Le plan d’action « chauffage au bois domestique performant » permettra  d'accélérer le renouvellement des équipements tout en développant l’utilisation de combustibles de qualité et en rappelant les bonnes pratiques d’utilisation des appareils.
    Puisque le chauffage au bois présente un intérêt pour la lutte contre le changement climatique grâce à sa neutralité en en carbone, l’objectif n’est pas d’abandonner ce mode de chauffage mais de le rendre plus performant.

    Qu’est-ce que la Prime Air Bois ?

    C’est une aide financière destinée au remplacement des cheminées anciennes générations à foyer ouvert ou vieux poêles à bois, par des appareils labellisés Flamme verte.
    Le montant de la prime s’élève à 1000 € sans condition de ressources, majoré de 500 € pour un système de chauffage à granulés de bois. L’aide porte sur l’acquisition d’appareils de chauffage performants et les travaux qui y sont liés (fournitures, tubage, main d’œuvre …)

    Pourquoi changer son poêle ou sa cheminée ?

    • pour respirer un air sain
    Le chauffage au bois domestique est responsable de 43% des émissions nationales de particules fines, causant ainsi près de 40 000 décès par an en France. Les appareils de chauffage au bois peu performants peuvent être à l’origine des pics de pollution.
    Un appareil de chauffage performant permet de diviser par 10 ces émissions de particules fines, contribuant ainsi à améliorer la qualité de l’air.

    • pour maîtriser sa facture énergétique
    En s’équipant d'un matériel de chauffage récent, la combustion est optimisée et permet des économies de bois grâce à un meilleur rendement thermique.
    Le rendement d’une cheminée ouverte par exemple est en moyenne de 15 % : 85% de l’énergie de la bûche part dans les fumées.

    Qui peut obtenir la Prime Air Bois ?

    Les critères pour bénéficier de l’aide financière :
    1. Vous êtes un particulier,
    2. Vous habitez dans l’une des 21 communes de Clermont Auvergne Métropole,
    3. Vous êtes propriétaire de votre logement,
    4. Vous remplacez une cheminée ouverte ou un poêle installé avant 2002, par un nouveau poêle ou un insert labellisé Flamme verte 7 étoiles ou équivalent (liste des appareils labellisés disponible sur www.flammeverte.org),
    5. Vous faites réaliser l’installation par un professionnel qualifié RGE Quali’bois par Quali’Ent ou Qualibat’Enr Bois (liste des professionnels disponible sur www.faire.fr/trouver-un-professionnel),
    6. Vous vous engagez à faire détruire votre ancien appareil de chauffage au bois.

    Une seule prime est accordée par foyer soit un appareil par foyer.
    L'aide du fonds Air Bois métropolitain est cumulable avec l'aide d'Etat MaPrimeRénov’ et les Certificats d’économies d’énergie.

    Comment bénéficier de la Prime Air Bois ?

    Les demandes sont étudiées par Clermont Auvergne Métropole. Il est conseillé de vous renseigner préalablement auprès d’un conseiller énergie (www.adil63.org) avant les travaux.
    1. Contactez des professionnels qualifiés pour établir les devis correspondants aux conditions énoncées ci-dessus,
    2. Adressez un dossier à Clermont Auvergne Métropole* pour vous assurer de votre éligibilité comprenant les pièces suivantes : devis, justificatif de propriété (copie de l’avis de taxe foncière), attestation de la qualification de l’entreprise,
    3. Commandez et faites réaliser vos travaux,
    4. Complétez votre dossier avec la facture acquittée signée et l’attestation d’élimination de l’ancien appareil.

    Ce dispositif est valable jusqu’à épuisement du fonds.

    ]]>
    2022-01-11 2022-01-11
    news-6687 Fri, 07 Jan 2022 16:54:14 +0100 Tourisme : de nouveaux projets pour donner encore plus de visibilité à la Métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/tourisme-de-nouveaux-projets-pour-donner-encore-plus-de-visibilite-a-la-metropole/ Le territoire métropolitain ne manque pas d’atouts pour se montrer attrayant. Reconnue pour la beauté de ses paysages et la qualité de ses activités, la Métropole a tiré parti du nouvel engouement des Français pour les destinations locales. Pleine de ressources, elle ne compte pas s’arrêter là et vise à devenir dans les prochaines années une référence du tourisme vert, sportif, créatif et culturel. Secteur économique majeur, représentant 3 millions d’emplois et près de 8 % du produit intérieur brut français, le tourisme est un levier essentiel de développement. Consciente des retombées importantes en matière d’économie et d’attractivité pour son territoire, Clermont Auvergne Métropole vient d’adopter un nouveau Schéma touristique métropolitain prolongeant les bases établies en 2017, lorsqu’elle s’est vue confier la compétence tourisme.

    Décliné sur cinq ans, ce plan a pour but de faire de la Métropole une destination motrice au sein de l’Auvergne en matière de tourisme urbain, de tourisme d’affaires, de santé/bien-être, de tourisme sportif et de loisirs nature. Il ambitionne aussi de répondre aux nouvelles attentes des clientèles touristiques, notamment sur le plan environnemental. Car si elle a été pénalisante à bien des égards, la pandémie a également eu le mérite de susciter chez beaucoup d’entre nous une conscience, à la fois écologique et sociale.

    Un site naturel exceptionnel

    Pour atteindre ce premier objectif, la Métropole peut d’ores et déjà s’appuyer sur l’inscription de certains de ses sites à l’UNESCO (Chaîne des Puys – Faille de Limagne et Basilique Notre Dame du Port), faisant d’elle une destination de choix pour tous les amoureux de nature et/ou de patrimoine.

    Afin d’étoffer son offre, le Schéma touristique métropolitain 2021-2026 envisage entre autres de valoriser la rivière Allier sur son versant Pont-du-Château, en se concentrant notamment sur différentes formes de loisirs allant du canoë au vélo. Pour accompagner l’essor de ce dernier, Clermont Auvergne Métropole souhaite par ailleurs favoriser les cheminements doux et/ou une « mobilité durable » entre les sites. Sans oublier de porter une attention particulière sur les besoins des camping-caristes, de plus en plus nombreux à voyager sur le territoire métropolitain.

    Riche d’une histoire singulière, la Métropole compte aussi valoriser et faire la promotion du Plateau de Gergovie et des Sites Arvernes pour conforter son attractivité et se différencier des autres destinations. Marqueurs supplémentaires de son identité, le thermalisme et l’œnotourisme sont deux volets que la Métropole souhaite également mettre en avant dans les prochaines années.

    Attirante tout au long de l’année

    Pour faire évoluer son image et accroître sa notoriété, Clermont Auvergne Métropole voit large, et ambitionne de développer une offre touristique qui ne se cantonne pas qu’aux périodes de vacances. C’est notamment en s’appuyant sur des projets d’envergure internationale comme la candidature de Clermont Massif Central à la Capitale Européenne de la Culture 2028, sa labellisation « Terre de Jeux JO 2024 » ou sur le Réseau international des Villes Michelin qu’elle compte y parvenir.
    De quoi, à terme, accroître la fréquentation de la Métropole et impulser une nouvelle dynamique génératrice d’emplois et de richesse.

    ]]>
    2022-01-07 2022-01-07
    news-6641 Thu, 23 Dec 2021 10:01:00 +0100 Le concours photo #MonClermont est de retour pour le vote du public ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-concours-photo-monclermont-est-de-retour-pour-le-vote-du-public/ La Ville de Clermont-Ferrand, Clermont Auvergne Métropole et Clermont Auvergne Tourisme ont organisé un concours photo ouvert à tous. De juillet à septembre 2021, ce sont plus de 500 clichés qui ont été soumis au jury via Instagram et monclermont.fr ! Participez au vote du prix du public pour désigner la plus belles photos de votre territoire parmi les 20 finalistes du concours ! Bâtiments  emblématiques  ou  petites  rues  méconnues,  grands espaces ou coins de verdure, moments intimes ou événements populaires... Grâce au regard de ces photographes amateurs amoureux de Clermont et de sa métropole, vous allez découvrir notre territoire comme vous ne l’avez jamais vu !

    Après la sélection des 20 finalistes par un jury pluridisciplinaire, c'est maintenant à votre tour de désigner le prix du public en votant pour votre cliché favori, du 10 décembre 2021 au 3 janvier 2022 !

    Votez sur clermontparticipatif.fr

    Plusieurs récompenses sont à remporter à l’issue du concours et les vainqueurs du prix du jury et du prix du public auront chacun droit à une balade pour deux en montgolfière.

    En marge du vote numérique, vous pouvez également apprécier les 20 photos finalistes via l'exposition qui leur est consacrée sur les grilles du jardin Lecoq. Allez vite les découvrir !

     

     

    ]]>
    2021-12-28 2021-12-28
    news-6642 Mon, 27 Dec 2021 11:41:37 +0100 Travaux réseaux de chaleur : perturbations à partir du 10 janvier, avenue Édouard Michelin https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/travaux-reseaux-de-chaleur-perturbations-a-partir-du-10-janvier-avenue-edouard-michelin/ Dans le cadre de son schéma de transition énergétique et écologique, Clermont Auvergne Métropole développe les énergies renouvelables. Parmi les actions, l’extension de 15 km et l’interconnexion de ses deux réseaux de chaleur urbains clermontois sont en cours. Elle permettra à terme en 2023 de fournir une énergie supplémentaire correspondant à 4000 logements équivalents. Débuté en mars 2021, ce chantier mené par ECLA et CLERVIA donne lieu à de nouvelles perturbations de la circulation du 10 janvier au 11 février 2022 sur l’avenue Édouard Michelin et la rue de Châteaudun. Les travaux qui consistent à installer de nouvelles canalisations des réseaux de chaleur et à les raccorder nécessitent parfois des interventions en plusieurs phases sur un même secteur. C’est le cas de l’avenue Edouard Michelin, particulièrement impactée en raison notamment d’un très fort encombrement du sous-sol et de sa proximité avec le point de raccordement des deux réseaux. Les travaux génèrent des perturbations de circulation. Tout au long des chantiers, une signalétique adaptée et des déviations sont mises en place pour orienter les automobilistes à l’approche de la zone de travaux.

     

    Perturbations de circulation avenue Édouard Michelin

    La circulation sera difficile. Il est recommandé d'éviter l'avenue Édouard Michelin et de privilégier une autre entrée de ville. Pour les véhicules qui accèdent au centre-ville, à la Gare, aux places Carmes et Delille, il est recommandé de quitter l’avenue Edouard Michelin bien avant l’avenue de l’Union Soviétique, en empruntant la rue Guynemer, voir d’éviter l’avenue Edouard Michelin dès l’avenue de l’Agriculture.

    >>>> Du 10 au 21 janvier
    L'accès à l'avenue Édouard Michelin sera barré au niveau du carrefour avec l'avenue de l'Union Soviétique. Seuls les riverains seront autorisés à emprunter la voie pour accéder à leur logement. La déviation s’effectuera par la rue Niel puis par la rue de la Liève, mise en sens unique, pour reprendre l’avenue Edouard Michelin. La rue Auger reste accessible pour desservir le CHU Estaing et les commerces.

    >>>> Du 24 janvier au 11 février
    L’avenue sera de nouveau accessible cependant avec un rétrécissement au niveau du carrefour avec la rue de Châteaudun ce qui occasionnera un fort ralentissement. De plus, la rue de la Liève sera mise en sens unique depuis  l’avenue Edouard  Michelin  jusqu’à  la  rue Morny, et  ne sera  plus accessible  depuis  la  rue de Châteaudun. L’avenue Edouard Michelin sera de nouveau ouverte à la circulation sur les deux voies dès le 12 février, sous réserve des contraintes du chantier.

     

    Perturbations de circulation rue de Châteaudun

    >>>> Du 10 janvier au 11 février
    Les itinéraires passant par la rue de Châteaudun sont déconseillés. En effet, la rue  sera interdite à la circulation après le croisement avec la rue Pierre-le -Vénérable. Ainsi elle ne permettra pas l’accès à l’avenue Edouard Michelin. Seule une déviation par la rue de Metz permettra l’accès à l’avenue, cependant au vu des ralentissements occasionnés, cet accès est déconseillé. Le sens de circulation de la rue Pierre le Vénérable sera inversé le temps des travaux.

     

     

    TÉLÉCHARGER LES PLANS DE DÉVIATION :

    > Du 10 au 24 janvier 2022

    > Du 24 janvier au 11 février 2022

     

     

     

    ]]>
    2021-12-27 2021-12-27
    news-6600 Wed, 22 Dec 2021 11:06:00 +0100 Collecte des déchets le 25 décembre et 1er janvier https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/collecte-des-dechets-le-25-decembre-et-1er-janvier/ Les collectes des samedis 25 décembre et 1er janvier n'auront pas lieu sur Clermont-Ferrand, Chamalières et Royat. Certains secteurs bénéficieront néanmoins de rattrapages (grands ensembles d'immeubles, zones pavillonnaires où les biodéchets sont collectés, impasses). Afin de garantir un service de qualité, certaines adaptations sont prévues :

    • Clermont-Ferrand secteur Sud-Est : zones pavillonnaires

    Mercredi 22 décembre
    Jeudi 23 décembreSamedi 25 décembre
    Collecte des biodéchets
    (Bac vert)
    Collecte des papiers et emballages
    (Bac jaune)
    /!\ PAS DE COLLECTE

     

     

    Mercredi 29 décembre
    Jeudi 30 décembreSamedi 1er janvier
    Collecte des déchets non recyclables entre 5 et 21h*
    (bac noir)

    Collecte des papiers et emballages
    (bac jaune)

    /!\ PAS DE COLLECTE

     

     

    Mercredi 5 janvier
    Jeudi 6 janvierSamedi 8 janvier
    Collecte des déchets non recyclables entre 5 et 21h*
    (bac noir)
    Collecte des papiers et emballages
    (bac jaune)
    Collecte des déchets non recyclables entre 5 et 21h
    (bac noir)

     

     * En remplacement de la collecte habituelle. Pas de collecte de biodéchets ces 2 semaines.


    •  Clermont-Ferrand secteur Sud-Est : grands ensembles d'immeubles

    Mercredi 22 décembreJeudi 23 décembreVendredi 24 décembreSamedi 25 décembre

    Collecte des déchets non recyclables
    (bac noir)

    Collecte des papiers et emballages
    (bac jaune)

    Collecte des déchets non recyclables entre 9h et 17h
    (bac noir)

    /!\ PAS DE COLLECTE

     

     

    Mercredi 29 décembreJeudi 30 décembreVendredi 31 décembreSamedi 1er janvier

    Collecte des déchets non recyclables
    (bac noir)

    Collecte des papiers et emballages
    (bac jaune)

    Collecte des déchets non recyclables entre 9h et 17h
    (bac noir)

    /!\ PAS DE COLLECTE

     


    • Clermont-Ferrand : impasses habituellement collectées le samedi

    Lundi 20 décembreMercredi 22 décembreSamedi 25 décembre
    Collecte des biodéchets
    (bac vert)
    Collecte des papiers et emballages
    (bac jaune)
    /!\ PAS DE COLLECTE

     

     

    Lundi 27 décembre

    Mercredi 29 décembreSamedi 1er janvier
    Collecte des déchets non recyclables entre 5 et 21h*
    (bac noir)
    Collecte des papiers et emballages
    (bac jaune)
    /!\ PAS DE COLLECTE

     

     

    Lundi 3 janvier

    Mercredi 5 janvierSamedi 8 janvier
    Collecte des déchets non recyclables entre 5 et 21h*
    (bac noir)
    Collecte des papiers et emballages
    (bac jaune)
    Collecte des déchets non recyclables
    (bac noir)

     

     

    • Chamalières et Royat : grands ensembles d'immeubles

    Mercredi 22 décembre

    Jeudi 23 décembreSamedi 25 décembreLundi 27 décembre
    Collecte des déchets non recyclables
    (bac noir)
    Collecte des papiers et emballages
    (Bac jaune)
    /!\ PAS DE COLLECTECollecte des déchets non recyclables entre 9h et 17h
    (Bac noir)

     

     

    Mercredi 29 décembre
    Jeudi 30 décembreSamedi 1er janvierLundi 3 janvier
    Collecte des déchets non recyclables
    (bac noir)
    Collecte des papiers et emballages
    (Bac jaune)
    /!\ PAS DE COLLECTECollecte des déchets non recyclables entre 9h et 17h
    (Bac noir)



    Informations complémentaires :
    Direction gestion des déchets :
    dechets@remove-this.clermontmetropole.eu 


    ]]>
    2021-12-22 2021-12-22
    news-6601 Wed, 22 Dec 2021 12:30:00 +0100 Présidentielles 2022 : Inscription des jeunes sur les listes électorales https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/presidentielles-2022-inscription-des-jeunes-sur-les-listes-electorales/ Pour accomplir leur devoir civique pour la première fois, les jeunes qui atteindront leur majorité d'ici les élections présidentielles (10 et 24 avril 2022) et législatives (12 et 19 juin 2022), doivent se faire recenser auprès de leur mairie avant le 31 décembre 2021. Au-delà de cette date, ils ne seront plus inscrits automatiquement sur la liste électorale et devront faire une démarche supplémentaire avant le 4 mars 2022.
  • Pour se faire recenser, deux possibilités :
  • 1) Se rendre sur le site www.service-public.fr et utiliser le téléservice
    ou
    2) Se rendre au service élections-recensement de votre mairie

    • Pour faire une démarche volontaire d’inscription sur la liste électorale, deux possibilités :

    1)   Se   rendre   sur   le   site www.service-public.fr et utiliser le téléservice
    ou
    2)  Se rendre au service élections-recensement de votre mairie

    • Justificatifs à fournir :

    - Pour le recensement : carte nationale d’identité française et livret de famille
    - Pour la démarche volontaire d’inscription : carte d’identité française et justificatif récent de domicile.

    Attention : tout électeur qui change d’adresse doit le signaler en mairie afin d’assurer la bonne réception de sa carte électorale et la bonne affectation du bureau de vote.

     

    Pour l'élection présidentielle, vous avez jusqu'au 4 mars 2022 pour vous inscrire sur les listes électorales.

    ]]>
    2021-12-22 2021-12-22
    news-6583 Mon, 20 Dec 2021 15:30:56 +0100 Le développement durable au centre d’un documentaire réalisé sur le territoire métropolitain https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-developpement-durable-au-centre-dun-documentaire-realise-sur-le-territoire-metropolitain/ Neuf jeunes en service civique à Clermont Auvergne Métropole ont réalisé un documentaire sur le thème du développement durable. Il montre un joli panel des initiatives existant sur la métropole clermontoise. Réaliser un documentaire sur le développement durable et la transition écologique : une évidence “grosse comme un camion” pour Angélique, 24 ans et Géraud, 26 ans, pour qui ces questions font partie du quotidien. Accompagnés de sept camarades, ils ont été accueillis au sein de Clermont Auvergne Métropole de novembre à juin dernier pour un service civique. En parallèle de leurs missions individuelles, les neuf ambassadeurs avaient un projet commun à réaliser. C’est ainsi qu’est né le documentaire “Urgence écologique : l’information c’est le pouvoir de changer les choses”.

    “Le but c’était de faire un documentaire qui parle aux gens de la Métropole” explique Géraud qui suit aujourd’hui une formation d’animateur nature. Le film met ainsi en lumière des actions menées sur notre territoire sur la question de l’alimentation, l’énergie, la mobilité ou encore des vêtements. Impossible de toutes les mentionner, la liste était trop longue, alors les jeunes ont choisi “les plus pertinentes”. “Ça nous a surpris et en même temps fait plaisir de voir qu’autant d’initiatives existaient”, confie Angélique qui a ainsi découvert Capillum, une entreprise clermontoise qui récupère des cheveux pour les revaloriser. Géraud, pour sa part, se souviendra de Repère Alimenterre qui met en place des ateliers d’accompagnement et de sensibilisation aux changements des pratiques alimentaires.

    “La Métropole agit de plus en plus”, soulignent Angélique et Géraud qui souhaiteraient toujours plus de communication afin de pousser les habitants à s’engager. Ils aimeraient que leur documentaire puisse devenir un outil pédagogique. Début décembre, ils sont d’ailleurs allés à la rencontre de la nouvelle promotion de jeunes en service civique pour leur présenter leur travail… avec l’espoir que le documentaire ait inspiré un deuxième volet !

     

    Clermont Auvergne Métropole s’est engagée depuis quatre ans avec Unis Cité pour accueillir des jeunes en service civique au sein de ses services. Une quatrième promotion composée de dix personnes a démarré en novembre. Cinq binômes oeuvrent chacun dans un service différent. “L’idée c’est de mettre des jeunes dans un cadre collectif pour agir sur différents enjeux, comme le développement durable justement”, explique Romain Carrier, le directeur d’Unis Cité à Clermont-Ferrand.
    ]]>
    2021-12-20 2021-12-20
    news-6564 Mon, 20 Dec 2021 09:00:00 +0100 Ce que le digital peut nous apporter https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/ce-que-le-digital-peut-nous-apporter/ Le numérique gagne du terrain au coeur de notre réalité. Engagée auprès de ses usagers, la Métropole accompagne les habitants et les entreprises dans cette évolution, en leur mettant notamment à disposition des outils adaptés. Car en plus d’être un facilitateur, le numérique peut être un levier pour relever les défis que nous nous sommes fixés. Il est loin le temps où notre usage d’internet se limitait à une ou deux heures par semaine. Depuis, tout est allé très vite : les ordinateurs sont devenus plus accessibles, les téléphones portables ont muté en smartphones et les réseaux sociaux ont envahi nos vies.

    Mais imaginer le monde d’avant n’a pas de sens, il n’est pas possible de revenir en arrière. Les outils numériques ont fait leur preuve. Que ce soit pour communiquer, travailler, se cultiver, consommer ou se divertir, ils sont devenus essentiels tant ils facilitent notre quotidien. Encore récemment, alors que la pandémie de Covid-19 nous contraignait à nous isoler, ils ont été une fenêtre ouverte sur le monde, une bouée à laquelle nous nous sommes raccrochés pour retrouver un semblant de vie d’avant.

    Ces nouveaux usages sont autant de facteurs que la Métropole se doit d’intégrer dans ses actions. En dématérialisant certains de ses services, elle facilite la vie de ses habitants qui n’ont plus à se déplacer pour effectuer leurs démarches. En ouvrant ses données publiquement, elle répond à un besoin grandissant d’une politique plus transparente. En favorisant l’innovation et le déploiement du numérique, elle soutient tout le tissu économique de son territoire.

    Mais aller de l’avant, ce n’est pas occulter ceux qui sont de côté. Proche de ses habitants, la Métropole impulse une dynamique pour venir en aide à ceux qui se sentent éloignés du numérique. Que ce soit par la mise à disposition gratuite d’outils au sein de ses bibliothèques et médiathèques, ou par le biais d’ateliers d’apprentissage à ces nouvelles pratiques. Lorsqu’il inclut toute la population, Internet favorise l’égalité en donnant à tout le monde un accès à l’information. Il permet aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer de pouvoir agir, simplement.

    Bien utilités, les outils numériques peuvent aider la Métropole à améliorer ses services et à la rendre encore plus proche de ses habitants.

    ]]>
    2021-12-20 2021-12-20
    news-6565 Mon, 20 Dec 2021 09:00:00 +0100 Interview d'Olivier Bernasson https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/interview-dolivier-bernasson/ Lorsqu’Olivier Bernasson a découvert Internet au milieu des années 90, il a très vite perçu le potentiel de cet outil. Connu comme étant le créateur du site de e-commerce pecheur.com, il est depuis devenu un spécialiste des questions numériques. Un rôle qui l’a amené à devenir en 2019 le président de La French Tech Clermont Auvergne.
  • Depuis 2016, Clermont Auvergne Métropole est reconnu mondialement pour son engagement en faveur du numérique grâce à son label French Tech*. Où en est-on aujourd’hui ?
  • Notre réseau, qui nous a permis d’obtenir un premier label en 2016, est devenu une communauté portée par un groupement d’entrepreneurs et soutenue par de nombreux acteurs locaux. Si bien qu’aujourd’hui, ce n’est plus seulement la Métropole qui est labellisée : c’est tout un territoire qui s’étend au Sud jusqu’à Issoire, et au Nord jusqu’à Vichy. Et nous souhaitons encore aller plus loin en fédérant davantage de personnes afin de candidater en 2022 au renouvellement de notre label en tant que capitale, au même titre que Lyon ou Paris. Une association, La French Tech Clermont Auvergne a également été créée en 2019. Notre mission n’a pas changé : nous sommes toujours autant mobilisés pour favoriser l’émergence et le développement de start-up, mais nous ne sommes plus uniquement axés sur le numérique. Nous sommes désormais au service de l’innovation au sens large.

    • Cela veut dire que le numérique n’est plus assez porteur ?

    On trouve aujourd’hui des innovations purement numériques, mais il y a d’autres domaines, comme la chimie verte ou la robotique qui font actuellement des avancées plus radicales. L’entreprise SurgAR illustre bien cela : sur notre territoire, elle est la plus innovante en termes de numérique. Mais la réalité augmentée qu’elle emploie pour proposer des solutions novatrices aux chirurgiens est une technique déjà connue. Pareil pour MyBus, l’application développée par Monkey Factory : ce n’est pas la technologie elle-même qui est innovante, c’est la manière dont elle est mise au service des utilisateurs des transports en commun qui l’est. Le numérique est donc un outil puissant, qui amène des ressources à l’innovation. Il améliore par exemple la communication entre les chercheurs, facilite le partage de documents, offre des puissances de calcul colossales, permet la simulation par ordinateur... Tous deux sont indissociables.

    • Sur ces questions-là, comment se place la Métropole vis-à-vis des autres ?

    Nous ne sommes pas en retard, mais il ne faut pas traîner des pieds. Je suis optimiste, nous avons un écosystème qui se porte bien et des infrastructures réseau historiquement bonnes. Avec la généralisation du télétravail, l’Auvergne, grâce à son cadre de vie, a une vraie carte à jouer pour booster son attractivité. Certaines critiques pointent du doigt le CO2 produit par le digital, mais oublient d’intégrer dans leurs calculs tous les déplacements qui sont évités grâce à la dématérialisation ou aux réunions en ligne par exemple. Il faut accepter le changement, le numérique fait partie de nos vies, et nous ne reviendrons pas en arrière. En digitalisant nos sociétés, on favorise l’égalité des citoyens face à l’information. Dans ce sens, l’Open Data est un vrai levier de démocratie. Il est en revanche légitime de se poser les bonnes questions pour rendre le numérique plus viable et plus vertueux. Car c’est un outil maîtrisable, par lequel nous pouvons être dominés. Mais il ne faut pas oublier que comme tout outil, le numérique est ce qu’on en fait.

     

    (*) French Tech est un label attribué par les autorités françaises à des pôles métropolitains reconnus pour leurs écosystèmes de start-up. Le réseau des labélisés représente 121 entités à travers le monde, dont 13 capitales et 45 communautés en France.

    ]]>
    2021-12-20 2021-12-20
    news-6566 Mon, 20 Dec 2021 09:00:00 +0100 Urbanisme : vos demandes d'autorisation désormais déposées en ligne ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-petite-revolution-sopere-dans-le-secteur-de-lurbanisme/ Les 21 communes de la Métropole peuvent désormais recevoir et traiter informatiquement les demandes d’autorisation d’urbanisme. Une évolution bénéfique pour l’usager, qui peut créer son dossier en ligne de chez lui, dans une démarche simplifiée et plus transparente. Face à son ordinateur, Baptiste Evaux s’entraîne en recopiant informatiquement les données renseignées sur des formulaires papier de permis de construire. Une gymnastique nécessaire pour ce responsable de l’urbanisme à la mairie d’Aulnat, qui se familiarise avec le logiciel par lequel transiteront prochainement toutes les demandes des usagers.

    Tout comme Clermont-Ferrand, Aulnat a fait le choix d’anticiper dès cet été la dématérialisation des actes d’urbanisme, obligatoire à partir du 1er janvier 2022*. Cette phase expérimentale a permis de faire remonter à Clermont Auvergne Métropole les couacs et autres difficultés rencontrées, de quoi améliorer la procédure avant son déploiement dans l’ensemble des autres communes du territoire métropolitain.

     

    Baptiste Evaux est confiant. “La dématérialisation des actes d’urbanisme se fera de manière progressive, un peu comme ce qui s’est produit avec le service des impôts.” Convaincu par les avantages de cette nouvelle démarche, le responsable de l’urbanisme à la mairie d’Aulnat encourage les usagers à sauter le pas. “On a tous à y gagner : les délais de délivrance des actes seront raccourcis puisque le traitement des demandes sera plus rapide, plus facile et plus fiable. Tout le monde aura également une meilleure visibilité sur les dossiers. Sans parler des économies de papier et de frais postaux !

    Ce service en ligne est accessible via le Guichet numérique des autorisations d’urbanisme (GNAU), un portail dédié aux usagers : urbanisme.clermontmetropole.eu

     

    Le fonctionnement de cet outil sera détaillé dans une campagne d’information à venir. Néanmoins, pour ne pas que cette nouvelle procédure devienne un obstacle pour les personnes éloignées du numérique, le dépôt des dossiers papier en mairie est  toujours possible.

    C’est une montée en compétences pour l’ensemble des agents liés à l’urbanisme”, précise Sandrine Masquelet, la directrice de l’urbanisme à Clermont Auvergne Métropole. “Ils seront désormais en mesure de traiter l’intégralité d’un dossier, de sa réception jusqu’à la décision finale. Ils gagneront en autonomie et auront plus de responsabilités.
    Pour Sandrine Masquelet, cette évolution représente aussi une des premières briques de la Métropole intelligente. “Pour les collectivités, l’enjeu de la dématérialisation est la valorisation des données, qui permettront notamment d’alimenter un observatoire du foncier qui est en cours de constitution. À l’avenir, nous pourrons faire des études prospectives et ajuster nos politiques publiques en temps réel.” Une révolution donc, accessible en un clic.

    (*)La dématérialisation des actes d’urbanisme concerne les autorisations du droit du sol et les déclarations d’intention d’aliéner.

    ]]>
    2021-12-20 2021-12-20
    news-6567 Mon, 20 Dec 2021 09:00:00 +0100 Open Data : pour un accès plus transparent à la vie publique https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/open-data-pour-un-acces-plus-transparent-a-la-vie-publique/ Pour rendre leur action publique la plus transparente possible, la Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand ouvrent progressivement leurs données aux citoyens. Accessibles librement sur internet via un portail Open Data, ces informations sont d’une grande utilité pour les habitants en quête de réponses et pour les différents acteurs de l’innovation. Une mine d’or à ciel ouvert. Accessible librement au public, elle renferme beaucoup de réponses aux questions que vous vous êtes peut-être déjà posées en vivant dans l’une des 21 communes de la Métropole…

    “Quels sont les marchés publics passés par la Métropole ?” “Quid des pistes cyclables existantes et en projet?” “Quelle est la qualité de l’air?” Ces données, qui étaient autrefois non communiquées, sont désormais répertoriées dans une dizaine de rubriques (environnement, citoyenneté, économie…) accessibles gratuitement sur le portail Open Data de la Métropole. Mis en ligne à l’automne, cet outil “représente tout autant un intérêt pour les habitants qui s’intéressent à leur territoire, que pour les étudiants, les chercheurs ou les entreprises en quête d’informations pour développer des études ou de nouveaux produits”, explique Julia Prazak, une Data manager métropole qui travaille sur ce projet avec Morgan Ombret.

    Pour pouvoir inscrire leurs données sur l’Open Data, les communes ou les partenaires de la Métropole doivent respecter certains critères : les informations publiées sous forme de tableaux et/ou de cartes doivent être fiables, dignes d’intérêt et leur licence doit être ouverte pour pouvoir être facilement réutilisables.

    Pour le moment, une quarantaine de jeux de données sont disponibles. Mais le portail est amené à s’étoffer. “L’idée, c’est que toutes les communes membres de la Métropole et de nouveaux partenaires participent. Il faut également faire le lien avec d’autres institutions comme le Département ou la Région”, précise Sybille Mazuel, directrice de projets de métropole intelligente.

    “En interne, l’Open Data vise à améliorer l’action publique. Il permet de décloisonner les différents services de la Métropole, de partager des données qui peuvent être utiles à d’autres collègues.” Ennemi du secret, l’Open Data est surtout gage de transparence puisqu’il offre la possibilité aux citoyens d’avoir un oeil sur les actions publiques. De quoi rétablir dans notre société une confiance ébranlée par les fake news.

    + Pour découvrir le portail Open Data métropolitain, rendez-vous sur opendata.clermontmetropole.eu

    ]]>
    2021-12-20 2021-12-20
    news-6568 Fri, 17 Dec 2021 16:29:03 +0100 Des démarches administratives réalisables en un clic https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/des-demarches-administratives-realisables-en-un-clic/ Toujours dans une volonté de moderniser l’action publique, la direction des projets de métropole intelligente en collaboration avec la direction des usages numériques, mettent au point un portail citoyen qui sera mis en ligne dans le courant du mois de janvier. Marketé “ICI”, cet outil permettra aux usagers qui le souhaitent* de faire leurs démarches administratives en ligne. Pour le moment, cette dématérialisation concernera une partie des demandes et services rendus par la Métropole (remplacement d’un bac poubelle, dépôt d’un permis de construire...) et à la Ville de Clermont-Ferrand (acte de naissance, inscription à une activité socio-culturelle, règlement d’une facture de cantine...). Les 20 autres communes de la Métropole auront la possibilité de déployer cet outil par la suite.

    “Le portail citoyen apportera un confort à l’usager qui pourra créer et suivre sa demande en direct de chez lui. En termes d’accès aux services publics pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, c’est un vrai plus”, analyse Morgan Ombret, chef de projets transverses à la direction des projets de métropole intelligente. Plus de détails sur cet outil seront communiqués avant sa mise en ligne.

    (*) Les usagers qui ne souhaitent pas réaliser leurs démarches en ligne pourront continuer à avoir accès physiquement aux services.
    Pour toutes demandes, un numéro de téléphone sera renseigné sur la page d’accueil du portail citoyen.

    ]]>
    2021-12-20 2021-12-20
    news-6581 Mon, 20 Dec 2021 08:23:36 +0100 Numérique : une main tendue à ceux qui en ont besoin https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/numerique-une-main-tendue-a-ceux-qui-en-ont-besoin/ En France, 17 % de la population n’a pas accès au numérique. Dans un monde de plus en plus digitalisé, cette donnée est problématique. Voire inquiétante. C’est pourquoi Clermont Auvergne Métropole et plusieurs acteurs du territoire proposent toute une série de solutions pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. Les dernières données publiées sont vertigineuses : sur les 7,83 milliards d’individus recensés sur Terre, on retrouve 5,2 milliards de mobinautes (personnes utilisant internet à partir d’un appareil mobile) et 4,66 milliards d’internautes. Si l’on ajoute à cela un temps moyen de 6h54 passé sur la toile, on mesure assez rapidement la place que prend le numérique dans nos vies.

    De manière générale, les Français ont adopté ces nouveaux usages, puisque 89 % d’entre eux sont connectés à internet. Que ce soit pour communiquer, consommer, étudier ou se divertir, l’outil numérique est omniprésent et tend à l’être davantage avec la dématérialisation annoncée de toutes les démarches des services publics. Seulement, comment faire pour suivre le mouvement lorsque l’on n’a pas les compétences ou les outils nécessaires ? Selon l’Insee, ils seraient 17 % en France à être dans ce cas de figure.

    Cornélia Schulze, responsable des territoires de lecture à la Métropole, connaît bien cette problématique. Dans les 15 bibliothèques et médiathèques qui maillent nos communes, ils expérimentent différentes formules pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. Ateliers, accompagnements personnalisés, rendez-vous numériques sur une thématique, sensibilisation… Mais pas que. “L’illectronisme résulte d’un manque de compétences, mais aussi d’un manque d’accès au matériel informatique”, explique Cornélia Schulze. “Dans tous nos établissements, le public peut utiliser librement des ordinateurs connectés à internet.” Et puisque le sentiment d’exclusion peut aussi se ressentir côté loisirs, certaines médiathèques comme celle de Cournon-d’Auvergne organisent par exemple des ateliers ludiques pour découvrir des applications éducatives.

    Il ne faut pas croire “que les seniors soient les seuls concernés par la fracture numérique. Il y a aussi des jeunes qui maîtrisent les smartphones, mais pas les ordinateurs ; des personnes précaires, des hommes et des femmes de tout âge”, explique Cornélia Schulze. Gisèle est dans ce cas-là. En plein processus de création d’entreprise, elle a besoin d’un coup de main pour développer la partie réseaux sociaux de son futur commerce. Comme d’autres, elle dispose toutes les semaines pendant six mois d’un temps d’accompagnement avec Thierry Mattio, intervenant du collectif MEDNUM63*, un autre acteur important de la lutte contre la fracture numérique. Sur inscription, ces rendez-vous accessibles à tous sont organisés dans plusieurs communes de la Métropole (voir page décryptage) et peuvent répondre à de nombreuses demandes : aide à la création de CV, apprentissage des compétences de base, sensibilisation à la fraude…

    “Le domaine de la vente dans lequel je me lance ne peux pas se passer d’internet. J’en ai besoin pour me faire connaître”, témoigne Gisèle, reconnaissante envers Thierry Mattio pour tous les progrès qu’elle a faits grâce au collectif MEDNUM63.

     

    (*) Le collectif MEDNUM63 réunit les associations Chôm’actif, le CRi, le CIDFF63 et Petits débrouillards. Ces ateliers sont financés dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté par l’État.

    ]]>
    2021-12-20 2021-12-20
    news-6562 Fri, 17 Dec 2021 16:56:00 +0100 4 points à retenir du conseil du 17 décembre https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/4-points-a-retenir-du-conseil-du-17-decembre/ Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole se réunit plusieurs fois par an pour examiner de nombreux projets et adopte les délibérations qui lui sont soumises. Chaque séance est diffusée en direct sur YouTube. À l’ordre du jour du conseil du 17 décembre, 90 délibérations ont été débattues et votées. Voici ce que l'on peut en retenir.


    1/ Investir pour l’avenir ! Programmation Pluriannuelle des Investissements

    Après plusieurs mois de préparation, nécessaires au vu de l’ampleur d’un exercice inédit depuis la création en 2018 de notre jeune Métropole, les élus métropolitains se sont prononcés sur la Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI) 2022-2033.
    Ce sont 1,4 milliard d’euros qui vont être investis sur 12 années pour développer le territoire, soutenir l’économie locale et assurer notre transition écologique et énergétique.

    >> Retrouvez le détail des investissements 2022-2033

     

    2/ InspiRe : en route vers l’enquête publique !

    Après une phase de concertation lancée au mois de janvier 2021 et marquée par une forte participation du public (plus de 3 600 contributions), Clermont Auvergne Métropole et le SMTC-AC abordent une nouvelle étape dans la vie du projet InspiRe : la préparation de l’enquête publique en vue de l’obtention de la Déclaration d’Utilité Publique (DUP).
    Le projet soumis à enquête publique concerne le projet de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) des lignes B et C de l’agglomération clermontoise.

    >> Retrouvez le détail de l’enquête publique
    >> Le site internet InspiRe

     

    3/ Stade Montpied, bientôt le début des travaux !

    Le conseil Métropolitain a approuvé l’avant projet définitif et le plan de financement de l’extension du stade Gabriel Montpied à 16 000 places.  
    Le début des travaux est prévu durant le 2e semestre 2022, à compter d’octobre, pour une durée de 24 mois.

    >> Retrouvez le détail du projet d’extension du stade

     

    4/ Une nouvelle phase d’élaboration pour le Plan Local d’Urbanisme de la Métropole (PLU)

    Après deux ans de travail et de réflexion avec les communes, les élus, les professionnels et les habitants, les grandes orientations du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) du PLU de la Métropole ont été débattues lors de ce conseil pour obtenir un document unique, commun aux 21 communes. Prochaine étape, l’élaboration du règlement en 2022, un document de référence pour une mise en application du PLU fin 2023.

    >> Retrouvez le détail des étapes du PLU
    >> Le site internet du PLU

    ]]>
    2021-12-17 2021-12-17
    news-6537 Tue, 14 Dec 2021 18:20:24 +0100 InspiRe : en route vers l’enquête publique ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/inspire-en-route-vers-lenquete-publique/ Le projet InspiRe est au cœur des enjeux de mobilité durable, d’urbanisme et de transition écologique et sociale de la Métropole clermontoise. Il vise à mieux répartir l’usage de l’espace public au profit des mobilités douces, du transport collectif, de la végétation. Plus largement, il est une composante d’une mobilité durable et apaisée, au même titre que le développement du schéma cyclable ou la révision du plan de circulation.

    Au-delà du projet de transport en commun, InspiRe s’accompagne d’une requalification de l'espace public et accompagne les projets urbains de la métropole.

    Après une phase de concertation lancée au mois de janvier 2021 et marquée par une forte participation du public (plus de 3 600 contributions), Clermont Auvergne Métropole et le SMTC-AC abordent une nouvelle étape dans la vie du projet InspiRe : la préparation de l’enquête publique en vue de l’obtention de la Déclaration d’Utilité Publique (DUP).

    Le projet présenté a évolué pour prendre en compte les contributions qui sont parvenues durant les concertations ainsi que la faisabilité technique de certaines alternatives. Il tient compte des remarques des maires concernés qui ont été intégrées au dossier d’enquête publique. C’est donc un projet équilibré, partagé et consensuel qui bénéficie de la reconnaissance de l’Etat puisque 21 millions d’euros de subventions ont été obtenus.

    Une enquête publique pour quoi faire ?

    L’enquête publique est conduite par un commissaire-enquêteur (ou une commission d’enquête) nommé par le président du tribunal administratif dont la mission est de rencontrer le public, expliquer en détail le projet, répondre aux questions et restituer les avis du public, collectés au cours de l'enquête.

    Le commissaire-enquêteur vérifie par ailleurs que le cadre légal a été strictement respecté au cours de l'enquête publique. Une fois l'enquête publique terminée, le commissaire enquêteur rédige une synthèse des avis, des questions soulevées et ses propres interrogations puis émet son avis sur la globalité du projet. Cet avis peut être favorable ou défavorable, et doit être motivé.

    Après l’enquête publique, en tenant compte des remarques du commissaire-enquêteur, la Métropole et le SMTC-AC rédigeront une déclaration de projet qui définira clairement son contour.

    C’est en s’appuyant sur cette déclaration de projet que le Préfet décidera (ou non) de déclarer le projet d’utilité publique, indispensable à sa poursuite.

    Sur quoi portera l’enquête publique ?

    Le projet soumis à enquête publique concerne le projet de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) des lignes B et C de l’agglomération clermontoise composé des éléments suivants :

    • La création des lignes de BHNS B et C, des itinéraires piétons et cyclables continus et qualitatifs et des aménagements urbains associés,
    • La création de lieux d'intensité (aménagements spécifiques) à proximité de l’aéroport à Aulnat et le Square de la Jeune Résistance à Clermont-Ferrand,
    • Le réaménagement du secteur comprenant la place Renoux, la rue Ballainvilliers, la rue du Maréchal Joffre, et l’avenue Vercingétorix,
    • L'acquisition d'un nouveau matériel roulant à propulsion électrique pour l’exploitation des deux lignes B et C,
    • L'implantation d'un centre d’exploitation et de maintenance (CEM) sur la commune de Cournon-d'Auvergne dans le secteur dit « Pointe de Cournon » doté d'une centrale photovoltaïque dont la capacité de production annuelle devrait permettre de couvrir 50 % des besoins des deux lignes.
    • L'aménagement de deux parkings de proximité aux terminus du BHNS : sur la commune de Durtol au droit de la clinique et sur la commune de Chamalières au niveau du parking Saint-Victor.

    InspiRe prévoit par ailleurs la restructuration globale du réseau de transports en commun (en cours de concertation) ou la création de parcs relais sur l'agglomération clermontoise (en cours d’études).

     

    Le calendrier prévisionnel (sous réserve de la nomination du commissaire-enquêteur)

    • Vote du Conseil métropolitain le 17 décembre
    • Vote du Conseil syndical du SMTC-AC le 20 décembre
    • Dépôt du dossier le 23 décembre 2021 en Préfecture
    • Instruction du dossier par les services de l’Etat 1er trimestre 2022
    • Désignation du commissaire enquêteur 1er trimestre 2022
    • Déroulement de l’enquête publique fin du 2e trimestre 2022 (sous réserve de l’accord du commissaire enquêteur)

     

    >> En savoir plus : inspire-clermontmetropole.fr

    ]]>
    2021-12-17 2021-12-17
    news-6561 Thu, 16 Dec 2021 09:47:51 +0100 Plan Local d’Urbanisme de la Métropole (PLU) : en route vers un nouveau règlement ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/plan-local-durbanisme-de-la-metropole-plu-en-route-vers-un-nouveau-reglement/ Après deux ans de réflexion et d’échanges avec les communes, les élus, les professionnels et les habitants, les grandes orientations du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) du PLU de la Métropole ont été débattues lors du Conseil métropolitain de ce 17 décembre 2021. Lancé en mai 2018, le PLU de la Métropole sera le premier document commun aux 21 communes. Il guidera l’aménagement et le développement du territoire pour les 15 prochaines années et se substituera aux différents documents d’urbanisme existants. Par sa dimension métropolitaine, il favorisera la mise en cohérence et facilitera l’harmonisation des règles d’urbanisme pour dessiner le futur visage de la métropole.

    Qu’est-ce qu’un PADD ?

    Le PADD détermine les grandes orientations d’aménagement du territoire métropolitain pour les années à venir, à partir des enjeux identifiés au sein du diagnostic. Il expose le projet d’urbanisme et définit les orientations générales en matière d’urbanisme, d’habitat, de déplacements, d’équipements, de protection des espaces et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques.

    Une co-construction essentielle

    Après une première phase de diagnostic (2018-2019) qui a permis de brosser le portrait du territoire et d’identifier les défis à relever, une deuxième phase d’élaboration du PADD (2020-2021) a été construite avec l’ensemble des communes et élus concernés, avec les acteurs du territoire et les habitants, dans le cadre d’une large concertation.

    Les dispositifs mis en place entre avril et juin 2021 ont permis aux habitants de la métropole de se renseigner et de s’exprimer au cours de trois réunions publiques, d’une tournée d'information du PLU sur les marchés. Les citoyens ont aussi été invités à contribuer sur la plateforme participative du PLU et à consulter une exposition numérique présentant les objectifs du PADD.

    L’élaboration du PADD a été structurée autour de 9 objectifs répondant à 3 fils conducteurs :

        « Les héritages » - Ceux sur lesquels le projet peut s’appuyer pour valoriser les atouts du territoire, ceux à préserver ou à délaisser ; mais aussi ceux que l’on va laisser aux générations futures.

        « Les équilibres » - Ceux que l’on souhaite voir perdurer. Les déséquilibres à corriger. Les nouveaux équilibres à rechercher ou à inventer, ainsi que ceux qui doivent converger dans l’imbrication des échelles communales et métropolitaine.

        « Les transitions » - Celles nécessaires face aux défis de demain. Ce qui doit évoluer, se transformer au travers de nouvelles approches et d’un changement de modèle.


    9 orientations stratégiques guident cette élaboration :

    1. Révéler les singularités du socle naturel, historique et paysager
    2. Conforter les atouts métropolitains au bénéfice des territoires et de la qualité de vie
    3. Faire de l’espace urbain un lieu d’échange et de partage
    4. Prendre soin du bien commun : la biodiversité et les ressources naturelles
    5. Activer les leviers du renouvellement urbain
    6. Relever les défis d’une Métropole Bas carbone et sobre en énergie
    7. Promouvoir la diversité et la qualité de l’habitat
    8. Agir pour le bien-être et la santé de tous
    9. Renforcer les interactions entre ville, nature et agriculture

    Après un débat sur le PADD au sein des Conseils municipaux, le Conseil métropolitain s’est aujourd’hui exprimé sur le PADD et a validé les grandes orientations sur lesquelles devra s’appuyer la prochaine phase du PLU.

    Une troisième étape vers le règlement

    À la suite des débats, une nouvelle étape s’ouvre en 2022, qui permettra d’élaborer les différents outils réglementaires du PLU :

    · Un règlement graphique, dans le respect du PADD, qui délimitera les différentes zones
    · Un règlement écrit qui énoncera pour chaque zone les règles applicables
    · La définition des Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP) qui expriment les ambitions et la stratégie de la Métropole en matière d’aménagement.

    Cette étape fera de nouveau l’objet d’une grande concertation pour expliquer le rôle et la portée de ces documents réglementaires, échanger avec la population sur les applications concrètes du PLU de la Métropole et sur ses effets sur le cadre de vie et le quotidien des habitants.

    Calendrier

    - Diagnostic : 2018-2019
    - PADD : 2020-2021
    - Règlement, zonage et OAP : 2022
    - Enquête publique : début 2023
    - Approbation du PLU : début 2024

     

    >> En savoir plus : plu.clermontmetropole.eu

    ]]>
    2021-12-17 2021-12-17
    news-6536 Tue, 14 Dec 2021 10:08:39 +0100 La Métropole lauréate des Trophées de la participation et de la concertation https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-metropole-laureate-des-trophees-de-la-participation-et-de-la-concertation/ Clermont Auvergne Métropole s’est distinguée en finissant lauréate des Trophées de la participation et de la concertation.

     

    Porté par La Gazette des Communes et l’association Décider ensemble, les Trophées de la participation et de la concertation est un évènement qui récompense et valorise les démarches participatives innovantes.

    C’est la consultation sur la vision des bibliothèques par les habitants de la Métropole qui a fait l’objet de cette distinction. Elle a été menée par les bibliothécaires membres du groupe de travail services innovants, sans recours à des experts de la consultation.

    Cette dernière sera par ailleurs prolongée par une phase réservée aux enfants autour du futur espace jeunesse de la bibliothèque de l’Hôtel-Dieu.

     

    > En savoir plus sur le Grand Projet de la Bibliothèque métropolitaine de l'Hôtel-Dieu

    ]]>
    2021-12-14 2021-12-14
    news-6521 Thu, 09 Dec 2021 16:10:49 +0100 Ouverture du Pôle culturel Croix-de-Neyrat https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/ouverture-du-pole-culturel-croix-de-neyrat/ Clermont Auvergne Métropole ouvre, ce mardi 14 décembre, le pôle culturel Croix-de-Neyrat, un nouveau lieu de partage culturel, associant la nouvelle médiathèque Jack-Ralite et un pôle de pratiques musicales, le pôle musique imagO C2N.
    Un pôle culturel pour tous les publics

    Cette réalisation s’inscrit dans la continuité de la mise aux normes du bassin lecture Nord et de la création d’équipements consacrés aux musiques actuelles. La vocation de ce pôle culturel est d’une part de diversifier les publics autour de l'offre en lecture et musique avec des projets croisés qui favoriseront la mixité et les rencontres entre habitants, amateurs et artistes.

    D’autre part, cet équipement culturel favorisera les échanges entre les habitants et les acteurs du quartier en renforçant la médiation avec les associations, centres d'animation, maisons de quartiers et organismes sociaux. L’accessibilité du lieu et l’attractivité de la zone marchande qui l’entoure en font un équipement de proximité pour les habitants.

    Cet espace de vie, incarnant la synergie entre le pôle musique et le pôle lecture, permettra de décloisonner les pratiques culturelles notamment par le biais de lectures, ateliers, concerts, expositions, conférences, rencontres et autres temps forts communs dédiés à la musique.

    Architecture : plus qu’une forme, des lieux de rencontre

    La réalisation architecturale, imaginée par l’agence d’architecture Atelier FGA (Bordeaux), s’est bâtie sur le thème de la rencontre, qui se décline en séquences dynamiques au travers d’un parcours spatial initiant une
    « nouvelle trace de vie ».

    Un équipement singulier

    Le bâtiment réunit les deux entités en privilégiant les synergies entre la médiathèque et l’espace de répétition, et les mutualisations d’espaces. L’objectif est d’éviter une coexistence distincte des deux équipements mais de créer une logique commune de projets sur un même site. Ils peuvent cependant fonctionner indépendamment l’un de l’autre selon les événements programmés. Les deux volumes se fondent en un espace de transition par un hall d’accueil partagé qui permet l’accessibilité à la médiathèque, à l’espace musical ainsi qu’à une salle d’animation.

    La médiathèque Jack-Ralite

    Elle doit son nom à Jack Ralite (1923 -2017), homme politique français, fervent défenseur de la culture, initiateur des États généraux de la culture, créés en 1987. Au sein d’un écrin de verdure, son architecture de forme ovoïde marque l’entrée de ce nouvel espace urbain. La médiathèque s’installe ainsi en une “ovalie” ouverte, lumineuse, transparente au sein d’un jardin qui vient en contraste de l’orthogonalité environnante.
    Grandes baies vitrées, présence de végétation, absence de cloisonnement, elle est conçue tel un lieu de rencontre qui s’ouvre sur le quartier, un lieu d’ouverture, de transparence et de fluidité des espaces.

    Un parvis commun au pôle musical, permet un accès aisé et sécurisé aux deux entités. Cette disposition conforte la volonté d’inventer un lieu ouvert naturellement aux espaces publics environnants. L’offre documentaire et d’animation de la médiathèque se trouve ainsi davantage marquée par la dimension musicale. L’important fonds composés de CD, partitions, revues, ouvrages sera partagé avec les usagers de l’espace musical qui pourront également investir les espaces de travail et d’animation.

    Le pôle musical imago C2N

    Intimement lié à la médiathèque, il possède cependant son originalité grâce à  un volume indépendant de par ses fonctions et au traitement architectural différencié. Les rapports fonctionnels et de transparence entre la médiathèque et l’espace musical sont cependant strictement respectés.

    Ce lieu est dédié à la pratique amateur et à la découverte musicale. Il accueillera des musiciens de tous niveaux, avec une spécificité sur l’accompagnement des jeunes pratiques, dans le champ de musiques actuelles, ainsi que la mise en avant des cultures musicales.


    Cet espace propose :

    • Un salon d’écoute : lieu ressources de 135 m2 modulaire, dédié aux cultures musicales, grâce à un fonds documentaire diversifié issu de la médiathèque. Il accueillera également des expositions, des conférences, des projections, des rencontres professionnelles, des ateliers pédagogiques et des événements thématiques en partenariat avec la médiathèque.
    • 4 studios :
      - 1 studio MAO (Musique Assistée par Ordinateur) de 12 m²
      - 1 studio équipé en backline standard (guitare / basse/ batterie) de 50 m², raccordé pour la
      captation au studio de 12 m2
      - 1 studio équipé en backline (guitare / basse / batterie) de 30 m²
      - 1 studio équipé spécifiquement avec un backline « musiques urbaines » de 30 m²
    • Un éventail d’instruments acoustiques et digitaux disponibles sur réservation : guitares, basse, piano numérique, batteries acoustiques et électronique, drum pad, boîte à rythmes, synthéthiseur, contrôleurs DJ, contrôleurs et claviers MIDI, logiciels MAO (composition, enregistrement, arrangement), set de percussions latines et africaines.
    • Un accompagnement tourné vers les plus jeunes pratiquants, en relation étroite avec le studio d'enregistrement de la maison de quartier de Croix-de-Neyrat.

    + d'infos


    Pôle culturel Croix-de-Neyrat
    Surface : 1431 m2
    - 718 m2 pour la médiathèque
    - 391 m2 pour l’espace musical

    Espaces mutualisés : accueil, animation, services internes, locaux techniques.

    Maîtrise d’ouvrage : Clermont Auvergne Métropole
    Montant de l’opération : 6 600 000 € HT
    - Clermont Auvergne Métropole : 3 565 400 €
    - État (Médiathèque) : 1 300 000 €
    - Conseil régional Auvergne - Rhône-Alpes : 1 422 000 €
    - Conseil départemental du Puy-de-Dôme : 312 600 €
    - Ville de Clermont-Ferrand : apport du foncier
    Maîtrise d’œuvre : Atelier FGA (Bordeaux)

     

     

    Pour un territoire culturel

    Le projet de la médiathèque s’inscrit dans la mise en œuvre de la politique de lecture publique de Clermont Auvergne Métropole. Elle s'appuie sur une démarche d’aménagement du territoire, maillé en sept  « bassins de lecture » composés de 15 médiathèques et bibliothèques. Sur le bassin Nord, la première phase du programme a débuté avec l'ouverture de la médiathèque Aimé-Césaire à Blanzat, en janvier 2013 suivie de l’agrandissement de la médiathèque Alphonse-Daudet à Gerzat en 2019. Par ailleurs, en mai dernier, la Métropole inaugurait la nouvelle médiathèque à Pont-du-Château.

    Le pôle musical imagO C2N est une composante du projet imagO porté par Clermont Auvergne Métropole, qui vise à renforcer le parcours des artistes et articuler les ressources publiques et privées au service de la création musicale du territoire. Vitrine de la diversité des initiatives en matière de culture à l'échelle de la métropole, il permettra aux musiciens locaux de disposer de studios et d'être accompagnés dans leurs projets. ImagO C2N s'inscrit dans le cadre du résO imagO, réseau d'équipements consacrés aux musiques actuelles tels que Le Tremplin à Beaumont ou La Vague à Gerzat, pour l’émergence des pratiques amateurs et professionnels.

    Le territoire totalisera à terme 15 espaces complémentaires au service de la progression des groupes (Cébazat, Gerzat, Clermont-Ferrand, Beaumont, Pont-du-Château).

     

    Ce nouvel équipement culturel accompagne la candidature de la ville de Clermont-Ferrand au titre de Capitale européenne de la Culture 2028. Avec l’ensemble du Massif central, cet ambitieux projet de candidature est une opportunité de développement et de rayonnement pour le territoire, mais également une aventure fédératrice pour les forces vives locales.
    Renseignements : www.clermontferrandmassifcentral2028.eu

     

     



    INFOS PRATIQUES
    Pôle culturel Croix-de-Neyrat - Rue du Solayer - 63100 Clermont-Ferrand
    Ouvert mardi et jeudi de 14h à 19h, mercredi, vendredi et samedi de 10h à 19h.
    • Renseignements Médiathèque : 04 63 66 95 20 / bibliotheque.neyrat@remove-this.clermontmetropole.eu
    • Renseignements Pôle musical imagO C2N : inscriptions du lundi au vendredi de 9h à 17h : 04 63 66 96 77 ou 04 43 76 23 80 / imagoc2n@remove-this.clermontmetropole.eu


     

     

    ]]>
    2021-12-10 2021-12-10
    news-6488 Thu, 02 Dec 2021 15:13:00 +0100 De nouveaux logements sociaux inaugurés au Cendre https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/de-nouveaux-logements-sociaux-inaugures-au-cendre/ Deux nouvelles résidences ont récemment été inaugurées au Cendre. Elles répondent notamment aux enjeux de rééquilibrage des logements sociaux à l'échelle de la Métropole et de droit au logement pour tous, tout en respectant une faible extension urbaine.
    La résidence Le Hameau de Fontenille

    L'inauguration de la résidence Le Hameau de Fontenille a eu lieu mercredi 24 novembre, en présence de Marion Canalès, Présidente d’Assemblia et d’Hervé Prononce, Maire du Cendre, Vice-Président de Clermont Auvergne Métropole et Conseiller départemental. Située au cœur d’un quartier résidentiel de la commune et comportant 16 logements, Le Hameau de Fontenille est une résidence à taille humaine qui offre un cadre vie agréable. Les locataires pourront profiter de balcons et d'une cour intérieure végétalisée.

    Cette petite résidence présente un avantage non négligeable : un système de chauffage par géothermie ! L’eau du puits qui irriguait autrefois les cultures environnantes est utilisée par une pompe à chaleur sur aquifère. Le système transforme cette énergie en eau chaude pour les radiateurs. Cette démarche permet de valoriser les ressources locales présentes sous terre, la production d’énergie renouvelable, la baisse de 40% de la production de CO2 par rapport à une chaudière individuelle standard et l’économie de 20% sur les factures énergétiques des locataires.

    • Montant total des travaux : 2.05 M€ HT
    • Soutien financier de Clermont Auvergne Métropole : 139 900 €


    La résidence Les Traverses

    Inaugurée le 26 octobre par Anne-Marie Maltrait, Présidente d’OPHIS Puy-de-Dôme et Hervé Prononce, la résidence Les Traverses se situe à 50 mètres de la gare du Cendre : l'ancien bureau de poste a été requalifié en 20 logements collectifs dans le cadre d’un programme complet d’aménagement de la gare (construction d’un bâtiment supplémentaire pour l’accueil des usagers, reprise du parvis, création de 130 places de parking et d’une piste cyclable, réfection de l'allée des Marronniers). Un programme co-piloté par la Ville et Clermont Auvergne Métropole qui contribue à renforcer l’attractivité de la commune.

    La résidence Les Traverses propose des logements confortables et abordables allant du T2 au T4, dotés d'un jardin en cœur d'îlot et de 16 places de stationnement au sous-sol. Au rez-de-chaussée, la plupart des appartements disposent de terrasses et en étages, d’un balcon exposé plein sud. L'OPHIS a apporté une attention particulière au confort thermique.

    • Montant total des travaux : 3 246 000€ TTC
    • Soutien financier de Clermont Auvergne Métropole : 161 400 €

     

    600 à 800 logements soutenus chaque année par la Métropole

    Le droit au logement pour tous est un enjeu primordial de la politique de l'Habitat de la Métropole. Ces deux résidences au Cendre font partie des 600 à 800 logements soutenus chaque année par Clermont Auvergne Métropole sur l'ensemble du territoire métropolitain. L'enjeu, à l'échelle métropolitaine passe par la hausse de la production de logements sociaux, mais aussi par une répartition plus homogène sur les communes du territoire.

    ]]>
    2021-12-02 2021-12-02
    news-6489 Thu, 02 Dec 2021 11:46:18 +0100 Alerte aux escroqueries - Vente de calendriers des éboueurs https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/alerte-aux-escroqueries-vente-de-calendriers-des-eboueurs/ La Métropole a été informée de l’existence de démarchages chez les particuliers par des personnes se disant éboueurs en vue de vendre des calendriers. Les agents de la Métropole et ceux de ses prestataires en charge de la collecte des déchets ne sont pas autorisés à organiser de telles ventes. La Métropole sollicite la vigilance de ses habitants, face aux risques d’escroqueries.  

     

    ]]>
    2021-12-02 2021-12-02
    news-6464 Mon, 29 Nov 2021 16:11:00 +0100 Inauguration de l’Archipel des Salins : rendre le compostage accessible à tous https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/inauguration-de-larchipel-des-salins/ Samedi 27 novembre, a eu lieu l'inauguration de l’Archipel des Salins, nouveau lieu de compostage situé à Clermont-Ferrand. Projet porté par l’association Terra Preta, Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand, l’Archipel s’inscrit dans la volonté de rendre le compostage accessible à tous. En service depuis quelques semaines, cette initiative devrait donner un véritable élan au tri des biodéchets en centre-ville.

    Aujourd’hui, les biodéchets, déchets alimentaires et déchets naturels biodégradables, peuvent être valorisés sous forme de compost, grâce à divers dispositifs proposés par la Métropole : collecte en porte-à-porte dans les zones pavillonnaires, installations de composteurs en pied d’immeubles et en centres-bourgs, mise à disposition de composteurs individuels.

    L’Archipel des Salins s’inscrit dans la volonté de rendre le compostage accessible à tous et de réduire les déchets. Il est une initiative de l’association clermontoise Terra Preta qui a proposé le projet lors de la première édition du budget participatif de la Ville de Clermont-Ferrand, afin d’apporter une solution aux habitants du centre-ville qui souhaitent trier leurs biodéchets.

    Une fois le projet retenu, la Métropole a travaillé à sa mise en oeuvre avec l’association. Les travaux ont débuté en janvier 2021, le site est fonctionnel depuis début septembre. L’Archipel des Salins est une réalisation expérimentale pour Terra Preta qui a pour objectif de créer un réseau de lieux conviviaux autour de la collecte des biodéchets à travers la ville et à terme, la métropole.

    L’Archipel des Salins, un site multifonctionnel

    Aujourd’hui, l’Archipel peut accueillir diverses activités et fonctions autour du tri des biodéchets.

    Apport volontaire de biodéchets

    Tout d’abord, l’apport volontaire de biodéchets pour les riverains est possible grâce à 4 bacs en libre accès, disposés tout autour de l’Archipel. Accessibles 24h/24h et 7j/7j, ils permettent aux habitants de venir déposer leurs biodéchets gratuitement. L’association Terra Preta facilite cette démarche, en offrant des seaux de 5L avec couvercle gratuitement aux participants souhaitant en bénéficier.

    Des permanences et animations organisées chaque semaine

    Au-delà de sa fonction de collecte des biodéchets, l’Archipel a été pensé comme un véritable lieu de vie ouvert à tous. En plus d’un espace de 111 m² dédié au compostage, il comprend également un jardin de 450 m² ouvert gratuitement au public pour des activités et des formations organisées par l’association. Conseils, échanges, sensibilisation, tout le monde pourra aller à la rencontre des membres de l’association pour avoir des réponses à des questions, des avis, des préconisations. En effet, le site est ouvert au public sur des temps de permanence :

    • les lundis de 11h à 15h

    • les mercredis de 14h à 18h

    • les jeudis de 16h à 20h

    Chaque semaine, une thématique est choisie pour « animer » l’Archipel. Cette thématique et la programmation d’activités qui y est associée, est annoncée sur le site internet et les réseaux sociaux de l’association.

    Le lundi est une journée organisée autour d’un repas partagé, tiré du sac. Les usagers présents peuvent donc échanger et passer un moment autour d’une table, sur des transats ou sur un banc. L’objectif est que les gens créent du lien social, qu’ils s’approprient le lieu, qu’ils proposent des idées d’aménagements, d’activités. Actuellement, les activités programmées tournent autour des plantations à réaliser, des aménagements à prévoir…

    Le mercredi est une journée plutôt réservée aux enfants, ils pourront réaliser des boutures, planter des graines, participer à des moments de sensibilisation sur le tri des biodéchets, sur le bienfait du compost…

    Située en fin de journée, la permanence du jeudi est plus propice à un moment convivial, de détente, où les visiteurs pourront profiter des espaces verts, autour d’un verre.

    Distribution de compost

    Que deviennent les biodéchets récoltés par l’Archipel ? L’ensemble des ces biodéchets est traité sur place, stocké dans des grands composteurs. Le compost produit sert, en priorité, à des cultures potagères, florales, aromatiques et à une champignonnière dans l’enceinte de l’équipement. Le surplus de compost est ensuite distribué aux participants et à des jardins associatifs ou citoyens. L’excédent de biodéchets est redirigé vers l’unité de méthanisation Vernéa du Valtom pour être valorisé sous forme de compost et de biogaz.

    Sur le long terme, on peut imaginer qu’il vienne recouvrir les pelouses des parcs publics ou encore des espaces verts de la Métropole.

    Des projets à venir

    L’Archipel propose une palette de fonctionnalités complète qui, dans le futur, est amenée à s’élargir.

    Collecte des biodéchets issus des restaurants

    Terra Preta preta veut se lancer dans la collecte des biodéchets de restaurateurs et d’entreprises du centre-ville. Ce projet, encore à l’étude, permettrait de générer un volume important de déchets à valoriser.

    Champignonnière

    Un autre projet qui pourrait rapidement voir le jour est la création d’une champignonnière. Pour cela, l’association aimerait récupérer le marc de café de nombre de professionnels et particuliers afin de l’utiliser comme engrais. En effet, le marc de café permet de créer un excellent substrat apprécié des champignons, en particulier les pleurotes.

    Création de points d’apport volontaire satellites.

    Comme l’étymologie du nom « Archipel » l’indique, il s’agit d’un ensemble de petits îlots, autour d’une grande île centrale. C’est pourquoi plusieurs points d’apport volontaire de biodéchets délocalisés dans le centre-ville de Clermont-Ferrand devraient voir le jour. Une fois pleins, ces bacs seraient rapatriés vers l’Archipel afin de les traiter (compost, méthane…).

     

    Financement

    Coût global : 276 000 € HT
    - Clermont Auvergne Métropole : 256 000 € HT
    - Ville de Clermont-Ferrand (dans le cadre du budget participatif) : 20 000 € HT

     

    Le budget participatif de Clermont-Ferrand, c'est quoi ?
    C'est une initiative innovante qui permet aux habitants de proposer puis de choisir leurs projets préférés qui amélioreront leur cadre de vie, grâce à une partie du budget d’investissement de la Ville dédié.
     


    Le compostage sur la Métropole en quelques chiffres

    • 47 000 foyers desservis par la collecte de biodéchets
    • 26 composteurs de pied d’immeubles
    • 8 composteurs de quartier (3 supplémentaires sont prévus d’ici la fin 2021)
    • 2 370 composteurs individuels distribués depuis 2014
    • 88 composteurs en établissement (commerce, administration…)
    • 38 composteurs en jardins partagés

    Retrouvez également la série web « Compostage, mode d'emploi »

    ]]>
    2021-11-29 2021-11-29
    news-6463 Fri, 26 Nov 2021 15:21:27 +0100 La Métropole et la Gendarmerie renforcent leur coopération https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-metropole-et-la-gendarmerie-renforcent-leur-cooperation/ Un protocole de partenariat de prévention et de lutte contre la délinquance a été signé ce 26 novembre dans le but d’améliorer la protection des personnes et des biens sur le territoire métropolitain.

    La protection des personnes et des biens reposent en grande partie sur le développement de partenariats actifs entre les divers acteurs publics et privés, professionnels ou citoyens, et les forces de sécurité publique.

    Dans cette optique, Clermont Auvergne Métropole et la Gendarmerie s’engagent dans une démarche de renforcement de leur partenariat afin de faciliter le partage d’informations, d’identifier plus précisément les besoins et préoccupations en matière de sécurité et d’y apporter des réponses partagées.

    Pour formaliser ce partenariat, un protocole de prévention et de lutte contre la délinquance a été signé ce jour entre Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole, et le Général Eric Marchal, commandant adjoint de la Région de Gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes, commandant le Groupement du Puy-de-Dôme.

    Ce protocole permettra d’agir concrètement dans les champs suivants :

    • sécurité des mobilités (actions de prévention, flux sur les grands évènements…)
    • sécurité économique et protection des entreprises (sécurité numérique, sécurisation des zones d’activité économique, déploiement de la vidéoprotection…)
    • sécurité de l’environnement (lutte contre les rodéos à moto sur certaines zones naturelles, diagnostic de sûreté sur les infrastructures du réseau d’alimentation en eau potable, lutte contre les dépôts sauvages de déchets, sécurisation des déchetteries, nuisances sonores...)
    • prévention situationnelle (sûreté dans les projets de construction ou d’aménagement, comme la vidéoprotection...)
    • formation des élus et des agents (gestion de crise, gestion des incivilités...)
    • connaissance réciproque des fonctionnements respectifs pour l’émergence d’une culture partagée de sécurité/sûreté
    • développement d’actions de coopération en faveur de l’innovation (développement de nouvelles technologies, évolution d’outils existants...)

    Ce protocole reconduit par tacite reconduction est conclu pour une durée de deux ans.

    ]]>
    2021-11-26 2021-11-26
    news-6462 Fri, 26 Nov 2021 10:03:10 +0100 Le musée d’art Roger-Quilliot a offert aux enseignants une visite privilégiée des Arts de l’Islam https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-musee-dart-roger-quilliot-a-offert-aux-enseignants-une-visite-privilegiee-des-arts-de-lislam/ Des enseignants de la métropole clermontoise ont participé à une visite guidée de la nouvelle exposition du musée d’Art Roger-Quilliot « Les Arts de l’Islam », où ils ont pu rencontrer le directeur de la Fondation de l’Islam de France.

    Mercredi 24 novembre, les enseignants du primaire et du secondaire de Clermont Auvergne Métropole qui le souhaitaient ont visité la nouvelle exposition « Les Arts de l’Islam » au musée d’Art Roger-Quilliot (MARQ), à Clermont-Ferrand. Cette exposition a lieu dans 18 villes de France et présente les chefs-d’œuvre des Arts de l’Islam issus de musées nationaux comme le Louvre, mais aussi de musées auvergnats.

    « À chaque nouvelle exposition, on a un temps de rencontre avec les enseignants », explique Cécile Dupré, cheffe du service musées et patrimoine à la Métropole. « Ça leur permet de préparer leur venue et de savoir si l’exposition est intéressante pour leurs élèves », précise Emilie Bion, médiatrice culturelle au MARQ.

    Après la visite, les enseignants ont été invités à un temps d’échange pour leur présenter notamment les ateliers en lien avec l’exposition qui sont proposés au musée : sérigraphie, calligraphie, broderie… Par la suite, ils ont pu rencontrer et discuter avec Chiheb Mnasser, directeur de la Fondation de l’Islam de France (FIF). Huit établissements culturels, sur les 18 accueillant l’exposition, l’ont sollicité pour une intervention. « Cette exposition a une vraie ambition culturelle et répond à une exigence du temps présent où il est indispensable de distinguer le savoir et la question de la croyance », déclare le directeur de la Fondation Islam de France. Créée en 2016, la Fondation a pour but de favoriser les actions éducatives, culturelles et sociales.

    Un échange important pour les enseignants qui en ont profité pour demander des supports pédagogiques pour les aider dans leur dialogue avec leurs élèves. « Je suis très contente de cette intervention », confie Catherine, professeure d’Histoire-Géographie. « On a besoin de s’enrichir et d’acquérir des connaissances », reconnaît-elle volontiers. Elle a déjà prévu d’emmener ses élèves découvrir l’exposition, soulignant son « espace restreint, rassurant pour eux ».

    Info pratique : L’exposition est accessible jusqu’au 27 mars 2022, l’entrée est libre. Des visites commentées sont proposées, ainsi que des conférences en partenariat avec le musée du Louvre. Vous pouvez consulter le programme complet par ici.

    Musée d'art Roger-Quilliot
    Place Louis-Deteix
    63100 CLERMONT-FERRAND
    Tél.: 04 43 76 25 25
    accueil.marq@remove-this.clermontmetropole.eu 

    ]]>
    2021-11-26 2021-11-26
    news-6433 Wed, 24 Nov 2021 09:43:00 +0100 Fermeture temporaire de la déchetterie de Romagnat https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/fermeture-temporaire-de-la-dechetterie-de-romagnat/ La Métropole poursuit les travaux de rénovation de la déchetterie de Romagnat. Elle sera ainsi fermée à partir du lundi 29 novembre, et ce durant 3 mois. Après de premiers travaux débutés en 2020, la rénovation se termine avec cette deuxième phase qui n’avait pu être envisagée au préalable en raison de l’indisponibilité des matériaux et délais de livraison
    Une déchetterie adaptée aux usages

    Suite aux évolutions des consignes de tri à adapter, et à la considération d’une augmentation importante de sa fréquentation, la rénovation de cette déchetterie, ouverte en 1999, était attendue.

    Ces dernier travaux concerneront :

    • l’installation des ponts bascules pour la dépose au sol. Ils faciliteront aux le dépôt des déchets en toute sécurité.
    • la mise en fonctionnement des compacteurs qui augmenteront les capacités de stockage des flux cartons, ferrailles et encombrants.
    • la mise en place d’une cuve de récupération des eaux en cas d’incendie (nouvelle obligation réglementaire).

    La première phase de travaux a permis :

    • l’amélioration de l'accès grâce à des voies de circulation plus larges pour une activité plus sécurisée entre les véhicules.
    • la création de "zones de dépose au sol", déjà expérimentées dans la déchetterie de Cournon/Lempdes.
    • la création d'une zone de stockage qui optimise les rotations et l’évacuation des bennes, augmentant la capacité d’accueil des déchets.


    Les 6 autres déchetteries de la Métropole ouvertes à tous

    Pendant les travaux, les usagers sont invités à se rendre dans l’une des six autres déchetteries de la Métropole :

    • Saint-Genès-Champanelle : RD 96, route de Nadaillat-Theix, SAINT-GENÈS-CHAMPANELLE
      → 04 63 66 95 19
    • Cournon/Lempdes : ancienne route de Lempdes, COURNON D’AUVERGNE
      → 04 63 66 95 27
    • Les Gravanches : rue Jacques Mailhot, CLERMONT-FERRAND
      → 04 63 66 95 29
    • Blanzat : Route de Sayat, BLANZAT
      → 04 63 66 95 28
    • Pont-du-Château : avenue de Cournon, PONT-DU-CHÂTEAU
      → 04 63 66 95 26
    • Gerzat : Route de Cébazat, GERZAT
      → 04 63 66 95 30 (n’accepte pas les pneus, déchets toxiques et électroménager)

    Elles sont ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 19h, et le samedi et dimanche de 9h à 19h.
    Elles sont fermées les jours fériés.

    L’accès est gratuit pour les particuliers sur présentation du pass déchetterie, carte envoyée à domicile après demande sur cette page du site internet.
    Conditions d’accès :
    - le port du masque et des gants sont obligatoires
    - présentation du « Pass déchetterie »

     

    Déchetteries de Clermont Auvergne Métropole : des sites en évolution

    Depuis 2018, Clermont Auvergne Métropole s’adapte aux nouvelles pratiques de tri et mène un vaste plan de modernisation de ces équipements qui accueillent en moyenne 380 000 usagers par an.

    • La déchetterie de Cournon-Lempdes, inaugurée en septembre 2018, est le premier site de cette taille à proposer le concept novateur de zone de dépose des déchets sans quai.

    • Les sites de Blanzat, de Pont-du-Château et des Gravanches à Clermont-Ferrand ont fait l’objet de travaux de mise aux normes et de sécurisation, en 2018 et 2019, suivis en 2020-2021 par la rénovation du site de Romagnat.

    • Les déchetteries de Saint-Genès-Champanelle et Gerzat seront, quant à elles, entièrement réhabilitées.

    ]]>
    2021-11-24 2021-11-24
    news-6432 Mon, 22 Nov 2021 11:44:52 +0100 Représentation musicale des élèves des classes Démos - Passerelle du Conservatoire Emmanuel-Chabrier https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/representation-musicale-des-eleves-des-classes-demos-passerelle-du-conservatoire-emmanuel-chabrier/ Ce samedi 20 novembre, une quarantaine de jeunes élèves issus du parcours Démos se sont retrouvés sur scène pour proposer une représentation musicale et retracer une année de travail aux conditions particulières.

    Pendant les différents confinements, les équipes du Conservatoire à Rayonnement Régional Emmanuel-Chabrier (CRR) mais aussi les partenaires et surtout les enfants ont su s’adapter pour continuer les apprentissages et faire perdurer le plaisir de jouer « ensemble » malgré la distance. Ce samedi, ils sont montés sur scène, devant 200 personnes et ont dévoilé les clips montés par les professeurs dans lesquels on découvre la grande adaptabilité des acteurs de ce dispositif.

    Le dispositif Démos

    Porté pendant trois ans par la Ville de Clermont-Ferrand et l’Orchestre d’Auvergne, en partenariat avec la Philharmonie de Paris, le (CRR) et Clermont Auvergne Métropole depuis 2019, le premier dispositif Démos a pris fin en décembre 2020. Une centaine d’enfants issus de quartiers prioritaires de la ville ont pu s’initier dans ce cadre à la pratique instrumentale et orchestrale, grâce à une pédagogie innovante et adaptée. Une collaboration importante entre les équipes artistiques et sociales impliquées ont permis la réussite du projet.

    De Démos à Passerelle

    En accord avec la Philharmonie de Paris, un dispositif de classes passerelles d’un an et demi a été construit pour permettre la poursuite de cet apprentissage à tous les enfants qui le souhaitent. 35 d'entre eux sont désormais inscrits pour cette nouvelle étape. Les classes passerelles permettront à la rentrée 2022 l'intégration des enfants concernés aux cursus traditionnels du Conservatoire.

    ]]>
    2021-11-22 2021-11-22
    news-6430 Fri, 19 Nov 2021 11:00:00 +0100 6 points à retenir du conseil du 19 novembre 2021 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/6-points-a-retenir-du-conseil-du-19-novembre-2021/ Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole se réunit plusieurs fois par an pour examiner de nombreux projets et adopte les délibérations qui lui sont soumises. Chaque séance est diffusée en direct sur YouTube et disponible en différé sur cette même plateforme et sur le site clermontmetropole.eu. À l’ordre du jour du conseil du 19 novembre 2021, 80 délibérations ont été débattues et votées. Voici ce que l'on peut en retenir.


    1/ Le Fonds de soutien métropolitain - Communes de Blanzat et Royat

    2 communes vont bénéficier du fonds de soutien métropolitain, pour des investissements concernant des bâtiments communaux. 

    - Blanzat : 90 000 € pour des travaux de rénovation et d’accessibilité du complexe sportif de la Croix Saint-Géraud

    - Royat : 90 000 € pour des travaux de rénovation de l’Hôtel de Ville (énergétique notamment)

    Un fond de soutien créé pour les 21 communes, qui s’inscrit dans le Schéma de Transition Écologique et Énergétique.


    2/ L’expérimentation de la gratuité des transports en commun le week-end

    La Métropole expérimente la gratuité des transports en commun le week-end et participe à hauteur de 700 000 € par an (à même hauteur que la Ville de Clermont-Ferrand et le SMTC). Le but est de renforcer le transport en commun comme alternative à la voiture individuelle compte tenu des enjeux climatiques et de santé publique. La mise en œuvre débutera le  4 décembre, se fera sur 2 ans et concernera tous les usagers et tous les transports en commun. Un travail d’évaluation de l’impact de cette mesure sur la fréquentation des transports en commun le weekend sera réalisé.

    > Lire l’article sur la gratuité des transports en commun


    3/ Métropole terreau de l’ambition : Learning Center

    Clermont Auvergne Métropole cofinance la réalisation du projet de Learning Center et a attribué une subvention de 1 100 000 € à l'Université Clermont Auvergne (3e versement pour  ce projet). Ce projet s'inscrit dans le développement de nouveaux outils de formation ainsi que de la modernisation des ressources documentaires de l’UCA.

    > Lire l’article sur le Learning Center


    4/ La stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté

    Clermont Auvergne Métropole a validé le plan d'actions et l'engagement financier proposé, s'élevant à 600 000 € dont 300 000 € de crédits mobilisés par l'Etat et 300 000 € de contribution de Clermont Auvergne Métropole. Des actions conduites directement par la Métropole ou par des partenaires, selon 6 axes :

    - accompagnement vers l’emploi : 85 000 €

    - insertion : 20 000 €

    - lutte contre la fracture numérique : 28 300€

    - jeunesse : 90 000 €

    - lutte contre la Précarité Alimentaire / Soutien aux épiceries sociales : 12 000 €

    - accès aux droits et aux lieux d’écoute : il est proposé de lancer un appel à projets, avec une enveloppe financière d'un montant maximum de 25 000 €

    > Voir le détail des actions


    5/ Le dispositif d’accompagnement à la transformation numérique des TPE/PME : Programme Coachweb

    Le programme Coachweb, qui permet d’accompagner des TPE, PME, artisans et commerçants du territoire dans leur transformation digitale a déjà permis d’accompagner 10 entreprises en 2021. 3 à 5 entreprises supplémentaires seront accompagnées d’ici la fin de l’année. Afin de prolonger ce dispositif en 2022, la Métropole attribue une subvention de  50 000 € à Clermont Auvergne FrenchTech pour l'accompagnement de 15 nouvelles entreprises.


    6/ La mise en place d’une prime air bois pour le remplacement de poêles anciens ou de cheminées ouvertes

    Le chauffage au bois présente un intérêt pour la lutte contre le changement climatique grâce à sa neutralité en carbone, mais une mauvaise combustion peut constituer une part significative de la pollution aux particules fines. L’objectif n’est pas d’abandonner ce mode de chauffage mais de le rendre plus performant. Clermont Auvergne Métropole soutient donc le remplacement des systèmes de chauffage au bois de particuliers antérieurs à 2002 par des systèmes de chauffage au bois performants Flamme Verte 7 étoiles en allouant une prime de 1000 € / installation, avec un bonus de 500 € pour un système de chauffage à granulés de bois.

    ]]>
    2021-11-19 2021-11-19
    news-6394 Mon, 15 Nov 2021 14:31:28 +0100 Un nouveau Learning Center pour l’UCA https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/un-nouveau-learning-center-pour-luca/ Prochainement, l’Université Clermont Auvergne va se doter d’un Learning Center au même titre que les grandes métropoles universitaires nationales et internationales. Une réalisation prévue par son ambitieux projet I-Site CAP 20-25*, lauréat du prestigieux programme Idex/I-Site*. Ce nouveau lieu d’envergure s'inscrit dans le prolongement des réflexions engagées autour du développement de nouveaux outils de formation et de la modernisation des ressources documentaires. 3 services proposés aux étudiants et aux enseignants

    Le Learning Center permettra de profiter d’espaces de travail modulaires et connectés, mais aussi de  bénéficier d’un accompagnement par des professionnels de la documentation et de la pédagogie numérique. Il sera ouvert aux 42 000 étudiants et élèves inscrits dans les formations post-bac de ce site, à leurs enseignants, aux différents publics de formation continue, et pourrait même servir aux élèves des lycées et collèges. Le Learning Center permettra également de répondre aux besoins des services universitaires qui y seront installés ou transférés.

    Les services proposés :

        • une Bibliothèque Universitaire, assurant un accès multimodal à des ressources documentaires sur tous les supports (imprimés, numérique, audiovisuel) ;

        • un Pôle d'Ingénierie Pédagogique et de Production Audiovisuelle qui forme les enseignants à des pédagogies universitaires innovantes et les accompagne dans la production de dispositifs pédagogiques ;

        • un service dédié à l'Orientation et à l'Insertion professionnelle des étudiants.

    Un lieu de travail au coeur de la métropole clermontoise 

    Le futur Learning Center sera accueilli dans le bâtiment « Kessler » situé au 5 rue Kessler à Clermont-Ferrand. Un bâtiment à proximité de plusieurs écoles et facultés, non loin également des résidences universitaires du CROUS Dolet et Lebon. Des travaux d’extension, de réhabilitation et de végétalisation vont y être menés. En tout, cela représente 6 000 m² utiles et 650 postes de travail pour les étudiants. Son ouverture au public est programmée au plus tard pour la rentrée 2024.

    Un Learning Center à la tête d’un réseau de ressources et de dispositifs pédagogiques en Auvergne

    Ce nouveau lieu a vocation à mailler les quatre départements du territoire Auvergne : des projets de learning labs, maillons territoriaux connectés au Learning Center, ont été mis en oeuvre sur les 5 campus universitaires (Aurillac, Le Puy, Montluçon, Moulins, Vichy) avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et des communautés d'agglomération.

     Financement :
    • Université Clermont Auvergne : 3 millions d'€
    • État : 2 millions d'€
    • Région Auvergne Rhône Alpes : 4 millions d'€
    • Clermont Auvergne Métropole : 3 millions d'€
    • Feder : 3,85 millions d' €
    • Département du Puy-de-Dôme : 2 millions d'€

     

     

    * Projet I-Site CAP 20-25

    * Programme Idex/I-Site

    ]]>
    2021-11-18 2021-11-18
    news-6419 Wed, 17 Nov 2021 15:48:29 +0100 Le RLPi construit son règlement ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-rlpi-construit-son-reglement/ Après une phase de diagnostic qui a permis d’identifier les pré-enseignes, les enseignes et les publicités sur l’ensemble du territoire, de grandes orientations ont été prises. Suite à ces deux grandes étapes, une traduction opérationnelle a été réalisée sous forme de règlement adapté aux enjeux de la métropole. Ce règlement organise et matérialise l’affichage extérieur selon différentes zones du territoire pour lesquelles des règles spécifiques vont s’appliquer. Ce nouveau document commun à l’ensemble des 21 communes de la métropole agira sur les formats, les modalités d’implantation, le type de support autorisé et leur insertion dans l’environnement ou encore la densité des publicités le long des axes de la métropole.

    Des avancées significatives pour une meilleure qualité et insertion des dispositifs

    • Format maximum autorisé de 8,9 m² en zones d’activités et 4,7m² en zone d’habitat, cadre compris, pour les publi-cités et pré-enseignes. Les doubles dispositifs sont interdits et des règles esthétiques sont définies.

    • Interdiction des publicités numériques, sauf sur mobilier urbain de 2m² maximum.

    • Réduction de la publicité en entrée d’agglomération grâce à une trame dédiée.

    • Restriction des enseignes au-delà du 1er étage et de certains types d’enseignes tels que les oriflammes, les faisceaux lumineux, en toiture, sur clôture non-aveugle, sur balcons et gardes corps ou qui dissimulent des éléments d’architecture.

    • Restriction des enseignes lumineuses et interdiction des enseignes numériques. Règle d’extinction nocturne de 23h à 7h, sauf dérogation pour les activités ouvertes dans cette plage horaire (conformément au Code de l’environnement).

    • Règles de proportion pour les enseignes.

    • Amélioration de la qualité des enseignes en centre historique, grâce à la trame« patrimoine ».

    Prochaines étapes : un RLPi co-construit et concerté

    Après la finalisation de la phase 3 de règlement et l’arrêt du dossier RLPi par le Conseil métropolitain, il sera soumis à l’avis des Personnes Publiques Associées (Département, Région, Etat,...), puis à tous lors de l’enquête publique. Le règlement serait alors approuvé à l’Automne 2022.

    Des expositions en mairie pour en savoir plus

    Vous pourrez trouver quelques renseignements dans les lieux suivants :

    - Du 15 au 24 novembre, à Cournon-d’Auvergne et au siège de la Métropole

    - Du 24 novembre au 1er décembre, à Chamalières et Gerzat

    - Du 2 au 8 décembre, à Durtol et Romagnat

    - Du 9 au 17 décembre à Saint-Genès-Champanelle et Nohanent

    Retrouvez toutes les informations
    depuis le début de la démarche sur le site :
    www.rlpi-clermontauvergnemetropole.concertationpublique.com

    ]]>
    2021-11-17 2021-11-17
    news-6393 Mon, 15 Nov 2021 11:31:04 +0100 Contrôle des installations d’assainissement non collectif : la Métropole vérifie la conformité pour éviter les pollutions https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-controle-des-installations-dassainissement-non-collectif/ Clermont Auvergne Métropole exerce l’ensemble des compétences liées au cycle de l’eau dont notamment la gestion de l’assainissement. Dans ce cadre, conformément à la réglementation, la Direction du Cycle de l’Eau assure une mission de conseil et de contrôle des installations d’assainissement non collectif, afin de vérifier leur conformité.
    Agir pour la transition, lutter contre les pollutions

    Une installation conforme est indispensable pour épurer correctement les eaux usées de l’habitation. Si elle est inexistante ou dysfonctionnelle, les eaux usées (eaux des toilettes, de rejet des éviers, lavabos, douche…) sont alors rejetées dans le milieu naturel provoquant la pollution de nos cours d’eau. L’objectif est de protéger la santé des riverains et de sauvegarder la qualité des milieux naturels, grâce à une épuration efficace des eaux usées.

     

    L’assainissement non collectif : quel entretien ? quelles obligations ?

    Également appelé « assainissement autonome » ou « individuel », il désigne tout système d’assainissement effectuant à la parcelle la collecte, le prétraitement, l’épuration, l’infiltration ou le rejet des eaux usées domestiques des immeubles non raccordés à un réseau public d’assainissement. Les eaux usées comprennent les eaux ménagères ou grises (lessive, cuisine, salle de bains….) et les eaux-vannes (urines et matières fécales).

    Le propriétaire a la responsabilité du financement, de la conception, de l’implantation, de la bonne exécution de l’ouvrage. 

    L’occupant doit :

    - s’assurer du bon entretien des installations : vidange, entretien des installations électromécaniques le cas échéant, etc. La fréquence habituelle de vidange est de 4 ans pour une fosse toutes eaux, mais cette fréquence doit être adaptée en fonction des caractéristiques de l’installation et du nombre d’occupants. Il convient de s’adresser à une entreprise de vidange qui fournira un bordereau précisant le lieu de dépotage des matières de vidange.

    - veiller au bon fonctionnement de l’installation :

    L’installation fonctionne grâce à des organismes vivants, des bactéries qui dégradent les pollutions. Pour assurer un bon fonctionnement, les produits et effluents déversés doivent donc être biodégradables.

        • Les déversements de produits toxiques tels que la peinture, les solvants, les huiles, les médicaments sont interdits.

        • Utilisez des produits adaptés à l’assainissement autonome et facilement métabolisables 

        • Les déchets solides tels que cotons-tiges, protections hygiéniques, lingettes y compris biodégradables... sont interdits.

    Une installation bien entretenue garantit un bon fonctionnement et l’absence de pollutions du milieu naturel.

     

    La Métropole vous accompagne

    Pour prévenir la pollution et éviter les rejets d’eaux usées en milieu naturel, la Métropole assure régulièrement une mission de contrôle des installations d’assainissement non collectif.

    Clermont Auvergne Métropole assure directement ce contrôle sur 14 de ses 21 communes : Aubière, Beaumont, Ceyrat, Chamalières, Châteaugay, Clermont-Ferrand, Cournon-d’Auvergne, Durtol, Le Cendre, Orcines, Pérignat-les-Sarliève, Romagnat, Royat et Saint-Genès-Champanelle. Le suivi des installations situées sur les 7 autres communes est assuré par des syndicats.

    Le Service Public de l’Assainissement Non Collectif (SPANC) assure une mission de contrôle : 

        • pour les installations neuves ou réhabilitées : la validation de la conception de l’ouvrage, le contrôle de sa bonne réalisation et de sa conformité,

        • contrôle réglementaire (en principe tous les 10 ans) pour les installations existantes : contrôle l’entretien et le fonctionnement des installations existantes ainsi que la réalisation périodique des vidanges.

        • contrôle dans le cas d’une vente pour les installations existantes : un rapport de contrôle du SPANC datant de moins de 3 ans doit obligatoirement être joint au dossier de diagnostic technique à fournir avec la promesse de vente.

    Le contrôle donne lieu à un rapport de visite qui comprend notamment la liste des points contrôlés et si nécessaire la liste des travaux à réaliser et/ou des recommandations pour améliorer le fonctionnement de l’installation. Le propriétaire et l’occupant doivent faciliter l’accès aux ouvrages et préparer les documents probants.

    Le délai habituel de mise en conformité est inférieur à 4 ans (ou dans l’année qui suit la vente du bien).

     

    Chiffre-clé : 1200, c’est le nombre d’installations d’assainissement non collectif recensées sur le territoire (sur les 14 communes gérées par la Métropole)

     

    Besoin d’un conseil ?

    Direction du Cycle de l’Eau
    58 boulevard Berthelot 63000 Clermont-Ferrand
    04 73 42 62 40
    contact-cycledeleau@clermontmetropole.eu 
    Accueil du lundi au vendredi, de 8h15 à 17h30.

    > Formulaire de demande de contrôle de raccordement assainissement

    ]]>
    2021-11-15 2021-11-15
    news-6386 Wed, 10 Nov 2021 15:59:29 +0100 Réouverture de la piscine Pierre-de-Coubertin https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-reouverture-de-la-piscine-pierre-de-coubertin-prevue-le-vendredi-12-novembre/ Suite à un incident technique le 6 novembre dernier, lors de l’entretien annuel des bassins, le stade nautique Pierre-de-Coubertin a du être fermé au public. La piscine rouvrira ses portes le samedi 20 novembre.

    Le 6 novembre dernier, l’établissement avait été inondé suite à une rupture de canalisation d’eau, lors de la vidange d’un bassin. Cet incident avait occasionné de nombreux dégâts sur les pompes, chaudières et armoires électriques nécessitant une lourde opération de maintenance sur l’ensemble des installations et la commande de pièces conséquentes telles que les moteurs de la centrale de traitement d’air.

    Depuis, les équipes techniques des piscines de la Métropole et les entreprises étaient à pied d’œuvre pour rétablir la situation le plus rapidement possible. Les derniers tests ont été réalisés ce vendredi après-midi. Concluants, ils permettent à l’établissement de rouvrir ses portes demain, samedi 20 novembre dès 8 heures pour les clubs et 9 heures pour les particuliers.

    + infos : stade nautique Pierre-de-Coubertin

    ]]>
    2021-11-10 2021-11-10
    news-6297 Fri, 05 Nov 2021 14:41:00 +0100 Obéir ou désobéir ? Eléments de réponse lors de la conférence avec Boris Cyrulnik du 21 octobre - en replay https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/obeir-ou-desobeir-elements-de-reponse-jeudi-21-octobre-lors-dune-conference-avec-boris-cyrulnik/ Qu’est ce qui pousse l’Homme à se soumettre à un ordre, ou au contraire, à désobéir ? S’appuyant sur certaines personnalités marquantes de la Seconde Guerre mondiale, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik a donné des éléments de réponse lors d’une conférence organisée jeudi 21 octobre à la faculté des Lettres et Sciences Humaines de Clermont-Ferrand. Docteur en médecine, neuropsychiatre, neurologue, auteur à succès, homme d’engagement… On ne présente plus Boris Cyrulnik, particulièrement connu pour avoir nourri le concept de résilience. Né dans une famille juive à la fin des années 1930, son histoire personnelle marquée par le décès de ses parents en déportation, l’amènera souvent à questionner cette période de l’Histoire.

    Invité à Clermont-Ferrand, par le musée de la Résistance, de l’Internement et de la Déportation en partenariat avec l’Université Clermont Auvergne, le neuropsychiatre s'est plongé dans la Seconde Guerre mondiale à travers une conférence sur le thème « Pourquoi dire non ? Langage totalitaire et résistance ».

    Une conférence qui fait écho au dernier ouvrage de Boris Cyrulnik

    Derrière cette vaste thématique se cachent les raisons qui ont poussé certains hauts fonctionnaires à collaborer avec l’occupant ou au contraire à résister en faisant preuve de désobéissance. En invoquant l’histoire de Germaine Tillon, de Maurice Papon ou bien encore de Chérif Mécheri, un préfet musulman auquel Boris Cyrulnik et José Lenzini ont consacré un livre*, cette conférence a permis d'analyser les différents comportements de l’Homme face à ce genre de situation. D’une durée de 45 minutes, elle a été suivie d’un temps d’échange avec le public.

    (*) Boris Cyrulnik et José Lenzini abordent la thématique de l’obéissance et de la désobéissance face à un régime totalitaire dans Cherif Mecheri : Préfet courage sous le gouvernement de Vichy, un ouvrage sorti en septembre 2021 aux éditions Odile Jacob.

    Le replay de la conférence

    ]]>
    2021-11-05 2021-11-05
    news-6373 Tue, 02 Nov 2021 09:12:35 +0100 Qualité de l'eau des rivières : la Métropole s'engage ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/qualite-de-leau-des-rivieres-la-metropole-sengage/ Clermont Auvergne Métropole exerce l’ensemble des compétences liées au cycle de l’eau, et notamment la gestion des milieux aquatiques, dont les rivières. Pleinement engagée dans la transition écologique, la Métropole poursuit trois objectifs majeurs pour cette ressource commune : la qualité, la préservation de notre biodiversité et la lutte contre les pollutions. Ainsi, la Direction du cycle de l’eau exerce une surveillance rigoureuse de la qualité de nos rivières.
    La qualité de l’eau des rivières sous surveillance


    La Métropole est traversée par des petits cours d’eau souvent méconnus : le Bédat, la Tiretaine, l’Artière, l’Auzon, le Rif et leurs affluents, ainsi que par la rivière Allier. La qualité des cours d'eau peut être évaluée par l'analyse de critères tels que la physico-chimie de l'eau, sa teneur en pesticides, ou encore l'inventaire des formes de vie que le milieu aquatique abrite. Un suivi rigoureux est mis en oeuvre depuis plusieurs années afin de mieux connaître l'état de ces rivières et leurs évolutions à long terme.

    Un suivi physico-chimique est mis en place depuis 2006. Réalisé en régie par le laboratoire de contrôle des eaux de la Métropole, il consiste dans le suivi, 4 fois par an, d’une quinzaine de paramètres sur 21 points répartis sur la Métropole : taux d’oxygène, pollution organique, nitrates, phosphates sont ainsi mesurés. Par ailleurs, un suivi spécifique de la contamination par les pesticides et les résidus médicamenteux est mis en place sur l’Auzon (en partenariat avec le Syndicat Mixte des Vallées de la Veyre et de l'Auzon). 

    Outre la qualité de l’eau, évaluer et suivre la vie aquatique qui se développe dans nos rivières est indispensable. Ainsi, des pêches scientifiques sont réalisées régulièrement en partenariat avec la Fédération de Pêche du Puy-de-Dôme, et un suivi des macro-invertébrés de l’eau (indice biologique global normalisé ou IBGN) est effectué.

    Enfin, deux stations de mesures automatiques, basées sur l’Artière et le Bédat permettent de détecter des pollutions éventuelles et ainsi alerter les services.

    La morphologie des rivières est également un critère de développement de la vie aquatique. Les rivières urbaines de la métropole sont fortement marquées par l’artificialisation de leurs bassins versants depuis des siècles. Des actions de renaturation sont entreprises sur certains tronçons régulièrement.

    Limiter les rejets de pollution

    Afin de limiter les rejets de pollution au milieu naturel, le réseau d’assainissement est lui aussi surveillé de près. En effet, la métropole compte plus de 1900 km de réseaux d’assainissement dont un tiers est un réseau unitaire, c’est-à-dire qu’un seul tuyau collecte les eaux usées (toilettes, salles de bains, cuisines…) et les eaux de pluie (eaux de toiture, de ruissellement…). En cas de pluie, le réseau est engorgé et des déversements d’eau polluée peuvent avoir lieu au niveau des 350 déversoirs d’orage que compte la métropole en direction des rivières.

    Il convient donc de surveiller en permanence le fonctionnement du réseau, et en particulier les rejets au niveau des déversoirs d’orage. Ainsi, et conformément à la réglementation, les 55 déversoirs les plus importants ont été équipés de capteurs permettant de mesurer et évaluer la quantité des rejets urbains. Centralisées par un logiciel de supervision, ces données permettent à la fois d’alerter les services en cas de défaillance des réseaux et de mieux connaître leur fonctionnement.

    D’importants investissements sont par ailleurs mis en oeuvre par la Métropole pour limiter ces rejets polluants au milieu naturel : le redimensionnement des collecteurs et la construction de 6 bassins de stockage-restitution.

    Le rôle des usagers pour préserver la qualité de l'eau des rivières

    Chacun a un rôle à jouer dans la qualité de l’eau de nos rivières ! Bien sûr en ne jetant aucun déchet directement dans les rivières, mais aussi dans les grilles avaloirs ou bouches d’égouts : papiers, canettes, mégots de cigarette, mais aussi désherbants, produits de démoussage de toitures, eau de vidange de piscine... finiraient ainsi directement dans la rivière !

     

    Ici commence la rivière, ici commence la mer ! Ensemble, préservons l’eau !

     

     

    Pour toute question, contactez la Direction du Cycle de l’Eau
    58 boulevard Berthelot . 63000 Clermont-Ferrand
    Tél 04 73 42 62 40
    contact-cycledeleau@remove-this.clermontmetropole.eu 

     

     

     

    ]]>
    2021-11-02 2021-11-02
    news-6359 Fri, 29 Oct 2021 16:13:55 +0200 Les réseaux de chaleur urbains gagnent du terrain au sud de Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/reseau-de-chaleur/ Clermont Auvergne Métropole, qui vise à créer d’ici 2050 un territoire à énergie positive, mise notamment sur l’extension de ses réseaux de chaleur urbains. Ciblant sur son territoire les zones à forte consommation énergétique, la Métropole prévoit également de créer courant 2022 un réseau à Saint-Jacques et alentours. Explications. Alimentés aujourd’hui à 56% par des énergies locales et renouvelables selon une moyenne nationale, les réseaux de chaleur urbains sont ce qu’il y a de plus écologiques en matière de chauffage. C’est ce qui a séduit Clermont Auvergne Métropole, qui compte utiliser ce procédé comme un levier supplémentaire dans sa lutte contre le changement climatique.

    12 000 foyers concernés

    Actuellement, les quatre réseaux de chaleur gérés par la Métropole s’étendent sur 20 km. Il y en a deux principaux à Clermont-Ferrand (quartiers de Croix-de-Neyrat et de la Gauthière), un à Royat et un autre à Beaumont. Dans un premier temps, l’extension de ces réseaux prévoit d’ici 2023 une production supplémentaire de plus de 40 gigawatt heures (soit 120 GWh en tout), capable d’alimenter 12 000 foyers en tout.

    Un réseau supplémentaire à Saint-Jacques

    Mais pour accélérer encore davantage la transition énergétique du territoire, la Métropole et ses partenaires vont créer un réseau de chaleur supplémentaire au sud du territoire, pour alimenter principalement le quartier Saint-Jacques et une partie des communes d’Aubière et de Beaumont, dont le Campus des Cézeaux et le CHU Gabriel-Montpied. Ce nouveau réseau, qui doit être mis en service fin 2023, sera d'une longueur de 34 km. Il permettra de chauffer 10 000 équivalents-logements grâce à la récupération de la chaleur générée par l'usine d'incinération des ordures ménagères.

    Autre particularité, le réseau de chaleur urbain de Saint-Jacques sera géré par une nouvelle structure, une société d'économie mixte à opération unique (SEMOP), créée spécialement pour ce projet en partenariat entre la Métropole et la société Idex.

    Grâce à l'extension et la création d'un nouveau réseau de chaleur, la Métropole disposera d'ici 2026 de 70 km de réseaux, qui desserviront plus de 20 000 équivalents-logements. Ce qui permettra d'économiser environ 25 000 tonnes supplémentaires de CO2 par an, soit l'équivalent du retrait
    de 10 000 voitures.

     

     

    + d'infos sur les réseaux de chaleur urbains

    ]]>
    2021-10-29 2021-10-29
    news-6350 Wed, 27 Oct 2021 15:17:25 +0200 Le Clos des Vignes à Clermont-Ferrand : un « village » exemplaire au coeur de la ville https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/clos-des-vignes/ Un village intergénérationnel d'un nouveau genre vient d'être inauguré à Clermont-Ferrand. Composé de 40 logements et de nombreux espaces végétalisés, le Clos des Vignes est un modèle social et écologique où vivent en harmonie seniors et plus jeunes. Au pied des coteaux de Chanturgue, à fleur du boulevard Daniel-Mayer à Clermont-Ferrand, une parcelle de
    15 000 m² s’est mue en un havre de paix pour une quarantaine de personnes. Elle abrite le Clos des Vignes, un village intergénérationnel voulu par la Ville de Clermont-Ferrand et le CCAS et soutenu financièrement par Clermont Auvergne Métropole, entre autres. Depuis quelques semaines, une poignée de seniors, de familles et d’étudiants y vivent, répartis dans quarante T2 et T3 à loyer modéré.

    Un village qui booste l'autonomie des seniors

    Ce projet innovant, qui aura nécessité trois ans de travaux, a été pensé comme un petit village au cœur de la ville. Nichés au creux d’un espace végétalisé avec 125 arbres d’essences diverses et plus de 2 000 plantes vivaces et graminées, 30 habitations sont destinées aux personnes âgées, et 10 autres au reste de la population. Car c’est bien là l’objectif principal de ce village intergénérationnel : offrir la possibilité aux seniors de rester chez eux, loin des établissements spécialisés.

    Pour les aider à être autonomes le plus longtemps possible, les logements (dont certains sont accessibles aux personnes à mobilité réduite) ont été équipés de produits domotiques et plusieurs services à domicile leur sont proposés par le CCAS (portage de repas, soins infirmiers, accompagnement personnalisé…). L’entraide, née de la mixité sociale et générationnelle, est aussi précieuse pour tous les habitants qui tissent des liens entre eux grâce aux nombreuses activités pilotées par une gardienne/animatrice sur place.

    Un exemple pour la construction d'une ville post-carbone

    Exemplaire sur le plan social, le village intergénérationnel l'est aussi d'un point de vue écologique.

    Bâties sur un terrain orienté plein sud et disposant d'une isolation performante, les habitations ont été conçues pour être moins gourmandes en énergie : une bonne nouvelle pour la planète, mais aussi pour le porte-feuille des habitants. Chauffés par une chaudière collectives, les logements sont également alimentées en eau chaude sanitaire produite par des panneaux solaires.

    Et cerise sur le gâteau, les voitures disposent à l'entrée du village de de deux zones dédiées pour leur stationnement, ce qui rend  l'ensemble du site entièrement piéton !

                                                 

    Le village intergénérationnel du Clos des Vignes répond à deux objectifs du Plan Local de l'Habitat : il est une réponse concrète à l'objectif de logements pour tous et est en adéquation avec la politique Métropolitaine en matière de développement durable.

     

    ]]>
    2021-10-27 2021-10-27
    news-6334 Mon, 25 Oct 2021 16:32:02 +0200 Dès le 4 décembre, il sera permis de voyager sans payer dans les transports en commun de la Métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/a-partir-du-4-decembre-il-sera-permis-de-voyager-sans-payer-dans-les-transports-en-commun-de-la-met/ Encourager les automobilistes à poser leur voiture, mais pas que ! La mise en place de la gratuité dans les transports en commun les week-ends devrait permettre d'améliorer la qualité de l'air, de soutenir l'activité économique des commerçants en centre-ville et d'apaiser le quotidien des foyers modestes qui n'auront plus à se soucier du coût des transports deux jours dans la semaine. À partir du 4 décembre, et ce pendant deux ans, il ne sera plus obligatoire d’acheter un ticket les week-ends pour voyager en transport en commun dans les 21 communes de la métropole, ainsi qu’à Pérignat-sur-Allier et Mur-sur-Allier. Cette mesure expérimentale prendra effet dès le premier service du samedi matin vers 4h30, jusqu'au dernier du dimanche soir aux alentours d'1 heure.

    Enclencher une dynamique

    Le bus, le tramway et le transport à la demande « deviendront la solution de mobilité la plus simple et la plus économique pour rejoindre les lieux de vie de la métropole », se félicite François Rage. Pour appuyer son propos, le président du SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun), qui table sur d’autres villes françaises qui ont sauté le pas, prédit une augmentation de la fréquentation des transports en commun de l’ordre de 15 à 20 %.

    Cette expérimentation issue des rencontres citoyennes de la mobilité, s'inscrit dans la continuité des gratuités mises en place avec succès pour le bus de nuit BEN et pour les vélos en libre-service C-Vélo (abonnement et première demi-heure). En encourageant les citoyens à prendre les transports en commun au détriment de leur voiture, Clermont Auvergne Métropole entend renforcer le dynamisme du centre-ville de Clermont-Ferrand, faciliter le quotidien des familles les plus modestes et, tout comme la mise en place prochaine à Clermont-Ferrand de la limitation à 30 km/h, apaiser et améliorer la qualité de l'air en ville.

    Les tarifs des tickets et abonnements n'augmenteront pas en 2022

    Pour mener à bien ce dispositif, Clermont Auvergne Métropole, la Ville de Clermont-Ferrand et le SMTC investiront chacun 700 000 euros par an. Ce coût partagé à parts égales n'aura de ce fait aucune incidence sur le prix des tickets et des abonnements du SMTC.

    « L'ensemble des équipes de la T2C auront à coeur d'accompagner la mise en oeuvre de cette décision politique à travers une qualité de service qui permettra tout autant à de nouveaux usagers de découvrir la facilité d'utilisation des transports en commun, qu'à des usagers occasionnels de confirmer leurs pratiques à travers des déplacements axés sur de nouveaux usages », précise Blandine Galliot, présidente de la T2C.

    ]]>
    2021-10-26 2021-10-26
    news-6333 Mon, 25 Oct 2021 16:11:29 +0200 Chloé Picon, nageuse de l'ASM Chamalières, médaillée aux Championnats d'Europe Jeunes https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/chloe-picon-nageuse-de-lasm-chamalieres-medaillee-aux-championnats-deurope-jeunes/ Suite a ses performances lors des Championnats de France Junior cet été, Chloé Picon a pu se qualifier dans l'équipe de France et s'envoler pour Belgrade (Serbie) afin de participer à la COMEN (Championnats d'Europe Jeunes). Une première expérience internationale réussie pour cette jeune nageuse prometteuse !  

    Pour cette première participation à une compétition internationale sous les couleurs de la France, Chloé Picon (sur la photo : 2e en partant de la gauche), nageuse de l'ASM Chamalières Natation âgée de 14 ans, a remporté une belle victoire avec ses coéquipières.

    Lors du relais 4x100 mètres 4 Nages (Dos, Brasse, Papillon et Crawl), l'équipe composée de Lucine ALLART (CN Vouziers), Chloé PICON (ASM Chamalières Natation), Malou DOUILLARD (Dumbea Natation) et Albane CACHOT (Dauphin Toulouse OEC) a remporté la médaille de bronze suite à un effort collectif important et cinq derniers mètres décisifs qui leur ont permis de basculer de la 4e à la 3e place, derrière l'Italie et l'Espagne.

    Chloé Picon a su se remobiliser après l'épreuve des 100 mètres brasse du matin (ou elle termine 8ème à deux secondes de son record personnel) et a réalisé le parcours du relais en brasse en tenant son rang pour aller chercher cette troisième place avec ses coéquipières de l'équipe de France.

    Suite à sa médaille d’argent sur les 50 mètres brasse aux Championnats de France, cette expérience du très haut niveau à l'international est une nouvelle étape franchie, l'occasion de continuer à progresser et de se placer comme l'une des meilleures nageuses dans sa catégorie.

    La France termine à la troisième place de cette compétition internationale derrière l’Italie et la Turquie avec un total de 15 médailles (3 Or, 4 Argent et 8 Bronze).

    ]]>
    2021-10-25 2021-10-25
    news-2465 Wed, 20 Oct 2021 15:38:00 +0200 Les activités dans les musées, pendant les vacances de la Toussaint https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/les-activites-de-la-toussaint-dans-les-musees-et-les-mediatheques/ Les musées de Clermont Auvergne Métropole proposent, du 23 octobre au 7 novembre, des activités pour tous les publics et toutes les envies. Rappel : chaque premier dimanche du mois, l’entrée des musées est gratuite pour tous : prochain dimanche, le 7 novembre ! Activités pour les 3-6 ans
    Mardi 26 octobre
    10h - 12h
    14h -16h
    Un jour un atelier
    Portrait de pirate  / Atelier d’initiation au monotype.
    à partir de 3 ans - familleMARQ
    Mardi 26 octobre
    10h - 10h45
    Graines De Sciences – Zigomar
    Petite histoire au muséum. Comment, à travers un conte, découvrir des animaux, des plantes ou un instrument de l’exposition « Perds pas le nord ! ».
    de 2 à 3 ansMuséum Henri-Lecoq
    Mardi 26 octobre
    10h-10h45
    Atelier : Quelle histoire !
    À partir de l'histoire d'un tout petit hippopotame bleu du Nil, les enfants sont invités à découvrir les trésors de l’Égypte antique en suivant le périple de cet animal attachant. Chacun repartira avec ce nouvel ami porte-bonheur.
    de 4 à 6 ans Musée Bargoin
    Mercredi 27 octobre
    10h-11h30
    Graines De Sciences - La migration
    Cap au nord ! Embarquement immédiat pour explorer ensemble l’exposition « Perds pas le nord ! ». Les animaux voyagent, migrent. Mais comment font-il pour ne pas se perdre ?
    de 4 à 6 ansMuséum Henri-Lecoq
    Mercredi 27 octobre
    10h-11h-12h
    14h-15h-17h

    Escape Game par la petite Fugue
    Le bateau du Capitaine Sanzieu est amarré sur l’île avec un simple matelot pour surveiller. Profitez-en pour aider le Capitaine Anne à récupérer le trésor qui lui a été dérobé. Petit hic ! Le capitaine est aveugle et a utilisé des moyens de communication non visuels pour le cacher. 


    à partir de 3 ans - famille
    MARQ
    Jeudi 28 octobre
    10h-12h
    14h-16h

    Un jour un atelier
    Coffres à trésors A partir de reproductions d’oeuvres du musée décorez un coffre pour vos trésors...

    à partir de 3 ans - familleMARQ
    Vendredi 29 octobre
    10h-12h
    14h-16h
    Un jour un atelier
    L’ile mystérieuse / Atelier d’ initiation à l’aquarelle.
    à partir de 3 ans - familleMARQ
    Mardi 2 novembre
    10h-12h
    14h-16h
    Un jour un atelier
    Portrait de pirate /  Atelier d’initiation au monotype
    à partir de 3 ans - familleMARQ
    Mercredi 3 novembre
    10h-11h30
    Graines De Sciences - La migration
    Cap au nord ! Embarquement immédiat pour explorer ensemble l’exposition « Perds pas le nord ! ». Les animaux voyagent, migrent. Mais comment font-il pour ne pas se perdre ? 
    de 4 à 6 ansMuséum Henri-Lecoq
    Jeudi 4 novembre
    10h-12h
    14h-16h
    Un jour un atelier
    Coffres à trésors / A partir de reproductions d’oeuvres du MARQ , décorez un coffre pour vos trésors...
    à partir de 3 ans - familleMARQ
    Vendredi 5 novembre
    10h-12h
    14h-16h
    Un jour un atelier
    L’île mystérieuse / Atelier d’ initiation à l’aquarelle.
    à partir de 3 ans - familleMARQ

     

    Activités pour les 7-12 ans

    Mercredi 20 octobre
    14h30
    Visite : Mais qui a tué la chanteuse d’Amon ?
    Jeunes enquêteurs, explorez la vie de l’égyptologue Marcelle Baud et découvrez les mystères de l’Égypte antique afin de résoudre les énigmes qui vous conduiront au coupable. Faites fonctionner votre flair de fin limier et le mystère sera levé... 
    7-12 ansMusée Bargoin
    Mercredi 27 octobre
    10h30-12h
    Visite : Mais qui a tué la chanteuse d’Amon ?
    Jeunes enquêteurs, explorez la vie de l’égyptologue Marcelle Baud et découvrez les mystères de l’Égypte antique afin de résoudre les énigmes qui vous conduiront au coupable. Faites fonctionner votre flair de fin limier et le mystère sera levé... 
    7-12 ansMusée Bargoin
    Mercredi 27 octobre
    14h-15h-16h-17h

    Escape Game par la petite Fugue
    Le bateau du Capitaine Sanzieu est amarré sur l’île avec un simple matelot pour surveiller. Profitez-en pour aider le Capitaine Anne à récupérer le trésor qui lui a été dérobé. Petit hic ! Le capitaine est aveugle et a utilisé des moyens de communication non visuels pour le cacher. 


    7-12 ans
    MARQ
    Jeudi 28 octobre
    9h45-12h15
    Scribe en herbe
    Les  enfants  sont invités à s'initier à l’art des scribes, un métier qui nécessitait patience et dextérité. Sur un morceau de pierre ou de céramique chacun pourra s'essayer au dessin égyptien et à l'écriture. À vos ostraca ! 

    7-9 ansMusée Bargoin
    Vendredi 29 octobre
    14h-15h30


    Escape Game
    Découvrez l’exposition Perds pas le nord !, tout en participant à un jeu d’évasion.
    à partir de 7 ansMuséum Henri-Lecoq
    Vendredi 29 octobre
    9h45-12h15
    Atelier : Apprentis copistes
    Tel un copiste professionnel chargé de reproduire des œuvres d’art, les enfants peignent, dessinent, croquent… dans les salles d’exposition, avec des techniques et médiums différents sur un carnet qu’ils auront confectionné. 
    10-12 ansMusée Bargoin
    Mardi 2 novembre
    9h45-12h15
    Atelier : Oh mummies !
    Les Égyptiens croyaient en une vie après la mort, ils accordaient donc beaucoup de soin à la décoration et à la préparation des tombeaux. Les enfants s’improvisent « Grand maître-scribe » pour réaliser les plus beaux décors de sarcophages. 
    7-9 ansMusée Bargoin
    Mercredi 3 novembre
    10h30-12h
    Visite : Mais qui a tué la chanteuse d'Amon
    Jeunes enquêteurs, explorez la vie de l’égyptologue Marcelle Baud et découvrez les mystères de l’Égypte antique afin de résoudre les énigmes qui vous conduiront au coupable. Faites fonctionner votre flair de fin limier et le mystère sera levé... 
    7-12 ansMusée Bargoin
    Jeudi 4 novembre
    10h-11h30
    Escape game
    Découvrez l’exposition Perds pas le nord !, tout en participant à un jeu d’évasion.
    à partir de 7 ansMuséum Henri-Lecoq
    Jeudi 4 novembre
    13h
    Sieste musicale
    En partenariat avec le Festival Musiques Démesurées. Confortablement installés au cœur des collections permanentes d'archéologie, laissez-vous emporter par les œuvres électroacoustiques envoûtantes de Yoann Sanson.
    à partir de 7 ansMusée Bargoin
    Samedi 6 novembre
    14h30
    Visite commentée Traits d'Égypte, Marcelle Baud
    Pour découvrir, apprendre, observer, ressentir… Une visite ouverte à tous sans complexe, autour de la nouvelle exposition temporaire du musée Traits d’Égypte, Marcelle Baud (1980 - 1987)
    à partir de 7 ansMusée Bargoin

     

    Activités tous publics

    Mercredi 27 octobre
    12h30-13h
    Sieste musicale
    Confortablement installés dans l'Arbre du Vivant, venez assister à la représentation "A l'est" par Lucie Prod'homme. Pas froid aux yeux et aux oreilles, voilà un voyage sonore qui nous conduira de la Russie à la Pologne, en passant par l'Iran, pour une découverte côté Est
    Tous publicsMuséum Henri Lecoq
    Jeudi 28 octobre
    12h30
    Sieste musicale
    Dans le cadre du festival Musiques démesurées en salle XVIIe siècle "Benvenuti alla Chigiana !" par Lucie Prud'homme
    Tous publicsMARQ
    Vendredi 29 octobre
    14h-15h30
    Escape game
    Découvrez l'exposition Perd pas le nord ! tout en participant à un jeu d'évasion
    Tous publics - à partir de 7 ansMuséum Henri Lecoq
    Vendredi 29 octobre
    12h30
    Sieste musicale
    Venez découvrir les oeuvres de compositrices par Jean-Baptiste Apéré
    Tous publics - à partir de 7 ansMARQ
    Samedi 30 octobre
    18h-21h
    Soirée Halloween
    A l’occasion d’Halloween, le musée Bargoin réserve sa soirée aux petits monstres déguisés, sous la responsabilité de leur(s) accompagnant(s) pour découvrir l’exposition à la lampe torche. Afin de faciliter l’exploration, merci de vous munir d’une lampe.
    EnfantsMusée Bargoin
    Mardi 2 novembre
    12h30-13h
    Le Théodolite
    Le Théodolite permet de mesurer les angles verticalement ou horizontalement pour déterminer une direction grâce à la boussole qui le complète.
    Tous publicsMuseum Henri Lecoq
    Jeudi 4 novembre
    10h-11h30
    Escape Game
    Découvrez l’exposition Perds pas le nord !, tout en participant à un jeu d’évasion.
    Tous publics - à partir de 7 ansMuséum Henri Lecoq
    Jeudi 4 novembre
    13h
    Sieste musicale
    En partenariat avec le Festival Musiques Démesurées. Confortablement installés au cœur des collections permanentes d'archéologie, laissez-vous emporter par les œuvres électroacoustiques envoûtantes de Yoann Sanson.
    Tous publics - à partir de 7 ansMusée Bargoin
    Vendredi 5 novembre
    12h30
    Pause déjeuner, Pause Culture Archéo
    Avant d’intégrer l’Ecole du Louvre où se révèle sa passion pour l’Égypte , Marcelle Baud a été formée dans de prestigieuses écoles d’art. Cette pause déjeuner propose donc de découvrir la scolarité d’une femme dans le Paris de la Belle époque, qui fut l’une des premières françaises à se professionnaliser sur le dessin égyptien.

    AdultesMusée Bargoin
    Vendredi 5 novembre
    14h-15h
    Visite contée
    Une visite de l’exposition « Perds pas le nord ! », en histoire, pour les petits et grands 
    Tous publicsMuséum Henri Lecoq
    Samedi 6 novembre
    14h30
    Visite commentée Traits d'Égypte, Marcelle Baud
    Pour découvrir, apprendre, observer, ressentir… Une visite ouverte à tous sans complexe, autour de la nouvelle exposition temporaire du musée Traits d’Égypte, Marcelle Baud (1980 - 1987)
    Tous publics - à partir de 7 ansMusée Bargoin
    ]]>
    2021-10-20 2021-10-20
    news-6257 Mon, 18 Oct 2021 09:00:00 +0200 Pourquoi la Métropole est un terreau pour l'ambition ? https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/pourquoi-la-metropole-est-un-terreau-pour-lambition-4/ Bien qu’à taille humaine, la Métropole clermontoise peut avoir la tête haute : en se montrant à l’écoute et en mettant à disposition des outils de développement, elle est un terreau fertile pour l’émergence de projets novateurs. Considérant d’un même élan les acteurs de l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, elle crée des passerelles entre les initiatives et les talents de son territoire, contribuant ainsi à son rayonnement sur le plan national et international. Au fond, qu’est-ce que c’est qu’être innovant ? C’est très certainement sortir du rang. Se démarquer des autres, nager à contre-courant. Être innovant, c’est aussi penser autrement, ne pas avoir peur d’aller de l’avant ou de soulever des questionnements. C’est oser, tout simplement.

    Véritables fers de lance, l’innovation, au même titre que la recherche et l’enseignement supérieur, participent amplement au développement et au rayonnement de notre territoire. Avec la volonté d’inscrire ces domaines comme des piliers fondamentaux de son avenir, Clermont Auvergne Métropole s’est dotée d’une feuille de route stratégique pour agir concrètement sur trois axes : l’ambition, la créativité et l’échange.

    Omni-disciplinaire, l’Université Clermont Auvergne (UCA) est une des ambassadrices de cette volonté. Estampillée établissement d’excellence par le label I-Site qu’elle a obtenu en 2017, elle ambitionne de devenir, au-delà des frontières de la France, un référent sur les modèles de vie et de productions durables. Ancrées dans la réalité, l’UCA et les autres lieux d’enseignement post bac de la Métropole, ont pour mission de former les citoyens du monde de demain, avec tous les enjeux sociétaux que cela comporte.

    Pour booster le potentiel d’innovation de ses établissements, la Métropole, qui ne réduit pas l’enseignement supérieur à un simple appareil de formation, encourage le décloisonnement. Décloisonnement entre les écoles pour susciter des formations complémentaires, mais aussi entre les filières ou écosystèmes, pour créer des partenariats générateurs d’idées nouvelles. En créant par exemple des passerelles entre ses laboratoires et des industries présentes sur son territoire, Clermont Auvergne Métropole contribue à améliorer la performance des entreprises et les aide à anticiper les contraintes inhérentes aux enjeux sociaux-environnementaux actuels.

    Portant une attention particulière à ceux qui prennent des risques, la Métropole encourage par le biais de financements et de suivis personnalisés les projets ambitieux. Car il n’y a pas meilleur terrain que l’échelle locale pour expérimenter ses envies et se réaliser. Au fond, c’est la somme de tout ça qui fait que nous sommes un territoire innovant riche de talents. 

    ]]>
    2021-10-18 2021-10-18
    news-6285 Mon, 18 Oct 2021 09:00:00 +0200 Interview de Sophie Commereuc, directrice générale de l’Institut National Polytechnique de Clermont https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/interview-de-sophie-commereuc-directrice-generale-de-linstitut-national-polytechnique-de-clermont/ C’est une grande étape que viennent de franchir SIGMA Clermont, Polytech Clermont et Isima. En se réunissant au sein de Clermont Auvergne INP, les trois écoles ont rejoint le premier réseau national d’écoles publiques d’ingénieurs. Scellée le 1er janvier 2021, leur alliance marque un tournant qui vise l’émergence de nouveaux projets renforçant l’attractivité de notre territoire. Ce nouvel ensemble fédératif constitue le pôle d’ingénierie de l’Université Clermont Auvergne. Explications avec Sophie Commereuc, la directrice générale de l’Institut National Polytechnique de Clermont. La France compte désormais 5 INP : Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lorraine et Toulouse. Quels atouts vont nous permettre de nous différencier des autres ?

    Des cinq INP, nous sommes celui qui regroupe le moins d’écoles. C’est une force qu’il nous appartient d’exploiter. À trois (contre onze en Lorraine ou sept à Grenoble, NDLR), c’est plus facile de jouer le jeu de l’alliance, de porter un collectif efficace et d’être réactif. Nos écoles d’ingénieurs (Polytech, Isima et SIGMA) ont l’habitude de travailler ensemble, c’est également un avantage : elles ont appris à écouter, à partager, à converger. Notre territoire, qui favorise la proximité entre l’enseignement, la recherche et la sphère économique, est aussi une force que d’autres n’ont pas. Il compte un nombre d’acteurs raisonnable qui se connaissent, et dont les intérêts communs priment. Nous sommes donc prêts à saisir les opportunités et à les créer. 

    Que va apporter cette alliance et comment fonctionnera Clermont Auvergne INP ?

    Le Groupe INP est un réseau visible, très reconnu par la cible étudiante. Mettre sur la carte de France un point INP à Clermont-Ferrand nous aidera à être encore plus attractifs. Nous engageons aussi un travail sur l’internationalisation de nos écoles, à la fois en formation et en recherche. Cet objectif est partagé avec l’Université Clermont Auvergne (UCA). La crise sanitaire nous a amené à questionner nos modalités d’enseignement. En école d’ingénieurs, la pédagogie est beaucoup basée sur le mode projets. Constituer des groupes projets d’élèves issus des trois écoles ouvre à une transversalité attendue des entreprises. Pour le permettre nous adaptons nos outils et investissons pour donner accès à distance à certains logiciels métier par exemple. Ce n’est qu’en aménageant les espaces pédagogiques et les modalités d’enseignement que nous pourrons développer la pluridisciplinarité, l’hybridation des cursus, qui est notre troisième objectif. Aujourd’hui, nos trois écoles réunissent dix spécialités. L’idée est de travailler aux interfaces, de ne pas cloisonner ces domaines. Cela pourrait donner lieu à l’avenir à de nouvelles formations, à des modules transverses qui répondraient notamment aux grands enjeux sociétaux actuels. 

    De nouvelles formations ont-elles vu le jour grâce à la création de l’INP ?

    Pas pour le moment. Nous avons la volonté de recueillir les attentes des entreprises, très présentes dans nos instances de pilotage, dans le but de formuler une proposition qui soit pertinente. Une Prépa des INP a en revanche vu le jour à Clermont-Ferrand, avec le soutien de l’UCA. Un programme de formation pré-doctorale a aussi été lancé cette année, la Graduate Track for Intelligent and Innovative Mobility : un parcours diplômant en anglais (master/ingénieur) pour attirer les talents internationaux. 

    Et vous, comment appréhendez-vous cette nouvelle direction ?

    Je la perçois comme un bouillonnement de projets ambitieux. Des projets qu’il faudra prioriser en partenariat étroit avec l’UCA, le Groupe INP et des entreprises partenaires ou des universités à l’international. L’INP doit jouer un rôle de locomotive pour nos trois écoles d’ingénieur. Les tirer vers le haut tout en leur laissant une réelle autonomie pour qu’elles puissent développer leurs spécificités. C’est à cela que je vais m’employer avec enthousiasme. •

     

    En chiffres :
    • Clermont Auvergne INP compte 2 600 étudiants et élèves-ingénieurs.
    • Cette année, c’était la première rentrée de 700 d’entre eux. Preuve de l’attractivité de Clermont Auvergne INP, 67,5 % des nouveaux admis ont été recrutés hors de la région Auvergne-Rhône-Alpes et 13 % d’entre eux viennent de l’étranger.
    • Symbole de l’excellence, 95 % des nouveaux étudiants de cette année ont obtenu une mention au bac, dont 29 % de mention Très bien.
    ]]>
    2021-10-18 2021-10-18
    news-6286 Mon, 18 Oct 2021 09:00:00 +0200 L’UCA, une université tournée vers l’avenir https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/luca-une-universite-tournee-vers-lavenir/ Forte de ses 38 000 étudiants et d’un label I-Site qui lui permet de mettre en oeuvre une politique d’excellence, l’UCA (Université Clermont Auvergne) espère rayonner davantage sur la scène nationale et internationale grâce à la mise en place d’une thématique environnementale et sociétale. Positionner l’UCA (Université Clermont Auvergne) sur la scène internationale comme un pôle d’expertise sur la conception de modèles de vie et de productions durables. Telle est l’ambition portée par Mathias Bernard, son président. Pour y parvenir, l’Université a axé une part importante de son activité de recherche et de formation sur quatre thèmes qui se veulent fédérateurs : “comment mieux se nourrir”, “mieux se déplacer”, “vivre en bonne santé” et “comment protéger les populations des risques de catastrophes naturelles”. Car à l’heure où l’évolution du climat nécessite d’engager une transition écologique et sociétale durable, l’UCA souhaite contribuer à la construction d’un monde meilleur.

    L’Université de manière générale, et la nôtre en particulier, s’adresse à la jeunesse, à ceux qui occuperont les métiers de demain. Nous souhaitons leur donner toutes les clefs pour qu’ils puissent s’adapter dans le contexte actuel, évoluer et rendre durable le monde qui est le nôtre”, raisonne Mathias Bernard. Si ces grandes thématiques sont abordées “sous forme de sensibilisation en licence”, elles “débouchent en master sur une offre de formation professionnelle qui inclue ces éléments”. 


    Reconnue entre autres pour ses compétences dans différents domaines scientifiques, l’UCA l’est également sur le plan national par le fait qu’elle soit une université territoriale d’excellence. Présente “à 80%” sur le territoire métropolitain, elle possède aussi des implantations au Puy-en-Velay, à Aurillac, Montluçon, Vichy et Moulin. “Nous avons la volonté d’être ancrés dans notre territoire et de travailler en partenariat étroit avec les acteurs qui le composent. Mais nous ne sommes pas pour autant une université de proximité qui vise simplement à assurer un service.” Sans chercher non plus à devenir le Cambridge français, l’UCA espère grâce à sa signature thématique se positionner “durablement parmi les meilleures universités française du classement de Shanghaï” (elle est actuellement 18e, NDLR), et ainsi attirer toujours plus de matière grise étrangère. •

    ]]>
    2021-10-18 2021-10-18
    news-6287 Mon, 18 Oct 2021 09:00:00 +0200 Une étape importante pour le label I-Site https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-etape-importante-pour-le-label-i-site/ L’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation sur notre territoire doivent beaucoup au label I-Site obtenu en 2017. Pour ne pas le perdre, Mathias Bernard et Pierre Schiano, directeur de l’I-Site “CAP 20-25” conduiront, début janvier, une délégation devant un jury qui décidera ou non d’une labellisation définitive. “Nous sommes confiants car nous avons véritablement respecté nos engagements”, confie Pierre Schiano, qui ne manquera pas de rappeler aux juges les nombreux atouts de l’UCA et de notre territoire. Outre l’aspect financier, la confirmation du label I-Site “aura un effet levier sur beaucoup d’aspects, et nous permettra de rayonner encore plus loin”. Verdict attendu dans le courant du mois de janvier !

    Une sélection rigoureuse 

    Jusqu’à présent, seuls 18 sites français, dont Clermont-Ferrand, possèdent un label d’excellence : 9 ont été labelisés Initiatives d’Excellence-IDEX, et 9 autres I-Site (Initiatives Science/Innovation/Territoires/Economie). « Nous sommes une bonne moitié à passer devant le jury cette année », précise Pierre Schiano, qui estime qu’à l’issue, une quinzaine de sites conserveront leur label.

    « Initialement, l’objectif du label I-Site est d’avoir un ensemble d’universités visibles à l’international, notamment au travers des classements internationaux », explique le directeur de l’I-Site « CAP 20-25 ». Mais développer un lien entre l’université, le territoire et le monde socio économique est aussi primordial pour les labélisés. « Nous avons passé des conventions avec des collectivités, des communautés de communes, des communautés d’agglomération… En comparaison des autres I-Site et IDEX, nous sommes ceux qui ont le plus poussé cette spécificité là. Nous ne sommes pas dans une configuration style métropole lyonnaise ou grenobloise. Clermont Auvergne Métropole doit s’appuyer sur ses territoires pour en tirer une force », estime Pierre Schiano.

    Ne souhaitant pas être associée à l’image « d’une tour d’ivoire », l’UCA, via son label I-Site, souhaite également renforcer à l’avenir le sentiment d’appartenance de ses étudiants. Pour que l’université s’inscrive pleinement dans la vie de la cité.

    ]]>
    2021-10-18 2021-10-18
    news-6288 Mon, 18 Oct 2021 09:00:00 +0200 Astu’Science : quand la culture scientifique part en guerre contre les fausses informations https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/astuscience-quand-la-culture-scientifique-part-en-guerre-contre-les-fausses-informations/ Dans nos sociétés hyper connectées, l’information n’a jamais été aussi facile d’accès. Pullulant sur internet et dans les médias, elle devient parfois compliquée à cerner et donne souvent lieu à son lot de fake news et théories du complot. C’est pour cette raison que l’association Astu’Sciences encourage les initiatives en faveur de la culture scientifique sur le territoire auvergnat. Une manière d’apprendre à y voir plus clair et développer son esprit critique.

    Les exemples ne manquent pas. Dans nos sociétés, les fausses informations sont désormais monnaie courante et deviennent particulièrement virales lors des temps forts de l’actualité : élections présidentielles, crise sanitaire, contestations sociales… Sur internet, où elles se propagent plus facilement, les fake news bénéficient de la profusion de contenus pour réussir à se fondre dans le lot. Surfant sur des sujets polémiques, elles se partagent en masse et gagnent en visibilité, semant ainsi le trouble sur la réalité du monde.

    « Un flot d’informations assénées sans preuves et sans validation nous rappelle combien il est indispensable de doter chaque citoyen d’un esprit critique, seul rempart contre les fausses nouvelles. Il faut réexpliquer sans cesse ce qu’est la démarche scientifique et en quoi elle reste le meilleur moyen d’atteindre la vérité », estime Christian Touraille, le président d’Astu’Sciences.

    Une passerelle entre la science et la société 

    Engagée depuis près de trente ans, cette association « œuvre pour le déploiement de la culture scientifique en Auvergne », en animant notamment un réseau fort « d’une quarantaine d’adhérents* », explique Hélène Brignon, chargée de projet chez Astu’Sciences. Avec la volonté commune de créer une passerelle entre la science et la société, les membres, aidés par l’équipe permanente de l’association, travaillent main dans la main pour faire naître de nouvelles idées. Création d’événements, d’outils de veille, d’activités ludiques… Tous les moyens sont bons pour susciter chez les citoyens le plaisir d’apprendre et de comprendre.

    Evénement phare de l’association, Hélène Brignon cite Exposciences pour illustrer l’efficacité de leur réseau d’acteurs. Lors de ce rendez-vous organisé tous les deux ans à Polydome (Clermont-Ferrand), des jeunes de 4 à 25 ans sont invités à partager avec le public les projets scientifiques ou techniques qu’ils ont expérimentés pendant l’année scolaire.

    Dans le but d’ouvrir les portes du monde scientifique au plus grand nombre, Astu’Sciences peut aussi compter sur le site internet Echosciences Auvergne qu’elle anime avec d’autres acteurs de la culture scientifique à l’échelle nationale. Hébergeant pêle-mêle des articles, des annonces, un agenda ou un réseau social, cet outil « permet de se tenir informé sur l’actualité des sciences », résume Hélène Brignon.

    Jouer pour mieux débattre 

    Considérées comme des « leviers forts » pour déployer la culture scientifique sur le territoire, les médiathèques se sont rapprochées depuis peu de l’association Astu’Sciences. « Leurs missions ont beaucoup de similitudes avec les nôtres », explique Hélène Brignon, qui les perçoit comme des « lieux de construction de l’esprit critique ». En mettant gratuitement à disposition des ressources et des informations, « elles sont l’endroit idéal pour se forger une opinion sur un sujet ».

    À l’avenir, plusieurs animations pourraient y être organisées, comme des « concours de mauvaise foi » ou « des jeux de rôle pour débattre ». Des activités ludiques permettant « d’explorer des sujets sous tous les angles de manière loufoque, en prenant en compte tous les points de vue », détaille Hélène Brignon. Car la culture scientifique n’a pas la prétention « de dire qu’elle apporte la vérité. Nous sommes là pour apporter des éléments pour que chacun se forge une opinion et prenne des décisions en fonction de la société qu’il veut ».

    (*) Parmi les adhérents d’Astu’Science, on retrouve des institutions, des collectivités, des associations, des scientifiques, des laboratoires, des membres de l’enseignement privé…

    ]]>
    2021-10-18 2021-10-18
    news-6284 Fri, 15 Oct 2021 11:31:57 +0200 Le pôle de création musique/image ImagO souffle ses 5 bougies ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-pole-de-creation-musiqueimage-imago-souffle-ses-5-bougies/ Le pôle de création musique/image de Clermont Auvergne Métropole a ouvert ses portes sur la commune de Cébazat le 15 octobre 2016. L’équipement, à vocation professionnelle, dispose de trois studios (30, 50 et 200m2) conçus pour la résidence, la répétition, la création ou la captation audiovisuelle dans le domaine musical. 265 projets musicaux y ont été accueillis depuis son ouverture, pour 11 745 heures d'utilisation.

    Le pôle est identifié comme un outil de grande qualité, tant dans son accueil que dans les moyens techniques mis à disposition. Il est positionné pour favoriser les rencontres entre les entreprises créatives et les acteurs culturels du territoire, autour de l'expérimentation et de la production de projets croisant musique et image.

    Le groupe Belfour y a ainsi réuni toute son équipe de création pour réaliser le tournage de son prochain clip, autour de la réalisatrice Elizabeth Marre, d’un dispositif audiovisuel de toute beauté... et d’un serpent python ! Le making of de cette aventure est à découvrir ici :

    Le pôle fonctionne en outre en réseau avec les autres lieux de pratique musicale de la Métropole : Le Tremplin à Beaumont, La Vague à Gerzat, Le Caméléon à Pont-du-Château et le Comptoir des Sons à Clermont-Ferrand. Le futur pôle imagO C2N, qui ouvrira bientôt dans le quartier de Croix-de-Neyrat, viendra bientôt compléter cette chaîne de ressources au service de la progression des musiciens sur le territoire.

    Retrouvez toutes les informations sur le pôle de création/musique image de Clermont Auvergne Métropole en cliquant ici.

    ]]>
    2021-10-15 2021-10-15
    news-6283 Fri, 15 Oct 2021 10:36:38 +0200 Le Fonds de Solidarité Logement accorde des aides aux ménages pour l'eau et l'assainissement https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-fonds-de-solidarite-logement-accorde-des-aides-aux-menages-pour-leau-et-lassainissement/ Le Fonds de Solidarité Logement (FSL), compétence transférée à la Métropole au 1er janvier 2019, permet – sous conditions - d’aider des personnes en difficulté pour accéder à un logement ou à s’y maintenir : impayés de loyers, d’énergie, mais aussi d’eau. Dès 2019, le FSL a accordé des aides pour l’eau, et depuis 2020, la Métropole - via les budgets annexes de l’eau et de l’assainissement - et les syndicats dédiés abondent à hauteur de 25000 € par an, un fonds qui permet d’aider globalement les ménages. 16 foyers ont ainsi été aidés en 2020.
    Le FSL eau et assainissement
    « […] La Nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. […] Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence. »

     Extrait du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946


    Garantir le droit au logement et à l’eau potable constitue un devoir de solidarité pour l'ensemble de la Nation. Toute personne ou famille éprouvant des difficultés particulières, en raison notamment de l'inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d'existence, peut bénéficier d’une aide de la collectivité pour accéder à un logement décent et indépendant ou s'y maintenir, y étant inclus l’accès à l’eau potable (loi n°90-443 du 31 mai 1990 visant la mise en œuvre du droit au logement).

    A ce titre a été instauré le Fonds Solidarité Logement (FSL). Au 1er janvier 2019, la compétence sociale concernant le FSL a été transférée du Département du Puy-de-Dôme à Clermont Auvergne Métropole, pour les ménages dont le logement est situé dans le périmètre géographique métropolitain.

    Le FSL peut aider à régler, sous certaines conditions, des frais liés à l’accès au logement (caution, garantie des loyers, mobilier de première nécessité…), des frais liés au maintien dans le logement (impayés de loyers, d’énergie, d’eau, de téléphone). Il peut également prendre en charge des mesures d’Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL).

    Concernant la facture d’eau et / ou d’assainissement, le FSL prévoit la mobilisation d’aides financières visant à prendre en charge tout ou partie de la facture d’eau et assainissement pour les locataires dans la limite à 40 m³ annuel par personne (sous certaines conditions précisées dans son règlement intérieur (art. article 29 pour les aides au maintien dans le logement et article 30-6 concernant spécifiquement les dettes d’eau).

    Pour aller plus loin, des actions préventives

    Outre les aides directes, des actions préventives seront également menées auprès de bénéficiaires ciblés. Elles permettront de promouvoir, par l’intermédiaire des assistants sociaux ou de professionnels qui se rendront au domicile des bénéficiaires, de mesures d’utilisation économe de l’eau (lecture d’une facture, matériel économe en eau, sensibilisation au non gaspillage de l’eau…). Une phase de test de ces mesures est prévue au dernier trimestre 2021.

    Pour toute demande, il convient de se rapprocher d’un(e) assistant(e) social(e) diplômé(e) et en activité, celui qui vous suit ou celui de votre secteur géographique.

     

    + d'infos sur le FSL

    ]]>
    2021-10-15 2021-10-15
    news-6239 Wed, 13 Oct 2021 17:51:15 +0200 31e Convention nationale de l’AdCF : trois jours pour affirmer le rôle capital des intercommunalités https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/31e-convention-nationale-de-ladcf-trois-jours-pour-affirmer-le-role-capital-des-intercommunalites/ Jusqu’à vendredi, la Métropole clermontoise accueille la 31e Convention nationale de l’AdCF (Assemblée des Communautés de France). Un rendez-vous important pour les élus et les acteurs de l’intercommunalité qui souhaitent, à travers cet événement, adresser notamment au gouvernement leur volonté de se voir confier plus de responsabilités. Elus de métropoles, de communautés de communes, de communautés d’agglomération ou bien encore de communautés urbaines. Ils sont 1 600 à participer depuis aujourd’hui au rendez-vous annuel de l’AdCF (Assemblée des Communautés de France) organisé cette année par Clermont Auvergne Métropole. Réunis à la Grande Halle de Cournon-d’Auvergne, ces représentants de l’intercommunalité vont participer pendant trois jours à différents débats et forums, à des conférences, des agoras… ayant tous pour grande thématique : « Intercommunalités : aux avant-postes de la relance ».

    Pour Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole, cette 31e Convention sera l’occasion pour les élus « d’aborder tous les aspects de la relance économique et du soutien à la vie sociale, éducative et associative. Nous aurons à échanger sur nos différentes actions, sur nos contraintes, nos difficultés, mais aussi sur nos réussites respectives dans la gestion de la crise sanitaire ». En première ligne pour accompagner les entreprises implantées sur leur territoire, les intercommunalités tiennent un rôle capital dans la relance, puisqu’elles portent à la fois « le développement économique et la transition écologique », explique Sébastien Martin, le président de l’AdCF.


    Les élus et les acteurs de l’intercommunalité profiteront aussi de cet événement pour adresser au gouvernement leur volonté de poursuivre dans la voie de la décentralisation, en recevant plus de responsabilités. Attendu vendredi à la Grande Halle, le Premier ministre, Jean Castex, ne manquera probablement pas de faire remonter les différents messages que lui adresseront les élus.

    ]]>
    2021-10-13 2021-10-13
    news-6224 Tue, 12 Oct 2021 09:49:33 +0200 La collection Ghysels vient enrichir le musée Bargoin de 330 pièces textiles https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-collection-ghysels-vient-enrichir-le-musee-bargoin-avec-330-pieces-textiles/ En 2019, le musée Bargoin a acquis un ensemble exceptionnel de plus de 330 pièces textiles provenant de presque tous les continents et rassemblé pendant plus de soixante ans par des collectionneurs passionnés, qui ont fait l’honneur de proposer au musée ce fonds unique d’une grande qualité. Enrichissement des collections au Musée Bargoin

    Composée essentiellement de costumes, cette collection illustre la diversité des textiles tribaux et témoigne de traditions culturelles pour certaines disparues. Elle permet au musée de compléter son fonds par des aires géographiques ou des cultures non encore représentées et vient alimenter nos connaissances sur la variété des modes de vie, des savoir-faire et des visions du monde. Japon, Indonésie, Birmanie, Ouzbékistan, Bolivie, Afrique du Sud... Ces textiles du monde nous renseignent également sur les celles et ceux qui les ont réalisés.
    Pour l’acquisition de ce fonds, Clermont Auvergne Métropole a bénéficié de l’aide financière de l’État et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

    Après un long travail de marquage, conditionnement et étude, une présentation de plusieurs pièces de  ce nouveau fonds sera visible au muée Bargoin dès le printemps 2022.

    Veste de femme, ethnie Miao, Chine.

    La Chine est habitée par plusieurs dizaines de groupes ethniques qui ont conservé leurs cultures traditionnelles, lesquelles se lisent particulièrement dans les textiles. Les plus représentatifs sont les vêtements féminins, qui se distinguent par la couleur, les motifs, le style et les techniques employées. Les costumes les plus décorés sont réservés aux grandes occasions et les motifs jouent un rôle symbolique important. Chez les Miao, minorité ethnique la plus nombreuse et réputée pour la grande qualité de ses textiles, les femmes portent traditionnellement une veste courte et une jupe plissée. À Shidong, les femmes Miao ornent leurs vestes de broderies colorées représentant un bestiaire dominé par la figure du dragon, souvent décliné en mouton, buffle ou serpent. Ces broderies d’une grande finesse, appliquées sur une toile de coton teinte à l’indigo puis calandrée, sont source de fierté et de revenus pour les Miao.

     

    Veste et jupe de femme et Miao et détail d’une manche brodée, Chine, Guizhou, 1ère moitié du XXe siècle,  © musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole.

    Détail de la manche brodée, veste de femme Miao, Chine, Guizhou, 1ère moitié du XXe siècle,  © musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole.


    Tunique d’homme cushma, ethnie Shipibo, Pérou.

    Les Shipibo-Conibos sont un peuple indigène qui vit dans la région de l’Ucayali au centre du Pérou et dont les traditions sont marquées par l’influence des grandes civilisations andines préhispaniques. Les Shipibo sont connus pour leurs motifs géométriques appelés kéné qui reflètent leur vision de la nature et leur cosmologie, et qui confèrent pouvoir et protection au foyer, aux individus et à l'ensemble du groupe. Les motifs sont dessinés sur des étoffes de coton tissées à la main à l’aide de pigments produits avec de l’écorce d'acajou et de la boue noire. Les hommes shipibo portent traditionnellement le cushma, longue tunique de coton de style poncho utilisée dans la région depuis l’époque préhispanique. Il se compose de deux pièces rectangulaires cousues au centre avec une ouverture pour la tête et décorées de motifs kéné (éléments graphiques présentant la cosmovision, la connaissance et l’esthétique de cette société), peints verticalement dans des tons sombres.


    Tunique d’homme Shipibo, Pérou, 2e moitié du XXe siècle
    © musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

     

     

    Tunique d’homme Wodaabe, ETHNIE PEUL, NIGER.

    Cette tunique, constituée d’un tissage en bandes, assemblées puis brodées,n’est pas portée par les femmes, mais par les hommes de l’ethnie Peul au Niger, les Wodaabes. Ce peuple d’éleveurs nomades (qui vit dans un espace semi-désertique) se rassemble tous ensemble, une seule fois par an. Pour retrouver l’unité du groupe ils vont fictivement « se mettre en guerre ». Leurs armes sont le chant et la danse. Le but officiel de cette belligérance est le vol des femmes des autres lignages. C’est de cette manière que des relations se créent, pérennisant des alliances avec d’autres membres du groupe, et assurant  l’unité de la communauté. Une partie du rituel est consacré la danse yaake, pendant laquelle les hommes portent cette tunique. Ce vêtement exalte la séduction, le rapport au corps, le rapport à l’autre. Cela concerne l’ensemble de la communauté : les hommes gèrent le rituel, les femmes de la famille brodent la tunique (qui se transmet de père en fils)  et les jeunes filles apparaissent enfin pour élire le plus beau danseur

     



    Tunique d’homme Wodaabe, Ethnie Peul, Niger,  2e moitié du XXe siècle
    © musée Bargoin, Clermont Auvergne Métropole

     


    Un projet soutenu par la Région et la DRAC

    ]]>
    2021-10-12 2021-10-12
    news-6214 Mon, 11 Oct 2021 16:31:08 +0200 Résidence Source Dumas, un logement social dans une maison de maître https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/residence-source-dumas-un-logement-social-dans-une-maison-de-maitre/ La résidence Source Dumas, une bâtisse idéalement située à proximité de l’hyper-centre de Chamalières, a été inaugurée vendredi 8 octobre. Une inauguration en présence de Marion Canalès, Présidente d’Assemblia, de Louis Giscard d’Estaing, Maire de Chamalières, Vice-Président de Clermont Auvergne Métropole et Odile Vignal, Vice-Présidente de Clermont Auvergne Métropole en charge de l'Habitat.

     

    Lorsque le logement social prend place dans une maison de maître

    L’originalité de la résidence « Source Dumas » est liée à son histoire puisqu’il s’agit d’une maison de maître des années 30, dont le rez-de-chaussée était un atelier qui accueillait une source d’eau pétillante, autrefois vendue aux promeneurs qui se rendaient au Puy-de-Dôme. 

    Sans fonction depuis plusieurs années, cette bâtisse a bénéficié d’importants travaux de restructuration et de mises aux normes pour permettre la création de 8 appartements répondant aux attentes actuelles des habitants. 
    Il s’agit de 4 T1, 2 T2, 1 T3 et 1 T4. 

     

     

    Autant de travaux soumis à autorisation de l’Architecte des Bâtiments de France car seuls les murs périphériques, les murs porteurs et les planchers ont été conservés.

    Une restauration de patrimoine qui a donné une seconde vie au bâtiment mais aussi a permis de proposer une nouvelle offre locative. Aujourd’hui, l’ensemble des appartements de la résidence « Source Dumas » ont été loués. 

     

     600 à 800 logements soutenus chaque année par la Métropole

    Le droit au logement pour tous est un enjeu primordial de la politique de l'Habitat de la Métropole.
    Dans ce cadre, la résidence "Source Dumas" fait partie des 600 à 800 logements soutenus chaque année par Clermont Auvergne Métropole sur l'ensemble du territoire métropolitain.
    L'enjeu, à l'échelle métropolitaine passe par la hausse de la production de logements sociaux, mais aussi par une répartition plus homogène sur les communes du territoire. La Métropole 

     

    • Montant total des travaux : 1,09M€ HT
    • Soutien financier de Clermont Auvergne Métropole : 82 162€ 
    ]]>
    2021-10-11 2021-10-11
    news-6199 Fri, 08 Oct 2021 10:53:05 +0200 Ouverture du GR®89 entre Thiers et Saugère, à Pont-du-Château https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/ouverture-du-grr89-entre-thiers-et-saugeres-a-pont-du-chateau/ Ce jeudi 7 octobre, a eu lieu l’inauguration du GR®89 entre Thiers et Saugère, à Pont-du-Château en présence des collectivités et partenaires qui ont oeuvré à sa mise en place. Appelé aussi « Chemin de Montaigne », le GR®89 correspond au trajet qu’emprunta l’écrivain et philosophe français en revenant d’Italie pour prendre sa mandature de maire de Bordeaux en 1581.

    L’ouverture du GR®89 entre Thiers et Saugère, a été inaugurée jeudi 7 octobre à Pont-du-Château, par Serge PICHOT, Vice-Président en charge du Tourisme et du Thermalisme à Clermont Auvergne Métropole, Patrick PERRIN, Maire de Pont-du-Château et Michel AVARD, Président du Comité départemental de randonnée pédestre, aux côtés des Président.e.s des différentes intercommunalités partenaires. Cette section du « Chemin de Montaigne » met en valeur la diversité des paysages et des patrimoines du Puy-de-Dôme, s’étend sur 158 kilomètres de sentiers balisés et traverse plus d’une vingtaine de communes sur notre département, dont Pont-du-Château, Lempdes, Clermont-Ferrand, Chamalières et Orcines.

    Une Grande Randonnée thématique autour de Michel de Montaigne

    Le GR®89 - ou Chemin de Montaigne - reproduit le parcours qu’a suivi l’écrivain et philosophe Michel de Montaigne (1533-1592) lorsqu’il revient de Rome, en 1581, pour rejoindre Bordeaux où il a été élu maire. L’objectif est de reconstituer son voyage, en s’appuyant sur le récit qu’il en a fait, mais aussi de mieux connaître l’homme et sa pensée ; le chemin est ainsi axé sur deux thèmes qu’il a beaucoup développés dans Les Essais : ceux du voyage et de la rencontre. Au fil du chemin, les randonneurs sont amenés à découvrir le patrimoine local à travers citations et extraits de son Journal de voyage, et à réfléchir sur le voyage et la rencontre.

    Rallier les Alpes à Bordeaux

    Depuis 2017, Clermont Auvergne Métropole, les communautés de communes Billom Communauté, Thiers, Dore et Montagne, Entre Dore et Allier, Chavanon Combrailles et Volcans et la communauté d’agglomération Riom Limagne & Volcans se sont associées au Comité Départemental de Randonnée Pédestre 63 (CDRP) pour ouvrir cette partie du GR®89. Prolongement de l’itinéraire Brussieu (69) > Viscomtat (63), ce chemin de Grande Randonnée poursuit ainsi sa course dans le Puy-de-Dôme avant d’arriver dans la Creuse, à Felletin. L’extension jusqu’à Bordeaux est en cours. Le chemin passera par la demeure familiale de Montaigne à Saint-Michel de Montaigne, située en Dordogne, entre Bergerac et Libourne. A ce stade, le chemin approchera des 700 kilomètres. L’extension vers l’est, à travers les Alpes sera entreprise ultérieurement.

    À terme : un itinéraire culturel européen ?

    Lancés par le Conseil de l’Europe en 1987, les Itinéraires culturels veulent démontrer que, à travers le voyage dans le temps et l’espace, les patrimoines des différents pays d’Europe contribuent à un patrimoine culturel commun. Le but est ainsi de permettre aux randonneurs de le découvrir et de s’approprier l’histoire de leur continent, à travers des parcours thématiques mêlant diversité des paysages et des sites visités et valeurs européennes communes. À ce jour, 45 Itinéraires culturels européens ont été certifiés par le Conseil de l’Europe, dont les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, les Sites clunisiens ou la Route européenne de la Céramique. + d'infos

    Le parcours complet du voyage de Montaigne en 1580 et 1581 traverse ce qui est actuellement la France, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie. Son Journal de voyage fournit une description précise et imagée des contrées qu’il a traversées et des personnes qu’il y a rencontrées, en cette fin du XVIe siècle, période charnière entre la Renaissance et l’époque moderne. De plus, il exprime et illustre sa philosophie et sa vision du monde, plus que jamais d’actualité. Le Chemin de Montaigne aurait donc, à terme, sa place parmi les itinéraires culturels européens. C’est une ambition à envisager dès maintenant.

    Signalétique et information du randonneur

    Le GR®89 fait l’objet d’une double signalétique :

    - la signalétique FFRP, aux marques rouges et blanches de la Charte nationale de balisage : l’intégralité des 324 kilomètres est balisée à ce jour, et le balisage est entretenu chaque année.

    - la signalétique thématique dédiée à Montaigne : le parcours est jalonné par une signalétique et du mobilier thématiques consacrés aux écrits et à la vie de Montaigne. Elle comprend, sous forme de pancartes ou de pupitres d’interprétation, des citations des Essais, des extraits du Journal de voyage en Italie, ou des informations historiques : le randonneur peut ainsi, à travers le regard de Montaigne, découvrir les lieux qu’il a traversés, et parfois décrits, s’imprégner de sa pensée.

    Pour l’information des randonneurs :

    - un site internet est consacré au chemin de Montaigne, depuis sa création.

    - 25 rando-fiches numériques téléchargeables gratuitement sur le site du chemin, sur les sites internet des Comités Départementaux de Randonnée Pédestre du Rhône, de la Loire ou du Puy-de-Dôme, ainsi que sur les sites des offices de tourisme des lieux traversés.

     

    Le GR®89 en chiffres :

    • 324 kilomètres de sentier balisés et aménagés
    • 158 kilomètres dans le Puy-de-Dôme
    • encore 300 kilomètres environ de sentier à mettre en place à partir de Felletin pour arriver à Bordeaux.
    • 4 départements traversés à ce jour (Rhône, Loire, Puy-de-Dôme, Creuse) 7 lorsque l’itinéraire sera complet (Haute Vienne, Dordogne et Gironde).
    • 62 communes traversées.
    • 66 pupitres d’interprétation et 9 pupitres d’étape
    • 25 rando-fiches numériques téléchargeables.

     

     

     

    ]]>
    2021-10-08 2021-10-08
    news-6194 Wed, 06 Oct 2021 16:37:33 +0200 Prose Combat : 12 rappeurs, 6 battles en duo, tous les jeudis soir https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/prose-combat-12-rappeurs-6-battles-en-duo-tous-les-jeudis-soir/ Filmés à l’été 2021 au pôle de création imagO à Cébazat, les battles de rap de l'opération Prose Combat se déclinent en six épisodes proposés tous les jeudis à 18h à partir du 7 octobre. Rendez-vous sur la chaîne YouTube de Suprême Legacy !

     

    Titfreacks, Asheo, Scryss, Cleon, Pasteur H, MKG, Pess, Zedon, Illustre, Farb, Zig, Sonor… Incontournables de la scène rap clermontoise, tous ont répondu présents à l’invitation de l’association Suprême Legacy pour l’opération Prose Combat.

    Le principe : 12 rappeurs pour 6 battles en duo, filmés à l’été 2021 au pôle imagO à Cébazat, sur une scénographie originale de la société Biscuit Production. Les battles s'appuient sur des instrus originaux produits par des beatmakers reconnus : Blizzy, Kriss Jeezy, Yaya, Onthetrack, Freaky Joe, Zicol et Fenix.

    Chaque artiste s’est plié au jeu de la joute verbale ou du duo improvisé pour des matchs en deux manches, entrecoupés d’interviews courtes où se racontent leurs histoires, leurs univers et leurs rapports particuliers à la musique. L’occasion de dresser un portrait groupé de passionnés qui dynamisent depuis des années la scène rap clermontoise.

    Retrouvez les 6 épisodes proposés tous les jeudis à 18h à partir du 7 octobre
    sur
    la chaîne YouTube de Suprême Legacy.

     

    Les partenaires :

    • Suprême Legacy
      Fondé en octobre 2013, Suprême Legacy est un collectif hip-hop basé à Clermont-Ferrand composé de danseurs, graffeurs, Dj et Mc. L'association a ouvert en 2016 son école de danse et produit depuis 2017 de nombreux spectacles autour de la culture hip-hop.
      >> supreme-legacy.fr
    • Biscuit production
      Biscuit production est une société de création audiovisuelle spécialisée dans la réalisation de clips ou de scénographies dans le domaine musical (Roméo Elvis, Riles, Maître Gims, Oxmo Puccino, Louane, M Pokora, Radio Elvis...)
      >> biscuit-production.fr
    • Le pôle de création imagO à Cébazat
      Ouvert en 2016 par Clermont Auvergne Métropole, le pôle de création imagO est conçu pour favoriser la rencontre entre des artistes, acteurs culturels et entreprises du monde de la musique et de l'image, autour de ses studios de travail et de productions
      >> Le pôle de création imagO
    ]]>
    2021-10-07 2021-10-07
    news-6185 Tue, 05 Oct 2021 11:10:07 +0200 Cournon-d’Auvergne : la première chaufferie bois-granulés fait sa rentrée https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/cournon-dauvergne-la-premiere-chaufferie-bois-granules-fait-sa-rentree/ C’est une grande première pour la Ville de Cournon-d’Auvergne. Deux chaudières granulés-bois viennent tout juste d’être installées à l’École Henri-Bournel. Une expérience positive qui pourrait bien être renouvelée. Il n’y a pas que les enfants qui ont fait leur rentrée. La Ville de Cournon-d’Auvergne a également inauguré, début septembre, sa toute première chaufferie aux granulés-bois installée durant l’été au groupe scolaire Henri-Bournel. Dans le cadre du projet de rénovation de la chaufferie de l’école, les élus ont souhaité étudier la faisabilité d’une solution énergétique bois. La réflexion a rapidement été élargie au gymnase Gardet et au club house municipal, à proximité. “Les installations existantes étaient vraiment obsolètes. Il était temps de passer à autre chose”, commente la direction des services techniques de la Ville.


    L’étude de faisabilité réalisée par le BET Auverfluid et l’accompagnement technique et financier proposé par le dispositif “Chaleur+demain” ont conforté les élus dans le choix d’une chaufferie bois granulés et d’un réseau de chaleur reliant ces quatre bâtiments. “Les études comparatives entre une chaudière au gaz classique et le système au bois ont révélé que l’installation aux granulés était plus rentable.” Et plus écologique ! En effet, le bois-granulés est produit à partir de sciure séchée et compactée. Il s’agit d’un produit 100 % naturel dont la combustion émet très peu de polluants atmosphériques. Ce combustible est considéré comme neutre en termes d’émission de gaz à effet de serre pour autant que la forêt est gérée durablement.


    De plus, il s’agit d’une énergie renouvelable produite à partir d’une ressource bois locale qui bénéficie donc d’un approvisionnement en circuit court. “Le bois-granulés est un combustible homogène et normé dont l’utilisation dans des chaudières bois automatiques présente de très bons rendements de combustion et une grande fiabilité de fonctionnement”, rappelle la Ville de Cournon-d’Auvergne qui réfléchit déjà à la possibilité d’implanter une deuxième chaufferie de ce type sur la commune dans un avenir proche.

     

    Le dispositif “Chaleur+demain porté par Clermont Auvergne Métropole permet un accompagnement technique assuré par l’Aduhme et bénéficie de crédits issus du Fonds Chaleur de l’ADEME, en appui des porteurs de projets pour la réalisation d’installation de production de chaleur renouvelable (bois-énergie, solaire thermique, PAC géothermie et réseaux de chaleur). Les aides publiques de l’ADEME et de la Région, vont permettre de financer 74 % du projet, dont l’investissement total s’élève à 506 380 euros HT. Le reste, à charge pour la commune, représente un coût inférieur à la solution de référence gaz rénovée.

    +infos : www.chaleurplusdemain.fr

    ]]>
    2021-10-05 2021-10-05
    news-6184 Tue, 05 Oct 2021 10:35:11 +0200 Une nouvelle déchetterie attendue à Gerzat pour la rentrée 2022 https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/environnement-une-nouvelle-dechetterie-attendue-a-la-rentree-2022/ Ne répondant plus aux besoins des usagers, la déchetterie de Gerzat située vers le cimetière sera prochainement remplacée par un équipement plus moderne rue François-Arago, dans une zone déjà dédiée aux déchets. Le nouveau système, qui sortira de terre à la rentrée 2022, a été pensé pour les usagers : les encombrants seront déposés à plat, à même le sol, dans des emplacements dédiés. Une aire de déchets verts permettra également de récupérer du broyat.

    Les travaux, qui débuteront à la fin de l’année, n’entraîneront pas de perturbation de service sur l’actuelle déchetterie qui restera ouverte pendant cette période. Avec cette opération, la Métropole poursuit son plan de réhabilitation de ses sept déchetteries.

     

    Coût total des travaux : 1 631 523 € HT
    Subvention : 840 000 € (Dotation de Soutien à l'Investissement Local)

    ]]>
    2021-10-05 2021-10-05
    news-6161 Fri, 01 Oct 2021 11:42:27 +0200 Services civiques : la Métropole recherche ses ambassadeurs https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/services-civiques-la-metropole-recherche-ses-ambassadeurs/ Vous avez entre 16 et 25 ans et vous êtes tentés par l’expérience d’un service civique, c’est le moment de postuler pour rejoindre la nouvelle promotion qui intégrera les services de Clermont Auvergne Métropole. En partenariat avec l’organisme Unis-Cité, la Métropole recherche 10 jeunes en mission de service civique qui travailleront sur des missions autour de la solidarité, la culture, l’environnement… aux côtés des agents de la Métropole 4 jours par semaine jusqu’au mois de juin. Le dispositif s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans – jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. C’est un engagement volontaire d’une durée de 8 mois pour accomplir une mission d’intérêt général dans l’un des domaines d’interventions reconnus prioritaires : solidarité, santé, éducation pour tous, culture et loisirs, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement international et action humanitaire, intervention d’urgence.
    Le service civique peut s’effectuer dans les collectivités territoriales comme la Métropole, mais aussi auprès d’organismes à but non lucratif (associations, fondations, fédérations, ONG), ou dans des établissements publics.

    L’objectif de cette immersion ? Rapprocher la jeunesse des institutions mais aussi répondre aux besoins de la population et des territoires. Pour les volontaires, c’est aussi une étape d’apprentissage de la citoyenneté et de développement personnel.

    Il s’agit de la quatrième promotion accueillie par la collectivité.

     

     

    En pratique

    > Une mission de 8 mois, à partir de novembre 2021
    > Une indemnité à hauteur de 580€
    > Des séances d’information chaque mercredi à 17h à Unis-Cité (12 Place des Carmes Déchaux, Clermont-Ferrand)

    + infos :
    Morgane Véronnet
    mveronnet@remove-this.uniscite.fr 
    06 60 79 73 14

    ]]>
    2021-10-01 2021-10-01
    news-6115 Thu, 23 Sep 2021 14:29:00 +0200 La Métropole et l’UCA accueillent un wikimédien en résidence https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-metropole-et-luca-accueillent-un-wikimedien-en-residence/ Wikimédia France, Clermont Auvergne Métropole et l’Université Clermont-Auvergne ont signé un partenariat en mai 2021 afin d’accueillir un « wikimédien » en résidence durant un an. Une première en France qui permettra de valoriser, de démocratiser et de rendre plus accessible la richesse et la diversité du patrimoine local. Un partenariat avec Wikimédia France

    Les modes d’appropriation du savoir et de la culture changent en raison de plusieurs facteurs : l’utilisation massive d’un internet nomade, l’exigence de disponibilité immédiate de l’information ou la montée en puissance d’approches collaboratives du partage des savoirs.

    C’est la raison pour laquelle Clermont Auvergne Métropole et l’Université Clermont Auvergne entendent construire une stratégie d’innovation en la matière, en s’appuyant sur un partenariat inédit avec l’association Wikimedia France, en soutien à la célèbre encyclopédie en ligne Wikipédia. Cette dernière s’est légitimement imposée dans le paysage culturel et scientifique mondial grâce à une conception plurilingue, contributive et performante d’un point de vue informatique. Pour la première fois en France, un contrat de « wikimédien » en résidence est donc proposé par une collectivité et une université. Un wikimédien en résidence est une personne éditant les projets Wikimedia et travaillant au sein d’une institution.

    En 2010, l’australien Liam Wyatt est devenu le premier Wikipédien en résidence en effectuant cinq semaines au British Museum. Depuis, plus d’une centaine de résidences ont eu lieu à travers le monde, surtout anglo-saxon. En 2021, Nicolas Vigneron arrive de Rennes à Clermont-Ferrand pour une résidence d’un an.

     

    Une résidence d'un an au sein de la Métropole et de l'UCA

    Nicolas Vigneron participe aux projets Wikimédia depuis 17 ans, il a effectué plus de 3 millions de contributions. Il a collaboré avec le Musée de Bretagne, la Bibliothèque nationale de France et de nombreuses autres institutions. Grâce à son travail, le grand public, les étudiants et tous ceux qui le souhaitent pourront accéder plus facilement à des contenus en lien avec le territoire via leur diffusion sur Wikipédia. Son travail s’étendra aussi à d’autres projets wikimédiens moins connus tels que la banque d’images Wikimedia Commons et la base de connaissances Wikidata.

    Le wikimédien est accueilli en résidence 6 mois au sein de la Métropole avec le soutien du service Livre et Lecture de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, puis 6 mois au sein de l’UCA. La résidence a commencé le 23 août 2021. Ses principales missions sont :

    • la diffusion et la valorisation de contenus patrimoniaux et scientifiques produits par Clermont Auvergne Métropole et l’Université Clermont Auvergne dans le cadre de campagnes de numérisation. Si le contenu répond aux conditions d’admissibilité, il est alors téléversé sur les plateformes suivantes : Wikipédia, Wikimedia Commons, Wikidata et Wikisource.
    • la mise en visibilité du territoire à travers les collections auvergnates des institutions. Ce fonds particulier servira à enrichir le contenu des articles et des références bibliographiques sur Wikipédia ainsi qu’à alimenter la base de connaissances Wikidata en créant de nouvelles entrées pour les personnalités auvergnates afin de les lier aux autres référentiels sur Internet (VIAF, IdRef, data.bnf.fr etc.).
    • la médiation de la connaissance en intervenant auprès des professionnels de l’information et de la documentation ainsi que de leurs usagers afin de les autonomiser dans l’édition et l’enrichissement de l’encyclopédie et des différentes plateformes associées. L’objectif est de tisser des liens entre les différents contributeurs institutionnels et individuels locaux qui interviennent sur les différentes plateformes.


    Sensibiliser les habitants, les étudiants et les professionnels à la connaissance collaborative

    A travers des ateliers ou des formations, ce résident sensibilisera donc habitants, étudiants et professionnels aux enjeux de la contribution collaborative aux biens communs de la connaissance. Il établira des préconisations à partir des collections intégrées à ses projets et des contributions des deux institutions déjà réalisées ; il proposera un plan d’action pour permettre un développement ultérieur de leur offre.

    Cet ambitieux projet a pour objectif de toucher le plus possible d’habitants de la Métropole et d’étudiants. La visibilité de Clermont-Ferrand, de sa Métropole, de l’Auvergne et de son Université en sortira renforcée, aussi bien à l’échelle locale, nationale qu’internationale, Wikipédia se hissant à la cinquième place des sites les plus visités au monde

     

    En 2021, Wikipédia en français c’est 500 millions de vues par mois Wikipédia est le 7e site le plus visité en France (Médiamétrie). Au total, Wikipédia contient 57 millions d’articles en 323 langues.
    ]]>
    2021-09-23 2021-09-23
    news-6110 Wed, 22 Sep 2021 09:08:03 +0200 Expo au MARQ : Arts de l'Islam, un passé pour un présent https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/expo-au-marq-arts-de-lislam-un-passe-pour-un-present/ Du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022, la Réunion des Musées nationaux - Grand Palais et le Musée du Louvre proposent le projet « Arts de l'Islam. Un passé pour un présent ». 18 expositions dans autant de villes de France sont ainsi présentées au public, un projet destiné à un très large public, et aux jeunes générations en particulier, pour poser un nouveau regard sur les arts et les cultures de l’Islam. Retrouvez l'exposition, au MARQ, à Clermont-Ferrand.


    Un projet unique : 18 expositions, 18 villes

    Depuis sa création en 2012, le département des Arts de l’Islam du Louvre offre au public une immersion au sein des cultures islamiques, de l’Espagne à l’Inde, du 7ème au 19ème siècle, et révèle l’importance des échanges anciens, étroits et féconds tissés entre la France et l’Orient. Témoins artistiques et historiques, les œuvres d’art illustrent la diversité culturelle et confessionnelle au sein du monde islamique depuis treize siècles. Elles sont le reflet de la circulation des idées et des hommes mais aussi de l’héritage pluriel du patrimoine français.

    Face aux fanatismes religieux, la culture se doit d’être sans relâche un rempart et un levier pour transmettre, ouvrir à l’autre, redonner des clés de compréhension de passés croisés pour construire un avenir partagé. C’est dans cette perspective que le ministère de la Culture s’est mobilisé en demandant au musée du Louvre et à la Réunion des musées nationaux – Grand Palais d’organiser à l’automne 2021 un projet destiné à un très large public, et aux jeunes générations en particulier, pour poser un nouveau regard sur les arts et les cultures de l’islam.

    Cette initiative vise également à éclairer le public sur la grande diversité des territoires et des populations concernées par l’Islam. La civilisation islamique est autant arabe que turque, indienne qu’iranienne, asiatique ou maghrébine… Les œuvres présentées feront valoir une large variété de pratiques et sensibilités artistiques, évoquant des scènes de vie, la nature, le désir amoureux, un simple décor de palais ou de mosquée.

    + d'infos sur les 18 expositions : expo-arts-islam.fr


    L'exposition « Arts de l'Islam, un passé pour un présent » à Clermont-Ferrand

    Une thématique domine dans cette exposition grâce en partie à l’opportunité des collections du musée Bargoin et du musée d’art Roger Quilliot de Clermont Auvergne Métropole autour du textile. On connaît l’importance de cet art en Islam, dès les débuts mais la grande période de rayonnement des décors textiles dans les tapis, les soieries et les velours depuis le Maroc jusqu’en Inde, est concentrée entre les XVIe et XIXe siècles. L’exposition présente ainsi deux tapis avec décor de niches, l’un iranien, l’autre turc, qui illustrent la tradition des tapis de prière musulmane, diffusés largement auprès d’une clientèle européenne qui raffole de ces tapis pour ses intérieurs.

    Des pièces en soie aux histoires plus particulières sont rarissimes dans les collections françaises. Il s’agit d’un tapis circulaire destiné sans doute à dresser une table au sol ou sur un meuble turc brodé de fils d’argent, qui nous plonge, par son décor heureux, dans l’art des jardins persans dont la mode s’est répandue en Turquie dès le XVIIe siècle. L’autre œuvre en soie, un étendard de parade militaire, qui fait pendant à une masse d’arme incrustée de fils d’or, est un magnifique témoignage historique des campagnes de Bonaparte en Égypte. Ces objets auraient appartenu au vassal égyptien de l’empereur ottoman, Murad Bey.

    Cette série textile est célébrée aussi par la magnifique œuvre de l’artiste turque Füsun Onur, intitulée Vierge, qui constitue une sculpture-tabernacle. D’autres thèmes dominent aussi l’exposition. Le musée de la Manufacture de Sèvres prête l’un de ses chefs-d’œuvre de céramique iranienne du XVe siècle. Les œuvres islamiques des trésors médiévaux d’églises sont illustrées par deux œuvres exceptionnelles, un olifant sculpté provenant vraisemblablement de la cathédrale de Clermont et un lion en cristal de roche égyptien provenant de l’église Saint-Pierre de Bredons, à Albepierre, dans le Cantal.

    La coexistence de ces cultures et de ces religions est aussi présente par la page peinte rare d’un manuscrit impérial ottoman du XVIe siècle du musée du Louvre, montrant l’émigration des musulmans de la Mecque à Médine conduits ici par Ali et Abbas, gendre et oncle de Mahomet. Enfin, un manuscrit de botanique en langue persane, qui aurait appartenu à la bibliothèque du fameux Tamerlan, appartient au Museum d’Histoire Naturelle de Paris et fait partie de ces trésors islamiques de France exhumés pour l’occasion.

     

     

     

    PROGRAMMATION EN LIEN AVEC L'EXPOSITION



    — VISITES ACCOMPAGNÉES —

     

    > L’OEUVRE DE L’HEURE

    • Un guide conférencier mandaté par Clermont Auvergne Tourisme vous fait découvrir une oeuvre de l’exposition.
      Dimanche 6 mars 2022 à 15h et 16h
      Informations : www.clermontauvergnetourisme.com / 04 73 98 65 00 ou à la Maison du Tourisme, place de la Victoire à Clermont-Ferrand

    > PAUSE DÉJEUNER / PAUSE CULTURE

    • Nozuz, la fête du nouvel an en Iran
      Par Armineh Negahdari, plasticienne, étudiante à l’École supérieure d’art de Clermont Métropole
      Vendredi 11 mars 2022 de 12h30 à 13h10

    > VISITES COMMENTÉES

    • Visites commentées par Karim Djermani, architecte conférencier et médiateur culturel à la Grande Mosquée de Clermont Auvergne, suivies d’une visite architecturale et artistique de la Grande Mosquée.
      Samedis 26 février 2022, 19 mars 2022
      de 15h à 15h30 au musée d’art Roger-Quilliot
      de 16h à 16h45 à la Grande Mosquée

    > CONFÉRENCES DE L’ÉCOLE DU LOUVRE (EN PARTENARIAT AVEC LE MUSÉE DU LOUVRE)

    • La calligraphie
      Par Judith Hénon, Conservatrice en cheffe, Département des Arts de l’Islam, musée du Louvre, Paris
      Jeudi 3 mars 2022 à 18h30
      au 1er étage du musée d’art Roger Quilliot
    • Les arts de l'Islam dans la création contemporaine
      Par Joël Savary, critique d’art contemporain, commissaire d’expositions
      Jeudi 10 mars 2022 / à 18h30
      École Supérieure d’Art de Clermont Auvergne Métropole (ESACM)
      15, rue Kessler - Clermont-Ferrand

     



    — ÉVÈNEMENTS —

     

    > NOCTURNES

    • Séance de courts métrages (en partenariat avec Sauve-qui-peut-le court-métrage)
      avec trois « courts » dans lesquels poésie, bien-vivre ensemble et humour se conjuguent au passé comme au présent.
      • Navozande, le musicien, Reza Riahi (Iran) / animation 15 min
      • Où je mets ma pudeur, Sébastien Bailly (France) / fiction 20 min
      • Jeûne d’été, Abdenoure Ziane (France) / fiction 18 min
      Soirée présidée par Yannick Lintz, Directrice du Département des Arts de l’Islam au musée du Louvre et Commissaire générale de l’exposition au plan national. Karim Djermani, architecte/conférencier, médiateur culturel à la Grande Mosquée de Clermont, modérateur pour échanger avec les spectateurs après la projection.
      Le 15 mars, à 20h (suivi d’un débat à partir de 21h)

    > PERFORMANCES DANSÉES

    • Tribu éphémère du tournoiement portée par la Compagnie Anou Skan
      On connaît la beauté de la danse du tournoiement grâce au rituel du Sama’a des derviches tourneurs. Il suffit d’observer autour de nous : tous les enfants du monde tournent sur eux-mêmes. Quel est ce besoin de tourner à perdre la tête, de manière spontanée, dans la cour de l’école ou dans la nature ? Tournoyer, c’est « stopper le monde », quelques instants...
      Dimanche 20 mars 2022 / 14h30 et 16h30 (20 min)
      Atrium du musée d’art Roger-Quilliot

      



    - RENDEZ-VOUS DES ARTS JEUNE PUBLIC -

     

    > VACANCES D'HIVER 2022

       2-3 ANS AVEC ADULTES

    • Carré de soie
      Avec des tampons de formes empruntées au répertoire des arts de l’Islam, petits et grands créent à quatre mains une composition à la peinture sur un carré de tissu comme un doudou ou un carré de soie des grandes maisons de couture.
      Mercredi 16 février 2022 / de 10h à 11h
    • La conférence des oiseaux
      Inspirée d’un récit perse de Attar, cette aventure retrace le parcours de trente oiseaux qui sont en quête de leur roi. Sauront-ils le trouver ? Après avoir écouté ce conte, petits et grands créent un mobile composé d’oiseaux peints au pochoir.
      Mercredi 23 février 2022 de 10h à 11h

       4-6 ANS EN FAMILLE

    • La farandole des animaux
      Les oeuvres de l’exposition regorgent d’animaux de toutes sortes. Après les avoir trouvés, les enfants mêlent végétaux et animaux pour composer une frise décorative qui sera sublimée par la lumière d’un photophore.
      Jeudi 17 février 2022 de 10h à 12h
    • Mille et un vases
      En s’inspirant des pièces de l’exposition, les enfants donnent forme à un petit contenant en argile qu’ils décorent.
      Jeudi 24 février 2022 / de 10h à 12h

       7 - 12 ANS

    • Atelier broderie
      Les enfants choisissent une forme dans l’exposition pour réaliser une petite broderie sur toile de jute avec une aiguille à laine.
      Mercredi 16 février 2022 de 14h à 16h
    • Parchin Kari
      En s’inspirant de la technique d’incrustation de pierres dures appelée parchin kari, création d’une mosaïque décorative comme un puzzle coloré.
      Jeudi 24 février 2022 de 14h à 16h30

       12 ANS ET PLUS

    • Atelier Design
      Après avoir découvert la diversité des arts de l’Islam au travers de l’exposition, création d’un objet en argile.
      Vendredi 25 février 2022 / de 14h à 16h30

     



    – ATELIERS ADOLESCENTS ET ADULTES –

    • Ateliers d'initiation à la calligraphie (À partir de 12 ans)
      Samedis 26 février 2022, 19 mars 2022 de 10h à 12h ou de 14h à 16h

     


     

    — À TRAVERS LA MÉTROPOLE —

     

    • Visites architecturale et artistique de la grande mosquée
      Inaugurée en 2010, la Grande Mosquée de Clermont Auvergne se distingue dans le quartier de Bien-assis par sa façade orientale, surmontée de deux tours qui, à leur sommet, supportent un dôme couvert par une grande verrière. À l’intérieur, les murs blancs accentuent la luminosité du lieu ; de belles calligraphies contemporaines habillent l’architecture intérieure. Des visites commentées pour groupes, scolaires ou autres, sont assurées par Karim Djermani, architecte et guideconférencier de la Grande Mosquée.
      Accessible à tous sur réservation (Grande Mosquée de Clermont) : 04 73 36 21 90
      rue du Docteur-Nivet - Clermont-Ferrand
      7 minutes en tramway depuis le musée (20 minutes à pied)
      www.mosqueedeclermont.fr
    • Bibliothèques de la Métropole
      Les établissements du bassin de lecture Nord proposent une sélection d’ouvrages et des ateliers et rencontres.
      Plus d’informations
    • La Maison de l'Oradou
      Rencontres et moments de convivialité en lien avec l’exposition.
      Plus d’informations
    • Café textile Flax
      Dans ce lieu d’échanges et de partage, l’artisane d’art Émilie Chomet et les bénévoles de l’association proposent des ateliers de broderie pour réaliser et présenter à plusieurs mains un grand patchwork réalisé en s’inspirant des motifs de l’exposition.
      À partir de mi-janvier 2022
      27 rue du Port - Clermont-Ferrand
      Présentation du patchwork dans l’atrium du musée les 26 et 27 mars 2022

     

     + d'infos sur : le Musée d'art Roger Quilliot

    ]]>
    2021-09-22 2021-09-22
    news-6102 Mon, 20 Sep 2021 11:21:28 +0200 Inauguration du Carré des Arts à Aubière https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/inauguration-du-carre-des-arts-a-aubiere/ Le vendredi 17 septembre, Le Carré des Arts situé sur la commune d’Aubière, a été inauguré en présence d’Olivier BIANCHI, Président de Clermont Auvergne Métropole, Sylvain CASILDAS, Maire d’Aubière et de Bertrand BARRAUT, Vice-président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Ce nouvel Équipement Communautaire de Proximité confortera les atouts culturels de la ville d’Aubière et deviendra un pôle culturel aubiérois tourné vers le spectacle et les arts plastiques. Le projet

    Ce projet d’Équipement Communautaire de Proximité à Aubière s’inscrit dans le programme de Clermont Auvergne Métropole, qui permet à l’ensemble du territoire de se doter de structures répondant aux besoins des habitants. La Métropole poursuit ainsi sa politique de solidarité avec l’ensemble des communes en développant un maillage de lieux où chacun peut s’épanouir culturellement ou sportivement.

    Ce nouveau bâtiment, imaginé comme un centre de vie, répond au souhait de la commune de développer une vie artistique et culturelle à Aubière, en s’appuyant sur le service culturel de la ville d’Aubière, les associations du territoire tout en imaginant également des passerelles pour favoriser la mixité entre étudiants et population pendant mais également les périodes universitaires.

    Pour répondre à ces objectifs, le projet consiste à créer un lieu d’accueil culturel et de pratiques artistiques intégrant :

    • un hall d’accueil
    • un espace d’atelier résidence et d’exposition de 160m² pour artistes plasticiens
    • un auditorium de 140 places
    • un espace catering mutualisé
    • les bureaux du service culturel
    • des loges et une cuisine mutualisées
    • des locaux techniques

    Sur le territoire métropolitain, il n’existe pas d’auditorium dédié à la musique acoustique et sa configuration ouvre des possibilités pour l’accueil de concerts de grande qualité dans des formes légères. C’est un équipement unique qui permettra à de nouvelles pratiques et esthétiques musicales de se diffuser. Cet équipement est également tourné vers les arts visuels avec un espace d’atelier de résidence et d’exposition ouvert sur l’extérieur qui peut permettre de mettre en avant la création contemporaine et d’organiser le lien avec le public, qu’il soit scolaire dans le cadre de dispositif d’éducation artistique et culturel, mais également avec l’ensemble de la population.

     

    Le site d’implantation

    Le site du complexe sportif Le Bourzac, choisi pour implanter cet équipement, se situe entre le centre bourg de la commune et la zone commerciale « Cap Sud ». Le bâtiment s’inscrit ainsi dans un espace de verdure longeant l’avenue Charles-de-Gaulle et en proximité immédiate du collège Joliot-Curie et du complexe sportif. Au niveau architectural, le bâtiment s’inscrit dans l’environnement immédiat du stade, du collège et du complexe sportif. La passerelle est un élément déjà présent sur le site, et ce nouvel équipement est tourné à la fois vers le parking mais surtout vers le jardin extérieur.

    L’équipement confortera ainsi les atouts culturels de la ville d’Aubière à savoir, une école de musique dynamique, une vie associative importante tournée vers des pratiques amateurs (chorales, harmonies, etc…) et une saison culturelle (expositions, spectacles,…)

     

    Maitrise d’ouvrage : Clermont Auvergne Métropole
    Montant de l’opération : 2,67 M€
    • Clermont Auvergne Métropole : 1 800 000 €
    • Conseil départemental du Puy-de-Dôme : 135 000 €
    • Ville d’Aubière : 732 033 €
    Maîtrise d’œuvre : CHM Architectes - Clermont-Ferrand

    Surface : 1 284 m2
    Surface utile : 618 m2

     

     

     

    ]]>
    2021-09-20 2021-09-20
    news-6091 Fri, 17 Sep 2021 16:08:08 +0200 Transports : du nouveau à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/transports-du-nouveau-a-clermont-ferrand/ Peut-être avez-vous déjà testé la nouvelle flotte de vélos en libre-service C.vélo ? Plus faciles d'utilisation que les anciens, ils peuplent maintenant les rues clermontoises. Qui dit rentrée, dit aussi bus de nuit : BEN est de retour. Les nouveautés C. vélo pour la rentrée

    • De nouveaux vélos
    Depuis la rentrée, des vélos C.vélo en libre-service flambants neufs sont à votre disposition. Proposés par le nouveau prestataire du SMTC, CityBike France, ils sont plus robustes, plus confortables, plus légers. Les anciennes stations et vélos ont été démantelés pour être recyclés ou réutilisés.

    • 5 nouvelles stations ont été installées

    • 4 stations au nord de Clermont-Ferrand pour répondre aux besoins de déplacement des habitants et de connexion aux aménagements cyclables (La Plaine, installée courant octobre ; Viviani ; Collège Albert Camus ; Croix-de-Neyrat).
    • 1 station à proximité de la nouvelle place des Carmes, en renfort de celle déjà existante (Les Carmes – Barbusse).

    Le réseau C.vélo en libre-service comprend maintenant 680 vélos répartis sur 57 stations.

    • Une nouvelle application
    Désormais, pour s’abonner, trouver un vélo, localiser une station… les usagers doivent passer par l’application PBSC, disponible sur « App Store » ou « Google Play ». L’ancienne application C.vélo n’est plus active

    • Autre nouveauté C. Velo : la prise d'abonnement est maintenant ouverte à partir de 16 ans.
    Plus besoin d’attendre d’avoir 18 ans pour profiter des C.vélo en libre-service !

     

    Le retour de BEN le bus de nuit

    BEN, c'est le bus de nuit qui relie le centre-ville au campus des céseaux, permettant notamment aux étudiants de regagner leur domicile la nuit. Il fait son retour pour la rentrée : du 17 septembre 2021 au 5 juin 2022, BEN circulera de 1h00 à 4h33 les nuits du jeudi au dimanche (matin) en période scolaire, ainsi que le premier samedi des vacances scolaires et les veilles des jours fériés suivants : 11 novembre 2021, 1er janvier, 26 mai et 6 juin 2022.

     

     

    Un parc de vélos électriques qui s'agrandit

    Les vélos en location longue durée sont en majorité des VAE (Vélos à Assistance Électriques) de marque Cycleurope Modèle Gitane, et de marque Arcade Cycles Modèle Vitality (série 1 et 2). Au vu du succès de ces locations, la dynamique d’expansion de l’offre va se poursuivre, notamment pour les vélos à assistance électrique. Aux 350 vélos à assistance électrique aujourd’hui disponibles en location longue durée vont s’ajouter, d’ici fin 2021, 100 nouveaux vélos. Début 2022, 450 VAE seront ainsi proposés à la location longue durée. 26 vélos mécaniques complètent toujours cette flotte, appréciés notamment des étudiants.

    Ceux qui le souhaitent peuvent désormais réserver leur vélo en ligne sur le site internet www.c-velo.fr.

    ]]>
    2021-09-17 2021-09-17
    news-6066 Wed, 15 Sep 2021 10:45:00 +0200 « Ici, on sème », un permis de végétaliser pour les habitants de la Métropole https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/ici-on-seme-un-permis-de-vegetaliser-pour-les-habitants-de-la-metropole/ Que ce soit le long des bâtiments, aux pieds des arbres ou en façades avec des espèces grimpantes sur supports, le permis « Ici on sème » permet aux habitants de la Métropole de proposer des projets de végétalisation de l’espace public. Depuis le lancement du permis de végétaliser « Ici on sème » au printemps, 17 projets ont déjà vu le jour, et 40 demandes sont actuellement à l’étude pour l’automne. « Nous étudions chacun de ces projets, explique Antonin Berne du Service Techniques Végétales de la Direction de l’Espace Public et de la Proximité, à la Métropole. Et s’ils sont réalisables, nous effectuons les travaux de voirie, nous apportons la terre et fournissons aux riverains les espèces végétales à planter. Ce sont eux qui s’occupent ensuite de la plantation et de l’entretien. »

    « Chacun peut avoir son petit parterre »

    Muriel Lecurier et Thomas Larangé habitent avenue Jean Mermoz à Clermont-Ferrand. Ils ont été les premiers à faire la demande de ce permis de végétaliser. « J’en ai entendu parler par des collègues au travail, explique Thomas Larangé, architechte. L’idée m’a tout de suite séduit car avec Muriel nous aimons beaucoup les plantes et nous trouvons dommage que l’espace public se bétonne avec le temps. Devant chez nous nous avons un trottoir très large où les voitures ont la fâcheuse tendance à venir stationner n’importe comment. Nous avons donc pensé qu’il serait plus sympathique d’embellir l’espace grâce à un parterre de plantes. Nous en avons fait la demande via le formulaire en ligne et rapidement Antonin nous a accompagnés sur le projet, les travaux de voiries ont été faits et nous avons reçu nos plantes. Aujourd’hui nous en sommes très fiers et nous ne cessons d’en parler autour de nous. Ce n’est vraiment pas compliqué, chacun peut avoir son petit parterre devant chez lui et si tout le monde s’y met on peut réellement embellir l’espace public. » Autre vertu du permis de végétaliser, il permet de créer du lien social. « On a rencontré des voisins à qui on ne parlait jamais, affirment Muriel et Thomas. Ils nous ont complimentés sur nos plantes et on a pu discuter avec eux à travers cela. »

     

    Comment obtenir son permis ?

    Les inscriptions pour la campagne de printemps 2022 sont ouvertes du 1er au 31 octobre. Si vous souhaitez, vous aussi, proposer un projet de végétalisation de l’espace public, cliquez ici. Plusieurs communes permettent déjà à leurs habitants de participer à ce dispositif : Beaumont, Blanzat, Clermont-Ferrand, Chamalières, Cébazat, Châteaugay, Le Cendre, Gerzat, Pont-du-Château, Nohanent, Royat, Romagnat, Orcines et Saint-Genès-Champanelle.

     

     

     

     

    ]]>
    2021-09-15 2021-09-15
    news-6062 Tue, 14 Sep 2021 14:54:34 +0200 2 nouvelles réunions publiques pour le Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/2-nouvelles-reunions-publiques-pour-le-reglement-local-de-publicite-intercommunal-rlpi/ L’élaboration du Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) entre dans sa dernière grande phase d’élaboration, la traduction règlementaire. L'occasion pour la Métropole d'échanger avec les habitants à l'occasion de 2 nouvelles réunions publiques. Depuis 2018, la Métropole élabore son RLPi. Ce document inscrit au Code de l'environnement permettra à la collectivité d’harmoniser les règles en matière de publicités, enseignes et pré-enseignes sur ses 21 communes, tout en tenant compte des spécificités de chacune. Il vise à assurer un juste équilibre entre le cadre de vie des habitants, les enjeux économiques et la prise en compte de l’impact environnemental.

    L’élaboration du RLPi entre dans sa dernière grande phase d’élaboration, la traduction règlementaire.
    Cette étape permet d'édicter des règles (format, hauteur, nombre...) selon des zones présentant des caractéristiques similaires sur le territoire de la métropole. Le règlement et le zonage apportent ainsi une réponse opérationnelle aux grandes orientations définies en fin d'année 2020. Initiée dès le début de l’année 2021, la traduction règlementaire et le zonage feront l’objet d’une présentation et de débats dans le cadre de réunions publiques :

     

    • Le mardi 28 septembre 2021 à 18h30, en visioconférence. via la plateforme zoom.
      Pour vous connecter à la visio-conférence, suivez ce lien : https://us06web.zoom.us/j/86595612061?pwd=dnU1THJmcTRLd3pTODBKSnBKOFNjZz09 
    • Le jeudi 30 septembre 2021 à 18h30 en présentiel. à la Maison de la Culture à Clermont-Fd
      Salle Alexandre Vialatte (entrée par la rue abbé de l'Epée)
      Le pass sanitaire sera obligatoire pour participer à cette réunion.
     

     

    A l’issue de ces réunions, l’élaboration du RLPi de Clermont Auvergne Métropole sera arrêtée : la phase de concertation publique touchera à sa fin et le projet devra alors être validé par les instances métropolitaines fin 2021.

    Suite à cela, l’enquête publique se tiendra au printemps 2022, en vue de l’approbation définitive du RLPi à la fin du 1er semestre 2022.

    ]]>
    2021-09-14 2021-09-14
    news-6061 Tue, 14 Sep 2021 10:46:00 +0200 Perturbations du service de collecte des papiers et des emballages https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/perturbations-du-service-de-collecte-des-papiers-et-des-emballages/ En raison de l’incendie qui s’est déclaré au centre de tri Echalier-Paprec samedi 11 septembre, le service de collecte des déchets recyclables (papiers et emballages) est perturbé.  L’ensemble des déchets collectés dans les bacs à couvercle jaune de la métropole clermontoise sont habituellement transportés au centre de tri Echalier-Paprec pour finaliser les opérations de tri et réorienter les déchets vers les différentes filières de recyclage.

    L’incendie de ce week-end rendant temporairement impossible l’accueil des déchets, les services de la Métropole sont à l’œuvre pour réorienter les déchets recyclables (papiers et emballages) vers d’autres centres et maintenir un service de qualité. Toutefois, des perturbations sur cette collecte sont à signaler. Les sites étant plus éloignés, les temps de vidage des bacs pourront être rallongés et donc des retards de collecte observés.

    La Métropole remercie les usagers de leur compréhension.

    + infos : Direction gestion des déchets : dechets@remove-this.clermontmetropole.eu 

    ]]>
    2021-09-14 2021-09-14
    news-6057 Mon, 13 Sep 2021 16:32:50 +0200 La nouvelle place des Carmes inaugurée à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-nouvelle-place-des-carmes-et-le-batiment-daccueil-du-siege-social-de-michelin-inaugures-a-clermo/ Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole et Florent Menegaux, président du groupe Michelin, accompagnés d’élus et d’acteurs du projet, ont inaugurés ce 13 septembre, à Clermont-Ferrand, le nouveau bâtiment d’accueil du siège social de Michelin et une place des Carmes totalement repensée.

    Une nouvelle place, lieu de convivialité

    Entièrement rénovée, faisant la part belle aux piétons et aux modes de déplacement doux, la nouvelle place des Carmes est à la hauteur des ambitions du projet. Devenue un lieu convivialité et de partage de 2,5 hectares, elle permet aux habitants, au personnel de la manufacture et à ses visiteurs du monde entier, mais également aux commerçants du quartier, de profiter d’espaces publics végétalisés, apaisés et confortables.

    Un cœur végétal a été créé et les arbres remarquables ont été conservés. Le projet accorde également une place importante à l’eau avec des ouvrages spécifiques et ludiques faisant écho à la rivière Tiretaine qui s’écoule à proximité.

    Le coût de cet aménagement public est de 11,8 millions d’euros.
    Une deuxième phase de travaux est prévue afin d’achever complètement la métamorphose du quartier.

     

    « La nouvelle place des Carmes préfigure ce que doit être Clermont-Ferrand demain : une ville en pointe sur les questions de transition écologique et énergétique, soucieuse du vivre-ensemble et exemplaire en matière de qualité de vie.
    Il s’agit d’une vitrine de ce que nous voulons pour notre métropole, pour ses habitants et pour les générations futures. Plus qu’un espace public, cette place est désormais un lieu de convivialité incontournable »

    se félicite Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole.

     

     

    Un nouveau bâtiment respectueux de l'environnement

    Le nouveau bâtiment d’accueil de Michelin se veut respectueux de l’environnement et innovant dans sa conception comme dans son fonctionnement. Tout en restant fidèle à son histoire, il illustre le volontarisme du Groupe pour relever les défis du XXIe siècle. Imaginé par un groupement réunissant les équipes d'architectes et paysagistes Construire, Encore Heureux et Base, sa maîtrise d’œuvre a été confiée à Léon Grosse. 85% des entreprises qui ont travaillé sur le chantier sont locales. La priorité a également été donnée à l’utilisation de matériaux régionaux, biosourcés ou réemployés.

    D’un budget de 20 millions d’euros, le nouveau bâtiment d’accueil est bien plus qu’une simple entrée. Sa nouvelle façade de 160 m de long crée de l’unité et se veut d’une grande sobriété tout en assumant un langage propre et une identité singulière. Largement vitrée et protégée par des auvents de bois, elle donne une image nouvelle du siège social.

    Dorénavant ouvert au public, il offre de la transparence et crée de la proximité. Il opère comme un passage entre la ville et le cœur de l’entreprise. Il propose notamment un environnement adapté aux nouveaux métiers et à des modes de travail plus collaboratifs. Il compte par exemple des salles de réunions, des espaces modulables et destinés à des expositions temporaires ou aux enfants du personnel. Le café « Equateur », lieu de convivialité et de partage est ouvert au public et aux collaborateurs Michelin, tout comme la boutique et la serre tropicale.

     

    « Depuis 130 ans, Michelin s’est constamment réinventé pour s’adapter. Aujourd’hui, le Groupe est fier d’inaugurer son nouveau bâtiment d’accueil qui illustre une nouvelle fois le fort ancrage de l’entreprise sur le territoire. Cet ouvrage témoigne des récentes évolutions de Michelin : un Groupe toujours plus ouvert sur son environnement et tourné vers la ville et ses habitants. Ce lieu historique de la Manufacture avait besoin d’un nouvel emblème, qui projette Michelin dans l’avenir. Le pari est réussi ! »
    se réjouit Florent Menegaux, président de Michelin.
    ]]>
    2021-09-13 2021-09-13
    news-4371 Mon, 07 Sep 2020 09:21:38 +0200 Appel à projets "Contrat de ville et FIPD 2022" https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/appel-a-projets-contrat-de-ville-et-fipd-2021/ Depuis quelques années, un appel à projets conjoint du Contrat de ville / FIPD est lancé. L’objectif de cet appel à projets est de faire émerger et soutenir des projets en faveur des habitants dans les quartiers prioritaires de la Politique de la ville. Coordonné par Clermont Auvergne Métropole, il associe les partenaires financeurs du Contrat de Ville (L'État, la Métropole, les villes de Clermont-Ferrand et de Cournon-d'Auvergne, le Conseil départemental 63) et celui du FIPD (Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance).

     

    Modalités pratiques pour répondre à l’appel à projets 2022

    Cet appel à projets Contrat de Ville/FIPD 2022 est lancé le 13 septembre 2021 dans la Métropole clermontoise. Les porteurs de projets peuvent déposer leur dossier de demande de subvention jusqu’au vendredi 29 octobre 2021 inclus, en suivant la procédure indiquée dans la note de cadrage conjointe. Vous pouvez consulter cette dernière ci-dessous.

     

    Les rencontres associatives

    Les ruches sont des temps de travail et d’émulation collective conviviaux, entre les porteurs de projets et avec les financeurs. Elles ont pour vocation de susciter des échanges et l’émergence de nouvelles dynamiques ou initiatives sur les territoires. A l’instar des années précédentes, 3 ruches sont organisées, auxquelles vous pouvez participer. Au regard du contexte sanitaire, merci de bien contacter le coordinateur de l’appel à projets pour vous inscrire aux ruches associatives.

     

    « Saint-Jacques : les mémoires en mouvement »
    SAINT JACQUES
    « PaRENTALITÉ / JEUNESSE»
    À COURNON d'AUVERGNE

    Le jeudi 30 septembre Maison de quartier Saint Jacques 14h – 17h

    Renseignements complémentaires et inscriptions :

    Marie-Claude KOUASSI - Maison du projet : 04.43.76.22.94 - monprojetsaintjacques@remove-this.clermontmetropole.eu 

    Kandjoura SYLLA : 04 43 76 22 66 - politiqueville@remove-this.clermontmetropole.eu

    Le jeudi 7 octobre Maison des citoyens 17h – 19h

    Renseignements complémentaires et inscriptions :

    Angélique VERNY : 04.63.66.22.68 - a.verny@remove-this.cournon-auvergne.fr

    Kandjoura SYLLA : 04 43 76 22 66 - politiqueville@remove-this.clermontmetropole.eu

     

     

    « PARTAGER SES IDÉES POUR CONSTRUIRE SON PROJET  »
    LA GAUTHIÈRE QUartier nord

    Le mardi 19 octobre Maison de quartier Champratel 18h – 20h

    Renseignements complémentaires et inscriptions :

    Abdou HASSANI : 06 77 68 80 42  -
    ahassani@remove-this.ville-clermont-ferrand.fr

    Kandjoura SYLLA : 04 43 76 22 66 - politiqueville@remove-this.clermontmetropole.eu

    Leila CHETIH : 07.87.64.17.59 – lchetih@remove-this.ville-clermont-ferrand.fr

     

    Aide au montage

    Les financeurs seront présents tout au long de l’appel à projets pour vous accompagner dans le montage de votre projet et demande de subvention. Leurs coordonnées sont disponibles dans la note de cadrage (liste p.14 et 15).

    Des permanences sur rendez-vous auront lieu sur les territoires. Venez rencontrer les interlocuteurs sur ces créneaux :

    • Territoire Sud (Saint-Jacques et Fontaine du Bac)
      - mardi 5 octobre de 16h à 19h à la Maison de quartier de la Fontaine du Bac
    • Cournon-d’Auvergne
      - lundi 18 octobre de 17h à 19h à la Maison des citoyens
    • Territoire Centre (la Gauthière)
      - mercredi 20 octobre de 17h à 19h30 à l’Espace Nelson Mandela
    • Territoire Nord (les Vergnes, Champratel, Croix-de-Neyrat)
      - jeudi 21 octobre de 16h à 18h, au château des Vergnes

    Enfin, des temps collectifs seront également proposés aux associations pour vous accompagner sur la comptabilité et la construction d’un budget associatif. Ces temps seront organisés par Anne-Laure Morel du service de la DSDEN du Puy-de-Dôme.

    • Territoire Nord (les Vergnes, Chapratel, Croix-de-Neyrat)
      - mercredi 20 octobre de 16h à 18h au Château des Vergnes
    • Territoire Sud (Saint-Jacques et Fontaine du Bac)
      - jeudi 21 octobre de 17h à 19h à la Maison de quartier de la Fontaine du Bac
    • Territoire centre (la Gauthière)
      - mercredi 27 octobre de 17h à 19h30 à l’Espace Nelson Mandela

    Pour participer à ces temps, veuillez-vous vous inscrire auprès de Monsieur SYLLA Kandjoura

     

    Dépôt des dossiers

    La date limite de dépôt des dossiers est fixée au vendredi 29 octobre 2021 (inclus)

     

    Prise de RDV au téléphone avec Monsieur SYLLA Kandjoura

    • Si vous souhaitez rencontrer le coordinateur de l’appel à projets afin de vérifier la complétude de votre dossier, il suffit d’appeler ce numéro (04.43.76.22.66)
    • Le rdv se fera de 9h à 17h30 du lundi au vendredi au 1er étage de Clermont Auvergne Métropole.

     

    Contacts

    Alexandre GAUCHARD – Chef de projet Politique de la ville
    Tel : 04.43.76.23.24 – 07.52.63.89.80

    Kandjoura SYLLA – Coordinateur de l’appel à projets Politique de la ville
    Tel : 04.43.76.22.66 – politiqueville@remove-this.clermontmetropole.eu

     

     

    DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

    Note de cadrage de l'appel à projets 2022

    Fiche complémentaire 2022

    Dossier Cerfa de demande de subvention 2022

    Compte rendu financier 2021

    Notice de la plateforme Dauphin

     

    INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

    https://www.clermontmetropole.eu/accompagner-aider/la-politique-de-la-ville/contrat-de-ville/

    ]]>
    2021-09-13 2021-09-13
    news-6044 Fri, 10 Sep 2021 15:13:48 +0200 La Métropole à la Foire Expo de Clermont-Cournon https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-metropole-a-la-foire-expo-de-clermont-cournon/ Clermont Auvergne Métropole tient un stand sur la Foire Expo de Clermont-Cournon, du 11 au 19 septembre, à la Grande Halle d’Auvergne. Elle présente ses nombreuses actions de proximité et propose des ateliers en lien avec les services qu’elle rend à la population au quotidien. Sport, culture, développement économique, développement durable, politique de la ville, gestion des déchets, voirie, gestion de l’eau potable, assainissement, urbanisme, tourisme… La Métropole, c’est des hommes et des femmes qui œuvrent pour faciliter le quotidien des habitants du territoire dans des domaines très variés.

    Venez les rencontrer et échanger avec eux sur le stand situé à l’entrée de la foire, du 11 au 19 septembre. Plusieurs ateliers vous sont proposés sur des thèmes qui vous concernent.

    Le programme des animations

    Samedi 11/09SMTC « INSPIRE », UN NOUVEAU SOUFFLE POUR NOS MOBILITÉS
    11, 12 et 13 sept. : présence du "Bus Inspirant" Parvis de la Grande Halle
    10h > 18h
    Dimanche 12/09LE JUSTE TRI
    Nouvelles consignes de tri : ce qui change
    14h > 18h
    Lundi 13/09CYCLE DE L'EAU
    Préservons et économisons l'eau
    14h >18h
    Mardi 14/09PLAN LOCAL D'URBANISME
    Dessinons ensemble la Métropole de demain !
    14h > 18h
    Mercredi 15/09C. Vélo
    Roule jusqu'à vous
    14h > 18h
    Jeudi 16/09COMPOSTAGE
    En tête à tête avec les vers
    14h > 17h
    Vendredi 17/09

    PERMIS DE VÉGÉTALISER
    Comment verdire sa rue

    À LA DÉCOUVERTE DU JARDIN BOTANIQUE

    14h > 18h

     

    Un grand jeu gratuit

    Tous les jours, jouez et gagnez en répondant à quelques questions depuis notre stand !

    • Des Pass musées pour profiter des 6 musées de la Métropole clermontoise
    • Des Pass + pour accéder à la patinoire et aux piscines métropolitaines
    • Des cartes d'abonné aux bibliothèques et médiathèques de Clermont Auvergne Métropole

    Les tirages au sort sont organisés chaque jour à 19h30 à partir du 11 septembre (21h30 le 17/09 et 19h le 19/09) sur le stand de la Métropole.

    Les résultats sont consultables ci-dessous dès le lendemain du tirage.

    Consulter le règlement

     

    Gagnants du jeu concours

    • SAMEDI 11 SEPTEMBRE

      Gagnants PASS+ :
      K. DAVIOT
      S. FERREIRA
      C. REBIERE
      J. KRAWCZYK
      B. MONTEIL
      L. LAFOREST

      Gagnants PASS Musées
      B. FREITAS
      C. ARNAUD
      G. PITAULT
      Gagnants Cartes Bibliothèques
      L. LEITE
      A. TIXIER
      C. IDRIS

    • DIMANCHE 12 SEPTEMBRE

      Gagnants PASS+ :
      L. BRUNEL
      L. MUNOZ
      T. LACHAUX
      I. LEGENT
      M. CELLIE
      C. BEURIER

      Gagnants PASS Musées
      N. RACHEL
      C. CHEMINADE
      F. DROZDZ
      Gagnants Cartes Bibliothèques
      N. NIERGA
      S. DARRAS
      V. GUERIN 

    • LUNDI 13 SEPTEMBRE
    Gagnants PASS+ :
    S. MALIGE
    L. NAUD
    C. IDRIS
    S. RAYNAUD
    M. BERRE
    G. RAVEL

    Gagnants PASS Musées
    C. BEAULIEUX
    H. SCHMITT
    D. LAURENCON
    Gagnants Cartes Bibliothèques
    A. CHALENDARD
    A. MONTORIER-ABERMAN
    J. JURY

     
     

    • MARDI 15 SEPTEMBRE
    Gagnants PASS+ :
    C. SANITAS
    J. GRANGEON
    M. DURR
    E. BRUN
    G. LEBRAS
    A. CHAFLOT

    Gagnants PASS Musées
    J. BRUN
    B. GARNY
    D. MARTIN
    Gagnants Cartes Bibliothèques
    E. BONNABUY
    F. SAEZ
    G. HABOURDIN



    • MERCREDI 16 SEPTEMBRE
    Gagnants PASS+ :
    E. LANDRY
    G. ROUGET
    L. FAUCHER
    L. JEANNEAU
    S. UZELLIER
    C. SIMON

    Gagnants PASS Musées
    M. LAIDAOUI
    L. FAUCHER
    J. POIRIER
    Gagnants Cartes Bibliothèques
    A. CERISIER
    L. BAYLE
    R. BESSON-MARTINO



    • JEUDI 17 SEPTEMBRE
    Gagnants PASS+ :
    F. DIZIER
    M. PAVIOT
    R. COTHON
    J.P. PERONNY
    F. AUJOUANNET
    L. CHASSAING

    Gagnants PASS Musées
    B. GAUCHÉ
    F. LABBE
    J.L. MOLLE
    Gagnants Cartes Bibliothèques
    M. PILTÉ
    C. BARBIER
    J.L JAVELLE

    ]]>
    2021-09-10 2021-09-10
    news-6043 Fri, 10 Sep 2021 15:08:56 +0200 J'ai testé pour vous la balade de la Croix de Ternant https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/jai-teste-pour-vous-la-balade-de-la-croix-de-ternant/ Accessible à tous, à pied ou en vélo, la balade de la Croix de Ternant est un circuit familial de 5 km au cœur de la Chaîne des Puys. Sans difficulté, elle est idéale pour se ressourcer rapidement, en moins de deux heures. Suivez moi ! En cette période de rentrée, l'Escapad', le centre d'activités sportives et de loisirs à Saint-Genès-Champanelle, vous ménage en vous proposant une balade de 5 km au départ d'Orcines, une des vingt-et-une commune de la Métropole clermontoise.

    Le circuit de la croix de Ternant, qui débute au parking des Goules, ne comporte pas de difficulté, hormis une montée plus marquée pour les téméraires qui souhaitent prolonger la balade en empruntant le hors circuit qui mène à la grotte du Sarcoui et au puy des Goules. Praticable à pied, comme en vélo, elle est aussi adaptée aux amateurs de raquettes en hiver.

    Une balade colorée

    Je n'ai pas attendu l'arrivée des premiers flocons pour tester ce circuit pour vous. En ce mois de septembre, la nature nous donne encore à voir de belles étendues de champs verts ponctués de milliers de fleurs sauvages. Balisée aux deux tiers par des ronds jaunes, la balade m'a mené entre bois et pâturages, sur des terres où le calme règne.

    Lorsque la météo est clémente, de beaux panoramas sont à voir tout au long du parcours et le Puy de Dôme, survolé régulièrement par de jolies montgolfières, n'est jamais bien longtemps hors de notre champ visuel. Depuis la Croix de Ternant, à mi-parcours, un vaste point de vue permet d'observer à plus de 900 mètre d'altitude Clermont-Ferrand, la Limagne et les Monts du Forez.

    Une croix haute de 21 mètres

    Erigée en 1933 par l'abbé Ferrandon et des habitants de Ternant, cette croix blanche est monumentale, vous ne pourrez pas la louper ! Haute de plus de 20 mètres, elle a été construite pour commémorer le 1900e anniversaire de la mort de Jésus Christ.

    Avec son design, qui se rapproche un petit peu de celui des pylônes électriques, la Croix tranche dans le paysage, mais fait maintenant partie intégrante du lieu.

    Des sites touristiques à visiter à côté

    Même en prenant son temps, 1h30 suffit amplement pour boucler le parcours de la Croix de Ternant. De quoi laisser du temps pour s'arrêter au retour manger un bout au restaurant à la Fontaine du Berger qui est à proximité. Cette balade, en plein coeur de la Chaîne des Puys, peut aussi vous donner l'occasion de visiter le Volcan à ciel ouvert de Lemptégy ou de retourner faire un tour à Vulcania.

     

    Info pratique
    Téléchargez la carte du circuit de la Croix de Ternant en cliquant ici.
    Retrouvez L'Escapad' chemin du Château, Le Bourg, à Saint-Genès-Champanelle.
    Renseignements au 04.43.76.26.81.
    Plus de parcours sur le site internet de L'Escapad'.

     

     

    ]]>
    2021-09-10 2021-09-10
    news-6023 Tue, 07 Sep 2021 16:01:07 +0200 Médiathèque de Croix-de-Neyrat : Fête de fermeture avant déménagement les 10 et 11 septembre https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/mediatheque-de-croix-de-neyrat-fete-de-fermeture-avant-demenagement-les-10-et-11-septembre/ Clermont Auvergne Métropole termine la réalisation du pôle culturel Croix-de-Neyrat comprenant la nouvelle médiathèque Jack-Ralite et le pôle musique imagO C2N. En attendant l’ouverture de ce nouvel équipement, à la fin de l’année, la médiathèque Croix-de-Neyrat proposera des animations vendredi 10 et samedi 11 septembre, avant sa fermeture définitive à 19h. Inaugurée en 1982, la médiathèque fermera ses portes le 11 septembre à 19h afin de permettre le déménagement des collections et l’installation dans les nouveaux espaces.

     

    Pendant le déménagement, le service continue

    Pendant cette fermeture, les usagers pourront continuer d’utiliser le service de lecture publique. En effet, grâce à la carte unique et sans coût supplémentaire, ils pourront se rendre dans le réseau des bibliothèques et médiathèques métropolitaines pour emprunter des documents, consulter la bibliothèque numérique ou encore participer aux animations. Les médiathèques du bassin Nord, entre autres, accueilleront le public durant cette phase de transition :

    Où rendre mes documents ? Les documents empruntés pourront être rendus dans les bibliothèques et médiathèques du réseau, mais également dans la boîte de retour de l’ancienne médiathèque.

     

    Animations “La médiathèque déménage” vendredi 10 et samedi 11 septembre

    Tout au long du projet, la médiathèque a réalisé différentes actions pour associer les usagers et les habitants du quartier à sa métamorphose. À l’occasion de cette nouvelle étape, un programme d’animations gratuites et ouvertes à tous est proposé pour quitter les lieux dans l’échange et la bonne humeur. Des rencontres inattendues et festives avec l’équipe de la médiathèque et la complicité des Guêpes rouges-Théâtre.

    Vendredi 10 septembre

    • 16h30-17h30 Just dance : Venez danser, bouger avec l’équipe sur les hits du moment
    • 17h30-18h30 Blind test : Jeu d’écoute musicale autour des tubes d’hier et d’aujourd’hui avec les DJ bibliothécaires
    • 19h-20h Bal littéraire : Prenez de l'élan : textes et musiques se répondent pour danser entre les rayons !

    Samedi 11 septembre

    • 10h30-11h30 Le voyage du pingouin : Lecture d’albums par les bibliothécaires (dès 3 ans). Sur inscription au 04 63 66 95 20.
    • 15h-16h Ici : Un parcours collectif pour raconter la grande et la petite histoire de la médiathèque, à partir de la bande dessinée ICI de Richard Mac Guire.
    • 16h-17h30 La fanfare de la touffe : Répétition collective avec les musiciens de la fanfare pour participer à la parade publique entre l'ancienne et la nouvelle médiathèque, ouverte à tous dès 8 ans.
    • 18h Fermeture et déambulation : Déambulation publique vers la nouvelle médiathèque avec discours, fanfare pour faire teinter les cuivres, et déroulé de l'écharpe de plus de 200 mètres de long.


    Ouverture du pôle culturel Croix-de-neyrat fin 2021

    Il sera composé de la médiathèque Jack-Ralite et du pôle musique imagO C2N Un pôle culturel pour tous les publics Cet espace de vie, incarnant la synergie entre le pôle musique et le pôle lecture, permettra de décloisonner les pratiques culturelles notamment par le biais de lectures, ateliers, concerts, expositions, conférences, rencontres et autres temps forts communs dédiés à la musique.

    Un équipement singulier
    Le projet consiste à réunir les deux entités dans un même équipement en privilégiant les synergies entre la médiathèque et l’espace de répétition, et les mutualisations d’espaces.

    La médiathèque Jack-Ralite
    L’offre documentaire et d’animation de la médiathèque se trouvera davantage marquée par la dimension musicale. L’important fonds composés de CD, partitions, revues, ouvrages sera partagé avec les usagers de l’espace musical qui pourront également investir les espaces de travail et d’animation.

    Le pôle musique imagO C2N
    Intimement lié à la médiathèque, cet espace, issu du projet imagO porté par Clermont Auvergne Métropole, proposera 4 studios de répétition adaptés à tous les niveaux. Il permettra un accompagnement de jeunes pratiquants, en relation étroite avec les établissements d'enseignement artistique (conservatoires, écoles de musique) et le studio d'enregistrement de la maison de quartier de Croix-de-Neyrat. Un éventail d’instruments acoustiques et digitaux sera par ailleurs disponibles au sein de cet équipement métropolitain.

     

    Maitrise d’ouvrage : Clermont Auvergne Métropole
    Montant de l’opération : 6 600 000 € HT

    - Clermont Auvergne Métropole : 3 565 400 €
    - État (Médiathèque) : 1 300 000 €
    - Conseil régional Auvergne - Rhône-Alpes : 1 422 000 €
    - Conseil départemental du Puy-de-Dôme : 312 600 €
    - Ville de Clermont-Ferrand : apport du foncier
    - Maîtrise d’œuvre : Atelier FGA (Bordeaux)

     

    + d'informations

    ]]>
    2021-09-07 2021-09-07
    news-6008 Fri, 03 Sep 2021 09:20:16 +0200 J'ai testé pour vous un jeu de piste dans les rues de Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/jai-teste-pour-vous-un-jeu-de-piste-dans-les-rues-de-clermont-ferrand/ Je pensais connaître Clermont-Ferrand comme ma poche. Mais le jeu de piste des Arcanes de la Cité m'a prouvé tout le contraire ! Inédit dans le département, ce concept permet de découvrir le patrimoine historique de la ville tout en s'amusant et en faisant travailler ses méninges. Prêt à relever le défi ? Comme vous très certainement, je connaissais les traditionnels escapes game, ce jeu collectif qui consiste à résoudre des énigmes pour parvenir à s’échapper d’une salle en un temps imparti. Mais ce qu’il m’a été permis de tester grâce à Clémence Rageys dépasse les règles que j’ai connues en matière de jeu d’évasion…

    Un jeu de piste ponctué d'énigmes

    « Les Arcanes de la Cité », le concept qu’elle a développé l’an dernier, est une activité de plein air à mi-chemin entre le jeu de piste et l’escape game. Classé dans les « city games », il permet de découvrir sous un autre angle l’histoire de Clermont-Ferrand, son centre historique, et ses recoins atypiques. Les aventures, créées et imaginées de toute pièce par Clémence Rageys, sont renouvelées assez régulièrement et certaines d’entre elles se nichent même dans les ruelles de Montferrand.

    Deux heures pour relever le défi

    Mais avant d’y prendre part, la première étape importante est de constituer son équipe. La mienne s’est formée autour d’Elsa, Jodie, Sophie et Vinciane, quatre de mes collègues de la Direction de la communication à Clermont Auvergne Métropole. Après avoir réservé un créneau auprès de Clémence Rageys, le rendez-vous est pris, place de Jaude, au pied de la statue de Vercingétorix, où nous la retrouvons transformée en maitre du jeu.

    Le moment est grave : un savant fou, qui déteste l’Auvergne, a réussi l’exploit de remonter le temps pour emprisonner l’Auvergnat qui a mis fin aux années sanglantes de la Bête du Gévaudan. Le défi, lui, est de taille : libérer en moins de deux heures cet homme pour que l’histoire ne se trouve pas changée et que la Bête soit de nouveau tuée.

    Pour nous aider dans notre aventure, Clémence Rageys nous a remis un sac renfermant plusieurs accessoires dont une carte, des objets mystères, une longue-vue ou bien encore une boussole. Un carnet de bord servait quant à lui à nous guider à travers la ville au fur et à mesure de l'histoire. Jamais bien loin, le maître du jeu peut intervenir à distance par sms en cas de difficulté, notamment pour souffler des indices bien utiles pour réussir la mission.

    Des anecdotes souvent méconnues des Clermontois

    Sans vous dévoiler le parcours, l'aventure des Arcanes de la Cité à laquelle nous avons participé, nous a emmené dans les endroits emblématiques du centre historique de Clermont-Ferrand. Dans des rues et sur des places que j'avais foulé des milliers de fois depuis mon enfance, mais que le jeu de piste m'a permis de redécouvrir. Car si la mission faisait appel à notre logique pour résoudre les énigmes, elle nous poussait également à lever les yeux. À observer la ville sous toutes ses coutures, là où se cachait certaines réponses, là où se trouvaient les noms de celles et ceux qui ont façonné l'histoire de Clermont-Ferrand.

    Cet article ne vous dira pas le fin mot de l'histoire. Mais sachez que grâce à la perspicacité de mes collègues, nous avons fini l'aventure. Et ce, 30 minutes avant la fin du temps imparti ! Mais outre cette petite fierté, nous avons eu le sentiment de sortir de cette aventure avec des nouvelles anecdotes plein la tête. Et nous nous sommes surtout rendu compte que Clermont-Ferrand a toujours de quoi nous surprendre.

     

    Pratique : De 2 à 10 joueurs. Réservations au 06.74.23.37.76 ou sur contact@lesarcanesdelacite.fr
    Plus de renseignements en cliquant ici.

     

     

    ]]>
    2021-09-03 2021-09-03
    news-5875 Fri, 06 Aug 2021 17:17:28 +0200 J'ai testé pour vous une balade de 12 km dans les gorges de l'Artières (Ceyrat) https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/jai-teste-pour-vous-une-balade-de-12-km-dans-les-gorges-de-lartieres-ceyrat/ C’est une bulle de fraicheur que je vous propose aujourd’hui, à cheval entre Saint-Genès-Champanelle, Ceyrat et Romagnat, trois des vingt-et-unes communes de la Métropole. Doux mélange de foret, landes et pâturages, le circuit touristique qui chemine dans les gorges de l’Artière et le plateau de Redon offre à ceux qui l’emprunte 3h30 de sérénité à deux pas de la ville.

    Elaborée par L’Escapad’, un centre d’activités sportives et de loisirs basé à Saint-Genès-Champanelle, cette balade de 12,7 km avec un dénivelé positif de 270 mètres est adaptée aux marcheurs et aux joggeurs, mais peu conseillée aux vététistes en raison de certains de ses sentiers étroits. N’étant pas moi-même une grande sportive, elle peut aussi tout à fait convenir aux promeneurs du dimanche.

    Suivre les ronds jaunes

    Pour ce circuit, plusieurs départs sont possibles. Cependant, le fait que je me sois à un moment donné égaré en démarrant du parking « Robinson », me pousse à vous conseiller de suivre celui indiqué sur la carte que vous pouvez visualiser en cliquant ici... Mais ne vous en faites pas, à moins que vous soyez aussi distraits que moi, vous aurez peu de chance de vous perdre : en plus d'être balisé par des ronds jaunes dans les deux sens, le parcours est également détaillé dans un descriptif en dessous de la carte. Vous voilà rassurez ? Il est temps de commencer la balade.

    Une déclinaison de couleurs

    En pénétrant sous cette chape végétale, l'effet reposant est immédiat. À 360°, le vert domine et est ponctué de ci de là par des touches colorées issues des fleurs sauvages. Le bruit de l'eau, qui se déverse en ruisseaux, accompagne le promeneur tout au long de son parcours en forêt. La lumière transperce le large ciel feuillu, mais pas la chaleur, faisant de cet endroit un refuge les jours où la météo fait grimper le mercure.

    En s'enfonçant dans le bois, la nature ne nous laisse parfois que peu de place pour avancer, nous forçant à caresser sur notre passage fougères et autres plantes proliférantes. D'autres fois, elle nous est d'une grande aide, comme lorsqu'elle met sur notre chemin de larges racines en escalier facilitant notre ascension dans la forêt.

    Des zones remarquables

    La première partie de la balade offre deux points de vue remarquables sur la Chaîne des Puys et le Forez, mais il faudra encore aller plus loin pour découvrir une pieuvre, qui déploie ses longues tentacules de métal au milieu de la végétation. Créée par le sculpteur Francis Benincà, cette oeuvre monumentale s'inscrit dans le programme Horizons Sancy.

    À cause du dénivelé, il vous faudra un peu de courage pour accéder ensuite aux gorges de l'Artière et au Dolmen de Sanson, deux autres zones remarquables du parcours. Mais rien de bien compliqué, et en regardant autour de vous, champignons, baies et autres curiosités constitueront au pire d'excellentes raisons pour reposer vos jambes.

    Enfin, pour accéder à la zone humide, dernière étape intéressante avant la fin de la balade, il faudra sortir du bois, là où le tintement des cloches remplace le murmure de l'eau et où les moutons paissent l'herbe des pâturages.

    S'étendant sur 4 hectares, la zone humide est facilement reconnaissable. Riche en fleurs, elle abrite une myriade d'insectes qui sont tous autant le signe d'une biodiversité respectée. Aménagée avec un cheminement en bois et des pontons, elle permet aux promeneurs et aux scolaires de venir observer la faune et la flore distinctives de ce milieu.

     

    Infos pratique
    Retrouvez L'Escapad' chemin du Château, Le Bourg, à Saint-Genès-Champanelle.
    Renseignements au 04.43.76.26.81.
    Plus de parcours sur le site internet de L'Escapad'.

     

    Daphnée A.

    ]]>
    2021-08-25 2021-08-25
    news-5972 Thu, 19 Aug 2021 15:18:28 +0200 Appel à bénévoles : Participez à Libre comme l’air, une journée sans voiture le 19 septembre https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/appel-a-benevoles-participez-a-libre-comme-lair-une-journee-sans-voiture-le-19-septembre/ Fort du succès de la première édition, Clermont Auvergne Métropole renouvelle Libre comme l’air pour une journée sans voiture, le dimanche 19 septembre. Cette deuxième édition se tiendra de 10h à 17h sur un périmètre restreint au centre-ville de Clermont-Ferrand, telle que l’année dernière. À cette occasion, Clermont Auvergne Métropole recherche des signaleurs bénévoles afin de renseigner tous visiteurs sur les objectifs de cette journée, les animations mises en place et le périmètre concerné.
    Les créneaux seront :
    • 9h30-13h30,
    • 13h30-17h30,
    • ou journée complète 9h30-17h30

    Chaque bénévole se verra remettre un t-shirt aux couleurs de la manifestation ainsi que des entrées gratuites dans des équipements métropolitains.
    Les bénévoles du créneau 9h30-13h30 et 9h30-17h30 bénéficieront également d'un panier repas.

    >> s'inscrire en tant que bénévole << 

     

    Cet événement est proposé à l'issue des Rencontres Citoyennes de la Mobilité. Clermont Auvergne Métropole s’est engagée à expérimenter une journée sans voiture parmi différentes actions visant à faire du territoire une vitrine des mobilités durables.

    Il vise à sensibiliser les habitants aux modes de déplacement alternatifs à la voiture, pour un meilleur partage de l’espace public tout en préservant la qualité de l’air. Elle sera l'occasion de profiter d'animations pour s'approprier l'espace urbain dans un environnement plus apaisé.

     

    + infos : programme de la journée sans voiture
    besoin de renseignements complémentaires jsv@remove-this.clermontmetropole.eu

    ]]>
    2021-08-19 2021-08-19
    news-5968 Thu, 19 Aug 2021 11:41:55 +0200 Circulation perturbée à la rentrée sur l’avenue Édouard Michelin, à Clermont-Ferrand https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/circulation-perturbee-a-la-rentree-sur-lavenue-edouard-michelin-a-clermont-ferrand/ Dans le cadre de son schéma de transition énergétique et écologique, Clermont Auvergne Métropole développe les énergies renouvelables. Parmi les actions, l’extension de 15 km et l’interconnexion de ses deux réseaux de chaleur urbains clermontois sont en cours. Le chantier mené par ECLA ET CLERVIA a débuté en mars et permettra en 2023 de fournir une énergie supplémentaire correspondant à 4 000 logements équivalents. L’ensemble de ces travaux génèrent des perturbations en termes de circulation. Tout au long des chantiers, une signalétique adaptée et des déviations sont mises en place pour orienter les automobilistes à l’approche de la zone de travaux.

     

    Perturbations de circulation avenue Édouard Michelin du 23 août au 10 septembre

    La circulation sera difficile. Il est recommandé d'éviter l'avenue Édouard Michelin et de privilégier une autre entrée de ville. L'accès à l'avenue Édouard Michelin sera barré au niveau du carrefour avec l'avenue de l'Union Soviétique.

    La déviation s’effectuera par la rue Niel, rue de la Liève puis rue de Morny pour reprendre l’avenue Edouard Michelin.
    Pour les véhicules qui accèdent au centre-ville, à la Gare, aux places Carmes et Delille, une déviation sera mise en place par la rue Guynemer, ainsi bien avant l’intersection Union-Soviétique / Edouard Michelin.

    >>> L' avenue de l'Union Soviétique, actuellement fermée, sera de nouveau ouverte à la circulation dans les deux sens dès le 24 août.
    >>> La Rue Auger reste accessible pour desservir le CHU Estaing et les commerces

     

    + infos : Retrouvez l'ensemble des travaux en cours

    ]]>
    2021-08-19 2021-08-19
    news-5959 Tue, 17 Aug 2021 15:32:33 +0200 La piscine Marcel-Boubat, à Lempdes, ferme pour travaux https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-piscine-marcel-boubat-a-lempdes-ferme-pour-travaux-1/ La piscine Marcel-Boubat ferme, à partir du 23 août prochain, pour bénéficier de travaux d’amélioration thermique à la suite de dysfonctionnements souvent constatés lors des saisons estivales. Le chantier nécessitera une fermeture au public pendant 5 mois. Ouverte en 2015, cette piscine est l’une des plus belles réalisations de la Métropole, appréciée des usagers. Piscine couverte équipée d'un grand bassin de natation de 25 mètres, elle offre également un bassin extérieur pour les beaux jours, une pataugeoire pour les plus petits, un solarium et un parc arboré.

     

    Nature des travaux

    La halle bassin (bassin intérieur) subit des problèmes de régulation thermique. Les travaux permettront d’améliorer le confort thermique en mettant en œuvre :
    - le remplacement de la centrale de traitement d’air Halle bassin
    - le remplacement des ouvrants hauts existants
    - le remplacement de la couverture existante

    Ces différentes réalisations agiront sur une réduction de la température, ainsi d’une moyenne de 6 à 9° en période estivale.
    Le coût des travaux s’élèvera à 1 500 000 € TTC.

     

    Pendant la fermeture

    Durant cette période de travaux, les piscines de la Métropole accueillent les usagers, sous réserve du respect des consignes sanitaires en vigueur (présentation du pass sanitaire) :

    ]]>
    2021-08-17 2021-08-17
    news-5924 Wed, 11 Aug 2021 14:34:14 +0200 Premier match de Ligue 1 à domicile pour le Clermont Foot, ce dimanche 15 août https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/premier-match-de-ligue-1-a-domicile-pour-le-clermont-foot-ce-dimanche-15-aout/ Après avoir reçu l’aval de la commission de sécurité, le stade Gabriel-Montpied est prêt à recevoir Troyes pour le premier match de Ligue 1 du Clermont Foot à domicile. Une tribune supplémentaire de 3 000 places
    Portant la capacité d’accueil du stade à 13.000 places, ces nouveaux gradins promettent aux spectateurs une nouvelle expérience : plus proches du terrain, leur champ visuel ne sera plus pollué par les grillages dont la hauteur sera abaissée devant la tribune.

    Des éclairages aux normes pour la Ligue 1
    Plus hauts et plus puissants que les précédents, les quatre poteaux surmontés de projecteurs LED sont moins énergivores et permettent de créer des jeux de lumières. Une amélioration qui « ne se verra pas forcément à l’œil nu », mais qui apportera « un meilleur rendu à la télévision ». Point positif, les gardiens de but ne seront également plus éblouis par les mâts d’éclairage.

    La sécurité renforcée
    En parallèle des aménagements induits par la montée du Clermont Foot en Ligue 1, d’autres travaux ont été réalisés concernant la sécurité à l’intérieur et aux abords du stade. Pour ce faire, de nouvelles caméras de vidéoprotection ont été installées.

    retrouvez les travaux réalisés, en images

     


     

    Un événement pour la Ville
    Après tous ces travaux, le stade métropolitain et la Ville de Clermont-Ferrand sont prêts à accueillir joueurs et supporters pour ce premier match. Un large dispositif d’accueil et de sécurité est déployé afin que ces rencontres nationales puissent se dérouler dans le calme et la tranquillité de tous.

    Accessibilité du stade Montpied lors de match
    Il est fortement conseillé d’utiliser les transports en commun. Afin de s’assurer une place de stationnement, les visiteurs se déplaçant en véhicule sont invités à se garer sur les parkings relais desservis par la ligne de tramway A : 1er mai, Les Pistes, Henri-Dunant, Margeride, La Pardieu. La T2C renforcera, pour l’événement, la fréquence de la ligne de tram avant et après le match.

    + infos sur les transports en commun mis en place 

    ]]>
    2021-08-11 2021-08-11
    news-5874 Fri, 06 Aug 2021 10:48:54 +0200 J'ai testé pour vous une visite contée au Muséum Henri-Lecoq https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/jai-teste-pour-vous-une-visite-contee-au-museum-henri-lecoq/ Connaissez-vous la différence entre un sonar et ce qu’on appelle un melon en anatomie ? Ou entre un encéphale humain et celui d’un alligator ? Non ? Pas de panique, je ne le savais pas non plus avant de participer à une des visites contées organisées cet été par le Muséum Henri-Lecoq autour de son exposition temporaire « Perds pas le nord ! ». Dans le dédale fantastique du Muséum Henri-Lecoq, il ne faut pas s’attendre à tomber sur le Petit Poucet pour nous enseigner l’art de retrouver son chemin. Plutôt que contées, les visites proposées pendant les vacances scolaires autour de l’exposition « Perds pas le nord » sont « améliorées », selon la médiatrice scientifique Anaëlle Cellier. Au royaume des sciences naturelles, l’imaginaire n’est donc pas roi et les visiteurs qui y pénètrent doivent s’attendre à ce que leurs cellules grises s’agitent.

    Bien qu'elle soit plutôt destinée à un public familial, cette animation, qui est participative, n'a pas ennuyé la grande enfant que je suis. Au contraire, elle m'a permis de raviver façon « C'est pas sorcier » des connaissances que le temps avait fini par enfouir au fond de mon cerveau.

     

    Une exposition à voir jusqu'en 2022

    Visible jusqu'en septembre 2022, l'exposition temporaire explore les différentes méthodes utilisées par la faune et la flore pour s'orienter dans l'espace. Des facultés innées dont l'Homme s'inspire depuis des siècles pour améliorer ses déplacements.

    La boussole, qu'Anaëlle Cellier nous a mis autour du cou au début de la visite contée, aurait, par exemple, de grandes similitudes avec celle qui se cache sous le plumage des pigeons : « Les particules de magnétite (oxyde de fer, NDLR) que l'on retrouve dans leur boite crânienne et autour de leur bec les rendraient sensibles, comme les boussoles, au champ magnétique terrestre », explique la médiatrice scientifique. Faisant de ces oiseaux des voyageurs hors pair.

     

       

     

    Pas tous égaux avec nos cinq sens

    Cependant, il est trop simple de considérer que l'Homme, en étant par essence animal, soit doté des mêmes sens que les millions d'espèces qui existent sur Terre. En s'appuyant sur des animaux naturalisés et en utilisant des objets et accessoires scientifiques présents dans l'exposition, Anaëlle Cellier nous a par exemple montré que la zone de l'odorat dans l'encéphale des ours est cinq fois plus grosse que celle située chez nous, humains.

    Ne possédant pas de vibrisses comme les chats, ni d'otolithes (pierres d'oreille, NDLR) comme le poisson ou de sensilles (organe sensoriel permettant par exemple de ressentir les vibrations, NDLR) comme les insectes, l'Homme a dû faire preuve d'ingéniosité pour optimiser son GPS interne. De la naissance de la cartographie à l'invention des derniers systèmes de guidage, la visite contée explore les siècles et nous montre les dernières avancées technologiques utilisées pour observer les déplacements de certaines espèces animales. Vertigineux vous dites ? Mais non, Anaëlle Cellier ne manquera pas de vous faire garder le cap sur cet océan d'informations.

     

    Un escape game pour apprendre autrement

    C'est un fait : on apprend mieux en s'amusant. Le muséum Henri-Lecoq l'a bien compris et c'est pour cette raison que ses équipes imaginent chaque année des animations. Méthode de jeu populaire, l'escape game avait déjà investi l'espace muséal lors de la précédente exposition temporaire. Cet été, en parallèle des visites contées, une nouvelle mission attend les visiteurs, qui devront résoudre une série d'énigmes pour réussir à sortir du musée... Mais je ne vous en dis pas plus, je mets les voiles en rappelant tout de même à ceux qui n'ont pas le sens de l'orientation que le muséum Henri-Lecoq se situe à côté du jardin du même nom, 15 rue Bardoux, à Clermont-Ferrand.

     

    Les prochaines dates
    - Visites contées : jeudi 12 août et jeudi 26 août, de 10h à 11h.
    - Escape game (à partir de 7 ans) : jeudi 19 août et mardi 24 août, de 10h à 11h30.

    Infos pratiques :
    Réservations au 04.43.76.25.60.
    Le muséum Henri-Lecoq est ouvert du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h.

     

     

    ]]>
    2021-08-11 2021-08-11
    news-5700 Tue, 06 Jul 2021 09:16:30 +0200 Plan local d'urbanisme : vous pouvez toujours donner votre avis ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/plan-local-durbanisme-vous-pouvez-toujours-donner-votre-avis/ Village PLU, tournée sur les marchés des communes, réunions publiques... De nombreux moyens d’expression ont été mis en place ces derniers mois pour permettre à chacun de s’informer et de participer à l'élaboration du Plan local d'urbanisme de la Métropole. Aujourd'hui, les habitants ont toujours la parole ! Bilan et perspectives à mi-parcours. Vous avez toutes les cartes en main pour dessiner le visage d’un territoire qui vous ressemble ! A mi-parcours de l'élaboration de ce grand projet de territoire qu'est le Plan local d'urbanisme de la Métropole (PLU), les habitants ont toujours la possibilité de donner leurs avis en envoyant un mail ou un courrier, en déposant un commentaire sur le site Internet du PLU, ou en remplissant les registres en libre consultation dans toutes les communes du territoire.

    À ce jour, la Tournée du PLU qui s'est déroulée sur les marchés de 10 communes et les trois réunions qui se sont tenues à Pérignat-lès-Sarliève, Gerzat et en distanciel ont touchés plusieurs habitants. De nombreuses contributions ont aussi été recensées sur la plateforme où chacun peut aller s'informer sur le projet en temps réel, télécharger de nombreuses ressources et consulter les commentaires.

    L'environnement, le rayonnement et le développement au cœur des préoccupations

    Selon les première tendances, l'environnement, le paysage et l'urbanisation, mais aussi le rayonnement de la Métropole et le développement du commerce et de l'activité, sont les principales préoccupations des habitants du territoire qui ont déjà participé à la concertation.

    Dans le même esprit d’ouverture et de dialogue qui a guidé la première étape du PLU, cette démarche participative va donc se poursuivre tout au long du projet qui devrait encore durer deux ans et demi. Les habitants, les associations, les acteurs du territoire... Chacun continue d'être associé pour que le PLU final corresponde vraiment aux attentes des citoyens.

    Où on en est exactement ?

    Actuellement, le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD), l'étape numéro 2, est en cours de construction. Il fixera l'horizon de développement du territoire pour les 15 prochaines années. Un ensemble de propositions est donc présenté et mis en débat dans le cadre d’une large concertation. À l’issue de cette période, le document est enrichi par les contributions recueillies qui seront prises en compte. Il sera ensuite débattu et voté, d'ici fin 2021, dans chaque conseil municipal, puis en conseil métropolitain.

    Dès 2022, le travail consistera en l’élaboration du règlement, c'est-à-dire la déclinaison opérationnelle de toutes les règles d'urbanisme qui seront en vigueur ces prochaines années. Puis suivrons l’arrêt du PLU et l’enquête publique, avant l’approbation définitive du projet, en 2023.

    Pour contribuer et tout savoir sur l'élaboration du PLU de la Métropole, rendez-vous sur plu.clermontmetropole.eu

     

     

     

    ]]>
    2021-08-10 2021-08-10
    news-5840 Wed, 04 Aug 2021 08:34:33 +0200 J'ai testé pour vous un tournoi de jeux-vidéo à la médiathèque de Jaude https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/jai-teste-pour-vous-un-tournoi-de-jeux-video-a-la-mediatheque-de-jaude/ Tout l’été, la médiathèque de Jaude développe son « Summer Games » : plusieurs rendez-vous sur inscription permettant de jouer gratuitement à la Nintendo Switch et sur tablette numérique. Seul ou à plusieurs, ces animations sont ouvertes à tous dès 5 ans et ne nécessitent pas d’avoir une carte d’emprunteur dans le réseau de bibliothèques de Clermont Auvergne Métropole. La médiathèque de Jaude, qui se sent d’humeur joueuse pendant les vacances scolaires, porte une attention particulière aux jeux-vidéos lors de son « Summer game », qui comprend aussi des animations sur tablettes numériques et des après-midi jeux de société.
    Et bien que l’été soit déjà bien entamé, plusieurs sessions thématiques autour de Mario Kart 8, Super Smash Bros Ultimate et d’autres jeux emblématiques sur Nintendo Switch sont encore disponibles en août. C’est l’une d’entre elles que je suis allée tester pour vous.

    Des jeux simples en équipe

    Couvrir dans le cadre d’un reportage un tournoi sur Nintendo Switch ? On ne va pas se mentir, pour une adepte de jeux-vidéos comme moi, il y a pire… Sega, Game Boy, Playstation, Nintendo Switch… Depuis mon enfance, les heures que j’ai passé avec des manettes en main sont vertigineuses. C’est donc sans appréhension que je me suis rendue, fin juillet, au « tournoi de mini-jeux ».
    Sur place, Matthieu et Romain, deux salariés de la médiathèque de Jaude, nous attendaient en procédant aux réglages sur les jeux sélectionnés spécialement pour la compétition. « Super Bomberman R », « Joggernauts », « Wondershot », « Mario kart »... « Des jeux simples qui se jouent en équipe, car nous avons généralement pas mal d'enfants dans les inscrits », explique Romain.
    Effectivement, ce jour-là, le total des âges additionnés de mes trois adversaires devait péniblement atteindre le mien... Ce qui ne m'a pas empêché de prendre quelques raclées sur les jeux que je ne connaissais pas...

    Une jauge limitée à 10 joueurs

    Répartis en deux équipes, nous nous sommes affrontés sous le regard de Romain et Matthieu, qui ne manquaient pas de nous donner des astuces lorsque nous avions du mal à passer un niveau, ou lorsqu'on s'emmêlait les pinceaux dans les boutons des manettes. Car si certains inscrits possèdent une console chez eux, d'autres n'en ont pas, et profitent de ces rendez-vous pour découvrir l'univers « gaming ».

    Habituellement disputés à 10 joueurs, les tournois sur Nintendo Switch sont divisés en 4 sessions de 30 minutes par jeux. Mais le jour de ma venue, la mise en place du pass sanitaire a eu raison de certains inscrits, ce qui nous a permis d'outrepasser cette règle et d'essayer à loisir tous les jeux qui nous faisaient envie.

    Un investissement

    Cela fait « moins d'un an » que la médiathèque de Jaude s'est équipée d'une Nintendo Switch. « Ils sont un peu mieux équipés à Cournon-d'Auvergne et à Croix-de-Neyrat », concède Romain. Mais « nous étoffons petit à petit notre stock de jeux-vidéos, nous en avons 10 actuellement ». Et à l'avenir, « nous aimerions investir dans une Playstation 5 ».
    Si, « pour une question juridique », il est pour le moment impossible pour les bibliothèques de la Métropole de prêter consoles et jeux-vidéos à leurs adhérents, la médiathèque de Jaude songe à proposer un peu plus de rendez-vous de ce genre sur l'année. « C'est le cas à Cournon-d'Auvergne, où ils organisent des tournois chaque semaine », explique Romain. « Mais ils ont l'avantage d'être situés juste à côté d'un collège. Nous, à Jaude, nous touchons moins un public adolescent... »
    En étant accessibles à tous sans adhésion à la médiathèque, les « Summer Games » ont certainement de quoi changer la donne...

     

    Les prochaines dates

    - Tournoi de Super Smash Bros Ultimate, mercredi 11 août, de 15 heures à 18 heures.
    - Tournoi de mini-jeux party, mercredi 18 août, de 15 heures à 18 heures.
    - Jeux sur tablette numérique : vendredi 6, 13 et 20 août, de 10h30 à 12 heures.

     

    Info pratique : La médiathèque de Jaude est ouverte tout l'été.
    Renseignements et inscription au 04.63.66.95.00 ou
    en cliquant ici.

     

    Daphnée A.

    ]]>
    2021-08-04 2021-08-04
    news-5749 Thu, 22 Jul 2021 10:03:48 +0200 Le stade Gabriel-Montpied en passe de recevoir son homologation pour la Ligue 1 [DIAPORAMA] https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/le-stade-gabriel-montpied-en-passe-de-recevoir-son-homologation-pour-la-ligue-1-diaporama/ Après la pose d’une nouvelle pelouse et l’installation d’éclairages plus puissants, le chantier au stade Gabriel-Montpied se concentre à présent sur la mise en place d’une tribune supplémentaire. Dernière ligne droite avant de recevoir la commission de sécurité le 10 août en vue de son homologation pour la Ligue 1. Clermont Auvergne Métropole et le Clermont Foot semblent tenir leur pari. Celui de terminer en trois mois une importante série de travaux leur permettant d'accueillir pour la première fois des matchs de Ligue 1. A quelques semaines de la deuxième journée de championnat qui se jouera à domicile contre Troyes le 15 août, Romuald Lambert, le directeur du stade, est confiant : « La crise des matières premières nous a compliqué la tâche, mais le chantier avance bien. » Si bien que « nous avons demandé à la commission de sécurité de la ligue de venir un peu plus tôt que prévu pour homologuer le stade ». 
    Il faut dire que la carotte pour finir les travaux dans les temps est de taille... Après Troyes, le stade Gabriel-Montpied et le Clermont Foot recevront d’autres clubs emblématiques comme l’Olympique de Marseille le 31 octobre et le Paris-Saint-Germain le 10 avril.

    Une tribune supplémentaire de 3.000 places

    Financé à hauteur de 3 millions d'euros par Clermont Auvergne Métropole, le chantier, débuté fin mai, a mobilisé en tout une centaine de personnes, principalement issus d'entreprises locales. Les travaux, qui nécessitent une main d'œuvre du lundi au dimanche, se concentreront dans les prochains jours sur la mise en place d’une tribune temporaire de 3.000 sièges. Portant la capacité d’accueil du stade à 13.000 places, ces nouveaux gradins promettent aussi aux spectateurs une nouvelle expérience : plus proches du terrain, leur champ visuel ne sera plus pollué par les grillages dont la hauteur sera abaissée devant la tribune.

    Des éclairages aux normes pour la Ligue 1

    Plus tôt dans la semaine, le dernier mât d’éclairage a pris place en bordure de pelouse. Plus hauts et plus puissants que les précédents, ces quatre poteaux surmontés de projecteurs LED sont moins énergivores et permettent de créer des jeux de lumières. Une amélioration qui « ne se verra pas forcément à l’œil nu », mais qui apportera « un meilleur rendu à la télévision ». Point positif, les gardiens de but ne seront également plus éblouis par les mâts d’éclairage.
    Cette opération, réalisée par l’entreprise Valmont (Allier), était l’une des plus importantes du projet de mise aux normes du stade : environ 50% du budget alloué par Clermont Auvergne Métropole lui a été consacré.

    Une pelouse venue d’Italie

    Autre amélioration conséquente, la nouvelle pelouse s’enracine doucement. Importée d’Italie en raison du type de graminée qui la compose, elle est l’objet de toutes les attentions. « On la bichonne », sourit Romuald Lambert. « Les joueurs viennent tous les jours pour la voir pousser. » En attendant qu’ils puissent la fouler, l’entreprise Treyve Paysages (Allier) la tond tous les jours. Un robot s’est quant à lui occupé des premiers traçages.

    La sécurité a été renforcée

    En parallèle des aménagements induits par la montée du Clermont Foot en Ligue 1, d’autres travaux rendus obligatoires ont été réalisés. Le programme voté fin mai par la Métropole comprenait par exemple un renforcement de la sécurité à l’intérieur et aux abords du stade. Pour ce faire, de nouvelles caméras de vidéoprotection ont été installées. L’Entreprise Electrique (Puy-de-Dôme) a également été sollicitée pour remettre aux normes certaines installations.

    ]]>
    2021-07-26 2021-07-26
    news-5759 Fri, 23 Jul 2021 14:27:31 +0200 Une démarche participative pour repenser les places Delille et Salford https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/une-demarche-participative-pour-repenser-les-places-delille-et-salford/ Soucieuses de repenser l’aménagement des places Delille et Salford, la Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand font appel dès cet été à des experts pour commencer à recueillir les besoins des usagers sur le terrain. Un premier dialogue qui laissera place à partir d’octobre à une grande concertation publique. Envisager le futur tous ensemble. C’est l’idée qui se cache derrière la réflexion engagée fin mai par la Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand. Pour entrevoir l’avenir des places Delille et Salford, les avis et les idées de chacun auront leur importance dans les mois à venir.

    Posant les bases de cette prochaine concertation publique, un diagnostic complet de ces deux places est actuellement réalisé par une équipe pluridisciplinaire mandatée par SCE Aménagement & Environnement, prestataire de Clermont Auvergne Métropole. En arpentant la ville dès cet été, ces professionnels (sociologues, spécialistes du commerce ou de la culture, urbanistes, archéologue…) iront à la rencontre de ceux qui font vivre ces quartiers situés à mi-chemin entre la gare et la place de la Poterne.

    Cet échange, qui se déroulera entre autres auprès des commerçants, des riverains et des passants, permettra de percevoir dans le cadre de cet état des lieux les atouts et les faiblesses de ces espaces. À partir d’octobre, lors de la concertation publique, tous les habitants et les acteurs locaux seront invités à leur tour à dire ce qu’ils souhaiteraient voir émerger sur ces deux places. Toutes les idées seront étudiées afin de repenser au mieux les futurs aménagements répondant aux besoins d’une ville partagée.

    Un projet qui s’insère dans une opération globale de transformation

    Avec la volonté de réaffirmer l’identité de son territoire autour, entre autres, des thématiques de la nature en ville, de l’eau et du vivre ensemble, la Métropole reconsidère depuis plusieurs années certains espaces publics, notamment dans sa ville-centre.

    Après la requalification de l’avenue Charras, la valorisation des abords de Notre-Dame-du-Port, la restauration de la fontaine d’Amboise et la réhabilitation de la place des Carmes, l’aménagement des places Delille et Salford est l’un des derniers grands projets à mener sur cet axe allant de la gare à la place de la Poterne.

    ]]>
    2021-07-26 2021-07-26
    news-5750 Fri, 26 Nov 2021 10:08:00 +0100 Covid-19 : modalités d'accès dans les équipements métropolitains https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/mise-en-place-du-pass-sanitaire-dans-les-equipements-culturels-et-sportifs-metropolitains/ Suite à une décision gouvernementale pour lutter contre la Covid-19, les conditions d'accueil dans l'ensemble des équipements culturels et de loisirs de la Métropole évoluent pour accueillir les usagers dans les meilleures conditions possibles. Mise à jour : le 5 janvier 2021

    Clermont Métropole adapte les conditions d'accueil dans ses équipements conformément aux dernières mesures sanitaires en vigueur. Le port du masque* et le pass sanitaire sont obligatoires dans ces équipements.

     

    Les équipements concernés

    Pour Clermont Auvergne Métropole, les 5 piscines, le Stadium Jean-Pellez, le stade Gabriel-Montpied, le stade des Gravanches, l’Arténium, l'Escapad', la patinoire, les musées et les médiathèques (bibliobus et annexes compris) sont concernés par la mise en place du dispositif.

     

    Port du masque

    Le port du masque est obligatoire dans l'ensemble des équipements de Clermont Auvergne Métropole, à partir de 6 ans, jusqu’au 23 janvier inclus.

     

    Le pass sanitaire

    Afin d’appliquer la décision gouvernementale et lutter contre la propagation de la Covid-19 et du variant delta notamment, un pass sanitaire sera demandé à toute personne à partir de 12 ans souhaitant accéder aux équipements concernés. Cette preuve de non-contamination à la Covid peut être :

    • Un certificat de test négatif de moins de 24h avec QR Code*.
    • Un certificat de test positif d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois avec QR Code.
    • Un certificat de vaccination complet avec QR Code.
    • Un certificat médical de contre-indication vaccinale.

    Afin de procéder à la vérification d’un pass sanitaire, les usagers pourront produire leur certificat sous forme numérique (via l’application #TousAntiCovid) ou sous format papier avec un QR Code.

    La vérification s’effectuera par un scan des QR Codes, via l’application dédiée #TousAntiCovidVerif. Ce dispositif respecte l’avis de la Commission nationale de l’informatique et des libertés. Aucune donnée personnelle n’est stockée.

     * à partir du 29 novembre 2021

     

    Maintien des jauges dans les piscines

    Afin de fluidifier les flux et d’offrir un espace adapté à chacun, une fréquentation maximale, plus faible que celle normalement en vigueur, est toujours appliquée dans les piscines :

    • Stade nautique Pierre-de-Coubertin (Clermont-Ferrand) : 600 usagers maximum
    • Centre aquatique les Hautes-Roches (Chamalières) : 600 usagers maximum
    • Piscine Androsace (Cournon-d’Auvergne) : 300 usagers maximum
    • Piscine Marcel-Boubat (Lempdes): 300 usagers maximum
    • Piscine Jacques-Magnier (Clermont-Ferrand): 100 usagers maximum

    Ces jauges pourront être révisées si le contexte le nécessite (à la hausse ou à la baisse). 

     

    Une adaptation permanente pour protéger les usagers et les agents

    L’instauration du pass sanitaire nécessite la mise en place d’importants moyens humains et matériels pour les collectivités. Pour maintenir un service public de qualité depuis le début de la crise sanitaire, Clermont Auvergne Métropole, au même titre que les autres collectivités, ajuste ses actions et modifie en permanence ses organisations. Les agents métropolitains font preuve d’une grande capacité d’adaptation et de réactivité pour délivrer l’ensemble des services à la population et amortir les effets de la pandémie.

    ]]>
    2021-07-23 2021-07-23
    news-5739 Wed, 21 Jul 2021 16:19:38 +0200 Inauguration du nouvel aménagement de la place François-Mitterrand à Romagnat https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/inauguration-du-nouvel-amenagement-de-la-place-francois-mitterrand-a-romagnat-1/ Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Romagnat ont inauguré mardi 20 juillet le nouveau visage de la place François-Mitterrand. Un an et demi de travaux auront été nécessaires pour moderniser l’espace, et pour accorder plus de place aux piétons et à la végétation. Située sur l’avenue Gergovia, un axe très emprunté par les automobilistes du sud de la Métropole rejoignant Clermont-Ferrand, la place François-Mitterrand aspirait à plus de sérénité.

    Engagés en novembre 2019, les travaux qui ont pris fin en juin, ont notamment permis la création de plateformes surélevées afin d’apaiser la circulation et sécuriser les déplacements à pied aux abords de la place. Bien que le nouvel espace accorde une plus grande place aux piétons, quatre places de parking supplémentaires ont été créées, dont deux réservées aux personnes à mobilité réduite, en plus des 52 places existantes préalablement.

    Un visage plus accueillant

    Modernisée, la place dispose à présent de nouveaux réseaux d’eau potable et d’assainissement. Les travaux ont également permis d’enfouir les câbles d’éclairages public et ceux des réseaux téléphoniques aériens.

    Point central de la commune, la place François-Mitterrand affiche désormais un visage plus accueillant grâce à la trentaine d’arbres qui a été plantée et aux nombreux massifs fleuris créés. Les nouveaux aménagements valorisent aussi le patrimoine dont la fontaine qui surplombe les espaces.

     

     

    • Début des travaux : novembre 2019
    • Ouverture au public : juin 2021
    • Montant de l’opération : 3,8 M €
      • Clermont Auvergne Métropole : 2 600 000 € HT
      • Commune de Romagnat : 1 020 000 €
      • SIEG 63 : 95 000 €
      • Syndicat mixte de l’eau de la région d’Issoire : 63 500 €
      • SMTC : 23 500 €
    ]]>
    2021-07-21 2021-07-21
    news-5713 Tue, 13 Jul 2021 16:34:18 +0200 Réouverture de la bibliothèque de Beaumont le 15 juillet https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/reouverture-de-la-bibliotheque-de-beaumont-le-15-juillet/ Après six mois de travaux de rénovation et de réaménagement des espaces, la bibliothèque René Guy-Cadou, à Beaumont, a rouvert ses portes jeudi 15 juillet. Les travaux engagés ont notamment permis de renforcer la visibilité de la bibliothèque depuis l’entrée de la Maison des Beaumontois. Le nouvel espace créé a pris place dans le hall, où une entrée vitrée a été aménagée. Véritable plaque tournante pour la bibliothèque, il propose un large choix de documents en lien avec l'actualité ainsi qu'une sélection de titres de presse. Il invite l'usager à aller plus loin en découvrant un espace entièrement dédié aux enfants d'un côté, avec un coin cocooning pour les tout-petits, et de l'autre côté, l'univers de fiction pour les plus grands, avec notamment les romans ou encore les bandes dessinées sélectionnées par les bibliothécaires.

    Ce chantier d’extension a également été l’occasion d’entreprendre des travaux de modernisation des lieux, pour en améliorer les conditions d’accueil. Sol, peinture, éclairage ont ainsi été repris et l’espace, réaménagé en différents points, correspondant davantage aux usages d’aujourd’hui : points d’accueil plus mobiles, espace enfants plus accueillant… De nouvelles étagères, plus basses que les précédentes, offrent par ailleurs plus de luminosité, une meilleure visibilité et facilite le repérage des différents espaces.

    À noter enfin le doublement du nombre de postes multimédia à destination des usagers.

     

    Bibliothèque René-Guy-Cadou
    21, rue René Brut
    04 73 98 35 67
    bibliotheque.beaumont@remove-this.clermontmetropole.eu

    Horaires d'ouverture
    • mardi : 14h-19h 
    • mercredi : 10h-12h / 14h-19h
    • jeudi et vendredi : 14h-19h
    • samedi : 10h-12h / 14h-19h

    ]]>
    2021-07-15 2021-07-15
    news-3027 Tue, 13 Jul 2021 10:29:00 +0200 Posez votre regard sur Clermont, avec le concours photo estival « Mon Clermont c'est... » https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/montrez-nous-votre-clermont-avec-le-concours-photo-estival-mon-clermont-cest/ Photographes en herbe ou confirmés, Clermontois, touristes, montrez-nous votre vision de Clermont, en participant à la troisième édition du concours photo estival « Mon Clermont c'est », jusqu'au 21 septembre. À vos objectifs ! Un lieu insolite ou emblématique, une rue typique, une fontaine centenaire, ou plus simplement la terrasse d'un café propice aux après-midi ensoleillées...  

    Le territoire clermontois regorge d'atouts, de pépites parfois méconnues. C'est pour mettre en lumière la formidable diversité de notre territoire que la Ville de Clermont-Ferrand, Clermont Auvergne Métropole et Clermont Auvergne Tourisme lancent pour la troisième édition de concours photo "Mon Clermont c'est..." !

    De nombreux lots sont à la clef, avec notamment un vol en montgolfière !

     

    Comment participer ?

    Le concours est disponible sur Instagram et sur www.monclermont.fr, du 15 juillet au 21 septembre 2021.

    • Sur www.monclermont.fr
      - Publiez votre/vos photos sur le thème de "Montrez-nous votre Clermont" (publication d’une image accompagnée d’un titre et d’une description) sur la plateforme dédiée du jeu.
    • Sur Instagram
      Depuis votre compte Instagram 
      - Abonnez-vous au compte @Villedeclermontfd 
      - Publiez votre/vos photo(s) sur votre compte, avec le #monclermont et ajoutez une description débutant par "Mon Clermont c'est..." 

     

    Les lots en jeu

    • Lot 1 . Prix du jury : 1 Vol en montgolfière pour 2 personnes
    • Lot 1 . Prix du public : 1 Vol en montgolfière pour 2 personnes
    • Lots 2 à 3 : 2 places en premium pour un match de l'ASM au Stade Marcel Michelin lors de la prochaine saison (les matchs seront proposés aux gagnants en fonction de la disponibilité de ces places)
    • Lots 4 à 5 : 2 places pour un spectacle à L'opéra Théâtre lors de la prochaine saison ( les spectacles seront proposés aux gagnants en fonction de la disponibilité des places)
    • Lots 6 à 8 : 2 places pour un spectacle de la Comédie de Clermont lors de la prochaine saison (les spectacles seront proposés aux gagnants en fonction de la disponibilité des places)
    • Lots 9 à 11 : 2 places pour un concert à la Coopérative de mai lors de la prochaine saison (les concerts seront proposés aux gagnants en fonction de la disponibilité des places)
    • Lots 12 à 13 : 10 entrées (carnet) pour la prochaine édition du Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand.
    • Lots 14 à 16 : 2 Clermont Pass : Le Clermont Pass permet de profiter pleinement de la visite de la ville. Muni de ce passeport, vous visitez L’Aventure Michelin, un musée métropolitain, voyagez entrain panoramique au sommet du puy de Dôme (aller-retour), suivez une visite guidée de ville et sillonnez Clermont avec votre titre de transport en commun (en option). Et, en bonus, des réductions sur des activités de loisirs ou de détente, dont L’ASM Expérience, Royatonic et Vulcania, dans des boutiques et des réductions dans des restaurants clermontois.
    • Lots 17 à 20 : 1 Pass + crédité de 200 points à moduler entre les 5 piscines et la patinoire métropolitaines.

    Cette année nouveauté : Prix du Public !

    Grâce a la plateforme participative clermontparticipatif.fr, les internautes choisiront, en octobre, leur photo coup de cœur parmi la sélection du jury.


    Le jury

    A la fin du concours, les photos publiées par les participants sur Instagram seront soumises au vote d'un jury déterminé par la Ville de Clermont-Ferrand, Clermont Auvergne Métropole et Clermont Auvergne Tourisme. Ce jury, qui intégrera plusieurs photographes, choisira les gagnants du concours photo, dans un délai d'un mois maximum à compter de la fin du concours !

     

     

    consulter le règlement

    ]]>
    2021-07-13 2021-07-13
    news-5677 Thu, 01 Jul 2021 10:22:59 +0200 La Métropole façonne un lieu unique pour les artistes plasticiens https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/la-metropole-faconne-un-lieu-unique-pour-les-artistes-plasticiens/ Clermont Auvergne Métropole a livré un plateau de près de 1 100 m2, situé à la Diode, à deux associations artistiques pour qu'elles puissent l'aménager comme elles l'entendent. Ce modèle inédit, qui vient répondre à un fort besoin d'espace d'atelier sur le territoire. Deux associations qui se connectent autour d'un seul et même lieu public. C'est le projet orchestré par la Métropole et soutenu par la Région, la DRAC et le Fonds FEDER, dans un ancien hangar de stockage de la Diode (*), à Clermont-Ferrand. Les travaux sont terminés boulevard Flaubert. Le bâtiment de plus de 1 000 m2 a été livré aux collectifs Les Ateliers et Artistes en résidence qui sont en cours d'installation.


    « Nous avons notamment apporté le chauffage, l'électricité et un traitement assez exceptionnel de la lumière », relève Pierre Patureau-Mirand, directeur de la Culture à Clermont Auvergne Métropole.

    Mais pour le reste, les deux associations auront carte blanche. « Elles viendront cloisonner leurs espaces comme elles l'entendent. On les laisse vraiment prendre possession des lieux », précise-t-il.
    C'est d'ailleurs là toute l'originalité de ce projet à 1,2M d'euros.

     

    Garder les jeunes artistes sur le territoire

    Localement, il apporte aussi une réponse à un fort besoin. « Le projet vient combler un manque d'espace dédié aux artistes plasticiens sur le territoire », note Pierre Patureau-Mirand. Avec ce lieu collaboratif, la Métropole contribue à la structuration d’un écosystème des arts visuels sur le territoire, permettant aux artistes de se former, de se professionnaliser et de s’installer. « Nous souhaitons que les artistes puissent rester ici ou revenir en résidence ».

    A terme, le nouveau bâtiment devrait abriter un lieu de vie commun et des espaces de travail propres à chaque collectif. Ces derniers y proposeront des ateliers et des résidences d'artistes avec des plasticiens. Ponctuellement, le site pourra accueillir le public pour de petits événements en lien avec les travaux des plasticiens, mais « il ne s'agit pas d'un lieu d'exposition ». Cet espace collectif vient plutôt « en complément » des structures existantes, comme La Tôlerie ou In Extenso.

    (*) La Diode accueille déjà un pôle chorégraphique, l'association Vidéoformes, un studio de musique acoustique pour le Cœur régional et la Maison des Jeux.

     

     




    Un projet soutenu par la Région, la DRAC et le Fonds FEDER

     

     

    ]]>
    2021-07-07 2021-07-07
    news-5685 Fri, 02 Jul 2021 15:51:32 +0200 Réouverture de la déchetterie à Romagnat le 3 juillet et de l'ensemble des déchetterie le dimanche https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/reouverture-de-la-dechetterie-a-romagnat-le-3-juillet-et-de-lensemble-des-dechetteries-le-dimanche/ Après plusieurs mois de travaux de rénovation, la déchetterie à Romagnat sera de nouveau ouverte au public dès samedi 3 juillet. Une déchetterie adaptée aux usages

    Les travaux de rénovation ont permis :

    • l’amélioration de l'accès grâce à des voies de circulation élargies qui permettront une activité plus sécurisée entre les véhicules ;
    • la création d'une zone de stockage qui optimisera les rotations et l’évacuation des bennes, augmentant la capacité d’accueil des déchets ;
    • la création d’un mur anti-bruit pour limiter les nuisances sonores auprès des riverains.

     

    Les 7 déchetteries de la Métropole ouvertes à tous, dimanche compris

    À partir de ce week-end, l'ensemble des déchetteries rouvrent le dimanche de 9h à 19h.

    Horaires d’ouverture :
    > du lundi au vendredi : 9h-12h30 / 13h30-19h
    > samedi et dimanche : 9h -19h.

    · Romagnat : Rond-point Fernand Forest, ROMAGNAT / 04 63 66 95 39
    · Saint-Genès-Champanelle : RD 96, route de Nadaillat-Theix, SAINT-GENES-CHAMPANELLE / 04 63 66 95 19
    · Cournon/Lempdes : ancienne route de Lempdes, COURNON D’AUVERGNE / 04 63 66 95 27
    · Les Gravanches : rue Jacques Mailhot, CLERMONT-FERRAND / 04 63 66 95 29
    · Blanzat : Route de Sayat, BLANZAT / 04 63 66 95 28
    · Pont-du-Château : avenue de Cournon, PONT-DU-CHÂTEAU / 04 63 66 95 26
    · Gerzat : Route de Cébazat, GERZAT / 04 63 66 95 30

    ]]>
    2021-07-02 2021-07-02
    news-5284 Thu, 01 Jul 2021 17:47:00 +0200 Alerte à l’escroquerie - Inventaire des bacs de collecte des déchets https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/inventaire-des-bacs-de-collecte-des-dechets/ Clermont Auvergne Métropole procède à un inventaire des bacs de collecte. Cette action vise à mettre à jour la base de données et à équiper chaque bac d’un dispositif électronique d’identification en vue d’améliorer le service. Cet équipement permettra d’enregistrer en temps réel des informations sur les tournées de collecte et ainsi d’optimiser le service. Il pourra à distance signaler des besoins d’intervention sur les bacs tels que la maintenance ou l’ajustement du volume des bacs. Ses fonctions rendront également possible le suivi des collectes en répertoriant le passage et le nombre de bacs collectés afin d’améliorer les circuits de ramassage et de mieux renseigner les usagers.

    Dans un premier temps, cet inventaire ne concerne que les bacs « papiers et emballages » (bac à couvercle jaune) et les bacs « déchets non recyclables » (bac à couvercle noir). L'inventaire a débuté par les bacs des communes suivantes : Aulnat, Le Cendre, Cournon-d’Auvergne, Lempdes, Pérignat-lès-Sarliève, Orcines, Pont-du-Château et Saint-Genès-Champanelle.

    Plus de 60% des bacs jaunes et noirs des communes régies sont déjà équipés. Pour les prochaines zones, l'équipe en charge de l'inventaire passera en porte à porte et équipera les bacs s'ils vous trouvent à votre domicile. En cas d'absence, ils laisseront un avis de passage vous invitant à les solliciter via un numéro vert dédié.

    Clermont Auvergne Métropole a confié la réalisation de l’inventaire des bacs de collecte à la société Sulo. Les agents sont identifiables par leur tenue logotée Sulo et interviennent sans contrepartie financière. Suite à une escroquerie, la Métropole invite les usagers à être vigilants. Cette opération, qui consiste à actualiser la base de données et à poser un dispositif électronique d’identification sur les bacs, ne nécessite pas de pénétrer à l’intérieur des maisons ou des appartements. Les agents de la société Sulo procèdent au recensement des bacs de collecte jusqu’à mi-septembre.

     

    Dates des prochains inventaires (planning prévisionnel susceptible de modification) :

    • Aubière, Beaumont, Romagnat et Ceyrat : inventaire du 21/06 au 30/07/21
    • Royat, Chamalières, Durtol, Nohanent, Blanzat, Chateaugay, Cébazat, Gerzat : inventaire du 17/08 au 17/09/21 

     

    + infos : Direction gestion des déchets .tél. 04 63 669 669 inventaire.dechet@remove-this.clermontmetropole.eu 

    ]]>
    2021-07-01 2021-07-01
    news-5656 Tue, 29 Jun 2021 11:49:51 +0200 Plus de 60 enfants participent à la Journée olympique à l’Escapad’ https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/plus-de-60-enfants-participent-a-la-journee-olympique-a-lescapad/ À quelques jours des JO de Tokyo et 3 ans des JO de Paris, la Métropole clermontoise participait, mercredi 23 juin, à la Journée olympique et paralympique, une initiative mondiale pour faire la promotion du sport dans les territoires. Au total, 63 enfants étaient inscrits à la course d'orientation, au trail ou au parcours VTT organisés par la collectivité, au départ de l’Escapad’, le centre d’activités sportives et de loisirs verts, à Saint-Genès-Champanelle. Plus de 60 enfants, issus de quatre clubs, et de nombreux sportifs de haut niveau ont répondu à l’invitation de la Métropole, mercredi 23 juin, pour la Journée olympique et paralympique, grande fête mondiale qui fait vibrer le sport et les territoires. L’ASM athlétisme (31 enfants), l’Espérance Ceyratoise (22 enfants), le Puissance 3 de Cournon-d’Auvergne (8 enfants) et le Lempdes BMX (2 pilotes) étaient au rendez-vous pour porter haut les couleurs du sport olympique, à seulement quelques jours de l’ouverture des JO de Tokyo, dernière étape avant les JO de Paris 2024.

    Au programme de cette journée basée sur trois piliers, "bouger, apprendre et découvrir" : course d'orientation, trail et parcours VTT au départ de l’Escapad’, le centre d’activités sportives et de loisirs verts, à Saint-Genès-Champanelle. Mais surtout, rencontre avec les grands sportifs du territoire et parrains de l’opération, Romain Mayet (Lempdes BMX), Valentin Lavillenie (CAA), Geoffroy Mathieu (SCNatation) et Marie Ménanteau (ASM Romagnat) et Morgane Shelford (ASM Romagnat), sacrées championnes de France 2021.

    Cette initiative portée par la Direction des sports de Clermont Auvergne Métropole a été organisée dans le cadre du label « Terre de Jeux » obtenu par notre territoire en 2019 et du titre de « Centre de préparation aux Jeux » qui lui a été attribué par le Comité Olympique Paris 2024, un an plus tard. Ce classement devrait permettre au territoire d’accueillir des entraînements de délégations étrangères dans 5 de ses équipements sportifs : l’Arténium, le stadium Jean-Pellez, le stade nautique Pierre-de-Coubertin, le stade des Gravanches et le stade Gabriel-Montpied.

    +pour tout savoir sur la préparation de la Métropole clermontoise aux JO 2024, rendez-vous sur www.clermontJO2024.com

    ]]>
    2021-06-30 2021-06-30
    news-5655 Tue, 29 Jun 2021 09:19:41 +0200 Piscines et Patinoire : votre Pass+ évolue ! https://www.clermontmetropole.eu/no-cache/actualites-et-agendas/toute-lactualite/detail/actualites/piscines-et-patinoire-votre-pass-evolue/ Le Pass + est le pass permettant d’accéder aux 5 piscines métropolitaines et à la patinoire. Ce lundi 28 juin, la gestion de votre PASS+ évolue et nécessite la création d’un compte usager. Ce nouvel espace vous permettra de gérer tous les Pass+ de votre foyer et vos réservations d’activités. Pour vos achats en ligne, tout se passe désormais sur :
    >> L'espace d'achat et de réservation des piscines et patinoire

    Accessible depuis l’ensemble des pages Piscines et Patinoire du site internet, cet espace vous permet de gérer l’ensemble des Pass+ de votre famille via un compte unique :

    - Effectuer des achats de Pass+ et des entrées à l’unité
    - Créditer vos Pass+ et gérer le solde de vos points
    - Réserver et maintenant annuler en ligne vos créneaux d’activités aquatiques.

     

    Comment ça marche ?

    • Déjà détenteur d’un PASS+ : celui-ci reste actif, il vous suffit de créer un compte par ici et de l’associer (