Préserver l'eau

 

1. Régler la température du chauffe-eau entre 55 et 60 °C

Bien souvent les chauffe-eau sont réglés pour une température de 70 °C dans le ballon, ce qui n’est pas économique et peut même être dangereux ! Au-dessus de 60 °C vous augmentez aussi l’entartrage. L’eau ne doit pas être trop froide non plus pour éviter le risque de prolifération de micro-organismes comme les légionelles. Parfois l’accès au réglage n’est pas directement visible… il faut alors retirer le capot en plastique situé sous le chauffe-eau pour y accéder.

 

2. Faire détartrer le chauffe-eau tous les 2-3 ans

Si votre eau est très calcaire, faites équiper votre chauffe-eau d'une résistance adaptée ou faites détartrer et vidanger votre chauffe-eau tous les 2 ou 3 ans. La formation du tartre sur les résistances peut augmenter le temps nécessaire à chauffer l'eau, et donc la consommation d’énergie. Si votre chauffe-eau électrique a plus de 20 ans, pensez à le remplacer.

 

3. Moins de douches ou de bains ?

On peut souvent optimiser le nombre de douches et de bains que l’on prend dans une semaine... Pensez-y !

 

4. Souscrire à un contrat électrique adapté si vous avez un chauffe-eau électrique

À partir de 100 litres, il est conseillé de recourir au double tarif. Programmez votre chauffe-eau électrique en heures creuses pour avoir de l'eau toujours chaude au meilleur coût. Il ne s’agit pas ici de faire des économies d’énergie mais plutôt de rentabiliser son abonnement électrique !

 

5. Installer un économiseur d’eau sur le pommeau de douche

Pensez à utiliser des économiseurs d'eau qui s'adaptent sur les robinets et douchettes. Certains de ces équipements de qualité, pour un même confort, font économiser 50 % de l'eau et, par conséquent, 50 % de l'énergie si c'est de l'eau chaude sanitaire. Ces accessoires se trouvent facilement dans les magasins de bricolage et sont amortis en 2 ou 3 mois seulement.

 

6. Équiper ses robinets d’éco-mousseurs

Le terme "mousseur" désigne la pièce qui est située au bout de votre robinet qui permet de canaliser le jet d’eau. La plupart des robinets sont équipés de mousseurs, mais ceux-ci ne réduisent pas le débit. Il existe différents types "d’éco-mousseurs" qui limitent le débit à des niveaux variables. Choisissez votre matériel en fonction des besoins à chaque robinet : 5 L/min sera adapté pour un robinet servant uniquement à se laver les mains mais sera assez pénible si vous devez remplir un seau !

 

7. Laisser systématiquement les mitigeurs sur la position la plus froide

Laissez de préférence les robinets mitigeurs en position "froid" pour éviter de demander de l'eau chaude ou tiède alors qu'on a besoin, la plupart du temps, d'eau froide. Et si vous pouvez remplacer votre robinet "mélangeur" par une robinetterie dite mitigeur, c'est 10 % de gagné : cela prendra moins de temps pour avoir la température d’eau désirée.

 

 

8. Équiper les robinets de la cuisine et de la douche d’un robinet thermostatique

Avec un robinet type "thermostatique" (la température est préréglée par exemple à 30 °C, vous n'avez pas à le faire chaque fois), les économies peuvent atteindre 30 % par rapport à un robinet mélangeur. Le robinet thermostatique est adapté pour la douche par exemple.

9. Couper son chauffe-eau en cas d’absence prolongée

Si vous possédez un chauffe-eau à accumulation et que vous partez plusieurs jours, il peut être utile de le couper car il continuera de consommer pour maintenir l’eau à température. N'oubliez de le remettre en marche en rentrant ! De plus, pour des raisons de confort comme d’hygiène (risque de légionellose), le ballon devra remonter en température (au moins à 60°C pendant 1h). Si vous disposez d’un chauffe-eau instantané, la consommation de sa veille est de l'ordre de 0,3 kWh/jour : à vous de voir si, en cas d’absence, vous la supprimez comme toutes les autres !

 

10. Prendre des douches de moins de 5 mn

Quand vous prenez une douche, vous consommez 2 à 4 fois moins d’eau qu’en prenant un bain. Cependant cela est vrai pour une douche de 5 minutes. Sachant que le débit d’une pomme de douche classique est de 15 à 20 litres et qu’un bain nécessite 150 à 200 litres d’eau, une douche de 10 minutes revient au même qu’un bain ! Raison de plus pour choisir une pomme de douche à débit réduit qui fractionne les gouttes d’eau et permet de faire jusqu’à 50 % d’économies d’eau en maintenant le confort.

 

11. Couper l’eau de la douche pendant le savonnage

Si vous n’êtes pas frileux, coupez l'eau pendant que vous vous savonnez : c'est encore une économie de 50 % !

 

12. Se laver les mains à l’eau froide

Bien souvent le temps de se laver les mains est trop court pour que l’eau chaude arrive jusqu’à soi ! Donc autant ne prendre que de l’eau froide pour se les laver !

 

13. Utiliser un bac pour faire la vaisselle

C’est mieux que de laisser le robinet ouvert pendant toute la vaisselle : même si celui-ci est équipé d’un "éco-mousseur " !

 

14. Rincer la vaisselle à l’eau froide

Pendant la vaisselle, l’eau chaude n’est utile que pour faciliter le dégraissage au moment du nettoyage… Donc après, pour le rinçage, on peut utiliser de l’eau froide. Veillez bien cependant à utiliser de l’eau chaude de temps en temps pour éviter la formation de bouchons de graisse dans les canalisations.

 

 

15. Installer une chasse d’eau à double débit

Il est possible de réduire le volume de la chasse d’eau grâce à une éco-plaquette ou à une bouteille d’eau glissée dans le volume. Attention : évitez les briques, en se désagrégeant dans l’eau, celles-ci risquent de créer une usure prématurée des joints.

 

 

16. Repérer les fuites

Il est important de vérifier régulièrement l’état de vos tuyauteries mais aussi des robinets et de la chasse d’eau. Les fuites ne sont pas toujours visibles : pour détecter une fuite de chasse d’eau, mettez un peu de colorant alimentaire dans le réservoir. Vaquez à d'autres occupations en donnant la consigne à votre entourage de ne pas utiliser les toilettes, puis revenez : si l'eau dans la cuvette est colorée, c'est qu'il y a une fuite ! Si vous soupçonnez une fuite, relevez le compteur d’eau le matin avant de partir ou le soir avant de vous coucher. Si lorsque vous relevez à nouveau le compteur, il y a une différence, c’est qu’il y a une fuite. Enfin, changez les joints défectueux ou faites-le faire par un plombier, cela vous coûtera toujours moins cher que la fuite elle-même ! Et pensez à couper votre compteur d’eau avant de partir en vacances, certains assureurs l’exigent. En rentrant, pensez à laisser couler l’eau quelques minutes avant de la boire afin de ne pas consommer une eau qui a stagné dans les conduites.

 

 

17. Récupérer l’eau de pluie pour arroser les plantes et laver la voiture

Il n’est pas nécessaire d’installer une cuve et un matériel coûteux pour commencer à récupérer l’eau de pluie : installez simplement un bac à la sortie de la gouttière de votre maison vous disposerez déjà d’un apport suffisant pour assurer la plupart de vos usages extérieurs à la maison.