Le schéma de transition énergétique et écologique

Clermont Auvergne Métropole et la ville de Clermont Ferrand élaborent leur Schéma de transition énergétique et écologique, un document stratégique pour le territoire en matière de développement durable.

UN SCHÉMA POUR QUOI FAIRE ?

Pour construire une feuille de route à l’horizon 2030 et 2050 en matière de politique air, énergie, climat, environnement. Cette démarche vient compléter toutes les actions déjà engagées sur le territoire ; elle apporte une cohérence d’ensemble et des moyens pour agir sur le long terme.

L'objectif pour Clermont Auvergne Métropole est de devenir un territoire à énergie positive d'ici 2050, en réduisant par deux les consommations d'énergie du territoire par rapport à 2012 et en couvrant des besoins résiduels par des énergies renouvelables locales.

____

QUELLES ÉTAPES D'ÉLABORATION ?

3 grandes étapes rythment l’élaboration du schéma de transition :

  • La réalisation d’un diagnostic et une évaluation du potentiel,
    Télécharger le diagnostic
  • L’élaboration d’une stratégie,
  • La définition d’un plan d’action opérationnel à l’horizon 2024.

Elus, services, partenaires techniques, acteurs socio-économiques, habitants… tous les acteurs clermontois sont conviés à s’impliquer dans la construction de cette feuille de route qui guidera le territoire vers une métropole durable.

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

Quelles sont, pour vous, les 3 priorités pour construire ensemble une métropole durable ?

ESPACE DE CONCERTATION

Nous vous invitons à échanger régulièrement avec nous, par le biais de sondages thématiques.


Mobilité


Logement

  


Energies renouvelables


Climat

  


Biodiversité


Qualité de l'air

  


Qualité de l'eau


Déchets

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant un message, vous vous engagez à respecter les conditions d'utilisation et d'expression de ce site.
Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  • Jacques - à 21/12/2017
    Bravo pour la facilité pour trouver la page. Je lis la Montagne sur ma tablette, il m'a suffi de cliquer une fois sur le lien.
    J'ai choisi (difficilement) trois 'priorités', nous n'avons pas tous les mêmes, alors bon courage, et merci, à ceux qui devront les établir et agir, en étant bien conscients de ce qu'aucune des propositions n'est à négliger pour autant.
  • DESLONDES - à 19/12/2017
    Je me demande si Clermont Communauté à vraiment envie que les citoyens participent à cette enquête car il m'a fallu chercher un moment avant de trouver la page qui me permet de donner mon avis.
    Sur le fond je crois que Clermont est à la traine sur presque tous les thèmes il faudrait donc que la collectivité s'investisse activement sur l'ensemble de ces thèmes. Je pense cependant que l'usage immmodéré de la voiture, fut-elle électrique, reste la priorité des priorités.
  • broyard - à 19/12/2017
    Évidemment toutes ces propositions devraient être COLLECTIVEMENT prioritaires hélas il fallait faire un choix...
  • Marine - à 01/12/2017
    Il semble compliqué de traiter les uns sans traiter les autres mais si il faut faire des choix... Et si en bas de chaque immeuble il y avait des lombricompostes.
    Et si le centre ville était fermé aux voitures en mettant en place une diversité de transports verts à en faire jalouser plus d'un (j'ai tellement d'idées qu'il serait surnaturel qu'aucun d'entre vous n'en ait).
    Et si on développait les transports en commun MAIS on y réfléchi pour de vrai cette fois.
    Et si on faisait des coulées vertes au milieux des voies avec je sais pas moi des plantes qui nourrissent en plus de nettoyer l'air.
    Et si on replantait des arbres partout, cette ville est d'une tristesse sans la nature (des arbres fruitiers seraient les bienvenus parmi les autres).
    Et si au milieu des ces coulées vertes on rajoutait de l'eau... un peu (coulée d'eau avec un système de filtration naturelle à petite échelle histoire que la pédagogie soit de la partie, ce qui je crois est plus qu'urgent...tu sais la pédagogie que d'autres appellent l'éducation populaire si si ça en fait partie)
    Sinon on peux aussi... non! En fait à part la nature et les véhicules je ne vois pas trop...
    Aux vues de l'excellent travail du services des espaces verts, ceux qui sont sur le terrain, qui produisent, tout cela ne serait qu'une juste appréciation de leurs capacités et de leur potentiel avec l'idée folle de quelques postes en plus.
    Bien à vous
    Marine
  • Kaleido'scop - à 21/09/2017
    Hier après-midi à la médiathèque de Cournon beaucoup d'éléments échangés autour de la nécessité de construire sur le territoire une vraie offre alternative à la voiture en développant les modes doux: des lignes de transports collectifs pour mettre en lien la ville-centre et les communes périphériques plus nombreuses et plus rapides et le développement d'itinéraires cyclables sécurisés.
  • Isidore - à 18/08/2017
    Clermont Ferrand, la ville paradoxale, polluée par les gaz d'échappements, située dans un magnifique écrin naturel.
    Fidèle aux traditions gauloises, on ressent un manque évident d'organisation en matière de circulation et de stationnement.Un centre ville déprimant,des zones industrielles hypers développées, des transports en communs "compliqués". En fait les plus de Clermont Fd sont à l'exterieur de la ville.
    1. Devine - à 22/08/2017
      C'est normal et contrairement à ce que vous pensez, tout ceci est très bien organisé. La politique Clermontoise est de faire obstruction à la bonne circulation automobile, pour décourager les gens de venir en ville en voiture, mais sans développer d'alternative à l'automobile. Résultat: pollution, centre ville désertée, commerces délaissés, périphérie asphyxiée et congestionnée.