Actualités et agendas

La métropole classée 6e des villes où il fait bon vivre

14/09/2018 Ma Métro

La métropole clermontoise fait encore parler d’elle dans les médias nationaux ! Elle figure en 6e position du classement l’Express des endroits où il fait bon vivre et en 1ère position du palmarès des villes du sud-est. Clermont-Ferrand est notamment décrite comme une ville particulièrement étudiante, avec une offre culturelle et médicale de grande qualité.

S’il fallait retenir une chose du classement l’Express 2018 des villes où il fait bon vivre, ce serait sans doute le recul des grandes métropoles au profit des villes à taille humaine. Angers, Poitiers, Brest, Limoges ou Clermont-Ferrand volent encore une fois la vedette aux coutumières Lyon, Toulouse, Bordeaux ou Lilles que le journal juge « victimes de leur succès ».

Etabli à partir de 24 indicateurs qui touchent au cadre de vie, au logement, à l’éducation, à la sécurité et à la santé, ce palmarès démontre bien que la qualité de vie ne dépend pas de la taille d’une métropole, mais bien des services qu’elle propose à ses habitants.

Première ville du sud-est pour sa qualité de vie

Comme Poitiers, Clermont-Ferrand s’est notamment illustrée grâce à son grand nombre d’étudiants par rapport à sa population. Proportionnellement, ces derniers pèseraient même davantage qu'à Grenoble ou à Lyon. C’est en tout cas ce que rapporte l l’Express pour justifier la 6e position de la métropole auvergnate.

Le journal va même encore plus loin en plaçant Clermont-Ferrand à la première place des villes du « sud-est », devant Nice et Grenoble, dans la catégorie « qualité de vie ». Une position fondée sur une offre universitaire, culturelle et médicale de grande qualité et sur les faibles coûts de logement.

Pour mémoire, elle figurait déjà en bonne place (14e) du classement 2017 du magazine L’Etudiant des villes où il fait bon étudier. Elle était aussi, l’an passé, la 1ère métropole intermédiaire française selon le Baromètre pour ses excellents résultats en matière de performance économique, de connectivité, capital humain et potentiel de croissance et de qualité de vie.