Actualités et agendas

La première station hydrogène du territoire a été inaugurée

02/08/2019 Mobilité

La toute première station hydrogène a été inaugurée, ce vendredi 6 septembre, à Clermont-Ferrand, rue du Québec, dans le quartier des Gravanches. C’est un pas supplémentaire pour le développement des énergies propres sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Depuis l’an passé, la Métropole est engagée dans le projet régional Zero Emission Valley (lire ci-dessous) qui prévoit de développer l’utilisation de cette « énergie du futur ». Collectivité pilote, elle accueille la toute première station hydrogène. Un équipement qui a été inauguré ce vendredi 6 septembre, rue du Québec, à Clermont-Ferrand.

Cette implantation, dans le quartier des Gravanches, marque une avancée dans le développement des énergies dites propres sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. Employé comme carburant, l’hydrogène ne dégage que de la vapeur d’eau. Opter pour cette alternative, c’est donc réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre.

Cette nouvelle station, en service depuis son inauguration, s’adresse à « tous les nouveaux acquéreurs de ces véhicules hydrogène dont font notamment parties Michelin, Engie, la Ville de Clermont-Ferrand, la Métropole et le SMTC », détaille Sybille Mazuel, directrice des projets de mobilité durable pour Clermont Auvergne Métropole. Elle est accessible, comme une station service classique, avec la possibilité de signer un contrat qui garantit le plein à un coût fixe.

Un plein en 15 minutes

Un plein d’hydrogène qui s’effectue en un quart d’heure environ. Soit relativement moins longtemps que pour une voiture électrique classique. « Les véhicules roulant à l’hydrogène possèdent une motorisation électrique », rappelle Sybille Mazuel. « L’hydrogène stocké est transformé en électricité par une pile à combustible pour alimenter le moteur. Cette extension énergétique, via l’hydrogène, permet le stockage et le transport de l’électricité de manière optimale. Les voitures à hydrogène présentent donc l’avantage d’être rapidement rechargeables et disposent également de plus d’autonomie. » Elles seraient, en fait, l’avenir de la voiture électrique.

À terme, une cinquantaine de ces véhicules acquis grâce aux financements de Zero Emission Valley fréquenteront la station des Gravanches. Un marché qui devrait largement se développer dans les prochaines années. C’est du moins l’objectif de ce projet piloté par la Région qui prévoit l’implantation de 20 stations en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Zero Emission Valley, qu’est-ce que c’est ?
Initié par la région Auvergne-Rhône-Alpes et piloté par Clermont Auvergne Métropole, ce projet a pour but d’accélérer le déploiement des véhicules hydrogène en aidant les entreprises et les collectivités à financer leur achat et en soutenant l’implantation de 20 stations. L’objectif étant, plus globalement, de favoriser les énergies renouvelables dans les consommations de la région et ainsi, réduire l’émission de gaz à effet de serre.