Actualités et agendas

Covoit’ici : la première ligne du Puy-de-Dôme est lancée

03/05/2019 Mobilité

Le projet de covoiturage spontané entre Rochefort-Montagne et Clermont-Ferrand, Covoit’ici, se concrétise. Ce dispositif novateur, découvert grâce au concours Auvermoov du SMTC-AC et déjà testé dans d’autres régions, est officiellement lancé. Après une période test de 3 mois, la ligne a été inaugurée début mai.

Mélange entre le covoiturage classique et la pratique de l'auto-stop, Covoit’ici met en relation les conducteurs et les passagers de façon instantanée. Ce service a été imaginé par la startup Ecov, lauréate de l'édition 2016 du concours Auvermoov, organisé par le SMTC-AC pour faire émerger des solutions de mobilités innovantes.

Depuis, l’idée a germé sur le territoire. Jusqu’à devenir plus concrète, puisque ce dispositif de covoiturage sans inscription préalable qui fait déjà ses preuves ailleurs, vient de voir le jour entre Rochefort-Montagne et Clermont-Ferrand. Cette première ligne est née sous l’impulsion du SMTC-AC, du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne et de l’association dans le but de « proposer une alternative à l’usage individuel de la voiture pour les déplacements du quotidien », précise François Rage, président du SMTC-AC. Clermont Auvergne Métropole soutient et finance en partie ce projet faisant écho à toutes ses actions en faveur de la mobilité durable.

Des bornes pour se signaler

La ligne de Covoit’ici, qui correspond à un tronçon de la RD 2089, dessert Rochefort-Montagne, Massagettes, Nébouzat, Theix, Beaumont (Rond-point du Pourliat) et Clermont-Ferrand (Les Salins). Six arrêts matérialisés par des panneaux et des bornes installés sur ce parcours très fréquenté (7 000 véhicules par jour), « notamment pour les déplacements domicile-travail », explique le Parc naturel régional des volcans d’Auvergne. Près de 80 % des déplacements seraient d’ailleurs réalisés par des personnes seules à bord de leur voiture.

Covoit’ici se propose donc de mettre en relation tous ces usagers de la RD 2089, mais sans planification. Il suffit au passager de s’enregistrer et de prendre un ticket sur l’une des bornes qui jonchent le parcours pour qu’un message alerte les conducteurs via des panneaux lumineux placés en amont. Ces derniers reçoivent un dédommagement de 1,60 € à 3 €, selon le lieu desservi, en s’enregistrant, chez eux, sur Internet, grâce au ticket fourni par le passager.« Avec ce service convivial et novateur, nous voulons limiter la consommation énergétique et essayer de changer les comportements des automobilistes en milieu rural sur des secteurs qui ne sont pas desservis par les transports en commun », ajoute le Parc naturel régional des volcans d’Auvergne.

En partageant leurs trajets les habitants de cette zone permettront de fluidifier le trafic automobile, de diminuer leur budget de déplacement et de limiter les émissions de gaz à effet et de serre. Si le dispositif fonctionne sur ce tronçon, il pourrait, à terme, être étendu et développé sur d’autres routes du territoire.

+Pour rejoindre la communauté des usagers de la ligne Covoit’ici Rochefort-Clermont et partager ses trajets, il est possible de s’inscrire dès maintenant sur www.covoitici.fr