Actualités et agendas

Expo au MARQ : Arts de l'Islam, un passé pour un présent

22/09/2021 Dynamisme culturel

Du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022, la Réunion des Musées nationaux - Grand Palais et le Musée du Louvre proposent le projet « Arts de l'Islam. Un passé pour un présent ». 18 expositions dans autant de villes de France sont ainsi présentées au public, un projet destiné à un très large public, et aux jeunes générations en particulier, pour poser un nouveau regard sur les arts et les cultures de l’Islam. Retrouvez l'exposition, au MARQ, à Clermont-Ferrand.


Un projet unique : 18 expositions, 18 villes

Depuis sa création en 2012, le département des Arts de l’Islam du Louvre offre au public une immersion au sein des cultures islamiques, de l’Espagne à l’Inde, du 7ème au 19ème siècle, et révèle l’importance des échanges anciens, étroits et féconds tissés entre la France et l’Orient. Témoins artistiques et historiques, les œuvres d’art illustrent la diversité culturelle et confessionnelle au sein du monde islamique depuis treize siècles. Elles sont le reflet de la circulation des idées et des hommes mais aussi de l’héritage pluriel du patrimoine français.

Face aux fanatismes religieux, la culture se doit d’être sans relâche un rempart et un levier pour transmettre, ouvrir à l’autre, redonner des clés de compréhension de passés croisés pour construire un avenir partagé. C’est dans cette perspective que le ministère de la Culture s’est mobilisé en demandant au musée du Louvre et à la Réunion des musées nationaux – Grand Palais d’organiser à l’automne 2021 un projet destiné à un très large public, et aux jeunes générations en particulier, pour poser un nouveau regard sur les arts et les cultures de l’islam.

Cette initiative vise également à éclairer le public sur la grande diversité des territoires et des populations concernées par l’Islam. La civilisation islamique est autant arabe que turque, indienne qu’iranienne, asiatique ou maghrébine… Les œuvres présentées feront valoir une large variété de pratiques et sensibilités artistiques, évoquant des scènes de vie, la nature, le désir amoureux, un simple décor de palais ou de mosquée.

 


L'exposition « Arts de l'Islam, un passé pour un présent » à Clermont-Ferrand

Une thématique domine dans cette exposition grâce en partie à l’opportunité des collections du musée Bargoin et du musée d’art Roger Quilliot de Clermont Auvergne Métropole autour du textile. On connaît l’importance de cet art en Islam, dès les débuts mais la grande période de rayonnement des décors textiles dans les tapis, les soieries et les velours depuis le Maroc jusqu’en Inde, est concentrée entre les XVIe et XIXe siècles. L’exposition présente ainsi deux tapis avec décor de niches, l’un iranien, l’autre turc, qui illustrent la tradition des tapis de prière musulmane, diffusés largement auprès d’une clientèle européenne qui raffole de ces tapis pour ses intérieurs.

Des pièces en soie aux histoires plus particulières sont rarissimes dans les collections françaises. Il s’agit d’un tapis circulaire destiné sans doute à dresser une table au sol ou sur un meuble turc brodé de fils d’argent, qui nous plonge, par son décor heureux, dans l’art des jardins persans dont la mode s’est répandue en Turquie dès le XVIIe siècle. L’autre œuvre en soie, un étendard de parade militaire, qui fait pendant à une masse d’arme incrustée de fils d’or, est un magnifique témoignage historique des campagnes de Bonaparte en Égypte. Ces objets auraient appartenu au vassal égyptien de l’empereur ottoman, Murad Bey.

Cette série textile est célébrée aussi par la magnifique œuvre de l’artiste turque Füsun Onur, intitulée Vierge, qui constitue une sculpture-tabernacle. D’autres thèmes dominent aussi l’exposition. Le musée de la Manufacture de Sèvres prête l’un de ses chefs-d’œuvre de céramique iranienne du XVe siècle. Les œuvres islamiques des trésors médiévaux d’églises sont illustrées par deux œuvres exceptionnelles, un olifant sculpté provenant vraisemblablement de la cathédrale de Clermont et un lion en cristal de roche égyptien provenant de l’église Saint-Pierre de Bredons, à Albepierre, dans le Cantal.

La coexistence de ces cultures et de ces religions est aussi présente par la page peinte rare d’un manuscrit impérial ottoman du XVIe siècle du musée du Louvre, montrant l’émigration des musulmans de la Mecque à Médine conduits ici par Ali et Abbas, gendre et oncle de Mahomet. Enfin, un manuscrit de botanique en langue persane, qui aurait appartenu à la bibliothèque du fameux Tamerlan, appartient au Museum d’Histoire Naturelle de Paris et fait partie de ces trésors islamiques de France exhumés pour l’occasion.


Temps forts de la programmation culturelle

  • Après-midi musical avec le duo Escales, Malik ADDA, percussions et Stéphanie Prevot, flûtes
    Samedi 20 novembre 2021 A
  • Ateliers de calligraphie adolescents et adultes, dirigés par l’artiste Najib Chergui-Darif
    Les samedis 27/11, 11/12, 26/02 et 19/03
  • Nocturne avec projection de 3 court-métrages notamment de Reza Riahi, Sébastien Bailly et d’Abdenoure Ziane (en partenariat avec le Festival international du Court-métrage de Clermont-Ferrand)
    Jeudi 13 janvier 2022

 

+ d'infos sur les 18 expositions : expo-arts-islam.fr

+d'infos sur le Musée d'art Roger Quilliot