Présentation

Le Conservatoire Emmanuel-Chabrier de Clermont-Ferrand propose à près de 1800 élèves, des plus jeunes (5/6 ans) aux adultes, une formation initiale en musique, danse et théâtre ainsi qu'un accueil de pratiques amateurs.

Un peu d'histoire :

A l'aube du XIXème siècle, la ville de Clermont-Ferrand comptait deux écoles de musique privées et gratuites. L'année 1905 fut marquée par la fusion de ces deux instances en une seule école de musique vocale et instrumentale. En 1908, la municipalité accordait à ce nouvel établissement des locaux place Gaillard et une aide financière avant de l'officialiser un an plus tard en école municipale.

En octobre 1911, l'école municipale fut transformée en École nationale de Musique, placée sous la tutelle du ministère de l'Instruction publique et des Beaux-arts. En 1948, cette école devint une succursale du Conservatoire national supérieur de Paris.
En 1968, l'établissement déménagea et s'installa rue du Maréchal-Joffre, dans l'ancien lycée de jésuites Blaise-Pascal. En 1976, il devint « Conservatoire national de Région ». Il occupait alors 30 salles de cours individuels, 6 salles de cours collectifs, une salle d'art dramatique, une classe d'orgue, un studio de danse, une grande salle de musique de chambre (salle Rameau), une salle de spectacle (l'auditorium Emmanuel-Chabrier).


Les travaux de restructuration du Centre Blaise-Pascal étant terminés, l'imposant bâtiment abritait depuis septembre 2006 l'École municipale de danse, le Conservatoire national de Région, le Centre Loisirs et Rencontres, l'Orchestre municipal d'Harmonie et le siège de la carte Cité-jeunes. En un lieu unique, le nouvel établissement réunissait ces structures artistiques et culturelles, renforçant ainsi le pôle d'excellence clermontois. Il offrait en outre de meilleures conditions de travail et de rencontre pour les enseignants et les élèves, et pour les habitants un service public amélioré.

 

Un établissement d'enseignement spécialisé

Le CRR d'aujourd'hui prit un nouvel élan en septembre 2015 en fusionnant son projet avec celui de l'école de danse. Établissement unique d'enseignement artistique de la ville de Clermont-Ferrand, il écrivit à cet occasion son 1er projet d'établissement qui lui valut un renouvellement de son statut de Conservatoire à Rayonnement Régional. Partageant le Centre Blaise Pascal avec le Centre Camille Claudel, le nouveau Conservatoire propose à la population de la ville mais également de l'ensemble du territoire régional, voire national un projet de formation complet, cohérent équilibré, en harmonie avec les autres partenaires culturels de son environnement. Son projet pédagogique, artistique ; son engagement en direction du public scolaire le positionne comme un acteur incontournable du bassin de vie de la métropole clermontoise.

Les Locaux :  Le Centre Blaise Pascale offre de nombreux espaces de travail :

  • Danse : 6 studios, une salle de théorie / 5 salles dans les annexes de la ville
  • Musique : 33 salles de cours, une salle de MAO (musique assistée par ordinateur) / 7 salles de Formation Musicale, 3 salles de pratiques collectives
  • 1 auditorium
  • 1 médiathèque
  • Art dramatique : 2 salles de répétitions