E-Charlemagne, une startup qui vise l'Amérique du sud

La startup e-Charlemagne, implantée à Orcines, travaille avec le monde entier.

Créée en 2001 par Antoine Dubost et sa soeur Marie-Pierre - respectivement 39 et 36 ans - cette TPE innovante fournit des solutions de gestion et de planification pour les institutions du monde de l’enseignement et de la formation (universités, écoles de commerce ou d'ingénieurs, etc).

Sa solution Konosys a déjà séduit de nombreux pays. « Dès notre deuxième année d'existence, nous avons commencé à travailler à l'export, en signant un contrat avec l'Algérie, ce qui n'était pas commun », se souvient Marie-Pierre.

Depuis le groupe e-Charlemagne, qui compte une trentaine de salariés, pour un 1 million de chiffre
d’affaires environ, a créé des filiales à l'étranger. Au Maroc d'abord, en s'implantant à Rabat pour rayonner sur tout le Maghreb et l'Afrique francophone. En Chine ensuite, où la startup a ouvert un bureau à Shanghai.

« Nous réalisons 50 % de notre chiffre à l'export », ajoutent les dirigeants, qui ne comptent par s'arrêter là. Après l'Afrique lusophone, l'Amérique du sud sera leur nouvel horizon.

Sur le même thème

/ Dynamiser, entreprendre...

La Métropole lance un Fonds d’Urgence Economique

/ L'accompagnement à la création d'entreprise

Des aides pour accompagner le développement des commerces de proximité

/ Un écosystème dynamique

Dossier : Agriculteurs à tout faire