Appel à projets Musique 2022

Afin de proposer une aide sur mesure aux différents projets locaux, Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand font le choix d’articuler leurs dispositifs d’aides aux musiques actuelles, contemporaines et expérimentales, à savoir :

  • l’appel à projets ImagO porté par la Métropole, à destination des groupes en voie de professionnalisation,
  • l’aide à la production discographique portée par la Ville, à destination de l’émergence et de l’expérimentation.

Visant à s’adapter aux mutations du secteur et bénéficiant d’une enveloppe globale de 38 000 €, cet appel à projets mutualisé et augmenté garantira une plus grande souplesse aux aides publiques apportées dans ce champs spécifique, dans le cadre du soutien aux groupes émergents ou en voie de professionnalisation ainsi qu’aux projets collectifs et fédérateurs.

Au travers de ce nouvel appel à projets musique, Clermont Auvergne Métropole et la Ville de Clermont-Ferrand souhaitent soutenir une plus grande variété d’initiatives, dans trois catégories distinctes :

Pour des projets émergents, à destination des groupes en activité sur le territoire (répétition, production et/ou diffusion), débutants ou non.

Le soutien accordé dans cette catégorie doit permettre aux groupes retenus de progresser dans leur parcours artistique, que ce soit par la réalisation de supports (enregistrements, réalisations audiovisuelles, outils de promotion, création de médias…), l’organisation de temps de travail liés à la pratique (résidences, répétitions, accompagnements…) ou l’élaboration d’une stratégie de diffusion (concerts, showcases…).

Pour des projets de dimension collective, destinés à favoriser les initiatives qui fédèrent les énergies locales autour d’un projet commun : promouvoir une esthétique, développer les croisements entre les scènes, créer et expérimenter à plusieurs…

Pour des projets en voie de professionnalisation, à destination des groupes en activité sur le territoire (répétition, production et diffusion), dont la structuration et les objectifs relèvent d’une logique professionnelle ou professionnalisante.

Le soutien accordé dans cette catégorie doit permettre aux groupes retenus de viser ou solidifier le salariat des musiciens autour des besoins en développement (enregistrements, réalisations audiovisuelles, outils de promotion, création de médias, résidences, répétitions, élaboration d’une stratégie de diffusion locale, nationale ou à l’export…).