Biodiversité

LE PLAN BIODIVERSITÉ

Afin de protéger la diversité de la faune et de la flore dans l’agglomération clermontoise, Clermont Auvergne Métropole a mis en place un Plan biodiversité en deux phases supervisé par les botanistes de l'Institut des Herbiers Universitaires :

  • Dresser l'état de la connaissance des animaux et végétaux vivants ou ayant vécu sur les 21 communes de l’agglomération, ainsi que leur lieu de vie (qualifié par la notion « d'habitat »). 
  • Établir des préconisations pour protéger cette biodiversité. 

A la suite de cette étude, Clermont Auvergne Métropole a initié un certain nombre de travaux tels que :

  • la signature de convention avec le PRES Clermont-Université et la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) Auvergne afin de poursuivre chaque année le travail de connaissance de la faune et de la flore locales via des campagnes d'inventaires sur le terrain,
  • la lutte contre la pollution par les pesticides employés dans la gestion des espaces communaux via la promotion de la Charte d'Entretien des Espaces Publiques (plus de 75% des communes de l'agglomération se sont d'ores et déjà engagées à signer la charte),
  • la réalisation de mares sur le bassin d'orage de Crouël (destiné à lutter contre les crues de l'Artière) sur la commune de Clermont-Ferrand ; ouvrage de 12ha dont est propriétaire Clermont Auvergne Métropole,
  • l'offre faite chaque année aux écoles de Clermont Auvergne Métropole de disposer gratuitement d'animations en classe et sur le terrain sur le thème de la biodiversité et des rivières.

LA MARE DE CROUËL

La mare du bassin d'orage de Crouël fait 2000m2 environ et a nécessité l'évacuation de 800m3 de matériaux. Elle est alimentée en eau par la nappe alluviale de l'Artière. La mare de Crouël a notamment été pensée pour servir de lieu d’accueil aux oiseaux migrateurs qui suivent l'axe de la rivière Allier.