les boues d'épuration

25 000 tonnes : c’est la quantité de boues humides produites, chaque année, par la station d’épuration des 3 Rivières.
Ces boues d'épuration sont issues des processus de dégradation biologique, lors de l’épuration, sur le même principe, simplement amplifié, de la biodégradation qui se déroule naturellement dans les rivières.

 

QUE SONT LES BOUES D'ÉPURATION ?

Les boues sont composées en majeure partie de matières organiques, d’azote, de phosphore et d’oligo-éléments. Elles contiennent beaucoup d’eau. Elles sont d’abord épaissies, puis déshydratées jusqu’à devenir solides (30% de matière sèche) et hygiénisées à la chaux.

VALORISER LES BOUES EN AGRICULTURE

Jusqu’en 2010, les boues étaient intégralement évacuées vers l'Installation de Stockage des Déchets non Dangereux de Puy-Long. Depuis 2011, Clermont Auvergne Métropole a engagé la valorisation agricole des boues d'épuration.

C'est une pratique réglementée et encadrée, qui présente au moins trois avantages :

  • Les boues d’épandage sont excellentes pour les terres agricoles, notamment grâce à l’apport de la chaux.
  • Elles sont gratuitement distribuées par Clermont Auvergne Métropole aux agriculteurs.
  • Elles sont de meilleure qualité environnementale que les engrais chimiques.

Clermont Auvergne Métropole a confié la gestion de cette filière de recyclage agricole à une société spécialisée et expérimentée, SEDE Environnement, dans le cadre d’un marché de prestation de service.

De 2011 à 2013, une partie des boues a été valorisée en agriculture, par épandage direct (autorisé pour 5000 tonnes) ou après compostage. Au vu du bilan très positif de cette première expérience, Clermont Auvergne Métropole a souhaité valoriser en filière agricole la totalité des boues produites par la station d’épuration. Ainsi en 2014, 100 % des boues ont été valorisées (16 % en épandage et 84 % en compostage).

Parallèlement, les démarches nécessaires ont été engagées pour permettre l'extension du plan d'épandage. Après les études pour préserver l'eau et l'environnement imposées par la loi et après enquête publique, un nouveau plan d'épandage étendu a été validé fin 2014. Il autorise l'épandage de 15 000 tonnes de boues dès 2015, les autres 10 000 tonnes seront compostées. Ceci permet à l’assainissement communautaire de s’inscrire dans une véritable démarche environnementale vertueuse et durable.